25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 09:00

Cap - Peloponnes

 

Chez Mildiou

Élisa, Fraels, Lula, Mildiou, Nicolas, Talitati.

60 minutes d'enchères et de catastrophes. 

obrMildiou

Je passe mon temps à conseiller et à faire de légers rappels de règles à ma fille Élisa (bientôt 8 ans) et à mon fils Nicolas (bientôt 10 ans) tout en discutant avec les deux autres joueurs qui attendent la partie suivante… et je fais neuf points ! Je préfère invoquer ces raisons pour justifier ce résultat médiocre plutôt que d'avouer que j'ai choisi mes tuiles n'importe comment, que je n'ai jamais eu plus de quatre céréales et que ma population à atteint son apogée avec le nombre 5.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Talitati (Vincent B) Sparta 20 39 20
2 Élisa Arkadia 13 21 13
3 Nicolas H  Korinth 17 12 12
4 Mildiou (Laurent) Argos 24 9 9

 

Cap---Hawai.jpg

 

Chez Mildiou…

Fraels, Lula, Mildiou, Talitati.

130 minutes de gestion de pieds et de coquillages. 

 

Avatar Mildiou2Lula nous présente un de ses jeux en espérant très fort que celui-ci passe mieux que Saqqara. Et ça passe beaucoup mieux (ce qui n'était pas trop difficile à faire). Ici, on a des mécanismes qui nous plaisent : des ressources à gérer, des tuiles à s'approprier au bon moment et au meilleur prix, et des occasions de priver les adversaires d'une pièce importante pour eux. 

J'ai été le premier joueur pendant toute la partie, et ce n'est pas un signe de réussite. Si j'ai été celui qui joue le plus longtemps à chaque tour, c'est parce que je n'ai aucune chance d'atteindre les paliers pour les décomptes de fin de manches. Je n'ai participé qu'au premier (en étant troisième) et j'ai manqué tous les autres. J'aurais certainement dû passer beaucoup plus tôt pour obtenir une carapace de tortue de grande valeur.

Mon deuxième souci est le manque de pieds (la ressource pour se déplacer). J'ai tenté de compenser en ayant beaucoup de fruits, mais cela n'a pas suffit. Comme je dois dépenser mes fruits comme des pieds ou des coquillages, j'en ai quand même pas assez. (Tiens, je me rends compte que celui qui lit ça sans connaître le jeu doit faire une drôle de tête.)

J'ai surestimé les points générés par mes villages en fin de partie sensés rattraper mon retard, mais malgré mes trois villages validés, dont un spécialisé dans les fruits, malgré une danseuse et malgré la tuile du dieu Laka, cela n'a pas suffit. (Je suis conscient d'être encore incompréhensible pour les non-initiés.)

J'ai donc sous-estimé l'importance des cinq décomptes de fin de manches, et la prochaine partie va être fort différente en ce qui me concerne. (Oui Lula, je VEUX une autre partie.)

 

1 Lula (Nicolas G) 70
2 Fraels (François) 64
3 Mildiou (Laurent) 63
4 Talitati (Vincent B) 34

Partager cet article

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 20:14

Cap - Assyria

 

Chez Fernand

Fernand, Mildiou.

60 minutes de consommation de chameaux à la sauce ziggourat. 

obrMildiou

Encore une partie d'Assyria, la troisième en trois semaines. C'est de toute manière un jeu qui mérite de s'y attarder tant il s'apprécie avec le temps pour en maîtriser les subtilités.

Je tente dans un premier temps de multiplier les ziggourats assez vite pour répéter ce que j'avais fait lors de notre dernière partie. La deuxième que je construis est très proche de la première et ne me donnera pas l'opportunité de rallier systématiquement les deux fleuves. Les positions occupées par mon père et les cartes ressources qui me restent ne me rapportent pas assez de chameaux pour cette stratégie qui en consomme beaucoup.

Je dois donc me reconvertir lors du deuxième règne pour consacrer la dépense de mes chameaux à Assur. J'ai le champ plus ou moins libre puisqu'il continue le développement de ses ziggourats de son côté. Un développement rapide qui lui permet de marquer beaucoup de points à la fin de chaque tour.

Je ne vois qu'une seule solution pour rattraper mon énorme retard : tenter d'occuper les trois positions du plus haut dignitaire d'Assur. L'ordre du tour m'est favorable au début du troisième règne et j'occupe d'emblée deux emplacements en y dépensant la totalité de mes chameaux. Les cartes expansions sont avec moi et je peux compter sur un gain important (4+3+3) surtout que je peux y ajouter les huit points bonus puisque j'occupe la totalité des emplacements du plus haut dignitaire.

Mais cela n'est quand même pas suffisant. Les quatre ziggourats presque complètes de mon père lui permettent de conserver l'avance nécessaire. Une offrande maximale lui ajoute seize points et ce ne sont même pas les douze points que je remporte de la même manière qui changeront la situation.

 

Fernand  115
Mildiou (Laurent) 103

 

Cap - Peloponnes

Sea + Hellas + Goat + Trade

 

Chez Fernand

Fernand, Mildiou.

45 minutes de construction de civilisation (avec des chèvres). 


obrMildiou

goat-1-copie.jpgMaintenant que nous avons fait plusieurs parties avec les modules d'extensions Sea et Trade, on en rajoute un dernier : Goat. Des chèvres… c'est une ressource supplémentaire. Mais la gestion de cette nouvelle ressource se fait différemment. Les chèvres sont simplement accumulées de tour en tour et il faut obligatoirement toutes les transformer vers les autres ressources après qu'une nouvelle tuile donnant des chèvres est ajoutée à notre cité.

C'est délicat pour deux raisons. La première est que cette nouvelle ressource complique la règle de pose des tuiles paysages et si je pose une tuile qui ne produit que des chèvres, je suis obligé de continuer avec elles (à moins de prendre un bâtiment qui supprime cette règle de pose). La seconde raison est qu'il est possible que je ne pose jamais une nouvelle tuile avec des chèvres pour pouvoir les convertir. Et cette dernière raison est de plus en plus délicate plus il y a de joueurs à table.

Mais ici, nous ne sommes que deux et je me lance directement dans la voie de la chèvre. Pour la poursuivre, je suis obligé de mettre le prix fort pour continuer à prendre des tuiles avec des chèvres car elles sont toujours à obtenir par la conquête. Ce qui veut dire que je suis souvent premier à jouer (je paie plus) et que je ne peux pas utiliser les tuiles de commerce qui sont le privilège du dernier joueur.

Suite à un mauvais calcul et une prise de risque trop forte, je perds deux bâtiments lors d'un nourrissage que j'aurais espéré plus tardif. Je n'avais ni bois, ni pierre à ce moment mais plusieurs chèvres inutiles puisque en attente d'être échangées.

Parcours sans faute en face avec une utilisation bénéfique des tuiles de commerce et d'une tuile maritime, et aucune chèvre.

 

  Cité Prestige Population Score
Fernand Pylos 35 36 35
Mildiou (Laurent) Arkadia 20 30 20

Partager cet article

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:32

Cap - Peloponnes

 

Chez Talitati

Bouffy, Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

60 λεπτά την ανάπτυξη και τις καταστροφές. 

obrMildiou

1.MesseneOn se prépare pour une partie de Peloponnes à cinq joueurs… Ha, un sixième joueur imprévu arrive… Pas de problème, grâce à la première extension on ajoute un plateau et quelques tuiles supplémentaires.

C'est la première fois que l'on y joue aussi nombreux et il n'y a donc pas de tuiles à conquérir par la force. Nul endroit où aller en étant sûr d'acquérir une tuile en la payant plus cher. C'est malgré tout intéressant car il faut prendre en compte que l'on va se faire déloger et personne ne paie le prix minimum. Par contre, tout l'intérêt d'être premier joueur a disparu (puisqu'il n'y a pas de conquêtes) et la place la plus confortable est celle de dernier joueur.

Lors de cette partie, les catastrophes se sont déclenchées très tard puisque deux jetons de chacune vont être révélés avant que les problèmes ne commencent. Les catastrophes en chaîne lorsque l'on doit nourrir sa population en même temps… il y a eu des morts et des couinements.

C'est vrai, il y a tout le monde qui râle : "c'est trop cher pour moi", "je ne peux me placer nulle part", "j'ai pas assez de bois", "il y a trop de gens qui meurent", "Fuck !", "non mais, tu vas me la laisser quand même cette tuile", "mes bâtiments se détruisent à cause du tremblement de terre", etc. Et on appelle ça un jeu… on doit être masos.

 

obrBouffy.jpg

3.Arkadia
 Market.jpg

19h30 : Ness a envie de continuer à lire son cadeau d’anniversaire… Moi, je me dis : "Tiens vais faire mon Vincent et me pointer à l’improviste à la soirée jeux chez Vincent !" ;-) 20h00 : J’arrive juste à temps pour débuter une partie avec les joyeux drilles !
Première partie pour moi à ce jeu, mais à part Laurent, il semble que les autres n’y ont pas beaucoup joué. Un premier constat s’impose… en dix secondes, le jeu est adapté à un joueur supplémentaire (moi en l’occurrence). Laurent explique les règles… comme d’hab, pas tout compris mais ça devrait aller !
J’investis en général dans les tuiles qui "donnent" des citoyens et dans une tuile "+½ lors des enchères". [Market]
Tout se passe bien jusqu’à la famine (ou la sécheresse je ne sais plus). Et là, ‘tite larme à l’œil (une chance que je sois un grand garçon !!), je perds six citoyens dévoués !! Deux ou trois tours pour remonter la pente, un achat de tuile protégeant de la dernière calamité et on y est, c’est le décompte final !
Quelques "couinements", et l’annonce est faite, je gagne !! Hein quoi ?! Je gagne ??? Ha bon !!! Tiens, j’aime bien Peloponnes !!!!

 

obrHellrick

4.Korinth.jpgUn jeu très plaisant à jouer mais frustrant lors du décompte final étant donné le système de double comptage où, entre le prestige et la population, seule la plus faible valeur compte.

Alors qu'on pense que je vais terminer premier ou deuxième et que je m'estime bien placé, je mise tout mon argent pour acheter avec certitude un bâtiment. Hélas je ne l'obtiens pas, je me replace sur un bâtiment adjacent et j'oublie qu'il me manquera une pièce pour payer mon crédit. Catastrophe !

Je subis les effets cumulés d'une tempête et d'une sécheresse au dernier tour, les deux catastrophes les plus problématiques pour moi et les seules contre lesquelles je n'étais pas préparé. Je vais perdre pratiquement tous mes habitants et malgré une très belle cité (si !), je dégringole complètement sur la piste de score et me retrouve avant-dernier. Fuck !

 

    Cité Prestige Population Score
1 Bouffy (Vincent D) Arkadia 27 30 27
2 Fraels (François) Patras 25 30 25
3 Mildiou (Laurent) Messene 23 27 23
4 Talitati (Vincent B) Pylos 23 21 21
5 Hellrick (Frédéric) Korinth 20 15 15
6 SuperChaton (Mélanie) Argos 16 15 15

 

Cap - Agricola

 

Chez Talitati

Hellrick, SuperChaton, Talitati.

120 minutes d'aménagement de ferme. 

obrTalitati2

On joue à trois, cool ça va aller vite. On prend le deck Interactif en mode draft. La draft se passe bien, ils me laissent les cartes liées aux champs.
Très vite, je joue les cartes suivantes : Garde champêtre (1) : Si je prends une céréale, je peux en plus labourer un champ. Bonimenteur (2) : Si je prends une céréale, je peux si je veux prendre en plus une céréale et un légume (mais mes adversaires on le droit de prendre une céréale). Charrue à double soc (3) : J'ai le droit de labourer deux champs au lieu d'un. Je ne me prive pas et me retrouve très vite avec six champs plantés. Première récolte : j'ai un peu de mal à nourrir, c'est tout juste.
Je m'offre un Fournil (4) et à chaque fois que j'ensemence un champ, je cuis un pain. (Super, cinq nourritures.) À partir de maintenant la nourriture ne sera plus un problème. Sur un ou deux coups opportunistes, je chope du roseau en quantité et un peu d'argile.
Bon, mon plateau est déjà bien rempli, la nourriture n'est plus un problème. C'est parti : upgrade the ma maison en argile, puis immédiatement un bébé pour la remplir. Ben oui, il faut de la main d'œuvre.
Je joue une petite carte sympa : la Grue en bois. (5) À chaque fois que je prends une pierre, je peux donner une nourriture et j'ai droit à prendre deux pierres de plus. Voilà qui aide. Ma maison est déjà en argile, j'ai le choix d'ajouter une pièce en argile (qui est rare dans cette partie) ou alors je la transforme en pierre puis je lui ajoute une pièce en pierre (facile, vu que j'avais une carte pour avoir plus de pierre.)
Un autre faut nourrir les gosses. Pfff hop à la récolte. J'ai le droit de transformer un légume en quatre nourritures. [Avec la Distillerie. (6)] Cool des légumes, j'en ai plein ! 
Zut, la fin de partie arrive. Bon alors, maximiser les points. Hop, un paquet de bois, personne n'en veux… C'est pour moi, des clôtures, quatre moutons d'un coup et des cochons. Un bébé sans pièce supplémentaire et une nouvelle pièce en pierre.
Je m'en sors super bien 46 points et seulement deux parcelles non occupées. Une maison en pierre de quatre pièces avec cinq fermiers. Un max de céréales et de légumes. Et plein de points en cartes spéciales. Mais je pouvais atteindre 48 voire 50 points. La Charrue à double soc (3) faisait double emploi. Grrrr.
J'adore ce jeu, on joue quand vous voulez !  

 

Petit lexique :

(1) Garde champêtre : Savoir-faire. À chaque fois que vous choisissez l'action "1 céréale", vous pouvez en plus labourer un champ (maximum).

(2) Bonimenteur : Savoir-faire. À chaque fois que vous utilisez la case d'action "1 céréale", vous pouvez prendre 1 céréale et 1 légume de plus. Si vous le faites, tous les autres joueurs prennent 1 céréale.

(3) Charrue à double soc : Aménagement mineur. Deux fois dans la partie, en utilisant la case d'action "Labourage", vous pouvez labourer deux champs au lieu d'un. Cette charrue ne peut pas être utilisée avec l'action "Labourage et/ou Semailles".

(4) Fournil : Aménagement mineur. À chaque fois que vous cuisez du pain, vous pouvez transformer jusqu'à 2 céréales en 5 PN chacune. Au moment où vous jouez cette carte, vous pouvez cuire du pain. 

(5) Grue en bois : Aménagement mineur. À chaque fois que vous utilisez l'une des case actions "1 pierre", prenez 1 pierre de plus, ou dépensez 1 PN pour prendre 2 pierres de plus. 

(6) Distillerie : Amménagement mineur. Lors de la phase d'alimentation, vous pouvez transformer 1 légume en 4 PN. À la fin de la partie, vous marquez 1 point si vous avez au moins 5 légumes, et 1 point de plus si vous avez au moins 6 légumes.

 

obrHellrick

AgricolaUne partie assez classique, j'essaie de développer rapidement une belle cabane en argile de quatre pièces qui me permettra d'avoir deux bébés en m'aidant du Plâtrier. (7) Je chipote un peu en misant aussi sur la carte Taverne (8) qui me semble très intéressante et qui, au final, ne me servira qu'à récolter 3 PNs, son effet "gain de points" étant inexploitable vu qu'il y a toujours mieux à faire.

Je termine avec une ferme potable comprenant trois champs de céréales, deux enclos peuplés de moutons et de sangliers, trois étables, un four bien rentable qui me donne accès à une nourriture en suffisance. Mais ça ne suffit pas à contrer Vincent qui grâce à une carte bien choisie est submergé sous les légumes et les céréales.

 

Petit lexique :

(7) Plâtrier : Savoir-faire. La rénovation en cabane en argile vous coûte seulement 1 argile et 1 roseau. Chaque pièce de cabane en argile vous coûte 3 argiles et 2 roseaux.

(8) Taverne : Aménagement mineur. La Taverne est une case d'action supplémentaire. Quand un autre joueur l'utilise, il prend 3 PN. Quand vous l'utilisez, vous prenez 3 PN ou marquez 2 points.

 

 

Talitati

(Vincent B)

Hellrick

(Frédéric)

SuperChaton

(Mélanie)

(Pas de détails.)      
TOTAL 44 36 32

 

Cap - Age of Industry

 

Chez Talitati

Bouffy, Fraels, Mildiou.

La révolution industrielle en 180 minutes. 

obrBouffy.jpg

Seconde partie de la soirée, encore un nouveau jeu pour moi… Ainsi que pour Fraels et Mildiou en fait ! Comme dirait une connaissance commune : "En voilà un jeu qui manque de folie !" Hé oui, là c’est pas le but… On va calculer, investir, emprunter, construire, emprunter, se développer, emprunter, vendre… J’ai dit emprunter ???
Comme personne ne sait ce qui est bien ou mal à ce jeu, on y va un peu tous à l’instinct !
Vers le milieu de partie, je me demande toujours comment gagner de l’argent… Les emprunts, ça va, je gère, j'en ai quatre. ;-)
La fin de partie approche et voilà que les revenus rentrent ! Ça fait du bien !! Les emprunts disparaissent, les derniers investissements se font et le jeu se termine.
Les décomptes sont un peu fastidieux, mais ça ne tue pas le jeu. Le verdict tombe : Mildiou gagne, je suis deuxième, Fraels troisième… Mais seulement quelques points nous séparent !!!
Pas mal comme jeu, mais pas à faire découvrir à des novices… Ils vont s’enfuir en courant. MDR.

 

obrMildiou

Toute première partie de ce jeu chez nous. Personne n'a même joué à Brass (l'ancêtre de Age of Industry), on est donc tous en terrain inconnu. Parce qu'il faut bien dire que même si les règles ne sont pas compliquées, il n'est pas du tout clair de savoir comment bien jouer.

Au début de la partie, qu'est-ce qu'il est préférable de faire ? Une filature de coton avec un port pour gagner de l'argent ? Des mines de charbons ou des sidérurgies pour avoir du charbon et du fer tout de suite ? Développer pour rendre possibles les industries d'un niveau plus élevé ? Alors là, on n'en sait rien. Age of Industry est le genre de jeu qui nécessite plusieurs parties pour en apprécier toutes les facettes.

Le seul aspect qui est évident est la manière dont les voies de chemin de fer vont rapporter de l'argent une fois le jeu terminé, et on en a donc construit beaucoup, surtout en fin de partie. Par contre, comment faire pour être vite dans une situation financière confortable, je ne sais pas. Il a fallu un bon bout de temps avant que tout le monde se soit débarrassé de ses emprunts. Mais c'est peut-être normal. Sauf pour Fraels qui était le principal fournisseur de charbon et de fer et qui était assez tôt libéré de toute dette. (Tiens, une piste ?)

Voilà, je ne sais pas précisément expliquer pourquoi j'ai gagné, surtout que les scores finaux sont très proches. Mais j'ai surtout envie de recommencer pour apprendre à maîtriser les mécanismes de ce jeu.

 

  Allemagne

Mildiou

(Laurent)

Bouffy

(Vincent D)

Fraels

(François)

Argent 27$ 18$ 15$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

62$ 53$ 42$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$
TOTAL Financier 89$ 71$ 57$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

17 14 11

Marqueurs d'industries

20 21 22

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0

TOTAL

37 35 33

Partager cet article

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 22:54

Cap - Glen MoreGlen More. Je tente dès le début d'accumuler les ressources sur mes tuiles de productions pour les échanger à terme sur un Marché annuel (1). Je joue lentement, en prenant les tuiles le plus en arrière possible afin de rejouer souvent. Je n'ai même pas eu à contrecarrer les projets de mon père (qui aime produire généralement du whisky) car le dé s'est chargé de faire disparaître les premiers Champs de céréales et la première Distillerie (2).

Par contre, mon père me prive du premier Marché annuel présent sur le plateau central et je dois attendre l'apparition d'un nouveau en continuant à gonfler mes stocks de ressources. J'ai de tout et en grande quantité. Un premier marché m'a permis de gagner plusieurs fois cinq PVs avant qu'un second plus efficace ne rejoigne mon domaine pour cette fois gagner les PVs par lot de huit.

La majorité de mes points viennent de l'échange des mes ressources. Je prend Iona Abbey (3) même si j'ai plus de tuiles de productions vertes que des jaunes mais c'est surtout pour son pouvoir de production qu'elle m'est utile. Des ressources variées me permettent de continuer à gagner des points avec mes marchés.

Pour une fois, la tuile Loch Oich (4) est placée dans les premières de niveau III et je ne vais pas résister à la tentation de faire un tour complet pour la prendre. Évidemment, je ne prends pas la précaution de vérifier s'il me sera encore possible de rejouer après une progression aussi rapide. Et il s'avère que non. Je n'ai même pas pris la peine de vendre mes ressources résiduelles ni d'envoyer tous mes chefs au Parlement.

Heureusement pour moi, mes nombreux jetons de PVs et surtout la pénalité finale infligée pour le trop grand domaine de mon père (-3 PVs par tuile en plus des miennes) me donne la victoire pour un tout petit point. S'il s'arrêtait de jouer en prenant une tuile lointaine comme moi, ses points auraient été trop faibles, et le fait de continuer à prendre de nouvelles tuiles augmente à chaque fois sa pénalité.

 

Petit lexique :

(1) Marché annuel : Convertit 1/2/3/4 ressources(s) en 1/3/5/8 PV(s).

(2) Distillerie : Convertit une céréale en un tonneau de whisky.

(3) Iona Abbey : Produit une ressource au choix. À la fin, donne 2 PVs par tuile jaune du domaine.

(4) Loch Oich : À la pose, active l'entièreté du domaine.

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 29 23
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/0/1 0/1/0
—Deuxième manche 0/0/1
2/2/0
—Troisième manche 0/0/1
1/8/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 6
6
Pièces 5
11
Nombre de tuiles  0
-12
TOTAL  43
42

 

Cap - PeloponnesPeloponnes. Ma civilisation se distingue par deux aspects, une population importante mais des céréales insuffisantes. Je ne manque donc pas d'argent (même s'il me manque parfois une ou deux pièces), mais le niveau de ma population fluctue souvent au gré des nourrissages et des catastrophes.

C'est le second facteur pénalisant de ma civilisation ; je n'ai eu aucune protection contre les catastrophes et j'ai dû subir les cinq. Toutes m'ont freiné au plus mauvais moment sauf le tremblement de terre que j'ai affronté sans mal.

Peloponnes---Colossos.jpgLorsqu'arrivent les tuiles de la pile D, je ne peux pas me permettre de choisir une de celles qui fournit beaucoup de points. J'ai les pièces qu'il faut, mais le problème se situe dans mes stocks de pierre qui sont trop faibles. Il me manque une pierre pour me payer la tuile Colossos, j'ai pourtant les deux biens de luxe qui m'auraient permis de les substituer à la pierre manquante. Mais le déclin n'a pas encore eu lieu et je ne les aurais plus lorsque viendra le nourrissage final. Je prends donc une tuile qui me donne des céréales, mais je ne peux pas maintenir un niveau de population élevé. Il est à noter que même avec le Colossos qui aurait augmenté mon Prestige, mon score final n'aurait été que de 24 puisque ma quantité de céréales ne changeait pas et que ma population non plus.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Patras 32 30 30
2 Laurent Arkadia 28 18 18

Partager cet article

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 22:03

Soirée hebdomadaire de jeux avec mon père. Deux parties pour lesquelles j'ai fait une erreur dès le départ…

 

Glen MoreGlen More.  C'est l'histoire d'un ratage complet. J'ai commencé par posséder beaucoup de bœufs que j'ai échangés en PVs grâce à un Boucher (1). Assez rapidement, je passe à la production de whisky et je réussi à priver mon père de son moyen de prédilection pour récolter des points.

Mais seulement, je laisse passer plusieurs autres opportunités qui étaient simplement vitales pour moi, comme les Villages (2). Je me retrouve dans la situation d'être avec huit tuiles dans mon domaine et un seul chef. C'est la grosse erreur du débutant, on dirait que je n'ai jamais joué à Glen More.

Cette situation m'oblige à renoncer à de nombreuses tuiles et je suis contraint de payer un château pour gagner un second chef et surtout avoir un point de mouvement pour désenclaver le premier. Mais pour me payer ce château, je dois vendre trois ressources pour en acheter une que je produis pas. Et si je dois en vendre trois, c'est parce qu'en plus, je suis très pauvre.

Pendant ce temps là, il n'a peut-être pas de whisky, mais il collectionne les lieux spéciaux et le nombre de ses chefs au Parlement augmente. Il suffit de voir les scores des trois décomptes intermédiaires pour s'en rendre compte. Il a le loisir de profiter un pouvoir du Loch Ness (3), la pose de Loch Shiel (4) lui permet de gagner encore plus de pièces. Il fera une fin de partie idéale avec sa dernière tuile ajoutée à son domaine : Loch Oich (5).

J'ai fait une erreur et il a su en profiter et adapter ses habitudes de jeu pour une partie bien déséquilibrée. Le seul truc intéressant que j'ai fait et de poser Loch Morar (6) car sans elle, c'était dix PVs de moins.

 

Petit lexique :

(1) Boucher : Convertit 1/2 bœuf(s) en 2/4 PVs.

(2) Village : Arrive en jeu avec un chef et donne un point de mouvement lors de l'activation.

(3) Loch Ness : Permet d'activer n'importe quel tuile, une fois par tour.

(4) Loch Shiel : À la pose, active toutes les tuiles de production jaunes et vertes qui n'ont aucune ressource.

(5) Loch Oich : À la pose, active l'entièreté du domaine.

(6) Loch Morar : À la fin, donne 2 PVs par tuile verte du domaine.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 25
20
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 0/3/2 1/0/0
—Deuxième manche 0/5/3
3/0/0
—Troisième manche 0/8/8
5/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 6
10
Pièces 14
3
Nombre de tuiles  -6
0
TOTAL  68
42

 

PeloponnesPeloponnes Hellas Erweiterung. C'est l'histoire d'un ratage complet. Quand il reçoit sa tuile représentant sa cité de départ, il regarde jalousement la mienne en me disant que j'ai de la chance. Delphi immunise deux catastrophes : le tremblement de terre et la sécheresse. Oui d'accord, mais, Delphi a quand même un petit inconvénient : c'est qu'elle ne donne aucun revenu. Par contre, Messene va donner deux céréales à chaque tour et à choisir, j'aurais préféré avoir l'autre.

Parce que effectivement, j'ai manqué de nourriture pendant toute la partie. J'ai fait un premier choix de tuile paysage malheureux en prenant une tuile ne fournissant qu'une seule pierre. Après avoir posé ça, je suis incapable de me procurer une tuile paysage qui produit des céréales à cause de la contrainte de pose de ces tuiles. Pour en trouver, je dois plutôt me diriger vers les bâtiments. Mais les bâtiments, ils demandent du bois et/ou des pierres. Enfin, tout ça pour dire, que je n'ai pas les moyens de me développer librement. Je passe souvent.

Je perds de la population à chaque nourrissage et je suis déjà bien satisfait de terminer la partie avec le niveau cinq. Cette erreur au premier tour m'a pénalisé pendant toute la partie, j'aurais dû choisir une tuile qui donne des céréales dès le premier tour.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Messene 25 27 25
2 Laurent Delphi 22 15 15

Partager cet article

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 22:03

C'est jeudi et c'est notre traditionnelle séance de jeu avec mon père. Deux petites parties ce soir…

 

Tournay

Tournay. Avec la Procession (+2 deniers pour le majoritaire religueux) comme événement en jeu, nous partons tous les deux dans la pioche religieuse de niveau I. Les deux autres événements font perdre des deniers (Brigandage et Sécheresse) et lorsqu'il va commencer à jouer avec sa Balliste (1), le déséquilibre monétaire va m'obliger à gagner des deniers en couchant mes habitants. Je vais me débarrasser de la Sécheresse qui sera remplacée par la Grande Ducasse (+2 deniers pour le majoritaire civil), et là, je suis avantagé.

Après avoir été pauvre, je m'enrichis grâce à deux Marchés (2) et plus tard, un Péage (3). À un point tel que la recherche de l'Hôtel des monnaies (4) peut s'avérer très intéressante. Je mets un peu de temps à trouver une des deux copies tout simplement parce qu'il en a déjà une en main.

Ma deuxième source de PPs est l'Hôtel de ville (5) et mes quatre habitants jaunes recrutés avec un Monastère (6) et un Prieur (7). Pour réduire l'écart de points, c'est lui qui a recruté le dernier.

 

Petit lexique :

(1) Baliste (II)  : Les autres joueurs subissent l'effet de trois événements au choix.

(2) Marché (I/II) : 5/6 deniers.

(3) Péage (II) : 1 denier par emplacement occupé.

(4) Hôtel des monnaies (III) : 4PPs/2PPs par tranche de 4 deniers.

(5) Hôtel de ville (III) : 2PPs/1PP par habitant jaune possédé.

(6) Monastère (II)  : Recruter un habitant pour 2 deniers.

(7) Prieur (I)  : Activer un bâtiment blanc rapporte 2 deniers.

(8) Tour des Six (III) : 2PPs/1PP par personnage.

(9) Saint-Brice (III) : 4PPs/2PPs par lot de cartes des trois couleurs.

 

  Laurent Fernand
Quartier 6 6
Remparts 1 3
Hôtel des Monnaies 10 4
Hôtel de Ville 8 3
Tour des Six (8) 2 4
Saint-Brice (9) 2 4
TOTAL 29 24

 

PeloponnesPeloponnes Hellas Erweiterung. J'ai tenté la surproduction de céréales et des revenus massifs grâce au pouvoir de ma cité de départ qui me donne un niveau de population par phase de revenus. En ayant une grande population et des biens de luxes produits par mon excédent de céréales, je pensais pouvoir survenir au manque total de pierre et au peu de bois que je produis.

Mais non, ça n'a pas marché. Lorsque j'ai malgré tout tenté de prendre des bâtiments, la phase de nourrissage est arrivée trop tôt et je n'ai pas eu le temps de stocker suffisamment de biens de luxe pour payer les pierres que je devais. Un des bâtiments perdus de la sorte était sensé me prévenir de la peste.

Même si j'ai beaucoup d'argent, je ne peux quasiment jamais me permettre de choisir un bâtiment à cause des ressources requises, ce qui est frustrant surtout pour le dernier tour avec la pile D. Je n'ai que des paysages qui ne me rapportent pas assez de Points de Prestige.

Mon père, au contraire, possède de nombreux bâtiments, et même si sa population baisse un peu lors du dernier nourrissage qui survient après la tempête, elle reste suffisamment élevée pour dépasser mon faible score en PPs.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Pylos 37 21 21
2 Laurent Arkadia 18 27 18

Partager cet article

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 22:32

Glen MoreGlen More. Dès le début de la partie, j'ai tenté d'empêcher mon père de faire du whisky car c'est une voie qu'il prend généralement pour gagner à ce jeu. Malgré le fait de l'avoir privé de Champ de blé, il prend quand même une Distillerie en espèrant malgré tout se lancer dans la production de whisky plus tard. Parallèlement à ça, il gagne des PVs grâce à un Boucher à moutons.

De mon côté, je ne fais rien d'autre que poser des tuiles de productions et des Villages. Quelques lieux spéciaux arrivent de mon côté et c'est surtout Duart Castle (+3PVs par Village) que je compte prendre dès son apparition car j'ai à ce moment cinq Villages. C'est ce qui se passe, et il prend possession de Iona Abbey (+2PVs par tuile jaune) juste après. C'est notamment grâce à Iona Abbey que sa production de whisky rattrape et dépasse la mienne ainsi qu'avec l'aide des tuiles Castle Moil (+1 whisky) et Donan Castle (+2 whisky.)

La plus grande différence est que je suis très riche et lui très pauvre, ce qui le limite dans la sélection de certaines tuiles. Et avec la prise de Loch Oich (activation de tout le domaine) chez moi, c'est (pour une fois) une victoire pour moi.

 

  Laurent Fernand
Points de victoire 9 24
Whisky / Chefs / Lieux  
—Première manche 1/0/1 0/0/0
—Deuxième manche 1/0/2 0/0/0
—Troisième manche 0/2/1 2/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 19 8
Pièces 12 1
Nombre de tuiles  0 0
TOTAL  48 35

 

PeloponnesPeloponnes Hellas Erweiterung. Je vais vite abonder en bois et céréales, ce qui me fera gagner des biens de luxes tôt dans la partie. Comme je manque de pierre, cela me permettra de construire quelques bâtiments. Je passe deux fois (pour gagner trois pièces), ma population est élevée, je suis donc très riche. Ma richesse ajoutée à mes biens de luxes qui ne font que progresser me laissent espérer à la prise de la tuile Oracle

Lorsque le dernière tour arrive (celui de la pile D), mon père est obligé de se contenter de la tuile Coinage qui permet de compter un PP pour deux pièces au lieu des trois habituelles. J'ai le choix entre deux solutions intéressantes : Oracle et Colossos. Oracle permet de considérer le plus haut des deux scores au lieu du plus faible à condition de posséder au moins vingt biens de luxes. Colossos permet de multiplier sa population finale par quatre au lieu de trois et surtout donne dix PPs. C'est donc finalement cette dernière que je vais acheter puisque l'autre m'aurait donné un score final de 27 en prestige et 12 en population, ce qui n'aurait pas été suffisant pour gagner.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Laurent Messene 31 32 31
2 Fernand Korinth 27 27 27

 

La HavaneLa Havane. Et après avoir gagné à Glen More, c'est aujourd'hui aussi ma première défaite à La Havane. Je marque les premiers points et je mène largement au score jusqu'à ce que je me fasse rattraper pendant que je met en place les moyens de me procurer les derniers points qui me manquent.

Je fais une erreur en reprenant la carte Gravats (2) au lieu de Pesos (8) avec ma carte Restauration (1) qui est en jeu. J'ai besoin d'argent et tout décaler d'un tour à cause de cette erreur m'a été fatal. Mon père avait également pensé jouer Pesos en pensant que je le ferais mais avant lui (avec un combinaison 18) et il pense donc jouer après moi avec sa combinaison 38. Mais ce n'est pas le cas et dans la joie, il prend l'argent, construit, et clôture la partie.

 

1 Fernand 25
2 Laurent 20

Partager cet article

Repost 0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 23:04

Cette fois, les enfants ne désirent pas jouer à 7 Wonders. Ma fille Élisa est dans sa période Aventuriers du rail et elle tient à en faire une partie avec nos invités. On va faire deux tables.

 

PeloponnesPeloponnes. Nicolas commence dès le départ à faire des choix risqués qui passent dans les deux premières périodes mais qui se révélent catastrophiques en troisième. Ce sont en effet les catastrophes qui vont quasiment anéantir sa civilisation ; elles se déclenchent tard dans la partie ce qui veut dire que vers la fin on doit en subir deux par tour. Le tremblement de terre lui faite perdre deux bâtiments sur trois et c'est surtout la tempête qui, le même tour, va lui faire très mal avec la pertes de ses trois tuiles de paysage. Une phase de nourrissage subséquente sera fatale à sa population.

Pour François, tout va bien. Il a acquis des tuiles prévenant de plusieurs catastrophes et il passe un fin de partie plutôt confortable par rapport à nous deux. Je crois qu'il n'a jamais perdu le moindre niveau de population de toute la partie.

Le dernier tour va me faire perdre un petite partie de ma population, mais même dans le cas contraire, les points de François dans les deux domaines lui assuraient la victoire quoiqu'il arrive.

 

    Cité Prestige Population Score
1 François Pylos 23 36 23
2 Laurent Sparta 22 18 18
3 Nicolas Korinth 9 3 3

 

Aventuriers du rail EuropeLes aventuriers du rail Europe. Pendant ce temps, sur l'autre table, Élisa commence à faire une partie un peu bizarre en ne prenant que des cartes pendant plusieurs tours. Elle a une petite vingtaine de cartes en main avant qu'elle ne commence à réaliser ses objectifs avec notamment la réalisation de la jonction entre Stockholm et Petrograd, le grand tunnel qui donne vingt-et-un points.

Elle va enchaîner avec la tentative du deuxième tunnel en taille : Budapest-Kyïv pour quinze points mais sans succès cette fois. Et Nicolas va le faire à son tour de jeu.

À part ça, je ne peux pas donner plus de détails, mais je peux simplement dire que tout le monde a apprécié cette partie avec des scores finaux plutôt proches.

 

  Vanessa Vincent D  Élisa  Nicolas G
Piste 58 61 74 66
Objectifs (+) 44 35 32 29
Objectifs (-) -6 0 -5 0
Bonus 10 10 0 0
Gares 12 8 8 12
TOTAL 118 114 109 107

 

MégawattsMégawatts Benelux. Quelques mois sont passés sans y jouer. On ne peut pas revenir sur tous les jeux aussi régulièrement que l'on voudrait, il y en a tant qui font envie

En tout cas, je commence fort avec une belle erreur dès le début qui me laisse premier dans l'ordre du tour pendant quelques temps. Je suis le seul avec deux villes connectées et je suis celui qui a le moins d'argent. Je me sers en dernier dans le marché des ressources, je dépense plus.

Lorsque je passe enfin dernier joueur, je n'ai pas l'occasion de profiter des avantages de cette position lors de la phase d'achat des centrales. Ils sont déjà servis en centrales correctes et ils passent presque tous, en me laissant avec un marché actuel pas assez intéressants pour que je progresse. Je fais aussi l'erreur à plusieurs reprises de ne pas enchérir sur certaines centrales que je juge "moyennes" en espérant en voir une passer que je juge meilleure du marché futur vers le marché actuel. Mais c'est une de trop petite valeur qui apparaît et prend la place de celle que j'espérais voir monter.

Vincent va notamment se retrouver avec une belle combinaisons de centrales parce que je n'ai pas suivi. Il va vite être à quinze villes théoriquement alimentables.

Pas trop de problèmes de placements sur cette carte qui offre une grande majorité de connexions à bas prix, même si bien souvent il manque un ou deux elektros pour en placer une de plus.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vincent D 15 15 13
2 Nicolas G 14 14 6
3 Laurent 11 11 10
4 François 10 10 99
5 Vanessa 10 10 70

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 17:01

Banner---Peloponnes.jpg

Peloponnes. Ce sont les enfants qui choisissent d'y jouer. Je ne me fais pas trop de soucis pour Nicolas (neuf ans) et je prends le temps qu'il faut pour exposer en douceur les règles à Élisa (sept ans demain.) Ils ont l'habitude (et ils sont demandeurs) pour jouer à des titres qui ne sont pas forcément adaptés à leurs âges.

Comprendre les règles est une chose, bien comprendre comment réussir à gagner en est une autre. Et Nicolas va y arriver, il m'étonne dans sa manière d'analyser sa situation et dans la gestion de ses ressources. Peloponnes colle à ses habitudes de jeu ; il prépare et choisit en général des coups risqués mais potentiellement rentables.

Il va être obligé de renoncer à un de ses bâtiments lors d'un nourrissage et cela l'a beaucoup contrarié. Il avait de quoi tout payer, mais il est obligatoire de nourrir en priorité sa population avant de payer ses bâtiments. Si l'ordre avait été libre, grâce à ses biens de luxe, il pouvait payer pour tout et simplement perdre un ou deux niveaux de population. Malgré cette contrariété, il arrive malgré tout en première position.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Nicolas Arkadia 22 30 22
2 Laurent Argos 20 30 20
3 Élisa Messene 19 39 19
4 Fernand Korinth 31 12 12

 

• Pour la seconde partie, mon père a fait un parcours sans faute. Nicolas quitte la table préférant rester sur une belle victoire. Élisa était très bien partie, mais la troisième période du jeu a été dure avec elle. Une énorme part de sa population a dû mourir suite à un enchaînement malheureux de la sécheresse et d'un nourrissage, et elle a ressenti un énorme sentiment de frustration. C'est pour ça aussi que l'âge conseillé sur la boîte est de dix ans. Il y a des choses qui sont dures à passer. Avec du recul, à la fin de la partie, elle a quand même déclaré : "oui, j'aime bien ce jeu !"

 

    Cité Prestige Population Score
1

Fernand

Argos 28 30 28
2 Laurent Patras 25 24 24
3 Élisa Arkadia 24 6 6

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Peloponnes
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 23:33

NightfallNightfall. C'est moi qui vais recevoir les premières blessures en m'en plaignant bien fort, histoire qu'ils se souviennent bien qu'il est temps de s'en prendre à d'autres. Ça fonctionne, on me laisse tranquille et je vais discrètement exiler toutes les blessures de mon deck sauf une. Mon deck est très petit et j'ai à deux reprises l'entièreté de mes cartes en jeu et en main.

Chacun va être la cible de grosses attaques dès qu'il est "tout nu." Ce qui empêchera Mélanie de dominer la partie comme elle le fait la plupart du temps. Elle fait une erreur en suivant trop tôt et se retrouve sans cartes en jeu et sans cartes en main : paf, une grosse attaque !

 

1 Frédéric 6
2 Laurent 7
3 Mélanie 8
4 Vincent B 9

 

PeloponnesPeloponnes. C'est un de mes jeux favoris du moment et c'est ma première partie à quatre joueurs. Le jeu n'est pas plus long à deux ou à quatre joueurs ; en effet, seule la phase 2 où l'on mise pour acquérir une nouvelle tuile est légèrement plus longue, forcément. Tout le reste se fait en simultané.

Je vais rester le dernier joueur jusqu'à la moitié de la période B car je me contente de ce qu'il reste à prendre et je vais même passer trois fois sur toute la longueur de la partie. Malgré la richesse financière, je n'arrive pas à m'en sortir à cause principalement de ma population faible. Je ne gagne qu'une pièce par phase de revenus (ce qui m'a obligé à passer aussi souvent) et je n'arrive pas à prendre des tuiles qui pourraient augmenter ma population.

Le premier nourrissage arrive lors du troisième et dernier tour de la deuxième manche, ce qui a permit à Fred d'accumuler des richesses conséquentes grâce à une population maintenue à un niveau très élevé, au delà de ce que permettent ses réserves de céréales. C'est possible notamment grâce à Arkadia qui lui donne un niveau de population à chaque phase de revenus.

Je n'ai aucun mal à nourrir ma population, évidemment vu son niveau, et les catastrophes ne me causent pas non plus de soucis. J'ai beaucoup de bois, de pierres et de biens de luxe à ne savoir qu'en faire, mais pas de population. Je sais tôt dans la partie que mon score final dans ce domaine sera très faible.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Frédéric Arkadia 30 24 24
2 Mélanie Patras 27 21 21
3 Vincent B Korinth 23 15 15
4 Laurent Argos 20 15 15

 

Gloire de RomeLa gloire de Rome. La dernière fois que j'y avais joué, c'était il y a quatre mois et j'ai même eu besoin d'un petit rafraîchissement des règles. Et je dois bien avouer que le début de la partie a été hésitant et laborieux, je me disais que ce jeu est quand même assez hermétique quand on ne le pratique pas régulièrement. J'ai donc joué dans mon coin sans trop me soucier ce que les autres faisaient et me contentait de suivre ou de penser selon les cartes que j'avais dans ma main. Mais La gloire de Rome, c'est comme le vélo : ça ne s'oublie pas !

Le plaisir de jeu est vite revenu avec la mise en place de ma clientèle et les premiers bâtiments achevés, dont les Égouts. "Un bâtiment véritablement dégénéré", comme le fait jalousement remarquer Fred. Moi, je trouve qu'il n'est pas plus dégénéré que d'autres cartes, mais c'est vrai que son pouvoir est intéressant. Je n'ai plus à me soucier que mes cartes jouées ne se retrouvent dans le lot commun : elles partent directement dans mon stock.

Je vais, dès que c'est possible, jouer un Marchand pour transférer les plus grosses dans ma chambre forte. Je continue de mettre en chantier de nouveaux bâtiments en suivant les autres grâce à mes deux Artisans en clientèle, ces bâtiments n'ont pas de pouvoirs notables mais c'est surtout pour augmenter ma limite d'influence et de chambre forte.

Fred se fait menaçant en lançant la construction de deux bâtiments qui permettraient à l'action Légionnaire de devenir vraiment agressive pour ma clientèle et mon stock : le Colisée et le Pont. Ma Palissade ne me protègera pas du second et je décide d'écourter la partie tant que ma chambre forte me donne l'avantage en mettant les deux derniers chantiers urbains en route en suivant l'action de Mélanie.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Influence 12 11 16
Chambre forte 11 7 2
Bonus marchand 9 6 0
Muraille 0 0 0
Statue 0 3 0
TOTAL 32 27 18

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...