25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 07:55
25/04/13 - Kogge, Keyflower

Chez Fernand…

Fernand, Mildiou.

70 minutes de commerce en mer agitée.

Alors que je délaie l’établissement de comptoirs en préférant augmenter mon stock de marchandises, mon père choisi une stratégie complétement différente. Il change presqu’à chaque fois un des deux marqueurs de route de la ville où il commerce afin de choisir son itinéraire. Cela demande quelques précautions de ma part afin de ne pas me retrouver dans son chemin et me faire agresser par un raid.

25/04/13 - Kogge, Keyflower

Comme j’ai un stock important de marchandises, je décide assez tôt de rester le premier joueur et donc être celui qui déplace le Maître des Guildes (MdG) au début du tour. Pour rappel, s’il effectue deux tours complets du plateau, la partie s’arrête et il y a un décompte aux Points de Victoire où sont comptabilisées les réalisations (comptoirs, marchandises, jetons).

Malgré nos deux stratégies différentes, il advient un moment où nous sommes tous les deux à quatre Points de Développements avec quatre comptoirs chacun. Dès que l’un de nous en construit un nouveau, il gagne la partie.

Je me rends compte que je peux gagner à condition que je mise suffisamment (pour jouer premier et arrêter la partie). Mon père n’a plus que quatre marqueurs de route et en misant 1+1+1+5+5, je suis sûr de l’emporter. Il ne me reste plus qu’à construire un dernier comptoir à Kopenhagen et c’est gagné. Mais je peux également faire arriver le MdG à Reval pour la seconde fois. Comme c’est notre 19ème partie et que c’est la première fois que se présente la situation, je me décide pour cette seconde possibilité et terminer la partie sur un décompte aux Points de Victoire. (Après un rapide calcul m’assurant de gagner de cette manière.)

 

Mildiou

(Laurent)

Fernand

Comptoirs (10 PVs)

40 40

Marqueurs Bonus (20 PVs)

0 0

Marqueurs Raid (10 PVs)

0 0

Sel (7 PVs)

14 14

Ambre (5 PVs)

15 5

Fourrure (3 PVs)

9 18

Minerai (1 PV)

4 2
TOTAL 82 79
25/04/13 - Kogge, Keyflower

Chez Fernand…

Fernand, Mildiou.

70 minutes pour quatre saisons et 141 meeples.

25/04/13 - Kogge, Keyflower

Je reçois la tuile hivernale Scribes qui peut faire gagner beaucoup de points, mais les tuiles disponibles au printemps ne font pas gagner de tuiles compétences (outils). Pire, la majorité de ces tuiles nécessitent des outils pour s’améliorer. J’ai également le Jeweller et l'Apothecary, j’aurais bien le temps de m’adapter.

Au début de l’été, est disponible la tuile Hiring Fair qui permettra de scorer mon Scribes avec un peu de chance au tirage. Par contre, il n’y a pas de nouvelle tuile qui permet de faire des déplacements et il n’y en a pas eu au printemps non plus. Je décide donc de ne pas acquérir trop de tuiles que je ne saurais pas améliorer, mais je mets toutes les ressources nécessaires dans l’acquisition de tuile qui me seront utiles.

L’automne me sert essentiellement à améliorer mes tuiles en utilisant ma maison, mais par contre, me père n’y arrive pas puisqu’il a trop de tuiles améliorables et qu’il doit faire des choix. J’utilise aussi mon Store afin de recruter quelques meeples verts qui me permettent de gagner facilement quelques enchères.

L’hiver finit par arriver et je réussis à atteindre trois séries d’outils pour le Scribes. La Keythedral que je n’ai pas mise en jeu arrive aussi chez moi. Le fait d’avoir des tuiles offrant des PVs m’aide beaucoup à conforter mon avance, comme la Forge, une des rares tuiles que j’ai réussi à améliorer, et qui ne fait rien d'autre que rapporter 10 PVs.

(Les mots en italique sont détaillés ci-dessous.)

Petit lexique :

Apothecary (Apothicaire) : Hiver. Donne 3 points pour chaque groupe de 5 ouvriers.

Hiring Fair (Foire à l'embauche) : Été. Permet de piocher 2/3 tuiles Compétence en défaussant face cachée 1 tuile Compétence.

Jeweller (Joaillier) : Hiver. Donne 2 points pour chaque ressource Or au lieu du point habituel.

Keyflower : Bateau. Donne autant de points que la capacité totale de transport du village.

Mercer's Guild (Guilde des marchands de tissus) : Hiver. Donne 5 points pour chaque groupe de 3 ressources des trois types différents.

Scribes : Hiver. Donne 10 points pour chaque groupe de trois jetons Compétence différents.

Sea bastion : Bateau. Rapporte 1 point pour chacune des tuiles formant la plus grande boucle du village.

Stone Yard (Dépôt de pierre) : Automne. Donne 2/3 point(s) pour chaque ressource Pierre, présente sur cette tuile à la fin de l’hiver.

Store (Magasin) : Été. Permet de recruter 1/2 ouvrier(s) verts en défaussant 1 ouvrier bleu.

Turn Order (Ordre du tour) : Ordre du tour. Lors du décompte, donne 1 point pour chaque tuile qui entoure cette tuile.

Laurent : Apothecary (9), Jeweller (6), Keyflower (2), Keythedral (12), Scribes (30), tuiles retournées (41).

Fernand : Craftman's Guild (27), Mercer's Guild (10), Sea Bastion (6), Stone Yard (12), Turn Order (6), Or (2), tuiles retournées (14).

Mildiou (Laurent) 100
Fernand 77

Partager cet article

Repost 0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 22:04

Cap - Kogge

 

Chez Fernand

Fernand, Kirisuto, Mildiou.

80 minutes de commerce en mer agitée. 

obrMildiou

Qu'est-ce que c'est Kogge ? Un jeu fait à la main, difficile à trouver, au matériel de qualité inférieure et à l'esthétique sobre. Whaoou, super ! Ça fait envie. Mais Kogge, c'est aussi : de la planification sur plusieurs tours, des enchères, l'importance de l'ordre du tour, des ressources à échanger et accumuler, des interactions fortes, deux scénarios de fin de partie. C'est surtout un jeu qui ne ressemble à aucun autre, à ma connaissance.

J'ai essayé de me concentrer sur le trajet possible que je peux emprunter sur plusieurs tours tout en amassant des cubes de ressources et établir des comptoirs. Je fais ça sans me soucier de ce que font les autres. J'ai misé des marqueurs de routes n°4 plusieurs fois afin de gonfler les réserves de la ville de Riga. Comme le fait remarquer mon père : "Ça sent le raid !" Une fois le raid effectué, j'ai de quoi implanter des comptoirs facilement car cette ville a été visitée par mes adversaires et possède des ressources de tous les types.

Mais en me concentrant uniquement sur mon jeu, je n'ai pas vu Kirisuto arriver dans la même ville que moi pour me dépouiller en lançant un raid à son tour, mais contre mon bateau. Pour éviter cela, j'aurais dû m'intéresser de plus près à ses trajectoires possibles et miser bas au début du tour pour jouer dernier. (Si je joue dernier, personne ne peut m'attaquer.) Je connais le jeu pourtant, je sais qu'il faut surveiller les autres mais planifier mes voyages me prenait toute mon attention.

Après cela, ça a été un peu plus dur évidemment. J'ai pu quand même établir un nouveau comptoir, mais j'ai dû repartir faire du commerce pour continuer. C'était le seul moyen pour moi de marquer des Points de Développements car je n'ai que rarement eu l'occasion de me retrouver dans la même ville que le Maître des Guildes (MdG). Quand, c'était le cas, je n'avais rien à lui proposer pour gagner des marqueurs bonus ou éventuellement un marqueur de raid.

Le MdG termine d'achever son second tour du plateau, mais il apparaît que deux joueurs peuvent gagner avant que cela n'arrive. Pour ma part, je peux enfin me retrouver face au MdG et lui échanger six cubes identiques pour gagner un marqueur bonus et par la même occasion, mon cinquième Point de Développement. Mon père doit lui simplement établir un cinquième comptoir et il a tout ce qu'il faut pour le faire.

C'est à celui qui fait la meilleure enchère pour l'ordre du tour que reviendra la victoire. La meilleure mise que je puisse faire est 4+4+7, mais c'est à lui de miser en premier et il met un terme à mes chances en misant 5+5+5 (il lui restait de plus un 7+7 qu'il pouvait poser). Je ne peux pas faire mieux, il joue donc en premier, établit son cinquième comptoir et la partie se termine immédiatement.

(Merci aux quinze personnes qui connaissent le jeu de m'avoir lu.)

 

 

Fernand

Mildiou

(Laurent)

Kirisuto

(Christian)

Comptoirs 5 4 2
Bonus 0 0 1
TOTAL 5 4 3

 

Cap - Endeavor

 

Chez Fernand

Fernand, Kirisuto, Mildiou.

90 minutes de commerce et expansion au 18ème siècle. 

obrMildiou

Endeavor à trois joueurs est plus stratégique et c'est la configuration dans laquelle j'y ai le plus joué. C'est surtout dans l'occupation des pistes de fret que cet aspect est le plus développé. Avec aussi peu de joueurs, toutes les régions ne seront pas ouvertes (même avec la variante Ystari.) Quand un joueur se lance dans l'affrètement d'une piste, que faire ? Le laisser seul, pour que cela lui prenne plus de temps et toutes ses actions de fret ? Où bien y participer dans le but de gagner la carte gouverneur ?

Pour ma part, j'ai décidé de laisser Kirisuto seul en Asie pendant que je me lance à la conquête de l'Amérique du Sud. C'est mon père qui va venir s'intercaler dans les deux pistes et nous faire respectivement gouverneurs de ces deux régions.

Porté par un niveau culturel élevé et donc un importante population, je me développe assez bien et je complète mes positions par la pioche de cartes qui comblent mes retards dans les trois autres domaines. Je suis étonnamment le seul à posséder des cartes pendant un long moment.

J'ai tellement de jetons de population que je me force un peu pour faire la guerre et couper ainsi une longue route que mon père possédait en Europe pour lui faire perdre trois points. L'action juste avant celle de mon attaque, il avait décidé d'attaquer Kirisuto alors que je faisais une cible plus judicieuse, à cause de mon avance sur les pistes de développement et des indices évidents que j'allais attaquer.

Je profite d'une fin de partie idéale avec le gain d'une deuxième carte de gouverneur en Afrique et je récupère quelques jetons d'industrie (mon domaine le plus bas) en faisant plusieurs actions de fret un peu partout grâce à un jeton bonus de paiement. (Trois affrètements au dernier tour.)

 

 

Mildiou

(Laurent)

Fernand

Kirisuto

(Christian)

Industrie 7 4 10
Culture 13 10 10
Finances 10 7 10
Politique 14 12 7
Bâtiments et cartes 2 11 2
Villes et routes 14 11 8
Population 0 0 0
Esclavage 0 0 0
TOTAL 60 55 47

Partager cet article

Repost 0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 22:49

KoggeKogge. Les deux premiers comptoirs construits en cours de partie se font un peu plus tard que ce qui arrive habituellement, vers le quatrième et cinquième tour. Je passe mon temps à amasser de nombreuses ressources dans les différents types, notamment avec deux raids effectués en deux tours.

C'est à ce moment que j'ai commis une erreur. Mes cales abondent de marchandises et il peut arriver dans la ville où je suis. Vous voyez ce qui peut arriver ? Moi, non. J'aurais dû miser plus haut pour jouer en premier et quitter la ville. Il défausse son jeton raid pour m'attaquer et je dois perdre une partie de mes réserves. C'est avec ces réserves que je comptais établir un comptoir par tour et finir la partie rapidement à mon avantage.

Je dois passer un long moment pour récupérer des marchandises et pendant ce temps, il fait ses derniers comptoirs. Et dans la ville de son quatrième comptoir se trouve également le Maître des Guildes. Il lui reste suffisamment de marchandises pour en échanger six identiques et gagner le tout premier jeton bonus de la partie.

Il est à noter que le tour suivant, la partie se serait terminée parce que le Maître des Guildes aurait conclu son second tour de plateau. Mais même dans ce cas, il l'aurait emporté grâce à son jeton bonus qui vaut 10 PVs et ses cubes de ressources restants étaient plus abondants et de qualité plus précieuse.

Je le dis à chaque fois mais… j'adore ce jeu. J'ai enfin commencé à travailler sur des cartes pour remplacer les petits marqueurs de route. Manipuler des cartes sera plus agréable et plus rapide…

 

  Fernand Laurent
Comptoirs 4 4
Bonus 1 0
TOTAL 5 4

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Kogge
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 22:03

Courte soirée avec deux parties jouées avec mon père…

 

Kogge. Je le répète encore une fois : Kogge un jeu magnifique et sous-estimé. Enfin, que je dis "magnifique", je ne parle pas de son esthétique mais bien de sa mécanique. Contrôle de l'ordre du tour avec enchères visibles, collecte de ressources, interactions permanentes et parfois violentes avec les raids, course aux points et contrôle sur la durée de la partie. Fin de partie qui peut arriver de deux manières complètement différentes.

 

Kogge Kogge - Map

 

Je fais une erreur lors du deuxième tour en m'emmêlant les pinceaux car je planifie mes actions sur trois tours et je fais le calcul un peu vite. Je me rends compte que je ne sais pas enchaîner deux créations de comptoirs coup après coup car il me manque des ressources. J'ai mal planifié mes échanges de marchandises dans les villes.

Cette erreur va me freiner pour le reste de la partie car je suis dans un mauvais enchaînement de villes visitables pour collecter les ressources dont j'ai besoin pour établir les comptoirs là où je passe. Pour être clair (parce que je ne suis pas sûr de l'être) : lorsque je peux visiter les villes grises, oranges ou mauves, je n'ai pas de cubes de sel (blanc) pour établir un comptoir. Je ne peux pas prolonger mes trajets pour m'aider car mes stocks de ressources me permettent à peine de m'approvisionner en nouveaux marqueurs de routes.

Pour mon père, ça se goupille plutôt bien. Il construit ses comptoirs sans mal et son stock de ressources est plus confortable que le mien. De plus, son raid à Reval lui permet de gagner un beau pactole.

Alors que le Maître des Guildes (MdG) a entamé son second tour du plateau, il fait un énorme commerce à Tönsberg, ville qui a vu ses ressources s'accumuler depuis le début de la partie. Il a échangé six cubes de fourrure (orange) pour récupérer douze cubes de minerai (gris.) Il possède un stock de marchandise impressionnant après son commerce effectué à Tönsberg. En plus de tous ses cubes de minerai, il a également quatre cubes d'ambre (mauve) et trois cubes de fourrure.

À ce moment de la partie, il est le propriétaire de quatre comptoirs (quatre Points de Développement) et il a plus qu'il n'en faut pour rejoindre et commercer avec le MdG. De plus, Tönsberg possède un marqueur de route qui mène à Riga, ville joignable par le MdG. Pour qu'il le force à stopper à Riga, il doit passer premier joueur et pour passer premier joueur il doit miser gros car je peux moi aussi miser gros pour le bloquer.

Donc, pour l'empêcher de jouer en premier, je mise 1+1+1+1+5 mais il arrive à me dépasser avec une mise de 3+3+3+3+8. Il navigue donc jusqu'à Riga pour y échanger six cubes de marchandises identiques au MdG pour remporter son premier jeton bonus, mais son cinquième Point de Développement.

 

  Fernand Laurent
Comptoirs 4 3
Bonus 1 1
TOTAL 5 4

 

La HavaneLa Havane. Celui-ci est plus connu et beaucoup plus simple. Il y a plein de bâtiments nécessitants des ouvriers et les trois cubes de départ de la réserve sont des débris (gris.) Je suis sûr qu'il va jouer les cartes Gravats (2) et Ouvrier (4), alors je vais faire les mêmes choix car le dernier des nombreux critères de départage me favorise puisque je suis le plus jeune (hé hé !)

Après cette odieuse exploitation d'un point de règle précis, je peux accumuler les ouvriers pour collecter quelques tuiles tout en en mettant d'autres hors de portée de mon père grâce à la carte Arrêt des travaux (3) que je vais laisser sur la table pour deux tours consécutifs.

Lorsque je suis à 24 PVs et lui à 19 PVs, il ne me manque qu'un cube bleu pour construire le bâtiment qui n'en demande qu'un seul et qui donnerait un unique PV. La carte Mama (9) me donne deux gravats que j'ajoute aux trois que je possède déjà pour les transformer en un cube bleu.

 

Laurent 25
Fernand 19

Partager cet article

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 23:42

KoggeKogge. À chaque fois que je dois entreprendre la rédaction d'un compte-rendu pour Kogge, je me demande si ça vaut vraiment le coup. Combien de personnes vont être intéressées ? Vu la confidentialité de ce jeu, j'imagine qu'il n'y en n'aura pas beaucoup… une ou deux peut-être ? Pourquoi faire un compte-rendu alors ? "Pour le faire connaître." C'est ce que vous pourriez me répondre, mais cela n'aurait pas grand utilité non plus puisque ce jeu est plutôt difficile à dénicher. Néanmoins, puisque j'adore ce jeu et que je sais que j'ai réussi par le passé à le faire acquérir et apprécier par au moins une personne, je continue.

Kogge me fascine vraiment, j'ai même commencé à réfléchir sur une adaptation personnelle avec des cartes plutôt que des jetons en cartons pour les marqueurs de route. Ces cartes pourraient être plus agréables à manipuler et plus facile à cacher car actuellement, j'utilise les porte-lettres du Scrabble puisque rien n'est prévu dans la boîte. En plus, ces cartes pourraient accueillir une belle pièce d'héraldique de la ville en question.

 

Et cette partie alors ? Elle fût caractérisée par une abondance de ressources dans les villes et par la rareté des jetons bonus. Les mises de départ pour débuter la partie furent basses avec une implantation à Tönsberg pour moi et à Stockholm pour lui.  Les trois premiers tours se font tranquillement ; collectes et établissement de comptoirs. Les interactions directes eurent lieu dans un second temps.

L'ordre du tour n'a pas été déterminant, sauf à deux reprises où j'ai préféré être le premier joueur pour éviter de subir un raid et une dernière fois parce que j'avais vraiment besoin d'un marqueur de route disponible à l'achat pour établir un comptoir. Les autres tours, j'ai préféré jouer en dernier ce qui est très utile pour permettre d'attaquer le bateau adverse quand sa cargaison est importante.

Mon premier raid a été ciblé contre mon père à Lübeck, ce qui me permet, après qu'il ait partagé ses cubes en deux tas, de posséder des ressources en nombre et de toutes natures. Il a acheté son second jeton de raid et je dois veiller à ne pas me trouver sur son chemin pour qu'il m'attaque à son tour. Il préférera attaquer deux villes plutôt que moi et se retrouve à nouveau avec une impressionnante quantité de marchandises.

Je comptais attaquer la ville de Danzig, mais il joue avant moi et fait ce que je voulais faire. Mon raid planifié va quand même se faire, mais la cible sera différente : je m'attaque à nouveau à son  navire. Il partage ses ressources de manière à ce que je me retrouve pas avec six marchandises identiques afin de m'empêcher de commercer avec le Maître des Guildes (MdG) pour gagner un jeton bonus.

Mais j'ai tout ce qu'il faut pour finir la partie en ayant cinq comptoirs. Je construis mon second comptoir à Kopenhagen, ce qui m'en fait quatre au total. J'ai ensuite la possibilité de me retrouver à Reval pour encore y faire un second comptoir. J'ai à chaque fois les deux marqueurs de routes requis pour ce cas de figure.

Pas de jeton de bonus cette partie donc, le seul a être acheté par mon père le fût juste avant que je clôture la partie. Les seuls contacts que nous avons faits avec le MdG furent pour nous procurer les seconds jetons de raid. Une partie agressive, sans bonus et nerveuse. Enfin, quand j'écris "nerveuse", c'est dans le style requis par Kogge : avec de longues périodes de réflexion avant de miser pour l'ordre du tour ou bien encore pour planifier les déplacements sur deux ou trois tours.  Excellent !

 

Kogge - Map

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 5 3
Bonus 0 1
TOTAL 5 4

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Kogge
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 16:52
Burgen von Burgund
Kogge

Die Burgen von Burgund. Que dire de plus à part qu'une fois encore, je trouve ce jeu sur-estimé. Sympa, sans plus.

Et tous les autres jeux de Monsieur Feld ne me tentent pas plus que ça.


Kogge. Que dire de plus à part qu'une fois encore, je trouve ce jeu sous-estimé. Malgré tout le bien j'en dis, personne ne me demande d'y jouer.

Et tous les autres jeux de Monsieur Steding me laissent empli d'admiration.

 
      Domaine
1 Laurent 179 4
2 Fernand 143 3
 

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 4 3
Bonus 1 1
TOTAL 5 4

Partager cet article

Repost 0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 09:51

  KoggeKogge. Une partie très rapide, le Maître des guildes (MdG) est parti de Stockholm et il a juste eu le temps de faire une seule fois le tour du plateau. On a également très vite créé notre deuxième comptoir. Je vais enchaîner deux raids, un contre Lübeck et un second contre mon père à Kopenhagen. Il me replace à chaque fois dans la bonne ville pour moi après mes raids et suite à deux de ces erreurs, je sais à chaque fois rebondir pour gagner des Points de Développement.

Lorsque je me retrouve à Lübeck, je vais faire un raid et récupérer la presque totalité des cubes de sels. Ces cubes blancs me permettent, le tour suivant, de m'offrir on premier jeton bonus qui est acheté au MdG à Danzig et je choisis celui qui permet de faire des échanges à 3:1 au lieu de 2:1.

La ville dans laquelle j'ai été refoulé après mon raid me permet de rejoindre mon père et le MdG à Kopenhagen. Je vais échanger à ce dernier trois jetons de routes identiques pour gagner mon second jeton raid et je vais l'utiliser immédiatement pour attaquer sa cargaison. En ayant fait deux raids dans les deux villes blanches, je vais avoir du mal à me procurer du sel dans le futur, alors je vais choisir le tas de cubes blancs qu'il a décidé de constituer.

Kogge - Map

Je me fais de nouveau éjecter dans une ville qui me permet de rejoindre le MdG à nouveau le tour suivant. Ça se passe à Stockholm, je fais des échanges pour avoir ce qu'il me manque pour établir mon troisième comptoir. J'échange ensuite au MdG six cubes identiques pour obtenir mon deuxième jeton bonus.

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 3 3
Bonus 2 1
TOTAL 5 4

 

 

Hansa Teutonica

Hansa Teutonica. Je vais bénéficier pendant trop longtemps de trois actions contre deux pour lui. Cela m'a évidemment avantagé sur le long terme et cela va se reproduire car je vais avoir quatre actions alors qu'il restera à trois pour le reste de la partie. Avec cet avantage, je peux utiliser des points d'actions pour déplacer le pion (utilisé dans la version à deux joueurs) en plus de ses deux déplacements gratuits. Je vais en gros décider de l'endroit de la carte sur lequel on joue.

Pour une fois, je vais développer Bursa à fond. Et une fois que c'est fait, je vais profiter de l'énorme avantage que cela procure. En une seule action, je transvase l'entièreté de mon stock dans ma réserve et mes ressources sont donc toutes disponibles pour effectuer mes autres actions. Cela revient à une économie de points d'actions. Je peux utiliser mes quatre actions pour à chaque fois occuper l'entièreté d'une route commerciale et la revendiquer. Mes comptoirs poussent comme des champignons, avec parfois plusieurs dans la même ville.

Malgré le nombre important de mes comptoirs, je ne vais pas développer Clavis Urbis au-delà du deuxième niveau. Cela n'est pas nécessaire parce que j'ai une assez grande avance sur la piste de score grâce à mes comptoirs qui me donnent un PP à chaque fois qu'une route adjacente est revendiquée.

Je termine la partie en réalisant la connexion est-ouest des deux villes rouges au moment où il commençait à avoir des visées sur la ville de Coellen, mais c'était trop tard. 

 

  Laurent Fernand
Prestige 24 5
Compétences 8 4
Jetons 6 6
Coellen  0 0
Villes 14 12
Carte objectif 2 8
Réseau 20 8
TOTAL 74 43

Partager cet article

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 10:29

Les deux jeux de cette soirée sont les deux extrêmes de l'explication des règles : Disque-Monde Ankh-Morpork se présente en trois minutes et les règles sont d'une simplicité étonnante. Kogge est beaucoup plus difficile à expliquer, les points de règles sont nombreux et certains s'oublient facilement. Une fois les règles comprises, il faut ensuite comprendre comment faire pour bien jouer, c'est coriace mais l'effort en vaut largement la peine tant le jeu est bon. Cela faisait longtemps que l'on avait envie de jouer à Kogge à plus de deux joueurs.

 

KoggeKogge. Je fais de Åbo (2) ma ville de départ et mes deux adversaires choisissent tous les deux Stralsund (6.) Le premier raid effectué est celui sur la ville de Danzig (5) et j'en suis le responsable; il y avait huit cubes d'ambre et j'ai dû miser des jetons de routes de forte valeur pour effectuer le raid avant mon père qui avait eu la même idée que moi.

Dès le tour suivant, je vais retrouver le Maître des Guildes à Lübeck (7) afin de lui échanger six de mes ressources contre le jeton bonus permettant de faire des échanges avec un ratio de 3:1 au lieu de 2:1. Je peux juste après prendre possession de 6 cubes de sel contre deux autres de moindre valeur.

Je vais enchaîner les échanges commerciaux et me retrouver avec un belle cargaison, mais cette cargaison attise les convoitise et je vais me faire attaquer alors que je suis à Riga (4) par mon père. La surprise est désagréable car elle me prive de la stratégie que j'avais planifiée (construire deux comptoirs en deux tours.) Je vais séparer mes ressources en deux tas et garder le nécessaire pour établir mon deuxième comptoir, mais la prise est intéressante pour mon père : cinq ressources de quatre types différents.

Après ce coup dur, je vais me retrouver dans une situation où moi seul ne peut plus me procurer des cubes d'ambre. Je ne peux plus me rendre à Danzig (5) depuis mon raid et la ville de Stralsund (6) ne propose pas de cube, puisque c'est leurs comptoirs qui les reçoivent. Pour compliquer la situation, Christian prive le plateau du jeton n°6 en faisant un échange. Pour construire des comptoirs, j'ai besoin de cubes d'ambre et dans les villes produisant de l'ambre, je ne peux pas établir de comptoir (à cause de mon raid et par manque de place disponible.)

Kogge - MapComme le seul moyen d'en récupérer est de faire un raid sur un de mes adversaires, je vais donc contacter le Maître des Guildes et lui échanger trois jetons de route identiques pour gagner mon second jeton raid. Malheureusement pour moi, ils ne posséderont jamais des quantités intéressantes pour justifier de faire un raid, et je vais plutôt choisir d'attaquer la ville de Stockholm (1) et prendre une dizaine de cubes de minerai.

Christian a accumulé les ressources et les jetons nécessaires pour s'établir à Lübeck (7) et il va faire deux comptoirs en même temps en donnant les six ressources requises et trois jetons de route de la valeur correspondante. (*)

Si je ne peux plus établir des comptoirs, je vais essayer alors de gagner des jetons bonus, qui eux aussi, donnent 1 Point de Développement. Et le deuxième que je vais choisir est celui qui m'offre, où que je sois, la possibilité de rejoindre le Maître des Guildes où qu'il soit.

On approche du dernier tour. Christian gagne s'il établit son cinquième comptoir et il a ce qu'il faut en plus d'être bien placé géographiquement, mais je peux gagner également en me procurant mon troisième jeton bonus. Voici la situation : le Maître des Guildes est à Kopenhagen (8), s'il se rend à Stockholm (1) je ne pourrais pas effectuer l'échange puisque je suis persona non grata depuis mon raid. Il doit obligatoirement pour moi aller à Tönsberg (0) et de toute manière je dois être le premier joueur pour gagner avant Christian.

Ma mise pour l'ordre du tour doit être la meilleure et je vais proposer 3+3+3+2+2+7, ce qui est assez énorme et difficile à surpasser,… mais mon père va miser 3+3+3+2+2+2 !!! Évidemment, il va arrêter le Maître des Guildes à Stockholm (1) et rendre ma victoire impossible. Il va ensuite établir son quatrième comptoir et s'assurer la deuxième place ex-æquo avec moi. S'il me laissait passer premier joueur, l'ordre aurait été différent avec moi en tête, ensuite Christian et enfin lui-même. C'est donc justifié et la deuxième fois lors de cette partie qu'il brise mes rêves (oui, oui, carrément ! Mes rêves.)

Kogge à trois joueurs apporte des sensations nouvelles pour moi qui n'y avait jusqu'ici joué qu'avec mon père. Les pénuries de ressources sont possibles, les risques de raid forcément plus nombreux, et l'ordre du tour peut-être parfois vital. Mais Kogge à trois joueurs est bon, vraiment bon. Un peu plus long, mais ça en vaux la peine, oh oui…

 

(*) Oulalah ! Erreur de règles : Si l'on peut exécuter n'importe laquelle des six actions possibles dans l'ordre de notre choix, il est cependant interdit de faire deux fois la même action. Donc, construire deux comptoirs le même tour n'est pas autorisé. Je le savais, mais sur le moment j'ai laissé passer l'erreur par distraction. Christian ne le savait pas, puisque c'était sa première partie.

 

    Comptoirs Bonus TOTAL
1 Christian 5 0 5
2 Fernand 4 0 4
2 Laurent 2 2 4

 

Disque-Monde Ankh-MorporkDisque-Monde Ankh-Morpork. Après avoir expliqué à Christian un jeu aussi complexe que le précédent, je dois expliquer un jeu autrement plus simple à mon père.

Je suis Chrisoprase et je gagne si, au début de mon tour, je possède au moins 50 $. Il va donc falloir m'enrichir sans éveiller l'attention,… 50 $… ça paraît pas facile…

Je vais favoriser les investissements immobiliers, c'est comme de l'argent sauf que c'est moins voyant qu'un gros tas de pièces clinquantes et brillantes (même si ce sont des pièces en cartons, on fait un petit effort là.) Le problème avec les bâtiments, ce sont les mages qui déclenchent des évènements. Mais j'ai plutôt eu de la chance de ce côté en échappant à l'incendie. Les mages, moi, je ne les joue pas ou les défausse par peur de voir mes bâtiments (et donc, mon argent) disparaître.

Apparemment, j'ai affaire à des joueurs qui doivent contrôler cinq quartiers pour gagner, je vais donc leur faire croire que je pourrais être l'un de ceux-là également. Sauf, que par chance, il s'avère que mon père est aussi très riche avec une fortune fluctuant autour des 40 $ et je vais réussir à persuader Christian que mon père est Chrisoprase.

Ma fortune foncière s'élève à 40 $ et je n'ai plus qu'a récolter les quelques pièces manquantes grâce aux pouvoirs de mes bâtiments et je gagne au début de mon tour avec 52 $.

 

1 Laurent Chrisoprase
  Christian Seigneur des Mots
  Fernand Seigneur Rouille

 

• Allez, hop ! Encore une partie… Je suis le Seigneur Rouille et je gagne si, au début de mon tour, je contrôle cinq quartiers de la ville. Et j'étais plutôt à l'aise grâce à mon bâtiment dans le quartier des Sœurs Étienne : je pouvais payer 3 $ par tour pour placer un de mes agents là ou dans le voisinage. Avec ce pouvoir plus mes cartes, Je pose deux nouveaux agents par tour, et une victoire rapide paraît possible. Mais il arriva quelque chose…

Un mage ouvrit une faille vers les Dimensions de la Basse Fosse et deux démons vinrent se placer aux Sœurs Étienne et au Terrain Forcier là où mes agents étaient nombreux. Mais surtout, je perds l'usage de mon bâtiment. Ha, j'vous jure, ces mages !! Je ne m'en relèverais pas, mes cartes ne sont pas terribles pour mes nouveaux besoins et je n'ai pas la possibilité de les renouveler rapidement.

Je suis persuadé que Christian est le Dragon Roi d'Armes qui a besoin de huit jetons chaos pour gagner, et tout ce que je peux faire, c'est retirer du chaos grâce à mes cartes ou bien poser un agent pour annuler une majorité que mon père possède.

Mais plus le temps passe, plus je me dis que Christian serait peut-être bien finalement le Commissaire Divisionnaire Vimaire et il reste normalement encore un tour de table à faire alors que c'est à mon père de jouer. Il va enchaîner cinq cartes dont au moins trois mages si je me souviens bien, et il va finir par piocher la dernière carte.

Mais Christian n'est pas Vimaire. En fait, personne n'est Vimaire. Christian pouvait prétendre à la victoire si le tour de jeu lui était revenu. On va donc finir la partie en comptant les Points de Victoire, et les bâtiments de mon père creusent l'écart alors que je ne peux même pas comptabiliser mes agents ni mon immeuble dans les quartiers où rôdent des démons.

 

  Fernand Christian Laurent
Personnage

Seigneur

Selachii

Seigneur

Vétérini

Seigneur

Rouille

Agents 50 45 40
Bâtiments 42 6 0
Dollars 6 8 1
Prêts 0 0 0
TOTAL 98 59 41

Partager cet article

Repost 0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 16:33

AmyitisAmyitis. Belle partie où j'ai parfois pris des risques en me disant : "Il ne va pas le voir, ça va passer." Et bien, ça n'est pas passé. J'ai été pauvre toute la partie et quand je passais très tôt dans l'espoir de faire rentrer les talents (la monnaie), il ne me laissait pas cette chance et préférait souvent arrêter de jouer lui aussi. Avec sa carte Banque, aucun problème pour lui.

J'ai quand même réussi à planter mes cinq tuiles jardin, mais lui aussi donc pas de différence de point de ce côté. Et ça sera d'ailleurs le seul moyen de récupérer des talents pour moi : les tuiles jardins donnant des pièces. Pour trouver des Points de Prestige, je vais essayer d'acquérir des cartes Palais, mais mon père fait la même chose dès qu'il peut et ce n'est pas comme ça que je vais le doubler.

Avec une telle différence de revenus, il peut recruter plus. Et donc, recruter plus de Prêtres. Ma présence dans les trois temples va se faire de plus en plus rare. Après avoir été dominé toute la partie, un écart de PP aussi petit est plutôt gratifiant.

 

1 Fernand 60
2 Laurent 56

 

KoggeKogge. Excellente partie de ce jeu excellent. Je vais commencer à rassembler des marchandises et ensuite faire un raid pour prendre possession de nombreuses fourrures. Mais pour économiser mes marchandises, je ne fais pas l'effort de rejoindre le Maître des Guildes et je fais juste des comptoirs.

Le principal fait de jeu est le raid effectué par mon père. Non pas contre une ville, mais contre moi. Mes réserves sont importantes : huit cubes de fourrure (orange), un de minerai (gris) et trois de sel (blanc). Je dois donc faire deux piles et lui laisser le choix de ce que je garde (un peu comme Fact or Fiction à Magic pour ceux qui connaissent.) Cette perte va me ralentir et lui donner un gros coup d'accélérateur. Surtout qu'il possède déjà le jeton bonus lui réservant une route secrète vers le Maître des Guildes où qu'il soit.

Je vais emporter les enchères pour ce qui va devenir le dernier tour de jeu car je veux mettre le Maître des Guildes deux villes plus loin, car il gagne si il n'est déplacé que d'une seule. Mais… je n'avais pas vu qu'il gagnait aussi s'il allait dans la seconde. Après avoir fait du commerce, il peut échanger au Maître des Guildes six cubes de marchandises identiques et gagner ainsi son second jeton bonus.

On ne peut pas ne pas penser à tout… enfin si tu peux, mais alors tu ne gagnes pas. J'ai de plus en plus envie de le présenter à d'autres afin d'y jouer à plus de deux joueurs pour voir ce que peuvent donner les raids, plus de concurrence sur les marchandises et une fin éventuelle aux points de victoire plutôt qu'aux points de développements. Avis aux amateurs…

 

    Comptoirs Bonus TOTAL
1 Fernand 3 2 5
2 Laurent 4 0 4

 

AssyriaAssyria. Durant cette partie, je n'ai jamais été le premier joueur. Le choix des cartes était tel que mon père a su rester premier tout en nourrissant ses huttes sans trop de problèmes. L'avantage est qu'il contrôle la partie en choisissant ses territoires avant moi et comme j'avais placé ma ziggurat de départ au sud à côté de la sienne dans le but de le gêner, celui qui est gêné, c'est plutôt moi.

Je vais gagner le premier décompte à Assur après la première crue, mais pour les deux suivants, je ne sais pas rivaliser car mes gains en chameaux sont trop bas pour le concurrencer sur cette voie.

Je vais donc multiplier le nombre de mes ziggurats et leurs étages à chaque fois que c'est possible. Mon optique de grimper sur l'échelle des offrandes pour bénéficier d'un gros multiplicateur. Mais ça n'a pas marché, n'ayant pas suffisamment de chameaux. Je gagne quand même pas mal de points avec au final trois ziggurats complètes et une en cours de construction, mais les points gagnés par mon père à Assur en plus celle de ses huttes toujours plus nombreuses sont supérieurs.

 

1 Fernand 92
2 Laurent 90

Partager cet article

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 20:37

Comme de coutume, chaque dimanche, je passe la journée chez mes parents. Aujourd'hui, nous ne sommes que deux, mon père et moi, pour quelques parties. Kogge est une valeur sûre qui nous garanti un bon moment. Ensuite, quelques parties du jeu avec lequel tout a commencé pour moi : Dominion. On en joue trois avec toutes les boîtes, excepté celle de base.

Le soir, on est trois chez moi et je présente un de mes jeux préférés, du même auteur que Kogge joué plus tôt : Norenberc. Un jeu calculatoire d'Andreas Steding avec une marge d'erreur faible qui contraste avec un look tout en fraîcheur très sympathique. Très apprécié, une deuxième partie sera jouée dans la foulée. On terminera avec du beaucoup plus léger avec l'agréable Sobek.

 

KoggeKogge. C'est d'abord mon père qui construira en premier son deuxième comptoir et il aura en aura même trois lorsque j'établirai à mon tour mon deuxième. J'ai plutôt cherché à amasser des marqueurs de route de même valeur pour en échanger trois au Maître des Guildes contre mon second jeton Raid. Le premier raid que je vais faire me fournira des ressources en quantité relativement modeste mais de plusieurs types différents, ce qui me permettra d'implanter dans la foulée mon troisième comptoir et ensuite de commercer à nouveau avec le Maître des Guildes pour obtenir un jeton bonus (celui qui permet l'échange à 3 pour 1.)

Mon père ayant construit son quatrième comptoir, il est donc à 4 Points de Développement et il en faut 5 pour gagner. J'ai de mon côté trois comptoirs et un jeton Bonus, ce qui fait 4 PD également. Nous n'avons jamais été aussi proche d'une fin aux Points de Victoire car cela aurait pu être possible juste après le tour qui a mis effectivement fin à la partie. Mais de toute manière, il était en possession de plus de ressources que moi (dans sa réserve et dans ses comptoirs) et il aurait eu plus de PV que moi.

La partie se termine donc avant que le Maître des Guildes ne fasse son second tour complet du plateau car je vais commercer pour la troisième et dernière fois avec lui et lui échanger six ressources identiques (obtenues avec mon second raid) contre un nouveau jeton Bonus. Ce même tour, il aurait pu établir son cinquième comptoir mais comme j'ai joué avant lui, il n'a pas eu la possibilité de le faire. En effet, il est en pénurie de marqueurs de route et il n'a pas su faire une enchère lui assurant de jouer en premier.

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 3 4
Bonus 2 0
TOTAL 5 4

 

Dominion 1 Intrigue Dominion 2 Rivages
Dominion 3 Alchimie Dominion 4 Prospérité

Dominion. On utilise les boîtes Intrigue, Rivages, Alchimie et Prospérité. Pour info, on utilise un site pour sélectionner nos cartes : Dominion — Générateur de deck.

— La première partie se termine avec très peu de Points de Victoire car elle a été terminée à cause de trois piles de cartes vides : Malédiction, Contrebande et Caravane. La carte Charlatan a permis de distribuer les Malédictions et l'Ambassadeur m'a permis de m'en débarrasser. J'ai acheté énormément de Contrebande, car j'adore cette carte qui permet d'ajouter un peu de bluff lors de la phase d'achat. J'ai un deck épuré grâce à l'Ambassadeur et mon père en a un plus imposant, toujours grâce à la même carte.

— La deuxième partie se jouera au final avec beaucoup plus de PV. Je vais encore utiliser l'Ambassadeur qui est toujours disponible, ainsi que Contrebande. Mais en plus, ici la carte Monument va offrir des PV en jetons. Hôtel de la monnaie va me créer un deck bourré de cartes trésors (Or, Platine et Contrebande.) Aucune carte de cette partie ne permettait de jouer plusieurs actions, et dans ces conditions un bon deck trésor fait l'affaire.

— Avec la dernière partie, on a pu goûter aux joies et aux désagréments du Marché noir. Joie car c'est intéressant de pouvoir choisir entre trois cartes en ayant la certitude que l'on sera le seul à la jouer pour toute la partie, et désagrément parce que c'est un peu fastidieux de préparer le deck du marché noir et surtout de tout remettre dans les boîtes. Mais la carte qui a vraiment eu un effet notable sur la partie est le Village indigène qui permet d'accumuler des cartes hors du jeu et de les récupérer toutes plus tard.

 

1 Laurent 28   1 Laurent 102   1 Laurent 59
2 Fernand 16   2 Fernand 50   2 Fernand 53

 

NorenbercNorenberc. Un autre de mes coups de cœur. Un autre jeu d'Andreas Steding. L'explication des règles se passe sans soucis et après la présentation de quelques conseils la partie démarre. C'est difficile de faire un compte-rendu d'une partie de Norenberc, car il s'y passe beaucoup de choses et des décisions importantes doivent être prises à chaque tour.

La configuration de départ permet de s'enrichir très rapidement sur les deux premières manches grâce aux cours de la bière (6 —> 2) et des pâtisseries (6 —> 3.) Et c'est certainement ma première partie de Norenberc où j'ai été riche du début à la fin. Et quand on est riche, et bien, tout est beaucoup plus facile. De plus, je vais recruter lors de la deuxième manche un Banquier qui permet de toucher, pendant de la collecte des revenus à la fin d'une manche, deux thalers supplémentaires par tranche de dix possédés. L'argent appelle l'argent…

Je vais être le premier à augmenter le nombre d'agents à mon service pour pouvoir réaliser plus d'actions. Vincent me suivra dans cette voie et il ira jusqu'à posséder le maximum possibles de huit agents à la fin de la partie. Vanessa restera elle au nombre initial de quatre. C'est moins pénalisant de ne pas avoir plus d'actions qu'à Hansa Teutonica ou bien Agricola par exemple, mais cela nécessite de bien réfléchir quoi en faire et de les étaler sur plusieurs tours de jeu pour garder un certain contrôle.

Lors de la deuxième manche je vais souffler la majorité à Vanessa dans la guilde des imprimeurs (prestigieuse à ce moment) grâce au recrutement d'un Voleur (tout en faisant des économies, donc) et la course aux guildes prestigieuses sera à mon avantage avec deux blasons remportés et un pour chacun de mes adversaires. Cette avance, plus le statut de négociant le plus riche (5 PV) me garanti de finir devant sans être obligé de forcer sur le recrutement d'artisans et de citadins.

 

  Laurent Vincent D Vanessa
Bonus des citadins 0 3 1
Majorité des artisans      
—Brasseurs 3 6 0
—Boulangers 5 3 1
—Cordonniers 1 3 5
—Imprimeurs 3 1 5
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5 5 0
Joueur le plus riche 5 0 0
Collection de blasons 14 5 9
TOTAL 36 26 21

 

Norenberc - VPNorenberc. J'adore véritablement ce jeu, et ils ont bien apprécié. Alors, pourquoi ne pas en faire une seconde partie… surtout que le matériel est prêt, ce serait dommage de s'en priver.

On aura ici une partie où l'argent sera moins abondant vu les cours des marchandises et ça sera plus difficile de gagner des majorités dans les guildes. Et d'ailleurs, Vanessa ne remportera aucune guilde à la première manche, ce qui est plutôt pénalisant mais elle a réussi à combler ce retard lors des suivantes.

La guilde des cordonniers est très visitée sauf par moi et toutes les chaussures sont en circulation. Pour gagner un blason de cette guilde, je vais recruter un Historien et l'échanger avec un des imprimeurs que j'ai en double.

Norenberc - BlasonsJe n'ai eu que quatre agents durant toute la partie contre respectivement six et sept pour Vanessa et Vincent. La dernière manche sera plutôt courte pour moi car je vais juste m'assurer de rester majoritaire chez les imprimeurs (en vendant ma bière pour acheter des pages) afin de gagner les deux derniers artisans pour passer devant lors du décompte final. Je vais avec mes deux autres actions, recruter des invités pour renforcer mes majorités. Vincent va faire une exceptionnelle fin de dernière manche en étant désigné comme favori par trois guildes.

C'est ma quatorzième partie de Norenberc et c'est la première fois qu'un cas d'égalité se présente. On doit être départagé au nombre d'artisans et Vincent en a un de plus que moi. Il est à noter que Vanessa n'est pas très loin derrière avec seulement deux PV de différence.

 

  Vincent D Laurent Vanessa
Bonus des citadins 0 0 0
Majorité des artisans      
—Brasseurs 1
5 3
—Boulangers 2
2 5
—Cordonniers 3
1 5
—Imprimeurs 5
3 1
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5
5 5
Joueur le plus riche 5
0 0
Collection de blasons 9
14 9
TOTAL 30 30 28
(Nombre d'artisans) (9) (8)  

 

SobekSobek. Je vais finir la partie sans avoir été corrompu dans les trois manches. Comme j'ai toujours été en tête, j'ai été la cible des effets des personnages joués par mes deux rivaux, mais je leur ai bien rendu ! Les fins de manches sont bien tactiques afin d'éviter de prendre des cartes qu'on serait obligé d'ajouter sous notre plaquette de corruption. J'y joue le plus souvent avec mes enfants, mais c'est bien sympa aussi entre adultes.

 

1 Laurent 115
2 Vanessa 78
3 Vincent D 66

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...