1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 14:54

Hansa TeutonicaHansa Teutonica. 30 parties. Et c'est seulement maintenant que je vais essayer la variante pour deux joueurs. Je ne vais pas encore répéter une fois de plus mon admiration pour ce jeu maintenant, mais j'avais peur d'être déçu parce que la règle normale ne vaut que de trois à cinq joueurs et je ne voulais pas tomber sur une version tronquée ou trop différente. Et puis, il faut bien essayer non ? C'est quand même mon jeu préféré, et je n'y ai pas encore joué à deux ? Oui, il fallait essayer.

Le jeu n'est pas le même. Un pion en bois indique la zone dans laquelle on peut agir et on a le droit de bouger ce pion d'une ou deux zones avant ou après la résolution de nos actions. De plus, on peut consommer une ou plusieurs de nos actions pour le déplacer. Ce qui développe l'aspect tactique d'Hansa Teutonica tout en ne changeant pas grand chose à l'aspect stratégique. Le déplacement de ce pion peut causer de la réflexion supplémentaire.

Ce qui m'embête c'est que ça change quelque chose que j'aime bien dans le jeu normal à plus de deux joueurs : la fluidité. Ici, il faut réfléchir où laisser ce pion. Est-ce que je le recule pour l'obliger à dépenser ses deux déplacements gratuits, voire plus, afin de l'éloigner de la zone sur laquelle il a joué précédemment ? Est-ce que je le déplace quelque part pour l'y inciter à jouer et de fait espérer être tranquille ailleurs ? Le tour d'un joueur est plus long, et le jeu est légèrement plus compliqué.

Une autre chose me déçoit un peu, c'est le développement de la compétence Actiones. J'ai déjà gagné à Hansa Teutonica en ayant trois actions à jouer par tour alors que les autres en avaient quatre ou cinq. Ici, ça me paraît impossible. Le joueur avec plus d'actions peut déplacer le pion plus loin et peut donc empêcher l'autre de faire quelque chose de vital en l'éloignant à l'autre bout de la carte.

En connaissance de cause de ces modifications, je ne peux pas dire que le jeu à deux est mauvais, que du contraire. Mais il est quand même sensiblement différent du jeu que j'affectionne. Plus tactique, plus calculatoire, plus long. Après une ou deux parties nécessaires pour assimiler le renforcement de l'aspect tactique, il peut devenir un excellent jeu à deux.

 

Et comment ça s'est passé concrètement ? Après la phase quasi-obligatoire du développement d'Actiones, on a commencé à jouer avec le déplacement du pion. Et en ce faisant, on s'est rendu compte de l'importance de la compétence Liber Sophiæ. Si les autres actions impactant les ressources sur le plateau nécessitent la proximité du pion, Liber Sophiæ non. Les déplacements se font librement. Il n'a pas été rare de voir un déplacement se concentrer sur une zone éloignée et ensuite déplacer le pion en l'échange de nos actions afin de revendiquer une route commerciale pour terminer.

J'ai tenté aussi de maximiser la compétence Clavis Urbis car il est facile à deux joueurs d'établir des comptoirs l'un à la suite de l'autre si le pion ne se déplace pas trop vite. J'ai espéré faire un grand réseau et, en développant la compétence au maximum, marquer beaucoup de points. J'ai réussi, mais mon père a fait plus et mieux.

Il va presque monopoliser les emplacements à Coellen. Et j'ai dû me placer sur le plus petit d'entre eux pour l'empêcher de marquer les 35 Points de Prestige seul. Mais en faisant ça, je me prive de réaliser la connexion est-ouest et avec du recul, je crois que c'était une erreur.

Il a cinq actions, moi seulement quatre et la différence se fait sentir. Il est impossible pour moi de récupérer un nouveau négociant (cylindre) car il éloigne le pion trop loin et je suis trop court d'une action pour le ramener là où je le voudrais. Il va aussi abuser d'une petite route commerciale pour laquelle il contrôle les deux villes et donc marquer deux PP à chaque fois qu'il revendiquera cette petite route. Il marque régulièrement des PP et me distance sur la piste de score.

Toute son écritoire sera libérée de ressources et toutes ses compétences sont développées à leur maximum. Il a plus de jetons bonus et le seul domaine dans lequel je suis supérieur est mon grand réseau ininterrompu qui me rapporte 40 PP.

À défaut d'un troisième joueur, on y jouera certainement encore à deux. Hansa Teutonica, même a deux, ne pouvait pas me décevoir.

 

  Fernand Laurent
Prestige 21
10
Compétences 16
0
Jetons 10
6
Coellen 28
7
Villes 12
14
Carte objectif -
-
Réseau 12
40
TOTAL 99
77

 

TroyesTroyes. Après mon jeu favori,… celui de mon père. Pour commencer, voici la liste des cartes activités qui vont apparaître lors des trois premiers tours.

Religieux : PrêtreApprentissagePèlerinage.

Militaire : ChevalerieMercenaireJoutes.

Civil : BoulangerMilicienOrfèvre.

La présence du Boulanger nous a garanti à tous les deux de nombreux deniers et personne n'a souffert de la pauvreté à aucun moment. La principale activité du premier tour a été de tenter de renforcer nos positions dans les trois bâtiments.

Pendant qu'il se concentre à lutter contre les événements, je vais placer un maximum de cubes à la Cathédrale car c'est que me demande de faire Urbain IV, un de mes personnages, et aussi car j'ai un grand besoin de gagner de l'influence. Cette influence est dépensée pour placer des habitants sur les cartes activités et pour continuer le balet dans les trois bâtiments, on continue de se chasser dès que possible.

On se rend bien compte que l'on joue cette partie au point près et je vais acheter les dés rouges qu'il a besoin pour lutter contre les événements juste pour activer le Mercenaire.

La partie fût tendue du premier au dernier tour pour un score final identique, et à Troyes les égalités ne sont pas départagées. Excellente partie. C'est incroyable comme ce jeu permet encore de nous tenir en haleine après plus de cinquante sessions.

 

  Fernand Laurent
Points de renommée 17
18
Événements non contrés 1
0
Hommes de métier 6
9
Cathédrale 0
0
Chrétien de Troyes 6
3
Urbain IV 1
6
Hugues de Payns 6
3
Henry Ier 3
1
TOTAL 40
40

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 16:32

FirenzeFirenze. Je vais commencer par essayer de remplir les deux premières commandes spéciales, ce que je vais faire avec succès mais pendant ce temps mon père fait plusieurs commandes classiques en jaune et blanc. Ces deux couleurs sont les plus fréquentes et il réalise deux grosses commandes, qui avec les bonus associés le placent devant moi.

Plus tard, je continue à remplir des commandes, mais plus humbles histoire de rassembler un maximum de majorités dans les tours. Accessoirement je collecte plusieurs cartes festivités que je ne peux pas défausser mais ça ne pose pas de problème puisque j'ai en entrepôt (pas de limite de cartes.) Ces cartes me donneront quand même cinq Points de Prestige au total.

Il reste trois sceaux à mon père et il se constitue deux tours de belle hauteur qui vont lui rapporter beaucoup trop de PP. Il ne me reste qu'un seul sceau et avec l'aide d'un Architecte qui permet d'évaluer une tour soit de +1 ou de -1 étage, je remplis un tout petit contrat de 3 avec une tour de deux étages. Cela met fin dans l'urgence à la partie et je gagne le bonus de 5PP pour ça. Sans cela, mon père aurait été loin devant.

 

1 Laurent 77
2 Fernand 74

 

Tournay-banniere-titreTournay. Avec cette nouvelle partie, j'ai bien profité de la puissance de l'Échevin (II) qui m'a donné 4 deniers à chaque pose d'un autre personnage. Dans la même ligne, j'ai posé un Évêque et un Percepteur (I) dans la même colonne.

J'ai posé Saint-Nicolas (3PPs/1PP par lot d'habitants des trois couleurs) sans chercher à recruter plus car cette carte apporte déjà un différentiel de 4 PPs. J'ai par contre recruté uniquement un habitant jaune pour marquer 2 PPs de plus avec l'Hôtel de Ville (2PPs/1PP par habitant jaune.) Mon dernier bâtiment de prestige est Saint-Brice (4PPs/2PPs par lot de bâtiments des trois couleurs) que je n'ai pas réussi à rentabiliser car il a donné autant de PPs aux deux joueurs.

 

  Laurent Fernand
Quartier 9 7
Remparts 1 2
Halle aux Draps 3 4
Hôtel de Ville 6 2
Saint-Brice 4 4
Saint-Nicolas 6 2
Tour d'Arras 3 6
TOTAL 32 27

 

Tournay• Deuxième partie. Incité par la présence d'un évènement positif, la Procession (+2 deniers pour le majoritaire en blanc), je pose une majorité de cartes blanches. Je gagne beaucoup d'argent grâce au début avec une Ferme (+1 denier par espace libre) que je vais remplacer par un Péage (+1 denier par espace occupé) quand le premier devenu sera inutile. Sur la même ligne, j'ai un Prêtre (II) qui me permet d'activer mon Péage même s'il est occupé.

Pour la pioche, j'ai une Bibliothèque (II) (Ajouter les deux cartes d'une pile de niveau II) et un Évêché (Pioche dans la pile blanche de niveau III.) Après avoir pioché Saint-Jacques (2PPs/1PP par bâtiment et habitant blanc), je vais renforcer ma spécialisation en blanc avec la pose d'un Monastère (II) pour recruter un habitant blanc. Ce qui est parfait pour Saint-Quentin (2PPs/1PP par habitant blanc) que je pose pour remplir les conditions de fin de partie.

Mais je réserve une dernière surprise à mon père car la carte que j'ai le droit de poser face cachée n'est rien de moins que la Cathédrale qui donne 8 PPs rien que pour moi. Ça fait plaisir !

 

  Laurent Fernand
Quartier 5 5
Remparts 0 2
Halle aux Draps 1 2
Cathédrale 8 0
Saint-Quentin 6 3
Saint-Jacques 10 1
Porte de la Vigne 2 6
TOTAL 32 19

 

TroyesTroyes. Ça commençait à faire un petit temps que je n'y avais plus joué. Je ne vais pas dire que c'est à cause de Tournay, mais c'est tout comme… Ce qui n'empêche pas que pour moi, Troyes est indétrônable. Les cartes activités pour cette partie sont :

Religieux : PrêtreConfessionPèlerinage.

Militaire : DiplomateMercenaireTroubadour.

Civil : ArtisanAubergisteCompagnon.

Le Diplomate (1 influence —> 1 cube sur un événement) ne permet pas de gagner de l'influence et l'Artisan (1 influence —> 6 deniers) n'arrange pas les choses. La quasi totalité des dés blancs vont donc être utilisés à la Cathédrale pour gagner cette influence.

Les événements sont contrés les uns après les autres par mon père qui va évidemment rentabiliser un de ses deux personnages (Henri Ier) assez facilement en plus de gagner de nombreux PP lors de ces luttes.

Je n'ai pas réussi à utiliser le Compagnon (3 deniers —> 2 PP) et j'ai été obligé de me rabattre sur le Pèlerinage (2PP) qui m'a donné six PP mais j'ai dû utiliser un cube venant du Prêtre (+3 aux dés jaunes) pour compenser son diviseur élevé de 7.

 

  Fernand Laurent
Points de renommée 22 15
Événements non contrés 2 0
Hommes de métier 6 13
Cathédrale 0 0
Chrétien de Troyes 1 3
Thibaut II 0 6
Hugues de Payns 3 0
Henri Ier 6 0
TOTAL 40 37

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 07:44

Découverte de Dominion Abondance avec mon père cet après-midi, suivie d'une partie de Troyes. Le soir, Mélanie et Frédéric viennent à la maison pour faire notre première partie de La gloire de Rome. Le dernier jeu de la journée sera Hansa Teutonica.

 

Dominion-5-Abondance.jpg

Dominion. Les boîtes utilisées cette fois sont : Intrigue, Rivages, Prospérité et surtout Abondance dont c'est ma première utilisation. Les cartes de cette nouvelle extension favorisent l'emploi de plusieurs cartes en offrant des avantages selon le nombre de cartes uniques que l'on peut avoir en main ou en jeu. Et puis, il y a la carte Tournoi qui permet d'ajouter un nouveau type de carte : les Prix. Un Prix est une carte unique au pouvoir puissant. Le tirage sera forcé en faveur des cartes d'Abondance pour nous permettre d'en découvrir un maximum.

 

• On choisit la série de cartes "Petite victoire" proposée dans les règles. La carte Renouvellement permet par exemple de transformer deux Domaines en deux Argents, ce qui améliore le deck très rapidement quand cela arrive. Le Tournoi est vraiment, et c'est peut-être la seule, une carte qui crée un véritable déséquilibre. Elle m'a donné accès au Fidèle destrier qui est une carte présente en un seul exemplaire, j'ajouterai ensuite la carte Partisans qui est une attaque plutôt efficace. Mon père a choisi la Diseuse de bonne aventure et moi plutôt les Chasseurs.

 

Intrigue Conspirateur — Duc — Grand Hall — Harem — Pion.
Abondance Chasseurs — Diseuse de bonne aventure — Hameau — Renouvellement— Tournoi.
Colonies ? NON

 

1 Laurent 56
2 Fernand 30

 

 

 

 

• Pendant que je prends traditionnellement des Provinces et des Colonies, mon père lui, en plus des Provinces, achète dans cette partie des Duchés dès que c'est possible. Alors que je ne crois pas un instant qu'il pourrait gagner avec cette méthode, je suis bien obligé de reconnaître que ce n'était finalement pas une si mauvaise idée. C'est parce qu'il a aussi également acheté beaucoup de carte Île pour ne pas surcharger son deck avec tous ses Duchés.

 

Intrigue Cour — Escroc.
Rivages Île — Plongeur de perles.
Prospérité Forge — Prêt.
Abondance Bouffon — Maquignons — Ménagerie — Récolte.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 47
2 Fernand 46

 

 

 

 

Ménagerie est une carte vraiment intéressante qui peut faire piocher vraiment beaucoup si on a un deck bien diversifié. Mon petit point d'avance peut venir du fait que j'ai eu la possibilité de jouer une seule fois les Partisans qui lui ont donnés une Malédiction. Cette fois, mon père a pu profiter de l'énorme pouvoir du Tournoi en se procurant le Fidèle destrier et la Princesse.

 

Intrigue Escroc — Nobles.
Rivages Navigateur — Village indigêne.
Prospérité Agrandissement — Foule.
Abondance Champ de foire — Chasseurs — Ménagerie — Tournoi.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 50
2 Fernand 49

 

 

 

 

• Il commence par acheter des Diseuses de bonne aventure, qui est une attaque plutôt moyenne, mais qui offre 2 pour une valeur d'achat de 3.  Il va ensuite se procurer des cartes Coupeur de bourses et Foule. Je vais plutôt acheter plusieurs Taudis qui peuvent faire piocher beaucoup de cartes lorsqu'il est possible de les cumuler. Je vais prendre de l'avance grâce à la Corne d'abondance et à la Récolte qui donnent toutes les deux un coup d'accélérateur sur le pouvoir d'achat. Ajoutez à cela les Maquignons, et cela explique la différence de score.

 

Intrigue Intendant — Taudis.
Rivages Coupeur de bourses — Embargo.
Prospérité Foule — Sceau royal.
Abondance Corne d'abondance — Diseuse de bonne aventure — Maquignons — Récolte.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 50
2 Fernand 40

 

 

 

 

TroyesTroyes. J'ai Chrétien de Troyes et Hugues de Payns comme personnages et le placement initial dans les trois bâtiments nous donne à chacun deux dés dans chaque couleur.

Religieux : PrêtrePrieurProcession.

Militaire : ArcherPercepteurJoutes.

Civil : ArtisanForgeronOrfèvre.

J'ai toujours du mal à bonifier Hugues de Payns, car l'influence est une ressource essentielle et que j'aime bien utiliser mes ressources. C'est plus facile de mettre de l'argent de côté que de l'influence, surtout que parfois l'argent vient des adversaires quand ils achètent nos dés. Pour les Points d'Influence, on doit les gagner seul.

On va vite se placer tous les deux sur l'Artisan (1 PI —> 6 deniers) car trouver des deniers est tout simplement vital si on veut occuper plusieurs cartes activités, et dans le même esprit de m'enrichir je vais aussi placer trois cubes sur le Prêtre (+3 par dé jaune.) Je vais tenter de leurrer mon père en remportant des cartes événements, mais il ne sera pas dupe car Henry Ier est à son service ! Par contre son utilisation récurrente de dés blanc à la Cathédrale ne laisse aucun doute sur la présence d'Urbain IV dans cette partie.

Je vais participer également à la construction de la Cathédrale, notamment avec l'aide du Prieur (1D blanc —> 2D blancs) et utiliser les cubes placé sur le Prêtre pour utiliser au mieux l'Orfèvre (2 deniers + 1 PP.) Dans le domaine militaire, nous allons tous les deux utiliser l'Archer (1 cube sur un événement avec un lancer supérieur à 2) mais je vais avoir plus de succès et mon compte d'événements contrés sera supérieur au sien.

Comme prévu, Hugues de Payns ne sera pas rentabilisé par moi, mais par contre avec 20 PI, mon père marque les 6 PP. J'ai plutôt mis mon énergie à bonifier Chrétien de Troyes en l'éjectant des bâtiments lors du dernier tour pour un différentiel de 6 PP.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 25
16
Événements non contrés 1
1
Hommes de métier 12
7
Cathédrale 0
0
Chrétien de Troyes 6
0
Urbain IV 3
3
Hugues de Payns 1
6
Henry Ier 3
1
TOTAL 51
34

 

Gloire-de-Rome.jpgLa gloire de Rome. On commence tous les trois sans vraiment savoir ce qu'il faut faire. Qu'est-ce qui est bien pour commencer ? Quel est le meilleur personnage à mettre en clientèle ? Comment jouer au mieux le Légionnaire ? On n'en sait rien et on tâtonne.

Mais il y en a un qui va tâtonner jusqu'au bout : moi. Mélanie et Fred vont être plus à l'aise avec le côté "accumulation d'effets dégénérés." Ils vont multiplier les chantiers alors que je n'aurais que trois bâtiments terminées à la fin de la partie.

Les bâtiments de Mélanie lui donnent la supériorité avec l'Arc de triomphe (1), le Sénat (2) et surtout le Colisée (3) qu'elle utilisera deux fois en fin de partie.

Je mets fin à mes souffrances en mettant le dernier chantier urbain en jeu.

On remet le couvert dans deux jours. Je crois qu'il y a du boulot pour maîtriser la bête.

 

(1) Architecte : Prendre un matériau dans le lot commun.

(2) Prendre en main les Sénateurs joués par les adversaires.

(3) Légionnaire : Prendre un client aux adversaires et le placer en Chambre forte.

 

  Mélanie Frédéric Laurent
Influence 18 15 9
Chambre forte 24 12 17
Bonus marchand 3 6 0
Muraille 0 0 0
Statue 0 3 3
TOTAL 45 36 29

 

Hansa TeutonicaHansa Teutonica. Comment une agréable journée de jeu pourrait se terminer au mieux ? Quand ils choisissent Hansa Teutonica. C'est parfait. On décide de jouer sur le plateau de base.

Contrairement au jeu précédent, ici je suis en terrain connu. Je suis à l'aise dans ce jeu et je vais comprendre le sentiment que Mélanie avait en jouant à La gloire de Rome,… et c'est plutôt agréable.

Début de partie avec une lutte habituelle pour la compétence Actiones autour de Göttingen entre Mélanie et moi. Fred préfère développer Bursa dans son coin pour revenir à Göttingen quand ça sera un peu plus calme. J'ai profité de m'être fait éjecter sur la route de Halle pour développer ma compétence Clavis Urbis d'un seul niveau, ce qui me sera utile pour marquer des points avec mon réseau de comptoirs le plus étendu.

Ils seront très vite tous les deux avec cinq actions alors que je vais me contenter de quatre actions par tour. Quatre actions, ça suffit pour occuper une route de trois places, installer un comptoir et gagner un jeton bonus. Je vais en prendre plusieurs, et pour jouer de cette manière, pas besoin d'avoir des négociants (cylindre.) Le nombre de mes comptoirs grandit significativement et je vais bientôt gagner des points parce qu'ils revendiquent des routes commerciales où l'un de mes comptoirs se trouve déjà.

Avant que Mélanie n'aie la possibilité de le faire, je vais installer mon dernier comptoir à Brunswiek ce qui me permet par la même occasion de relier Arnheim à Stendal (liaison Est-Ouest) et marquer 7 PP en plus de récupérer mon huitième jeton bonus. Toutes mes villes sauf une sont au sein du même réseau.

 

  Laurent Mélanie Frédéric
Prestige 20
5
5
Compétences 4
4
8
Jetons 15
3
3
Coellen 0
0
0
Villes 20
8
8
Carte objectif 8
2
1
Réseau 20
18
3
TOTAL 87
40
28

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:10

Soirée jeux à la maison. Comme les enfants sont là et qu'ils veulent aussi en profiter un peu avant d'aller au dodo, une partie de 7 Wonders s'impose. Une fois que la moyenne d'âge autour de la table a sensiblement remonté, on se décide pour une nouvelle partie de Mégawatts, la première sur la carte du Japon. Une partie bizarre, très lente avec un fin super rapide. Pour finir, une partie de Troyes avec de la méchanceté et de la frustration dedans.

 

7 Wonders 07 Wonders. Comme d'habitude : tout est dans le tableau des scores. Pas besoin de résumé avec ce jeu…

 

 

Élisa

  Gizeh B 

François

Rhodes B

Vincent D

Éphèse B

Laurent

Alexandrie A

Nicolas

Babylone A

Vanessa

Halicarnasse A

Conflits -3 16 6 -3 7 7
Trésor 5 4 8 5 3 3
Merveille 3 7 10 10 3 10

Civil

27 0 11 15 0 11
Commerce 10 0 0 9 0 0
Guildes 11 0 7 14 0 0
Sciences 0 26 10 0 36 2
Leaders - - - - - -
TOTAL 53 53 52 50 49 33
(Monnaie) (17) (13)        

 

Mégawatts - JaponMégawatts Japon. Tout d'abord, quel est la particularité de cette carte ? C'est assez particulier justement, car il est permis ici d'avoir deux réseaux. Mais dans ce cas, les villes de départ doivent obligatoirement être choisies dans une liste qui va jusqu'à six villes (selon le nombre de régions sélectionnées.) Une autre caractéristique unique de cette carte est que certaines villes proposent deux emplacements à 10 elektros (forcément), d'autres villes n'ont elles que deux places au lieu des trois habituelles.

Les placements initiaux se font sans problème pour tout le monde. Si la carte n'a pas généré de difficulté pour cette partie, on ne peut pas en dire autant de notre comportement : l'immobilisme a régné.

À un moment, la centrale n°30 (3 déchets —> 6 villes) est sur le point de passer dans le marché actuel et j'ai donc peut-être la possibilité de l'acheter. Mais cela ne peut être possible que si une enchère lui permet de changer de marché. Et pendant quatre tours, elle est bloquée dans le marché futur soit parce que la nouvelle centrale est de valeur inférieure, soit parce que les autres joueurs préfèrent passer et ne rien acheter plutôt que de me permettre de l'acquérir.

On va donc rester comme ça, pendant quatre tours, sans changement. On est à six villes et Vincent à cinq. On se contente de toucher nos revenus et tout le monde s'enrichit, mais certains plus que d'autres à cause de la différence des prix des ressources achetées. Personne ne prend la responsabilité de basculer en étape 2.

Quand la centrale n°30 est finalement en position d'être achetée, elle est beaucoup moins intéressante qu'auparavant et je ne vais finalement pas enchérir dessus. Après avoir attendu aussi longtemps… c'est quand même du gâchis. Ce tour là, lors de la phase de bureaucratie, on passe directement de l'étape 1 à l'étape 3. C'est finalement le jeu lui-même qui débloque la situation.

On achète tous des meilleures centrales et on se procure les ressources pour alimenter nos futures connexions. Je ne prend pas la peine d'acheter des déchets ménagers en me disant que passer de six à onze villes ce tour-ci est déjà pas mal. Et lorsque Vincent commence à payer ses nouvelles connexions, il ne s'arrête plus. Il a cinq villes au début de la phase 2, et il réalise des connexions, encore et encore. Ses imposantes économies lui permettent de continuer jusqu'à dix-sept villes. Douze nouvelles connexions en un seul tour : c'est énorme.

Mon entêtement face à la centrale n°30 a entraîné tout le monde dans l'inaction et finalement, c'est moi qui en paie le plus les frais. Encore une dernière place au terme de cette incroyable partie.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vincent D 17 16 120
2 Vanessa 12 12 5
3 François 11 11 238
4 Laurent 11 11 111

 

TroyesTroyes. Nouvelle partie à quatre joueurs après quelques jours seulement. Vanessa et Vincent avaient fait deux parties il y quelques semaines, mais à trois joueurs. Voici la liste des cartes activité :

Religieux : MoineConfessionPèlerinage.

Militaire : DiplomateChasseBanquet.

Civil : MarchandForgeronOrfèvre.

La frustration. À quatre joueurs, la frustration est omniprésente, et si je pense personellement qu'elle peut être un élément majeur dans un jeu, je peux comprendre malgré tout que tout le monde ne soit pas de cet avis. Vanessa et Vincent ont eu plus de mal à accepter les mécanismes du jeu qui ne leurs ont pas fait de cadeaux lors de cette partie. (Bon, ok, il n'y a pas que le jeu. François et moi-même ne sommes pas innocents.)

Avec les efforts conjugués des événements et de François et moi, les places de V&V dans les trois bâtiments vont valser. Vincent n'aura même qu'un seul dé à lancer pendant un tour. Et malheureusement pour lui, il est le seul à ne pas abonder de deniers et ses achats de dés sont donc limités.

On a tous compris dès le deuxième tour que Vanessa était au service d'Hugues de Payns, mais malgré la présence de la Chasse (3 influences), aucun de nous ne remplira les conditions pour le décompte final. Je leur ai fait croire qu'Henri Ier aurait pu être ma carte, mais si je contrais des événements, c'était surtout pour gagner quelques points face à François qui a utilisé de façon intensive l'Orfèvre (1PP + 2 deniers) grâce au pouvoir du Moine (1D blanc —> 3D jaunes.)

Mon habitude d'y jouer le plus souvent à deux ne me favorise pas dans cette configuration et même si j'ai remplis au maximum les conditions de deux des personnages, ma situation sur l'échelle d'Influence est trop basse et mon unique cube à la Cathédrale ne me permet pas de rattraper François.

Agréable partie pour ma part, et c'était aussi le sentiment de François. V&V sont eux moins enthousiastes, surtout quand ils comparent cette partie avec le souvenir de leurs précédentes. Mais Troyes à quatre joueurs est différent de Troyes à trois joueurs, on doit peut-être calculer un peu moins, mais on doit être plus méchant.

 

  François Laurent Vanessa Vincent D
Points de renommée 20 21 9 13
Événements non contrés 0 0 1 1
Hommes de métier 10 9 2 5
Cathédrale 0 -4 0 0
Chrétien de Troyes 3 1 3 0
Thibaut II 6 6 6 1
Hugues de Payns 0 0 6 1
Le Florentin 3 6 1 3
TOTAL 42 39 28 24

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:48

TroyesTroyes. Si quelqu'un me demande de lui présenter et expliquer Troyes, je ne refuse pas. Et comme François me le demande, alors on va y jouer. Avec 46 parties de ce jeu à mon actif, c'est seulement ma deuxième partie à quatre joueurs. Et oui… c'est plutôt une bonne nouvelle, je vais découvrir encore des nouvelles choses dans cette configuration. Mélanie et Fred n'ont fait jusqu'ici qu'une ou deux parties.

Voici la liste des cartes qui vont se révéler sur les trois premiers tours et avec lesquelles on devra accomplir de grandes choses pour l'épanouissement de la ville de Troyes :

Religieux : MoineConfessionVerrier.

Militaire : ChevaleriePercepteurCapitaine.

Civil : ArtisanAubergisteCompagnon.

Troyes à quatre joueurs perd en stratégie et gagne en tactique. Il y a peu de chance que les dés que l'on aimerait utiliser pour le tour suivant soient encore disponibles. Ça se bouscule aussi plus souvent dans les trois bâtiments et on n'est pas toujours sûr de savoir combien de dés on va lancer le tour à venir. Il fait être opportuniste et ne pas hésiter à profiter d'une situation quand elle se présente.

Les trois cartes civiles offrent toutes une capacité de transformation qui se complètent bien entre elles. L'Artisan transforme 1 Point d'Influence en 6 deniers; l'Aubergiste transforme 1 denier en 1 PI; et le Compagnon transforme 2 deniers en 2 Points de Renommée. Il y aura beaucoup d'hommes de métier sur ces cartes : jusqu'à quatre sur l'Artisan et le Compagnon.

Le Moine a beaucoup été utilisé par François et Fred qui ont grâce à lui gagné beaucoup d'argent chez l'Artisan. Et du côté des cartes militaires, seul le Percepteur a été choisi par François.

Mélanie a vécu un troisième tour plutôt pénalisant avec seulement deux dés lancés. C'est parce qu'elle a été chassée à cause de nous et aussi à cause des évènements Conflit de succession et Voyageurs.

Mon personnage, Henri Ier, n'est pas facile à exploiter correctement face à trois joueurs qui ne connaissent pas le jeu. Face à la multitude de possibilités et de choses à faire, une solution évidente aux yeux d'un joueur débutant pour utiliser ses dés est de lutter contre les événements. Et je ne vais gagner en tout qu'une seule carte, ce qui n'est pas bon pour le décompte final. Je ne découvrirais les personnages de François et Fred que lors du dernier tour, trop tard pour essayer de marquer des PR.

Et je ratte de peu le décompte offert par Thibaut II, car François me prive de 2 deniers avec une activation du Percepteur. Et comme j'ai été gourmand et ait acheté un dernier dé (blanc pour la Cathédrale) au lieu de passer en me disant que j'allais récupérer ces deux deniers plus tard en passant, et bien je finis avec 17 deniers.

Victoire de François qui, bonne nouvelle pour moi (*), à apprécié le jeu et Fred ex-æquo. Et si je n'avais pas acheté ce dernier dé et passé tout de suite, j'aurais également terminé avec 37 PR (-1 PR avec le cube à la Cathédrale  + 3 PR avec Thibaut II.)

 

(*) Ça veut dire que je vais y jouer encore plus.

 

 

François

Frédéric

Laurent

Mélanie

Points de renommée 21
22
26
16
Événements non contrés 0
1
0

2

Hommes de métier 8
8
4
1
Cathédrale -2
-4
0
0
Thibaut II
6
1
3
6
Hugues de Payns
0
3
0
1
Le Florentin
3
3
1
0
Henri Ier
1
3
1
0
TOTAL 37
37
35
28

 

Tinners' TrailTinners' Trail. Ça commence tranquillement avec l'établissement de nos premières mines. Fred n'hésite pas à payer ce qu'il faut pour remporter les plus beaux sites.

À chaque fois que je propose une mine aux enchères, Mélanie me suit juste pour faire grimper le prix. Et je vais la piéger à deux reprises en laissant tomber : elle gagne peut-être de cette manière une nouvelle mine (alors qu'elle ne la désirait pas vraiment) mais surtout je lui fais perdre du temps qu'elle aurait pu mieux exploiter autrement

Fred est toujours aussi obnubilé par les Tunnels de drainage. Il améliore grâce à eux la qualité de ses mines mais encore une fois : installer un tunnel prend du temps, trois unités, c'est long.

François va installer une Locomotive dans une de ses région qui va lui être profitable également dans une autre. Mais autour de ce site, j'ai moi-même trois mines qui vont bénéficier de son développement, trois cubes d'eau en moins et du temps de gagné. Très intéressante situation qui scandalise gentiment Fred qui est trop loin pour en profiter.

Lors de cette partie, j'ai toujours été le dernier a passer, ce qui m'a obligé à bien réfléchir quand faire quoi mais cela m'a permis aussi de gagner une nouvelle mine au prix le plus bas (quand il me restait suffisamment de temps.)

Mon dernier tour sera de loin le moins efficace de tous, je vais extraire moins de minerai que les autres et souvent deux par deux car la capacité d'extraction de mes plus récentes mines n'a pas été améliorée, je vais dépenser toutes mes livres (£) pour extraire. Mais les investissements externes réalisés lors des trois premiers tours me donnent une avance suffisante pour finir devant Fred qui a encore une fois tout misé sur le dernier tour avec beaucoup de minerai récolté.

Je finis la partie avec six mines dans lesquelles il ne reste plus que de l'eau et toute la carte sauf une région est occupée.

 

  Laurent Frédéric François Mélanie
1er tour 36 24 42 18
2e tour 20 15 0 10
3e tour 40 36 16 24
4e tour 30 48 42 39
TOTAL 126
123
100
91

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 11:23

AlhambraAlhambra. Nicolas et moi, on réfléchit un peu trop à poser des tuiles de manière optimale et pendant ce temps-là, Élisa prend beaucoup plus de tuiles que nous et bien souvent en faisant l'appoint avec la monnaie. Elle pose tout ce qu'elle peut, et elle a donc un palais tout en longueur avec un mur extérieur composé de petites sections, mais ce n'est pas avec ça qu'elle va marquer des points. C'est au niveau des majorités dans les couleurs que ça paie : quatre couleurs majoritaires dans le troisième décompte. Je ne passe devant Nicolas de justesse uniquement parce que je suis majoritaire dans les tuiles mauves.

 

1 Élisa 125
2 Fernand 92
3 Laurent 85
4 Nicolas 80

 

Glen MoreGlen More. Back to the Highlands once again… Je vais poser beaucoup de villages. Pourquoi ? Il y a deux raisons : la première est de priver mon père d'amplitude pour la pose de ses tuiles, moins de chefs, moins de place pour poser des nouvelles tuiles. La deuxième est que je vais essayer de prendre possession de Duart Castle (3 PV par Village) en jouant derrière le plus possible. Jouer derrière ça veut dire prendre souvent des tuiles et je vais rentabiliser tout ça en posant un Boucher qui transformera des bœufs en PV. Et plus tard un Pont qui transformera à deux reprises un cube de bois et un cube de pierre en 7 PV.

Tout marche pour le mieux sauf vers les trois derniers tours. Mon père pose l'Épicerie qui permet de transformer trois ressources identiques en 8 PV. Il le fera à deux reprises et dans la même zone, il est capable de produire en tout cinq tonneaux de whisky.

J'avais espéré avoir la possibilité de prendre la tuile Loch Oich (activation de l'entièreté du domaine), surtout que j'étais le seul à avoir un chef à proximité de la rivière, mais la fin de la partie est arrivée juste avant que cela ne soit possible.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 41 26
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/1/1 0/0/0
—Deuxième manche 1/1/0 0/0/0
—Troisième manche 8/0/0 0/1/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 0 18
Pièces 7 3
Nombre de tuiles -3 0
TOTAL 57 48

 

TroyesTroyes.

Religieux : DîmeConfessionVerrier.

Militaire : DiplomatePercepteurCapitaine.

Civil : BoulangerAubergisteCompagnon.

Troyes - Le Florentin Troyes - Henri I
Troyes - Urbain IV Troyes - Hugues de Payns

Je commence avec un placement déséquilibré avec trois dés jaunes, deux rouges et un blanc. Comme j'ai Le Florentin et surtout Hugues de Payns comme personnages, j'espère pouvoir utiliser les cartes d'activité militaires pour gagner de l'influence. Mais c'est le Diplomate (1 influence —> 1 cube sur une carte événement) qui se révèle et il n'en fait pas gagner. La source d'influence sera plutôt en civil (jaune) avec l'Aubergiste (1 denier —> 1 influence.)

Mon père commence d'entrée de jeu à poser un lot de deux dés blancs à la Cathédrale. Pas très discret tout ça,… ça sent le pape. Je vais donc le suivre dans cette voie autant que possible et même marquer des points lors du dernier tour avec le Verrier et mes six cubes à la Cathédrale. Cerise sur le gâteau : l'événement Perturbation des travaux va enlever trois des ses cubes à la Cathédrale et je vais même marquer plus de points que lui grâce à Urbain IV.

Vu le rythme avec lequel il gagne des cartes événements, je n'ai pas de doute sur son second personnage : il s'agit bien d'Henri Ier, mais dans ce domaine je ne peux pas agir. On ne peux pas tout faire quand même !

Il fera un gros coup pendant le troisième tour grâce à la combinaison Diplomate et Capitaine : il a quatre événements sur lesquels sont posés un cube à sa couleur, et le Capitaine sera activé deux fois pour un gain de 8 PR. Il va ensuite s'atteler à gagner de l'influence car il est sûr maintenant que je suis au service d'Hugues de Payns, mais je vais quand même gagner grâce à un tout petit point d'avance tant la partie fût serrée.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 24 29
Événements non contrés 1 1
Hommes de métier 13 8
Cathédrale 0 0
Urbain IV 3 1
Hugues de Payns 6 3
Le Florentin 3 1
Henri Ier 0 6
TOTAL 50 49

 

P'tites locosLes p'tites locos. Un p'tit jeu au matériel extra très simple à jouer. On utilise évidemment les p'tites tuiles outils ou sinon, c'est un peu trop facile. Le p'tit Nicolas, il a gagné parce qu'il faisait rien que de me pousser vers des voies sans issues.

 

1 Nicolas 3
2 Élisa 2
2 Laurent 2

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 08:32

Troyes - LogoTroyes. Après avoir visionné la Tric Trac TV de Tournay, un excellent jeu qu'il m'a été donné de tester en avant-première, on reste dans la même ambiance / équipe / qualité avec Troyes. C'est le jeu auquel j'ai fait le plus de parties (après Dominion), et je n'en suis toujours pas lassé. C'est même plutôt le contraire… Pour cette partie, voici les cartes qui se sont révélées les trois premiers tours :

Religieux : MoineApprentissageProcession.

Militaire : DiplomatePercepteurCapitaine.

Civil : MarchandAubergisteCompagnon.

Mes personnages sont Thibaut II et Le Florentin. Je vais démarrer avec trois dés civils (jaunes), deux religieux (blancs) et un seul militaire (rouge.) Je compte vite gagner de l'argent avec la carte civile de niveau I, mais il s'avère que ce n'est pas la plus rentable avec le Marchand (2 deniers), l'utilisation du Moine (1D blanc —> 3D jaunes) la rendra beaucoup plus intéressante.

Du côté des événements, l'apparition du Conflit de succession (1 neutre au Palais des Comtes) et des Voyageurs (1 neutre à l'Hôtel de Ville) risque de chambouler nos placements dans les bâtiments concernés. Mais en fait cette menace viendra plutôt de mon père qui se charge de m'éjecter et je vais jouer mon deuxième tour avec seulement quatre dés alors qu'il y en aura sept pour lui et pour le neutre.

Troyes - CathédraleAu premier tour, je me suis placé sur le Marchand et sur le Moine, ce qui compensera mon manque de dés. Mon père s'est lui aussi placé sur le Marchand et à contribué à la construction de la Cathédrale. J'ai placé mon unique dé rouge sur le Conflit de Succession, histoire de ne pas laisser les six Points de Renommée à un seul joueur et aussi pour semer la confusion en laissant imaginer que je pourrais avoir Henri Ier comme personnage.

Les événements du deuxième tour seront la Guerre et attaque des Normands (2D noirs) et la Perturbation des travaux (-1 cube à la Cathédrale.) Le second m'arrange bien, car je suis persuadé que mon père a Urbain IV et je me garderais bien de lutter contre cet événement. Je vais, lors de ce tour, gagner 15 deniers pour ensuite en dépenser 18 en achetant trois dés rouges au joueur neutre. Ces trois dés seront utilisés avec le Diplomate afin de contrer la carte Voyageur.

De retour avec six dés pour le troisième tour, je vais continuer mes placements sur les bâtiments afin de satisfaire le Florentin. Un homme de métier sera installé à l'Apprentissage (tous les dés d'un lot valent 5) et un autre chez l'Aubergiste (1 denier —> 1 influence) pendant que la Perturbation des travaux continue de décimer les dés adverses à la Cathédrale. Je vais encore gagner 18 deniers en prévision d'achats de dés rouges lors du dernier tour.

 Troyes - Thibaut II Troyes - Le Florentin
 Troyes - Chrétien de Troyes Troyes - Urbain IV

Quatrième tour, mon père gagne huit PR grâce au Compagnon (3 deniers —> 2 PR) pendant que je place trois cubes sur trois événements différents. Il reste deux dés rouges de valeur 6 chez le neutre que je compte acheter pour les utiliser avec le Capitaine (1 PR par carte événement avec un cube à notre couleur.) Mais c'était un peu gros comme approche et m'étant fait repérer, mon père achète ces dés avant moi pour les utiliser contre la Guerre et attaque des Normands. En ce qui concerne les personnages adverses, je soupçonne le second d'être Hugues de Payns et je vais activer l'Aubergiste pour remonter à dix points d'influence. Mais je me suis trompé et c'est bien Chrétien de Troyes qui attribuera des PR. Malgré ma grosse somme de deniers, il a cru jusqu'au bout que j'étais en possession de la carte Henri Ier et je vais donc marquer un bon différentiel de PR grâce à ça avec Thibaut II.

Une partie très tendue avec des scores assez bas, un joueur neutre puissant, d'énormes flux financiers, de la déduction, du bluff, et un Pape pas content.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 16
22
Événements non contrés 2
0
Hommes de métier 12
6
Cathédrale -4
-2
Chrétien de Troyes 1
3
Urbain IV
0
0
Thibaut II
6
0
Le Florentin
3
1
TOTAL 36

30

 

Glen More - LogoGlen More. Aaah, Glen More… J'aime bien ce jeu, c'est rapide, agréable, et impossible à gagner. Enfin, en ce qui me concerne uniquement. Je dois en être à cinq victoires seulement sur dix-neuf parties. Il y a à chaque fois quelque chose qui m'échappe et je n'arrive jamais à m'adapter. Cette fois, j'y crois… Un truc qui a l'air bien efficace, c'est la production de whisky et aussi Duart Castle (3 PV par Village) avec plusieurs villages. Et bien, je vais essayer ça tiens !

Bon, pas de suspense inutile : ça a marché. Pas exactement comme prévu, mais ça a marché quand même. La voie du whisky peut être payante si on sait bien scorer aux trois décomptes intermédiaires.

Ma première prise sera un Champ de blé suivi d'une Forêt afin d'avoir deux cubes de blé prêts à être transformés grâce à une Distillerie qui arrivera assez tôt. Dès que la deuxième Distillerie apparaît, je vais la prendre aussi pour la poser dans la même zone où se trouvent déjà la première et mon Champ de blé. Deux whiskies de plus, le premier décompte m'est donc favorable.

Pendant ce temps, mon père a opté pour l'élevage de bœufs et leur transformation en Points de Victoire grâce à un Boucher. Deux voies de développement différentes, donc.

Il arrive malgré mes efforts à acquérir un Champ de blé ainsi qu'une Distillerie pour réduire les points que je peux encore gagner avec les deux décomptes à venir. Pour reprendre l'avantage, je vais avoir la possibilité d'ajouter à mon domaine les tuiles Castle Moil (qui vient avec un whisky) et plus tard Donan Castle (qui vient avec deux whisky), mais je suis obligé de dépenser presque toutes mes pièces pour acheter les ressources qu'il me manque.

Avec toute mon énergie concentrée dans cette voie, je n'ai que très peu de chefs sur mon domaine et je n'ai en gros posé que des tuiles de production jaunes. On oublie donc Duart Castle, mais je vais poser Iona Abbey qui me donnera deux PV par tuiles jaunes dans mon domaine.

Glen More - PVs
Glen More - Whisky

Il essaiera de rattraper ses PV de retard en vendant ses ressources excédentaires ce qui lui permettra d'accumuler quand même 14 pièces, mais ça n'a pas suffit. Mon choix d'être mono spécialisé à outrance dans le whisky a fonctionné, mais je n'ai fait que ça. Mes dix PV en jetons viennent de deux Tavernes. Et quand on voit la différence de score assez réduite, je ne pense pas que ça soit quelque chose qui fonctionne à tous les coups (et heureusement pour le jeu d'ailleurs.)

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 10 22
Whisky / Chefs / Lieux
—Première manche 5/0/0 0/1/0
—Deuxième manche 8/0/0
0/1/0
—Troisième manche 8/3/0
0/0/1
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 14
8
Pièces 2
14
Nombre de tuiles 0
-3
TOTAL 50
44

Partager cet article

Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 10:25

Petite soirée chez mes parents avec deux des jeux les plus jouées avec mon père.

 

Glen More - LogoGlen More. À ce jeu, généralement j'essaie de faire un peu de tout et je fais un score plutôt faible par rapport aux autres. Ici, j'avais dans l'optique de me lancer dans la production de whisky et j'ai donc pris pour commencer une tuile qui Glen More - Whiskyproduit des céréales. Il y a plus loin une autre qui produit de la pierre qui sera utile pour une Distillerie qui est encore plus loin. Mais c'était plutôt optimiste de ma part car aucune de ces deux tuiles n'était disponible lorsque c'était à moi de jouer. J'arrive finalement à faire du Whisky, mais je ne suis pas le seul à en faire, et ma production ne me rapportera pas les points escomptés aux trois décomptes intermédiaires.

Bon, alors je vais me rabattre sur un Marché annuel, et transformer mes ressources en Points de Victoire. Mais sur toute la partie, je n'aurais eu l'occasion de le faire que trois fois, et même pas à sa capacité maximale de 5 PV. Et pendant ce temps là, mon père s'est en plus lancé dans la transformation de moutons en PV.

Je décide aussi de miser sur les Chefs que j'écarterais de mon domaine vers le parlement mais je me fais également distancer (et ça se voit bien dans le tableau ci-dessous) car il prend les tuiles Castle of Mey (Chefs x 2) et Cawdor Castle (Trois Tams — les bérêts.)

Et ce n'est même pas la prise de Loch Oich (activation générale du domaine) que je pose en dernière tuile qui va changer la situation car la faible puissance de mon domaine n'arrive même pas à exploiter le pouvoir énorme de cette tuile.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 14 20
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/1/0 1/0/1
—Deuxième manche 0/2/2 1/0/0
—Troisième manche 0/8/2 2/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 8 0
Pièces 14 3
Nombre de tuiles -9 0
TOTAL 42 28

 

TroyesTroyes. Voici les cartes avec lesquelles on a dû composer pour cette nouvelle partie de cet excellent jeu  :

Religieux : DîmeTemplierVerrier.

Militaire : ArcherMercenaireTroubadour.

Civil : MarchandAubergisteCompagnon.

Avec Thibaut II et Hugues de Payns comme personnages, je me place avec seulement un seul habitant à l'Évêché au risque de me faire démasquer. Mais j'aurais tellement galéré pendant la partie que mes rôles ne seront devinés que lors du dernier tour.

L'Hérésie (-2 Influences) dès le début de la partie m'aura fait beaucoup de mal, mais moins que mon père qui m'expulse du Palais des Comtes et de l'Hôtel de Ville. Je vais jouer le deuxième tour avec seulement quatre dés. J'ai quand même eu la possibilité de placer un homme de métier sur l'Archer, mais pour deux lancers de dés malheureux. La série noire continue…

Au début du deuxième tour, l'Hérésie me fait perdre deux Points de Renommée. Et tout ce que je peux faire pendant le reste du tour, c'est gagner quelques deniers avec le Marchand et me réimplanter à l'Évêché. Mon manque d'influence est pénalisant et j'en grappille un ou deux en plaçant des cubes sur la Cathédrale.

Le troisième tour, sera celui de mon retour en force. Je me place sur l'Aubergiste (1 Denier —> 1 Influence)  pour enfin gagner de l'influence, puis sur le Templier (1D blanc —> 2D rouges) dans l'optique d'utiliser l'Archer massivement, mais ça sera en vain. Pendant ce temps là, mon père lutte contre les évènements fréquemment et remporte pleins de PR ainsi que les cartes et je n'en aurais qu'une seule pour satisfaire Henri Ier.

Le quatrième tour sera celui où je vais remplir les objectifs de mes personnages. Je vais d'abord gagner des deniers avec le Marchand et le Mercenaire et ensuite transformer douze deniers  à l'Aubergiste. Mais mon père n'a aucun mal à me suivre et gagner lui aussi quinze deniers avec le Mercenaire.

Troyes - Henri IAu final, les PR gagnés par mon père en luttant contre les événements sont tout simplement largement supérieurs aux miens et à cela s'ajoute le différentiel chez Henri Ier. Dur dur.

 

  Fernand Laurent
Points de renommée 23 9
Événements non contrés 1 2
Hommes de métier 7 11
Cathédrale 0 0
Thibaut II 6 6
Hugues de Payns 3 6
Le Florentin 3 3
Henri Ier 6 1
TOTAL 49 38

Partager cet article

Repost0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 15:44

Grosse journée qui m'attend avec un après-midi chez mes parents et une soirée à la maison. C'est une période faste et les parties s'enchaînent, la saison des vacances a du bon. Vivement demain que ça recommence.

Au programme, deux jeux que je trouve figurant comme ceux les plus techniquement intéressants (Amyitis et Kogge), la grosse découverte du moment (Mégawatts), un de mes jeux préférés et des plus joués (Troyes) et une petite partie de Rattus, ça ne se refuse pas.

 

Amyitis. Je suis distancé aux points les deux premiers tours, mais je reviens en force lors du troisième en plantant deux fois. Ma légère avance au score se maintient alors que je reste le meilleur irrigateur et planteur. Mon père lui, collectionne les cartes Palais et Banque tandis que je me contente de la carte Banque n°1. La carte Chamelier n°2 me sera attribuée en plantant une tuile. Je suis à six tuiles, encore une seule et je serais à l'abri.

amyitis_cartes.jpgMes plans sont contrariés au dernier tour, où je suis pris de vitesse et il m'est impossible de planter pour la septième fois. Je dois donc faire une croix sur mes 10 PP de bonus de fin de partie. Mon père non plus n'aura pas de bonus car il plafonne à quatre tuiles. Mais je ne peux plus rien faire d'autre à part irriguer et l'écart des points diminue car il lui reste plusieurs chameaux et des ressources qui lui permettront de faire avancer encore deux fois la caravane pour gagner deux cartes Palais (pour 5 et 7 PP.) Et ce n'est qu'en remportant la procession finale que je passe de justesse devant et ensuite j'ajoute le petit bonus de 5 PP d'Amyitis.

 

1 Laurent 61
2 Fernand 54

 

KoggeKogge. Nous implantons nos deuxièmes comptoirs tous les deux lors du troisième tour, ça démarre plutôt vite. Je passe par une courte période où je suis limité dans mes mouvements et je vais finir pas céder à la tentation d'effectuer un raid sur la ville de Riga pour y voler les sept cubes de fourrure. Et dès le tour suivant, j'irais en échanger six au Maître de Guildes contre un jeton bonus. Je choisis celui qui me fait piocher au hasard un marqueur de route car je n'en ai plus que quatre à ce moment.

Nos progressions se font à la même vitesse et un raid est lui aussi effectué par mon père à Stockholm. Mais je vais essayer de jouer le premier pour contrôler les déplacements du Maître de Guilde, j'arrive à le conduire à Danzig, je lui échange trois marqueurs de routes contre un jeton raid, et j'effectue mon raid dans la foulée dans cette même ville et j'ai maintenant un stock de ressources frisant l'indécence

Toutes ces ressources me permettent de prolonger mes voyages et en payant trois cubes j'arrive sur Stralsund, offre les ressources requises, un marqueur de route de cette même ville et j'y établis mon quatrième comptoir.

 

1 Laurent 5
2 Fernand 4

 

MégawattsMégawatts. Nous écartons sur la carte de la France les régions est et sud-est. Je limite au plus strict mes dépenses pour les ressources, et n'achète des centrales que si elles me permettent un avantage net sur l'alimentation brute. Le charbon aura connu un prix très élevé pendant toute la partie et je ne vais en garder qu'une seule utilisant ce combustible, elle permet d'alimenter six villes et de stocker six charbons et je vais en acheter pour maintenir les prix élevés. Quand la centrale n°50 apparaît, je suis le seul à pouvoir l'acheter et je le fais au prix le plus bas.

Ces deux centrales seront complétées par la seule et dernière qui consomme des déchets ménagers (trois pour six villes) et je suis le seul sur cette ressource. J'ai maintenant un capacité brute d'alimentation de 18 villes et j'en ai à ce moment 12. Vincent est le premier à remarquer que l'on rentre peut-être dans le dernier tour. Je suis premier dans l'ordre du tour, ce qui veux dire que je vais connecter de nouvelles villes en dernier mais ils ne savent pas combien j'ai d'elektros.

Les fonds leur restant à ce moment ne leur permettent que de construire au mieux deux ou trois nouvelles maisons alors que j'en ai à ce moment 148 et je vais pouvoir connecter cinq nouvelles villes pour 129 elektros.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Laurent 17 17 19
2 Vanessa 15 15 15
3 François 14 14 9
4 Vincent D 12 12 3

 

Rattus 0Rattus. J'ai pu utiliser pendant presque toute la partie la combo Paysan et Marchand. J'ai donc beaucoup de cubes sur la carte, je deviens évidemment la cible prioritaire (j'aurais fait la même chose) mais l'abondance de mes cubes me permet des chances de survie importantes.

La dernière résolution de la peste se passe bien pour moi et j'arrive à me maintenir devant même si, contrairement aux autres, je n'ai aucun cube au Château.

 

1 Laurent 11
2 François 10
3 Vincent D 8
4 Vanessa 7

 

Troyes - LogoTroyes. Les cartes activitées qui vont se révéler sur les trois premiers tours sont pour les différents domaines d'activité : Religieux : DîmePrieurProcession. Militaire : DiplomateChasseTroubadour. Civil : BoulangerAubergisteSculpteur.

Le Boulanger ne peut véritablement profiter qu'au premier joueur, voire le deuxième. L'argent ne sera réellement abondant que chez Vanessa, ce qui nous donne des soupçons plutôt solides sur la nature de son personnage.

En ce qui concerne Vincent, la possession d'Henri Ier ne fait pas de doute non plus, et je vais faire tout ce qui est possible pour gagner ma troisième carte d'événement.

Troyes - Thibaut IITroyes - Le FlorentinTroyes - Henri ILes dés sont plus ou moins équitablement répartis chez nous trois, mais le joueur neutre va s'implanter de plus en plus dans le Palais des Comtes grâce à l'événement Conflit de succession. Dans le dernier tour, quatre dés rouges sont chez le neutre et la dernière vague de quatre dés noirs doit être prise en charge par Vincent pour le premier dé et par Vanessa pour les trois autres grâce à un 6 rouge obtenu avec un relancé et un point d'influence.

J'ai pu utiliser la Procession lors du troisième tour en achetant les dés adverses et gagner ainsi six Points de Renommée. Le reste de mon argent sera dépensé pour prendre la seconde place chez le Sculpteur. Un dernier placement sur le Troubadour me permet d'avoir mon sixième homme de métier pour Le Florentin, même si je sais que Thibaut II est aux mains de Vanessa et que je finis avec les caisses vides.

 

  Laurent Vincent D Vanessa
Points de renomée 24 27 18
Événements non contrés 0 1

1

Hommes de métier 19 5 8
Cathédrale 0 0 0
Thibaut II 0 1 6
Le Florentin 6 1 1
Henri Ier 3 6 0
TOTAL 52 41 34

Partager cet article

Repost0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 11:52

Journée chez mes parents avec barbecue et des jeux au programme :

 

Magnum SalMagnum Sal. Exploitation du sel dans la mine de Wieliczka. Le tout est de veiller à ce que notre travail respectif ne profite pas trop à l'autre, et on a bien veillé à cet aspect tous les deux sauf une seule fois où j'ai pu récupérer un cube de sel vert sans pomper de l'eau ni payer pour le transport. J'ai juste mal anticipé la fin de la troisième et dernière période et il me reste trop de sel dans mon stock alors que je pensais pouvoir honnorer une dernière commande royale, je suis donc obligé d'en vendre deux au marché et les autres cubes me rapporteront juste trois points chacun. 

 

1 Laurent 107
2 Fernand 97

 

Amyitis.jpg

• Amyitis. Deuxième fois que j'y reviens en peu de temps et c'est un vrai plaisir de le présenter à mon père. Il apprécie et comprend où on va et où notre attention doit être requise. À deux reprises, il me souffle une belle plante de qualité 2 en déplaçant la caravane et je vais donc essayer de recruter les marchands autant que possible pour limiter ses mouvements, surtout que j'ai la carte chamelier numéro deux. Alors que les processions dans les trois temples ont très rarement été à mon avantage, j'ai su planter exactement sept fois (et donc gagner la faveur d'Amyitis) et j'ai également réussi à prendre possesion du Palais le plus prestigieux, ce qui m'a finalement permi de prendre la tête après avoir été mené pendant toute la partie. Plus j'y joue, plus ça me fait envie d'y rejouer.

 

1 Laurent 85
2 Fernand 72

 

Troyes• Troyes. Le jeu préféré de mon père et dans mon top 5.  Durant la partie, j'ai renforcé ma présence à l'Évêché et au Palais des comtes et je ne jouerais donc qu'avec un seul voire aucun dé jaune. Cette décision est d'autant plus facile que les cartes Moine (1D blanc —> 3D jaunes) et Prieur (1D blanc —> 2D blancs) sont disponibles. La carte civile Meunier me fournira donc de nombreux deniers, les dés rouges serviront à la Chasse pour le gain d'influence et deux fois pour le Banquet. Mes personnages étaient Le Florentin et Urbain IV que je n'ai pas su maximiser avec seulement trois Points de Prestige. Je n'ai pas du tout anticipé les deux personnages adverses, à savoir Chrétien de Troyes et Thibault II pour lesquels je ne marque que 1 PP chacun. La grosse différence au niveau du décompte se fait sur les hommes de métier avec 17 PP contre 3.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 18 19
Événements non contrés 2 0
Hommes de métier 17 3
Cathédrale 0 0
Chrétien de Troyes 1 6
Urbain IV 3 3
Thibaut II 1 6
Le Florentin 6 1
TOTAL 48 38

 

Et en soirée :

Agricola• Agricola. On joue avec le deck K, et les règles d'échange 3-1 et 7 parmi 10. J'essaie de moins me focaliser qu'à mon habitude sur les cartes et cherche avant tout à développer ma maison pour faire deux naissances dès que possible et je profite ainsi de plusieurs tours avec quatre actions alors que tous les autres n'en ont encore que deux. Une combo intéressante avec les cartes Épuisette et Tâcheron me permet d'utiliser la carte d'action Roseau + Pierre + 1 PN très avantageusement, et la pierre collectée me permet de construire le Puits très tôt en deuxième période. Je finis avec une maison en pierre de cinq pièces et cinq membres de ma famille, un seul champ et trois pâturages dans lesquels sangliers et bœufs paissent. Mon manque de mouton est palié grâce à la carte Cheval (1 PV au lieu de -1.) Je finis avec un gros stock de bois, mais je n'ai pas su occuper la case permettant de construire des étables.

 

  Laurent Vincent B Vincent D Vanessa
Champs -1 4 3 2
Pâturages 2 -1 2 4
Céréales 1 4 3 1
Légumes -1 4 2 -1
Moutons 1 1 3 2
Sangliers 2 2 -1 3
Bœufs 2 -1 -1 2
Cours inutilisées -6 -4 0 -4
Étables clôturées 3 0 0 0
Cabane en argile 0 0 0 0
Maison en pierre 10 6 0 0
Membres de la famille 15 15 12 6
Points des cartes 7 1 0 3
Points spéciaux 0 0 0 0
TOTAL 35 31 23 18

 

Aloha• Aloha (chez Darwin Project.) Un petit jeu très tactique dans lequel on doit déplacer nos bateaux d'une île à l'autre et y transporter un Tiki pour gagner. Les règles de déplacement et les tuiles sur lesquelles ont se positionne font tout l'intérêt du jeu.

 

1 Laurent  
2 Vanessa  
2 Vincent B  
2 Vincent D  

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Recherche

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...