11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 08:34

Cap - Hansa Teutonica

[ Description du jeu ]

 

Au club Esprits Joueurs

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

70 minutes avec le meilleur jeu du monde. 

 

obrMildiou

  Hansa Teutonica
  Hansa-Teutonica-2.jpg

Je suis en quatrième position pour le début de la partie et donc pas bien placé du tout pour agir autour de Göttingen. Trop tard pour m'y installer, trop tard pour bloquer et je n'ai pas envie de dépenser mes huit ressources de départ pour chasser ceux qui s'y sont déjà installé.

Je vais alors opter pour développer ma compétence Liber Sophiæ sur la route de Groningen. Je réalise que ce n'était pas la meilleure option puisque je ne suis en train de bloquer personne dans les premiers tours de jeu et que je ne profiterais donc pas de déplacements de mes ressources chassées, puisque je ne suis pas chassé. J'aurais dû choisir de développer Bursa car j'ai là une perte de temps qui me pénalise en ne déplaçant que trois ressources du stock vers ma réserve à chaque activation, c'est trop lent.

Par contre, je ne tarde pas trop à développer Actiones de manière opportuniste dès que la route est libre ou encore grâce aux jetons bonus qui renvoient les ressources chez leurs propriétaires.

Ce n'est que vers la moitié de la partie que je fixe ma stratégie après avoir observé ce que font les autres. Mélanie se construit un important réseau de comptoirs, François s'occupe à relier Arhneim à Stendal pour gagner les sept Points de Prestige de la connexion est-ouest, Fred développe plusieurs de ses compétences à leur maximum tout en instaurant quelques comptoirs disséminés et Vincent ne sait pas trop ce qu'il fait. J'ai un énorme retard sur la piste de score et la solution qui s'impose à moi est double : les jetons bonus et Coellen.

Je commence par développer ma compétence Privilegium pour bénéficier des emplacements les plus avantageux sur Coellen dans le cas où les autres tenteraient de m'y rejoindre. Je finis la partie sur les trois emplacements les plus haut pour 28 PPs, la partie n'ayant pas duré suffisamment longtemps pour que j'occupe la totalité de la ville de Coellen.

Pour les jetons bonus, ça s'est passé un peu moins bien car Fred et François tentent d'en gagner eux-aussi à un point tel que j'ai dû renoncer à gagner les deux derniers de peur que la partie ne s'arrête trop tôt alors que je n'avais pas suffisamment de PPs.

Je n'avais pas beaucoup de contrôle sur la fin de la partie avec Vincent qui revendique des routes commerciales sans trop faire attention au fait qu'il donne beaucoup de points à Fred et à Mélanie. Cette dernière à d'ailleurs été neutralisée autour de la ville de Halle pour l'empêcher de gagner le moindre niveau de sa compétence Clavis Urbis. Elle aurait pu gagner dix PPs à chaque amélioration. 

J'arrive à finir en tête malgré tout, même si je n'y croyais plus trop. Je partage la position ex-æquo avec Fred qui arrive sur la case 20 grâce aux points gagnés avec ses comptoirs.

 

20121211a.jpg

 

  Hellrick Mildiou Fraels SuperChaton Talitati
 

(Frédéric)

(Laurent)

(François)

(Mélanie)

(Vincent B)

Prestige 20 4 14 18 15
Compétences 12 4 12 0 0
Jetons 6 6 3 1 0

Coellen

0 28 0 0 0
Villes 10 6 12 10 10
Carte objectif 1 1 2 3 3
Réseau 3 3 8 10 3
TOTAL 52 52 51 42 31

 

Cap - Glen More

 

At Playing Spirits' Club

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

80 minutes of plats, sheep, and strong drink. 

obrMildiou

  Glen-More.jpg
  Glen-More-2.jpg

Voici un jeu que j'ai beaucoup pratiqué, presque autant que le jeu précédent. Et je constate bien vite que Glen More perd en intérêt en y jouant à cinq.

Le plus gros problème avec autant de joueurs est que l'on ne peut raisonnablement pas faire de projections stratégiques à long terme. Le plus sage est de se poser sur une des premières tuiles disponibles si l'on veut rejouer tôt. Mais en agissant de la sorte, on ne sélectionne pas vraiment les tuiles que l'on voudrait idéalement. C'est ce que j'ai fait lors de cette partie à trois reprises ; j'ai donc joué beaucoup moins que les autres.
Ce qui fait que les prises de décisions sont cloisonnées dans cette contrainte, et le mécanisme de pénalité sur le nombre de tuiles lors du décompte final ne suffit pas (pour la plus grande satisfaction de Mélanie). Le jeu gagne vraiment à être pratiqué à trois et même à deux joueurs, avec le dé représentant un joueur fictif, ce qui ne constitue absolument pas une "rustine".
Les bonds que j'ai fait m'ont permis de récupérer des lieux spéciaux qui ne m'ont pas tant aidé que ça, pas de Iona Abbey (chez Vincent), pas de Loch Morar (chez Mélanie), ni de Duart Castle (chez Fred). J'ai fait du whisky que j'ai perdu en achetant des Tavernes que je n'ai pas assez activées. J'ai donc, en plus d'avoir été frustré par cette configuration à laquelle je ne suis pas habitué, très mal joué.

 

20121211b.jpg

Le grand domaine de Mélanie.

 

  Hellrick Fraels Talitati SuperChaton Mildiou
 

(Frédéric)

(François)

(Vincent B)

(Mélanie)

(Laurent)

Points de victoire 26 15 12 38 10
Whisky / Chefs / Lieux          
—Première manche 0/1/0 3/1/1 0/1/1 0/0/0 1/1/1
—Deuxième manche 0/2/2 5/2/0 0/1/1 0/0/0 5/2/1
—Troisième manche 0/0/1 8/3/0 0/5/1 8/0/0 3/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 15 0 8 12 0
Pièces 10 5 10 2 6
Nombre de tuiles -15 -6 -6 -27 0
TOTAL 42 37 34 33 30

Partager cet article

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 22:54

Cap - Glen MoreGlen More. Je tente dès le début d'accumuler les ressources sur mes tuiles de productions pour les échanger à terme sur un Marché annuel (1). Je joue lentement, en prenant les tuiles le plus en arrière possible afin de rejouer souvent. Je n'ai même pas eu à contrecarrer les projets de mon père (qui aime produire généralement du whisky) car le dé s'est chargé de faire disparaître les premiers Champs de céréales et la première Distillerie (2).

Par contre, mon père me prive du premier Marché annuel présent sur le plateau central et je dois attendre l'apparition d'un nouveau en continuant à gonfler mes stocks de ressources. J'ai de tout et en grande quantité. Un premier marché m'a permis de gagner plusieurs fois cinq PVs avant qu'un second plus efficace ne rejoigne mon domaine pour cette fois gagner les PVs par lot de huit.

La majorité de mes points viennent de l'échange des mes ressources. Je prend Iona Abbey (3) même si j'ai plus de tuiles de productions vertes que des jaunes mais c'est surtout pour son pouvoir de production qu'elle m'est utile. Des ressources variées me permettent de continuer à gagner des points avec mes marchés.

Pour une fois, la tuile Loch Oich (4) est placée dans les premières de niveau III et je ne vais pas résister à la tentation de faire un tour complet pour la prendre. Évidemment, je ne prends pas la précaution de vérifier s'il me sera encore possible de rejouer après une progression aussi rapide. Et il s'avère que non. Je n'ai même pas pris la peine de vendre mes ressources résiduelles ni d'envoyer tous mes chefs au Parlement.

Heureusement pour moi, mes nombreux jetons de PVs et surtout la pénalité finale infligée pour le trop grand domaine de mon père (-3 PVs par tuile en plus des miennes) me donne la victoire pour un tout petit point. S'il s'arrêtait de jouer en prenant une tuile lointaine comme moi, ses points auraient été trop faibles, et le fait de continuer à prendre de nouvelles tuiles augmente à chaque fois sa pénalité.

 

Petit lexique :

(1) Marché annuel : Convertit 1/2/3/4 ressources(s) en 1/3/5/8 PV(s).

(2) Distillerie : Convertit une céréale en un tonneau de whisky.

(3) Iona Abbey : Produit une ressource au choix. À la fin, donne 2 PVs par tuile jaune du domaine.

(4) Loch Oich : À la pose, active l'entièreté du domaine.

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 29 23
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/0/1 0/1/0
—Deuxième manche 0/0/1
2/2/0
—Troisième manche 0/0/1
1/8/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 6
6
Pièces 5
11
Nombre de tuiles  0
-12
TOTAL  43
42

 

Cap - PeloponnesPeloponnes. Ma civilisation se distingue par deux aspects, une population importante mais des céréales insuffisantes. Je ne manque donc pas d'argent (même s'il me manque parfois une ou deux pièces), mais le niveau de ma population fluctue souvent au gré des nourrissages et des catastrophes.

C'est le second facteur pénalisant de ma civilisation ; je n'ai eu aucune protection contre les catastrophes et j'ai dû subir les cinq. Toutes m'ont freiné au plus mauvais moment sauf le tremblement de terre que j'ai affronté sans mal.

Peloponnes---Colossos.jpgLorsqu'arrivent les tuiles de la pile D, je ne peux pas me permettre de choisir une de celles qui fournit beaucoup de points. J'ai les pièces qu'il faut, mais le problème se situe dans mes stocks de pierre qui sont trop faibles. Il me manque une pierre pour me payer la tuile Colossos, j'ai pourtant les deux biens de luxe qui m'auraient permis de les substituer à la pierre manquante. Mais le déclin n'a pas encore eu lieu et je ne les aurais plus lorsque viendra le nourrissage final. Je prends donc une tuile qui me donne des céréales, mais je ne peux pas maintenir un niveau de population élevé. Il est à noter que même avec le Colossos qui aurait augmenté mon Prestige, mon score final n'aurait été que de 24 puisque ma quantité de céréales ne changeait pas et que ma population non plus.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Patras 32 30 30
2 Laurent Arkadia 28 18 18

Partager cet article

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 22:03

Soirée hebdomadaire de jeux avec mon père. Deux parties pour lesquelles j'ai fait une erreur dès le départ…

 

Glen MoreGlen More.  C'est l'histoire d'un ratage complet. J'ai commencé par posséder beaucoup de bœufs que j'ai échangés en PVs grâce à un Boucher (1). Assez rapidement, je passe à la production de whisky et je réussi à priver mon père de son moyen de prédilection pour récolter des points.

Mais seulement, je laisse passer plusieurs autres opportunités qui étaient simplement vitales pour moi, comme les Villages (2). Je me retrouve dans la situation d'être avec huit tuiles dans mon domaine et un seul chef. C'est la grosse erreur du débutant, on dirait que je n'ai jamais joué à Glen More.

Cette situation m'oblige à renoncer à de nombreuses tuiles et je suis contraint de payer un château pour gagner un second chef et surtout avoir un point de mouvement pour désenclaver le premier. Mais pour me payer ce château, je dois vendre trois ressources pour en acheter une que je produis pas. Et si je dois en vendre trois, c'est parce qu'en plus, je suis très pauvre.

Pendant ce temps là, il n'a peut-être pas de whisky, mais il collectionne les lieux spéciaux et le nombre de ses chefs au Parlement augmente. Il suffit de voir les scores des trois décomptes intermédiaires pour s'en rendre compte. Il a le loisir de profiter un pouvoir du Loch Ness (3), la pose de Loch Shiel (4) lui permet de gagner encore plus de pièces. Il fera une fin de partie idéale avec sa dernière tuile ajoutée à son domaine : Loch Oich (5).

J'ai fait une erreur et il a su en profiter et adapter ses habitudes de jeu pour une partie bien déséquilibrée. Le seul truc intéressant que j'ai fait et de poser Loch Morar (6) car sans elle, c'était dix PVs de moins.

 

Petit lexique :

(1) Boucher : Convertit 1/2 bœuf(s) en 2/4 PVs.

(2) Village : Arrive en jeu avec un chef et donne un point de mouvement lors de l'activation.

(3) Loch Ness : Permet d'activer n'importe quel tuile, une fois par tour.

(4) Loch Shiel : À la pose, active toutes les tuiles de production jaunes et vertes qui n'ont aucune ressource.

(5) Loch Oich : À la pose, active l'entièreté du domaine.

(6) Loch Morar : À la fin, donne 2 PVs par tuile verte du domaine.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 25
20
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/3/2 1/0/0
—Deuxième manche 0/5/3
3/0/0
—Troisième manche 0/8/8
5/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 6
10
Pièces 14
3
Nombre de tuiles  -6
0
TOTAL  68
42

 

PeloponnesPeloponnes Hellas Erweiterung. C'est l'histoire d'un ratage complet. Quand il reçoit sa tuile représentant sa cité de départ, il regarde jalousement la mienne en me disant que j'ai de la chance. Delphi immunise deux catastrophes : le tremblement de terre et la sécheresse. Oui d'accord, mais, Delphi a quand même un petit inconvénient : c'est qu'elle ne donne aucun revenu. Par contre, Messene va donner deux céréales à chaque tour et à choisir, j'aurais préféré avoir l'autre.

Parce que effectivement, j'ai manqué de nourriture pendant toute la partie. J'ai fait un premier choix de tuile paysage malheureux en prenant une tuile ne fournissant qu'une seule pierre. Après avoir posé ça, je suis incapable de me procurer une tuile paysage qui produit des céréales à cause de la contrainte de pose de ces tuiles. Pour en trouver, je dois plutôt me diriger vers les bâtiments. Mais les bâtiments, ils demandent du bois et/ou des pierres. Enfin, tout ça pour dire, que je n'ai pas les moyens de me développer librement. Je passe souvent.

Je perds de la population à chaque nourrissage et je suis déjà bien satisfait de terminer la partie avec le niveau cinq. Cette erreur au premier tour m'a pénalisé pendant toute la partie, j'aurais dû choisir une tuile qui donne des céréales dès le premier tour.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Messene 25 27 25
2 Laurent Delphi 22 15 15

Partager cet article

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:32

Glen MoreGlen More. Dès le début de la partie, j'ai tenté d'empêcher mon père de faire du whisky car c'est une voie qu'il prend généralement pour gagner à ce jeu. Malgré le fait de l'avoir privé de Champ de blé, il prend quand même une Distillerie en espèrant malgré tout se lancer dans la production de whisky plus tard. Parallèlement à ça, il gagne des PVs grâce à un Boucher à moutons.

De mon côté, je ne fais rien d'autre que poser des tuiles de productions et des Villages. Quelques lieux spéciaux arrivent de mon côté et c'est surtout Duart Castle (+3PVs par Village) que je compte prendre dès son apparition car j'ai à ce moment cinq Villages. C'est ce qui se passe, et il prend possession de Iona Abbey (+2PVs par tuile jaune) juste après. C'est notamment grâce à Iona Abbey que sa production de whisky rattrape et dépasse la mienne ainsi qu'avec l'aide des tuiles Castle Moil (+1 whisky) et Donan Castle (+2 whisky.)

La plus grande différence est que je suis très riche et lui très pauvre, ce qui le limite dans la sélection de certaines tuiles. Et avec la prise de Loch Oich (activation de tout le domaine) chez moi, c'est (pour une fois) une victoire pour moi.

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 9 24
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 1/0/1 0/0/0
—Deuxième manche 1/0/2 0/0/0
—Troisième manche 0/2/1 2/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 19 8
Pièces 12 1
Nombre de tuiles  0 0
TOTAL  48 35

 

PeloponnesPeloponnes Hellas Erweiterung. Je vais vite abonder en bois et céréales, ce qui me fera gagner des biens de luxes tôt dans la partie. Comme je manque de pierre, cela me permettra de construire quelques bâtiments. Je passe deux fois (pour gagner trois pièces), ma population est élevée, je suis donc très riche. Ma richesse ajoutée à mes biens de luxes qui ne font que progresser me laissent espérer à la prise de la tuile Oracle

Lorsque le dernière tour arrive (celui de la pile D), mon père est obligé de se contenter de la tuile Coinage qui permet de compter un PP pour deux pièces au lieu des trois habituelles. J'ai le choix entre deux solutions intéressantes : Oracle et Colossos. Oracle permet de considérer le plus haut des deux scores au lieu du plus faible à condition de posséder au moins vingt biens de luxes. Colossos permet de multiplier sa population finale par quatre au lieu de trois et surtout donne dix PPs. C'est donc finalement cette dernière que je vais acheter puisque l'autre m'aurait donné un score final de 27 en prestige et 12 en population, ce qui n'aurait pas été suffisant pour gagner.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Laurent Messene 31 32 31
2 Fernand Korinth 27 27 27

 

La HavaneLa Havane. Et après avoir gagné à Glen More, c'est aujourd'hui aussi ma première défaite à La Havane. Je marque les premiers points et je mène largement au score jusqu'à ce que je me fasse rattraper pendant que je met en place les moyens de me procurer les derniers points qui me manquent.

Je fais une erreur en reprenant la carte Gravats (2) au lieu de Pesos (8) avec ma carte Restauration (1) qui est en jeu. J'ai besoin d'argent et tout décaler d'un tour à cause de cette erreur m'a été fatal. Mon père avait également pensé jouer Pesos en pensant que je le ferais mais avant lui (avec un combinaison 18) et il pense donc jouer après moi avec sa combinaison 38. Mais ce n'est pas le cas et dans la joie, il prend l'argent, construit, et clôture la partie.

 

1 Fernand 25
2 Laurent 20

Partager cet article

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 23:25

Dominion 1 Intrigue

Intrigue

Dominion 5 Abondance

Abondance

Dominion… avec les boîtes d'Intrigue et Abondance. Ils sont intrigués par les effets du Chaudronnier et du Baron, deux cartes qui permettent d'intégrer dans le deck des cartes habituellement faibles comme les Cuivres et les Domaines. Nous achetons tous les trois des Maquignons qui boostent le pouvoir d'achat en contrepartie d'un léger handicap.

Quand je commence à utiliser des Larbins, Élisa veut aussi profiter de sa puissance et en achète trois ou quatre. Pendant ce temps là, Nicolas achète des Duchés et des Ducs, mais comme je lui fais remarquer, il a commencé à faire ça un peu tôt sans prendre la peine d'avoir amélioré la qualité de son trésor. Il doit donc faire avec de nombreux tours de jeu où il ne sait rien acheter faute de moyens.

Mes cartes Or et mes Larbins me permettent de rassembler la somme nécessaire pour acheter des Provinces assez souvent.

 

Intrigue Baron, Chaudronnier, Duc, Fonderie, Larbin, Saboteur, Taudis.
Abondance Corne d'abondance, Maquignons, Renouvellement.
Colonies ? NON

 

1 Laurent 52
2 Nicolas 36
3 Élisa 28

 

  Chevalerie Chevalier
  Bourgeoisie Marchand
  Noblesse Roi
  Magie Magicien
  Paysannerie Paysan
  Clergé Moine

Rattus 0Rattus. Comme la Sorcière, le personnage de la classe Magie du jeu de base, n'a pas beaucoup de succès, elle a été remplacée pour cette partie par le Magicien. Et il a été utilisé par les enfants, Nicolas a même eu à un moment tous ses cubes de populations équipés d'une potion de survie.

Ça va mettre un peu de temps, mais je vais finir par rassembler devant moi le Marchand, le Paysan et le Moine qui est une combinaison presque parfaite pour inonder le plateau de jeu avec mes cubes.

Mais le problème est que je deviens la cible privilégiée, notamment avec le Chevalier qui est contrôlé pendant presque toute la partie par Nicolas. L'épidémie finale va m'être très défavorable et je me retrouve dernier.

Vincent finit sans aucun personnage devant lui et il s'en sort avec plus de survivants qu'Élisa et moi qui en avions plus que lui avant la dernière épidémie.

 

1 Vincent B 11
2 Élisa 8
3 Laurent 5
3 Nicolas 5

 

Glen MoreGlen More. La lecture de mes nombreux comptes-rendus sur ce jeu a été la principale motivation de mes invités pour y jouer ce soir. Seul Vincent y avait joué une seule fois il y a quelques jours.

Je fais un développement varié avec quelques chefs, quelques lieux spéciaux mais pas de whisky (à part du Macallan Fine Oak 12 Years Old dans mon verre.) Meredith est au-dessus du lot, elle fait de tout comme moi, mais mieux. Elle est en supplément la plus grande productrice de whisky (mais la seule à ne pas en boire à table.)

Vincent, après un bon départ, commence à perdre le contrôle à partir du moment où il n'a plus d'argent et pas assez de chefs de clan dans son domaine. Nicolas active son Marché annuel régulièrement mais sans réussir toutefois à consommer toutes ses ressources.

La fin de la partie à suscité un sentiment de frustration chez Christian qui, je le cite, "commençait seulement à avoir une stratégie." Même si ce sentiment est quelque peu exagéré, je le comprends, moi qui après une trentaine de parties, ai parfois encore bien du mal à l'aborder de manière optimale.

 

  Meredith Laurent Nicolas G Vincent B Christian
Points de victoire 23 13 35 20 10
Whisky / Chefs / Lieux          
—Première manche 2/1/1 0/0/0 0/0/1 2/1/1 0/0/0
—Deuxième manche 3/2/1 0/2/3 0/0/0 0/2/2 1/1/1
—Troisième manche 5/1/1 0/8/2 2/0/0 0/8/3 2/2/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 4 10 0 0 12
Pièces 13 11 9 0 0
Nombre de tuiles -6 -6 -9 -3 0
TOTAL 51 43 38 36 29

Partager cet article

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 23:10

Courte soirée chez mes parents avec deux parties rapides…

 

Glen MoreGlen More. Je réalise un départ qui a l'air prometteur avec des grosses quantités de ressources et un Marché annuel que j'active deux fois. Mais ça sera tout, il ne sera plus activé et le Boucher à bœufs aura le même rendement avec deux activations seulement.

La production de whisky de mon père va encore une fois m'être défavorable avec deux décomptes où il gagne huit PVs. J'ai laissé échapper Duart Castle et Iona Abbey par excès de confiance parce que je voulais en prendre une autre avant celles-là, mais j'aurais dû foncer et les prendre dès que c'était possible.

Je me débrouille pour être le dernier à jouer dans l'espoir de prendre Loch Oich, mais elle est la dernière tuile de la pile. Je dois me contenter de Loch Shiel qui va ajouter une ressource sur mes trois tuiles vertes ou jaunes qui n'en ont aucune. Ce qui est possible d'être vendu, l'est et j'envoie mon dernier chef de clan au Parlement. L'écart de PVs est tellement important que même Loch Oich, en activant tout mon domaine, ne pouvait pas me faire gagner.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 20 20
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 2/0/0 0/1/1
—Deuxième manche 8/1/2 0/0/0
—Troisième manche 8/0/2 0/5/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 23 0
Pièces 3 15
Nombre de tuiles  -6 0
TOTAL  63 42

 

PeloponnesPeloponnes. Une seule partie de ce jeu très apprécié par nous deux et cette fois avec l'extension Hellas intégrée. Il hérite de la cité Thebes (de l'extension) qui permet d'ignorer la contrainte de pose des tuiles paysages et qui fournit un revenu de deux biens de luxe par tour. C'est Patras qui me revient et qui est plutôt classique avec un revenu d'un bois et d'une céréale.

Autant il va se développer avec des tuiles paysages, autant je me développe avec des tuiles bâtiments. Je vais donc être très peu impacté par la tempête et lui très peu par le tremblement de terre. Je vais malgré tout réussir à garder tout mes bâtiments après la résolution de la catastrophe.

La gestion des stocks de céréales se fait à flux tendu et les tuiles qui permettent de gagner quelques blés supplémentaires sont disputées. Grâce aux nombreux biens de luxe qu'il possède, qui viennent notamment de sa cité et a son haut niveau de population, il arrive à nourrir une grosse partie et subit peu de pertes.

Malheureusement, la conquête d'une tuile de blé m'empêche, le tour suivant, de me procurer la tuile Colossos qui multiplie le nombre de population par quatre et non par trois pour le décompte final. Il ne me reste que huit pièces et elle en coûte dix. Je ne me rappelais plus des coûts des tuiles de ce nouveau paquet (le D) qu'ajoute l'extension.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Thebes 29 30 29
2 Laurent Patras 34 24 24

Partager cet article

Repost 0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 19:41

Château RoquefortChâteau Roquefort. Quand j'annonce aux enfants que Vincent passe en soirée et que je leur propose de choisir un jeu, ils tombent assez vite d'accord sur Château Roquefort. Un jeu assez simple avec des petites souris, des fromages, des points d'action et de la fourberie à dose légère.

Nicolas et Vincent démarrent assez vite et vont avoir deux points alors qu'Élisa et moi sommes toujours bredouilles et notre situation ne va pas s'améliorer quand ils vont commencer à s'amuser à faire tomber nos souris dans des pièges.

Mon deuxième fromage va me tomber tout cuit dans l'assiette sans rien faire. Alors que Vincent piège une souris d'Élisa, une nouvelle tuile glisse sous les pattes d'une des miennes et cela constitue une paire.

Après avoir perdu deux de mes souris dans les souricières, la partie peut s'arrêter si j'en perds une autre et faire gagner Vincent car il a trois fromages. Mais il va gagner de manière régulière en poussant une tuile fromage sous une des ses souris, et hop… quatrième fromage !

 

1 Vincent B 4
2 Laurent 2
2 Nicolas 2
4 Élisa 1

 

Glen MoreGlen More. Voilà un jeu que je connais bien après y avoir joué vingt-huit fois. Pour Vincent, c'est la toute première partie et après avoir été battu de nombreuses fois par mon père, l'expérience de toutes mes défaites devaient peser contre l'inexpérience.

C'est un jeu qu'il a trouvé très agréable et vraiment bien foutu, très intéressant et riche sans être exagérément complexe. C'est pas faux ; Glen More, c'est tout bon.

Alors qu'il se spécialise dans le whisky et l'abattage de mouton, je vais plutôt faire dans le non spectaculaire dans un premier temps en amassant des ressources suffisantes pour pouvoir me payer un maximum de lieux spéciaux. Mais celui que je devais surtout prendre, c'est Iona Abbey. Pas pour ce que ça me rapporte (seulement quatre PV), mais pour ce qu'elle lui enlève car il a déjà huit tuiles jaunes à ce moment là. C'est donc de dix PV que je le prive.

Il reste un peu plus de la moitié du troisième tas de tuiles à placer quand il va aller très loin en avant dans la file pour poser Loch Shiel. Cette tuile active toutes ses tuiles productrices jaunes et vertes qui n'ont pas de ressources sur elles. La fin de la partie est difficile à anticiper lorsqu'on ne connait pas le jeu ("Tu es sûr de vouloir aller si loin devant ?") et il est suffisamment loin pour ne plus avoir la possibilité de jouer.

Je termine de la meilleur manière qui soit, en posant Loch Oich qui va activer tout mon domaine : de nouvelles ressources, le Boucher (mouton + bœuf), un Marché annuel, vente des mes dernières ressources, tous mes chefs au Parlement.

 

  Laurent Vincent B
Points de victoire 25 24
Whisky / Chefs / Lieux
—Première manche 0/0/0 2/0/0
—Deuxième manche 0/2/3
5/0/0
—Troisième manche 0/8/5
8/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 10
0
Pièces 10
5
Nombre de tuiles 0
-6
TOTAL 63
38

Partager cet article

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:35

Banner - Firenze

Firenze. Après des semaines d'attente, ma pièce manquante (une brique mauve) est arrivée dans ma boîte aux lettres. Et vu la date de l'envoi, Pegasus Spiele n'est pas responsable de ce retard mais bien la poste, qu'elle soit allemande ou belge.

Quoiqu'il en soit, on peut enfin refaire une partie "normale" après notre dernière où les briques mauves ne servaient que comme monnaie et où la tour correspondante était couverte de contrats neutres. Les contrats spéciaux tirés sont : I Tour verte : 7PP ; II Tour bleue : 8PP ; III Tour blanche : 13PP ; IV Tour bleue : 15PP. Les contrats neutres sont placés majoritairement sur les tours de plus faibles valeurs.

Les deux premiers contrats spéciaux vont rapidement être honorés par moi et j'ai alors le sentiment que la partie va aller assez vite et qu'en remplissant régulièrement une série de petits contrats tout en m'assurant les majorités dans plusieurs tours, ça va même être facile.

Mais à partir du milieu de la partie, la tendance s'inverse. Alors que je sélectionne les cartes pour les briques qui s'y trouvent, mon père, lui, choisit les cartes pour leur effet. Il va y avoir plusieurs moments où je vais subir l'effet de plusieurs cartes le même tour : je dois parfois enlever un étage (Saboteur), parfois perdre une tour complète (Tribut), il échange avec le Contrebandier des briques dont j'avais besoin pour poursuivre une construction. Un Campanile joué au plus mauvais moment (je n'ai plus de briques blanches) lui permet de ravir des contrats que j'allais faire.

En plus de ces effets négatifs, il profite aussi de l'effet des Maçons (coûts réduits de 3 pendant un tour) et des Privilèges (PP additionnels selon une hauteur précise) et va gagner souvent des grosses quantités de PP. Malgré les quatre cartes festivités (Monument et Gloire) qui me donneront des points à la fin de la partie, je n'ai plus aucune chance de revenir au score lorsqu'il termine de s'attaquer aux majorités que je possède encore sur quelques tours.

 

1 Fernand 85
2 Laurent 66

 

Banner - Glen MoreGlen More - LogoGlen More. Après le raffinement de l'Italie de la renaissance et l'érection de tours multicolores, passons maintenant à la vie dans les rudes paysages de l'Écosse et ses odeurs de bétails et de whisky. (Ou bien pour être franc : le thème, on s'en fiche un peu.)

Voici une partie inhabituelle dans le sens où je l'ai emporté. J'ai fait mes choix de tuiles de manière plus prudente, sans risquer de me voir en subtiliser une dont j'avais vraiment besoin. Et j'ai aussi certainement profité d'une erreur de mon père.

Je vais prendre tout ce qu'il faut pour faire du whisky car c'est souvent comme ça qu'il me bat normalement. C'est principalement ce que je vais faire lors de la première manche et aussi produire des ressources en fonctions des tuiles lieux spéciaux qui commencent à arriver. Pendant ce temps, il produit également des ressources mais pour les transformer en PVs avec un Marché annuel.

Je continue à garder l'avantage dans les trois domaines décomptés à la fin de chaque manche, et je me suis séparé d'un whisky afin de poser une Taverne qui donne trois PPs à l'activation. Plusieurs tuiles spéciales arrivent en même temps et on se sert : je vais prendre Iona Abbey qui va me rapporter dix PPs à la fin de la partie et par chance, Duart Castle et Loch Morar qui donnent de PPs d'une manière similaire sont éliminées de la partie par le joueur neutre.

Je vais perdre l'avantage lors de la troisième manche dans le whisky, les chefs et les tuiles spéciales. Mais je vais par contre gagner beaucoup de PPs grâce à une erreur de mon père. Il fait un choix de tuile qui le met très en avant dans la file, ce qui veux dire que je peux jouer plusieurs fois mais surtout que je vais avoir la possibilité de prendre deux nouvelles Tavernes et de les poser à côté de ma première. Six PPs la première fois et dix PPs en posant la dernière.

De son côté, il termine en prenant Castle of Mey qui double la valeur de ses chefs au Parlement et Loch Oich qui active l'entièreté de son domaine. Mais le coup des trois Tavernes me permet, pour une fois, de finir premier.

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 28 23
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 3/1/0 0/0/0
—Deuxième manche 2/2/1 0/0/0
—Troisième manche 0/0/0 2/8/2
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 10 0
Pièces 7 4
Nombre de tuiles 0 0
TOTAL 54 39

Partager cet article

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 12:32

Ce dimanche, deux parties avec mon père dans l'après-midi et en soirée, trois autres parties chez Mélanie et Fred.

 

Banner - Glen MoreGlen More. Je vais mettre en place assez vite un moteur de PV avec un Boucher à moutons. Je vais compléter avec un Marché annuel pour encore quelques jetons de PV de plus. J'ai pris le premier Champ de blé afin que mon père ne commence pas sa production de whisky comme à son habitude et tout ça m'a l'air à ce moment plutôt bien parti.

Mais, je n'ai pas de bœuf et je ne sais pas en acheter car le marché est saturé. Mon père en a plein et évidemment il va se garder de les vendre pour que je reste en pénurie. Je vais donc rater quelques tuiles intéressantes à cause de ça et je vais être obligé d'avancer très loin lorsqu'une tuile Bœuf va apparaître enfin.

Et c'est à ce moment que la production de whisky en face va commencer. Pour compenser ça, je vais acquérir deux Tavernes, ce qui me fait perdre mon unique tonneau de whisky au final, mais qui m'a quand même donné 10 PV en tout.

Même si j'ai beaucoup de PV en jetons et qu'il n'en a pas un seul, sa production de whisky et surtout toutes les tuiles de lieux spéciaux qu'il a su s'acheter grâce à ses bœufs, lui laissent juste l'avance nécessaire pour encore gagner.

J'ai une fois de plus mal anticipé la fin de la partie et je reste avec quelques ressources inutiles et des chefs que je n'ai pas eus l'occasion d'envoyer au Parlement.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 0 27
Whisky / Chefs / Lieux
—Première manche 1/0/0 0/1/0
—Deuxième manche

2/2/3

0/0/0
—Troisième manche 8/2/5
0/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 16
9
Pièces 10
6
Nombre de tuiles 0
0
TOTAL 49
43

 

Magnum SalMagnum Sal. Malgré deux manches catastrophiques, mon père revient en force avec une troisième manche excellente. Il attend le bon moment pour pomper l'eau d'une galerie lorsque mes mineurs sont couchés et je ne peux pas donc venir lui "voler" les cubes de sels. Grâce à un outil Privilège royal, il place un de ses mineurs avant le mien et il va donc honorer deux commandes.

Je dois même arrêter d'extraire car je n'ai plus aucune chance de pouvoir honorer une commande et je n'ai plus qu'à vendre au Marché mes deux cubes restants. Mais avec tout ce qu'il a eu à faire lors de cette dernière manche, il ne sait plus acheter d'outils supplémentaires et je garde une avance suffisante dans ce domaine.

 

  Laurent Fernand
Grosz 94 83
Outils 20 10
Sels 0 3
TOTAL 114 96

 

Nightfall.jpgNightfall. Découverte de ce jeu de deckbuilding qui présente un mécanisme très intéressant : l'enchaînement. À chaque tour de jeu, il est possible d'initier une chaîne de cartes jouées les unes sur les autres en respectant un code de couleurs. Les cartes sont résolues dans le sens LIFO (Last In First Out) qui rappelle à Fred et à moi des souvenirs de la pile (stack) à Magic: The Gathering.

Un autre point commun avec Magic est le combat. Les créatures attaquent les joueurs et les joueurs attaqués peuvent se défendre avec leurs créatures en bloquant. Un petit détail perturbant quand même : toutes les créatures doivent attaquer et elles sont défaussées après une attaque. Comment je fais pour bloquer après alors ? Et c'est là que l'enchaînement prend toute son importance.

C'est autour de ce mécanisme que s'articule le jeu et il n'est pas évident de prime abord d'appréhender comment l'exploiter au mieux. La tentation est grande de suivre une chaîne ou d'en initier une alors qu'il serait parfois bon de s'abstenir. Initier un enchaînement peut avantager un adversaire plus qu'il ne le peut pour soi-même.

Le choix des cartes que l'on peut intégrer dans notre deck est également délicat car ce n'est qu'en observant les couleurs prises par les autres (surtout celui à droite) que l'on doit sélectionner celles que l'on ajoute à son propre deck pour ainsi pouvoir profiter de leurs enchaînements.

C'est en regard des deux paragraphes précédents que Nightfall peut laisser une impression de manque de contrôle, que l'on acquiert des cartes à l'aveuglette simplement parce qu'on peut le faire. Au début on fait n'importe quoi, mais après quelques parties, on comprend pourquoi on le fait et quand le faire. Je n'ai fait que deux parties, mais on réalise tout de suite qu'à Nightfall, l'expérience change beaucoup de choses.

Mélanie s'en sort plus que bien avec très peu de blessures sur le cumul des deux parties jouées. Elle était tellement hors de portée, que Fred et moi, ayant plus de blessures qu'elle, nous nous attaquions mutuellement pour essayer de finir deuxième. Et ça, je ne sais pas si c'est un défaut du jeu, une composante à prendre en compte, ou si c'est notre inexpérience qui laisse cette impression…

 

1 Mélanie 2   1 Mélanie 0
2 Laurent 12   2 Frédéric 11
3 Frédéric 16   3 Laurent 15

 

TournayTournay. Avec un Monastère (1) en première carte, je pensais faire comme la fois précédente et miser sur le recrutement et les bâtiments de prestige qui valorisent cette stratégie. Mais la pioche ne m'est pas favorable et un des bâtiments convoités file dans les mains de Fred. Je me suis retrouvé avec Saint-Brice (2) en main, et ça sera mon plan B. Poser deux séries de cartes de chacune des couleurs et surtout, poser le Beffroi pour avoir un double décompte.

Parallèlement à ça, je pose la Baliste (3) de niveau II et Mélanie celle de niveau I. Fred se dit qu'il va passer un sale moment, et de fait, il va passer un sale moment. Mélanie par contre va profiter de cette situation parce qu'il y a un événement positif qu'elle va exploiter à fond : c'est la Grande Ducasse qui lui fait gagner deux deniers parce qu'elle est majoritaire (cartes + habitants) dans le domaine civil.

Fred va finalement bien s'en sortir grâce à un Fort (4) qui va lui permettre de faire disparaître les événements qui le dérangent le plus et surtout d'amasser des Remparts en main et en jeu. Globalement, on l'a plus aidé que freiné.

Par contre moi, je stagne. J'ai des gros problèmes d'argent et je dois souvent choisir l'action Gagner des deniers en couchant mes habitants. C'est une perte de temps pendant que les deux autres continuent d'agrandir leurs quartiers.

La fin de la partie approche, et je ne peux plus perdre de temps. Je pose des cartes simplement parce qu'elles sont peu chères et qu'elles ont la couleur qu'il faut pour ma stratégie. J'ai réussi à avoir en main le Beffroi (5) et je fais une belle remontée qui va peut-être me faire gagner.

Mais,… Mélanie est très riche et elle cherche la Cathédrale (6) qu'elle va trouver à la seconde tentative. Fred pose Saint-Nicolas (7) que je ne vais pas exploiter au mieux car il me manque un habitant pour réaliser deux séries. Et surtout, il a encore gagné des Remparts.

 

Petit lexique :

(1) Monastère (I). Recruter un habitant pour 3 deniers.

(2Saint-Brice III. 4PPs/2PP par lot de cartes des trois couleurs.

(3) Baliste (I/II). Les autres joueurs subissent l'effet de 2/3 événements de votre choix. 

(4) Fort (II). Lutter contre un événement avec au moins une pièce et Gagner les pièces. 

(5) Beffroi (III). 4PPs/2PPs par lot de cartes des trois couleurs.

(6) Cathédrale (III). 8PPs/0PP.

(7) Saint-Nicolas (III). 3PPs/1PP par lot d'habitants des trois couleurs.

 

  Frédéric Laurent Mélanie
Quartier 5 5 6
Remparts 5 1 0
Beffroi 2 8 2
Halle aux Draps 8 2 1
Hôtel de Ville 6 3 6
Cathédrale 0 0 8
La Madeleine 3 3 8
Saint-Brice 2 8 2
Saint-Nicolas 6 2 2
Porte de la Vigne 2 2 4
Tour d'Arras 3 6 1
TOTAL 42 40 40

Partager cet article

Repost 0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 10:58

Belgique, grève générale, pas de boulot, pas d'école. Trois parties avec les enfants dans la journée, et dès qu'ils sont retournés chez leur maman, je passe chez mes parents pour trois autres parties.

 

Sushi BarSushi Bar. Après avoir disposé les séries de dominos, Nicolas nous fait remarquer que "les sushis bons mauvais sont tous au début et que tous les sushis pourris bons aussi." Si vous avez compris, vous pouvez imaginer comment le début de partie s'est déroulé : à coups de baguettes pour récupérer les meilleurs mauvais ou les moins mauvais des bons qui ont déjà trouvés acquéreur.

Malgré les suppliques d'Élisa qui en a assez que tout le monde vienne se servir chez elle, elle finit quand même devant avec quatre points. Et dans cette configuration, quatre points, c'est beaucoup.

 

1 Élisa 4
2 Laurent 3
2 Nicolas 3

 

AlhambraAlhambra. Avec un premier décompte arrivant assez vite, les enfants sont surpris et marquent peu de points. Ils étaient plutôt en train de se constituer une énorme main afin de faire plusieurs achats en un seul tour, ce qui va se passer par la suite.

Le deuxième décompte est plus équitable dans la répartition des points, Nicolas grâce à son mur sur lequel il met beaucoup d'énergie à rallonger, et Élisa grâce à quelques majorités.

J'ai ensuite été proche de l'auto-enfermement mais j'ai pu me dégager une ouverture en bas à gauche de mon palais Et pendant ce temps là, ils ont eu la liberté de se servir parmi les tuiles qui ne m'intéressaient pas. Nicolas continue à favoriser la construction de son mur extérieur.

Malheureusement pour eux, grâce à mon argent, j'ai récupéré deux tuiles lors de la distribution finale que j'ai réussi à intégrer dans mon palais.

 

P1030135Mon palais : un peu de tout.

 

P1030136Nicolas : le mur était

son principal objectif.

P1030138

Élisa : un mur interrompu.

 

 

    1er décompte 2e décompte 3e décompte  
    Palais Murs Palais Murs Palais Murs TOTAL
1 Laurent 15 3 29 14 72 14 147
2 Nicolas 1 6 18 15 61 17 118
3 Élisa 3 2 32 9 61 8 115

 

Fast FoodFast Food. Un petit jeu de rapidité où les cartes gagnées font gagner un point, mais les cartes données en pénalité en font perdre deux. Nicolas est parfois trop rapide, et s'il n'a pas le droit de taper sur l'hamburger en plastique,… il prend une carte. Et bien ici, il en a pris quatre. On s'est bien marrés dans cette partie.

 

  Laurent   Élisa  Nicolas
Bonus 6 8 4
Malus 0 -4 -8
TOTAL 6 4 -4

 

 

Glen MoreGlen More. Pour ne pas me faire (comme à chaque fois) déborder par mon père et ses litres de whisky, je fais tout pour qu'il n'en fasse pas, du whisky. Et avec l'aide du joueur neutre, ça va marcher. Il va faire des points autrement : avec un Marché annuel, de nombreuses ressources et beaucoup de chefs dont certains sont envoyés au parlement.

Je vais installer une Distillerie à côté d'un Champ et je vais y accoler avec le temps jusqu'à trois Tavernes. Le whisky ne sera donc jamais abondant de mon côté (puisqu'il faut payer les Tavernes avec du whisky), mais les PV rentrent régulièrement.

Malgré cela, ça va être trop juste quand même, et pour la deuxième fois depuis que j'y joue, on arrive à un cas d'égalité. Et ce qui départage les joueurs est le nombre de ressources restantes sur les domaines. Pour une fois que je me disais que je ne jouais pas trop mal, c'est quand même loupé. J'y suis presque arrivé cette fois.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 39 40
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/0/0 0/1/1
—Deuxième manche 0/5/1 1/0/0
—Troisième manche 0/3/2 1/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 8 0
Pièces 2 10
Nombre de tuiles -6 0
TOTAL 54 54
(Ressources restantes) (2) (1)

 

La HavaneLa Havane. Ici, c'est différent, je m'y sens comme un poisson dans l'eau. Première partie : Je commence très vite à prendre de l'avance, tous mes tours de jeu passent avant les siens. Sauf une fois où je joue le Voleur de pesos après qu'il ait joué sa carte Pesos. Il va ensuite faire une erreur en défaussant sa carte Restauration trop tôt, ce qu'il le met dans l'impossibilité de récolter à nouveau de l'argent avec ses cartes Pesos, Voleur de Pesos et Collecteur d'impôts dans la défausse. Une grande partie des bâtiments réclament au moins un pesos de plus par rapport à ses moyens.

Deuxième partie : c'est la fin qui a été très intéressante. Nous sommes tous les deux à dix-huit points et le premier qui joue la Mama peut construire un bâtiment à sept points. Sauf, que l'on a tous les deux la carte Restauration en jeu et que l'on va tous les deux avoir 19 comme combinaison. En cas d'égalité, il sera favorisé par l'unique cube de couleur qu'il possède contre les deux miens. Alors, je vais jouer 13 : Restauration et Arrêts des travaux. Mais cela ne fait que reporter le problème d'un tour car il a construit un bâtiment à trois points et il peut encore gagner au tour suivant, alors je joue un 03 : Siesta et Arrêt des travaux. C'est méchant, je sais, mais c'est efficace. En remplaçant l'Arrêt des travaux par la Mama au tour suivant, je remporte la partie.

 

1 Laurent 30   1 Laurent 26
2 Fernand 11   2 Fernand 21

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...