2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 20:43

Cap - Vanuatu

[ Description du jeu ]

 

Chez Mildiou

Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

120 minutes de frustrante planification. 

 

obrHellrick

Dès le départ je vais récupérer le pion premier joueur et le garder durant les trois quarts de la partie, ce qui va me permettre de bien gérer les majorités et de placer les tuiles d'île. Je vais ainsi pouvoir créer un triangle de trois îles dont mon bateau occupe la place centrale (océan), ce qui me donne accès aux ressources potentielles de trois îles au cours de la partie.

Dès lors, je vais alterner les rôles de Bâtisseur, de Guide, de Dessinateur et d'Acheteur, me contentant d'une maigre pêche pour me donner un peu d'argent. La mécanique est enclenchée : je construis mes cabanes, récupère de l'argent en transportant des touristes, dessine des tortues pour gagner des PVs et j'achète quelques marchandises au bon moment. Grâce à l'Acheteur, je récupère par exemple un cube violet (plus un second) qui me permet de remplir un navire et de gagner ainsi 12 PVs dans un tour.

Au trois quart de la partie les ressources s'épuisent et, tandis que tous les autres mettent le cap à l'ouest pour exploiter les ressources qui s'y trouvent, je vais à l'est (gratuitement via le Navigateur) en anticipant l'arrivée de la dernière île (une seule case de pose possible). Je récupère quelques trésors et recommence à bâtir, dessiner, acheter, transporter ce que je peux pour grappiller quelques points supplémentaires. Tout se déroule donc sans accroc et en ayant pu, à chaque tour, accomplir mes actions prévues (généralement trois).

 

obrMildiou

Je rate la construction de ma première cabane sur l'île de départ. Résultat, je suis obligé de construire sur la deuxième île qui apparaît tout en déplaçant des touristes sur la première pour trouver les fonds. Je donne donc des points aux autres pour espérer en gagner moi-même. Évidemment, sur mon île, personne n'y amène de touriste et je dois m'en charger moi-même.

Vanuatu - TouristesJe suis donc presque complètement concentré sur l'infrastructure touristique sur "mon" île. Pendant mon temps libre, je récolte quelques trésors engloutis et je fais quand même pas mal de points avec le commerce et le départ de trois bateaux.

Pas de pêche, je n'ai pas le temps. Mon argent est modeste, je ne dépasse jamais cinq vatus. Mon plus gros souci a été une fois de plus mon incapacité à jouer correctement si je ne suis pas le premier ou le dernier joueur. Fred a mis une partie de son énergie à rester le premier à jouer, avec succès.

 

20130302a.JPGSituation finale.

 

 

Hellrick

Mildiou

Fraels

SuperChaton

  (Frédéric) (Laurent) (François) (Mélanie)
Piste 49 30 28 18
Premier joueur 0 0 0 3
Vatus (3:1) 0 0 0 2
Trésors 6 16 8 6
Cabanes 20 12 14 18
TOTAL 75 58 50 47

 

Cap - Steam

N-E États-Unis / S-E Canada

Règle Standard

 

Chez Mildiou

Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

120 minutes de transport de kûbes avec des enchères. 

 

 

Avatar HellrickJe m'installe rapidement dans le bas de la carte pour construire une petite voie de chemin de fer et décide tout de suite d'améliorer ma locomotive en me disant que ça finira bien par être utile. Comme je perds toutes les enchères, je choisis presque à chaque tour la tuile Locomotive et je paie donc pas mal de frais.

Toutefois, j'ai un petit réseau modeste qui me permet de gagner assez vite quatre ou cinq PVs par trajet. Pour rester en tête, je construis quelques culs-de-sac par ci par là dont l'unique raison d'être est de me faire gagner un PV.

 

Avatar Mildiou2C'est la première fois que Mélanie et Fred jouent avec la règle Standard, histoire de faire aimer ce jeu à Fred qui est toujours froid pour s'y attabler. C'est surtout Mélanie qui a eu le moins de succès alors qu'elle gagne presque systématiquement lorsque nous jouons avec les règles sans enchères.

Malgré le fait d'avoir été premier joueur six tours sur huit, je n'ai pas fait tout ce que je voulais. La principale raison a été le parasitage de Fred autour de mes implantations. Je perds deux cubes qui m'auraient rapporté chacun quatre points. Il ne le fait pas dans le but de nuire, puisqu'il gagne avec eux plus de points que je ne l'aurais fait, mais les options restantes ne sont pas aussi bonnes. Je termine la partie avec des transport sur trois tronçons alors que les autres le font sur cinq voire six.

Pour rester premier joueur, j'emprunte beaucoup et je mise beaucoup pour les enchères. Du coup, je ne sais pas construire autant de voies que nécessaire, puisque je dois garder des liquidités pour payer les frais à la fin de chaque tour. Je n'ai pas très bien joué, donc. Mais que le jeu est bon !

 

20130302b.JPGFin de partie : tous les cubes ont été injectés sur le plateau.

 

N-E É-U / SE Can

Hellrick

Mildiou Fraels SuperChaton
Standard (Frédéric) (Laurent) (François) (Mélanie)
Livraisons 31 28 22 21
Revenus 0 0 1 0
Liaisons 10 7 9 8
TOTAL 41 35 32 29

Partager cet article

Repost 0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 22:55

Cap - DMAM

[ Description du jeu ]

 

Chez Mildiou

Hellrick, Lula, Mildiou, SuperChaton.

70 minutes de suspicion, déductions et plantages de couteaux. 

 

obrMildiou

Je suis le Dragon Roi d'Armes, et je gagne s'il y a au moins huit jetons chaos dans la ville au début de mon tour. Mon style de jeu manquant de subtilité me vaut de me faire démasquer assez vite par Mélanie qui a eu quelques informations après avoir joué Mme Cake.

Disque-Monde Ankh-MorporkIl y a souvent eu sept jetons de chaos sur le plateau, parfois même huit, mais jamais au début de mon tour. C'est que j'ai même parfois été obligé de supprimer un agent de Nicolas lorsqu'il avait quatre quartiers sous son contrôle. Il jouait après moi, et si je ne faisais rien, il était supposé gagner. Et paf, un chaos de moins… et en plus, contrôler quatre quartiers n'était même pas son objectif.

C'est Nicolas qu'il emporte en tant que Seigneur Vétérini. C'est grâce au fait qu'il a brouillé les pistes en faisant croire, de part ses actions, qu'il aurait très bien pu être également Chrysoprase ou un des trois Seigneurs (Rouille, Selachii ou des Mots).

 

1 Lula (Nicolas G) Seigneur Vétérini
  Hellrick (Frédéric) Seigneur Rouille
  Mildiou (Laurent) Dragon Roi d'Armes
  SuperChaton (Mélanie) Chrysoprase

 

Cap - Vanuatu

[ Description du jeu ]

 

Sur l'île de Mildiou

Hellrick, Lula, Mildiou, SuperChaton.

150 minutes de bonheur, tout simplement. 

 

obrMildiou

Aaah, Vanuatu ! J'ai commencé la partie de la même manière que je l'ai terminée, en utilisant le personnage de l'Acheteur avec une action d'achat au deuxième et au dernier tour. Les deux fois pour acheter deux cubes de bœuf (cubes mauves) et gagner dix et douze Points de Prospérité. (La seconde fois en complétant un navire.)

En dépensant mon argent tout de suite, je me prive évidemment de pouvoir construire une cabane sur la première île mais l'action était de toute façon trop convoitée. Ce sera d'ailleurs le cas pour tout le reste de la partie, ils veulent tous construire des cabanes et ils veulent tous transporter des touristes sur les îles. Et toute cette attention portée sur ces deux cases d'actions, me permet de faire mes actions de mon côté sans trop de difficulté ; je pêche, je vends, je plonge pour ramener quelques trésors, je navigue et je passe premier joueur. Mais je ne le reste pas…

VanuatuFred couine beaucoup (le jeu est fait pour ça, le faire couiner), surtout pour l'action de transport de touristes qui lui échappe souvent. Mais il sait quand même continuer de gagner des PPs, grâce aux dessins et à l'achat. Il peine juste à trouver quelques vatus.

Donc, à part l'achat de marchandises et la vente de poissons, je fais aussi collection de trésors. Mais je me fais doubler plus d'une fois par Mélanie qui navigue avant moi et qui en récolte au final beaucoup que je le fais. Ce qu'il me manque, ce sont des cabanes pleines de touristes. Mais ces deux actions ont vraiment été trop souvent saturées de jetons d'actions et cela m'a dissuadé d'y aller aussi. J'aurais peut-être dû insister.

Excellente partie…

 

 

Hellrick

(Frédéric)

SuperChaton

(Mélanie)

Mildiou

(Laurent)

Lula

(Nicolas G)

Piste 30 21 37 11
Premier joueur 0 3 0 0
Vatus (3:1) 2 3 0 1
Trésors 2 22 10 0
Cabanes 22 6 6 34
TOTAL 56 55 53 46

Partager cet article

Repost 0
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 22:19

Cap - Jamaica

 

Sur l'île de Mildiou 

Bouffy, Cliodna, Fraels, Lula, Mildiou, Nicolas.

120 minutes de course, d'abordages et de trésors. 

obrMildiou

C'est une course de bateau. Alors, à six joueurs, la densité d'objets flottants avant le premier virage est importante. J'ai provoqué quatre combats en un seul tour et je les ai tous perdus. Je n'étais pas capable de payer le loyer demandé (puisque je perds mes cargaisons lors de mes combats) et je recule… Boum ! Un nouveau combat. Je sors de cet épisode avec un navire délesté de toute sa cargaison. 

C'est une course de bateau. Mais je n'avance plus. Je n'ai jamais assez pour payer ce que demandent les cases sur lesquelles j'arrive, alors, je recule. J'avance, je recule, comment veux-tu… C'est seulement lorsqu'ils abordent le troisième virage (et que je sors du premier) que je commence à naviguer efficacement.

Ce n'est pas qu'une course de bateau. Rien ne sert d'arriver les cales sans doublons ou sans quelques trésors. C'est pour cela que je termine malgré tout troisième.

 

 

Bouffy

(Vincent D)

Cliodna

(Vanessa)

Mildiou

(Laurent)

Nicolas

Fraels

(François)

Lula

(Nicolas G)

Position 15 8 3 -5 15 4
Doublons 17 16 14 10 0 11
Trésors 0 7 0 10 -1 -3
TOTAL 32 31 17 15 14 12

 

Cap - Vanuatu

[ Description du jeu ]

 

Sur l'île de Mildiou

Bouffy, Cliodna, Fraels, Lula, Mildiou.

200 minutes de frustration paradisiaque. 

 

obrMildiou

Le temps que j'accompagne mon fils Nicolas à l'étage pour le mettre au lit, je découvre la boîte de Vanuatu sur la table. Sérieusement ?… Vanuatu ? Trois joueurs présents n'aiment pas ce jeu et c'est ce qu'ils choisissent ? Cela veut dire deux choses : premièrement, ma ludothèque est trop petite et deuxièmement, ils veulent vraiment être sûrs quand ils disent ne pas aimer un jeu. Deux bonnes nouvelles, en somme.

Pour cette partie, j'ai essayé un truc différent. J'ai donné la priorité au commerce extérieur avec l'action d'achat et au gain de Points de Prospérité en vendant plusieurs poissons à deux reprises. Cela aurait pu marcher si j'avais eu une cabane bien placée en plus, mais la compétition a été vraiment rude sur cette case d'action et elle a généré beaucoup de frustration chez les autres. Le transport de touristes a été aussi très disputé entre tous, sauf moi. J'essaie de jouer là où ils ne comptent pas aller.

J'aime beaucoup ce jeu, probablement celui que je préfère parmi tous ceux ramenés d'Essen 2011. Et les autres (à part Lula) ne partagent pas du tout mon avis. Le principal reproche est le côté "méchanceté assumée" lors de la programmation des actions. Je nuance personnellement ce reproche en pensant qu'être méchant simplement pour le plaisir de nuire, ne constitue pas le cœur de la mécanique de programmation. Il faut d'abord penser à ses actions et si on peut freiner les autres, il n'y a pas à hésiter. C'est une question de différentiel sur le long terme ; ce qu'ils ne font pas ne peut pas me nuire.

Ce côté agressif mais assumé a gêné mes partenaires alors que je le préfère à la programmation cachée de Fresco par exemple. Il n'y a pas de surprise dans Vanuatu, tout ce qui arrive est décidé, contrôlé et attendu. Et si je compare Vanuatu à Fresco, c'est parce que l'auteur dit s'être inspiré du second pour développer le premier.

Au moins, ils auront essayé (et certains trois fois)… Merci.

 

20120811.jpgFin de la partie, certains sont soulagés de voir la fin arriver.

 

 

Cliodna

Mildiou

Bouffy

Lula

Fraels

  (Vanessa) (Laurent) (Vincent D) (Nicolas G) (François)
Piste 32 38 30 8 15
Premier joueur 3 0 0 0 0
Vatus (3:1) 0 2 0 2 1
Trésors 8 0 0 4 10
Cabanes 16 6 14 26 6
TOTAL 59 46 44 40 32

Partager cet article

Repost 0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 22:41

Cap - Vanuatu

[ Description du jeu ]

 

Sur l'île Mildioufoutu…

Hellrick, Kirisuto, Merytima, Mildiou, SuperChaton.

180 minutes de méchanceté et de frustration. 

 

obrHellrick.jpg

Tout d'abord, Vanuatu à cinq, c'est nettement plus long qu'à trois, peut-être même un peu trop long. Nous allons doubler le temps indiqué sur la boîte puisque la partie va durer pas moins de trois heures au lieu de 90 minutes. À cinq, les possibilités de blocages dûes au système de majorité augmentent également de manière sensible, d'où un accroissement généralisé (autrement dit, je ne suis pas le seul !) du couinement.

Parfois, il faudra se contenter d'effectuer deux actions (voire même une seule) sur les trois ou quatre planifiées en investissant jusque quatre ou cinq jetons sur une seule case pour s'assurer la réalisation d'une action indispensable. En outre, les ressources de poissons et trésors étant limitées, le dernier arrivé dans une zone de pêche ou d'exploration a de grandes chances de rentrer bredouille.

Pour ma part je ne vais naviguer qu'une seule fois et je n'explore et ne pêche qu'une seule fois, me sentant bien entre deux îles prospères avides de touristes. Je vais par conséquent me spécialiser dans le transport de ces pigeons… euh touristes et le dessin de tortues sur le sable,

 Vanuatu---Guide-et-Acheteur.jpg Acheteur : Frustration pour Hellrick.

Guide : Frustration pour Mildiou.

deux activités ni trop fatigantes ni coûteuses. Et plutôt rentables. Les touristes heureux me rapportent généralement trois pièces, investies ensuite dans l'achat de marchandises ou la construction de cabanes.

Malheureusement, je suis mal placé dans l'ordre des priorités, loin du premier joueur (je suis avant dernier pendant plusieurs tours)… donc j'ai peu de choix pour mon personnage, ce qui me prive des plus intéressants, comme le Bâtisseur et l'Acheteur. Je perds ainsi douze points en étant privé de ce dernier, ce qui m'empêche d'acheter deux cubes violets (valant cinq points chacun) et de remplir un bateau. Je dois me contenter d'un achat plus modeste mais je finis quand même deuxième alors que je n'y croyais plus.

 

obrKirisuto.jpg

Vanuatu - BoîteVanu a tout ou presque ! Ce soir le choix se porte sur Vanuatu. Voilà un jeu bizarre, une mécanique digne des ateliers Rolls Royce, un plateau de jeu qui sans être extraordinaire a le mérite d'être clair et exotique et un thème original. Avec seulement une partie à mon actif plus un test à Essen où je l'ai plébiscité, je ne peux pas dire que je sois un grand spécialiste de ce jeu.

Pourtant le souvenir de ma première partie (que parait-il, j'ai remportée) me faisait un peu peur. En cause les différents blocages empêchant de développer sa stratégie, parfois sur plusieurs tours. En effet une action ne peut être jouée par un joueur que s'il est majoritaire (grâce a la pose de pions) sur la case de cette action et parfois un joueur peut se retrouver minoritaire partout et ne jouer aucune action, et là on touche au summum de la frustration.

J'avais pourtant bien commencé, après quatre tours je me retrouve à la tête de six trésors m'assurant des points de victoires en fin de parties, ces fameux points que l'on ne voit pas sur la piste des scores et qui font si mal aux autres lors du décompte final. Mais voilà, tout s'arrête le tour suivant ou de mauvais placement sur les actions me privent de majorité. Résultat : un tour pour rien. S'ensuit un changement de stratégie de ma part qui va se révéler catastrophique ; en effet je décide de naviguer loin de mes concurrents et de passer premier joueur afin de placer les prochaines tuiles du côté du plateau où mon bateau est seul. Hélas, je n'ai pas bien fait attention aux poissons et aux trésors sur la tuile maritime qui se révèle être bien pauvre. Et en plus je les place mal.

Par la suite je commets encore une erreur (mais il était déjà trop tard Merytima étant déjà facilement 3 parsecs devant moi) en ne choisissant pas la bonne tuile personnage qui ne m'aurait de toute façon pas servie puisque je n'avais plus de vatu (la monnaie du coin), bref une fin de partie misérable ou j'ai eu l'impression d'être comme un villageois éliminé au premier tour d'un Loups-Garous de Thiercelieux. Une lamentable dernière place vient ponctuer cette soirée.

 

Avantages : Mécanique impeccable. Originalité du thème. Multiples façons de scorer.
Inconvénients : Long à cinq. Frustration lors de tours où l'on n'a pas d'action. (On pourrait par exemple gagner un vatu par action non jouée.) Une erreur et au revoir la victoire (mais ça c'est un moindre mal).

 

obrMildiou.jpg

C'est vrai que c'est long à cinq, mais ça ne me dérange pas. Le truc qui m'embête, c'est simplement que l'on ne peut pas refaire une partie d'un autre jeu après ça.

Comme je répète toujours que j'aime ce jeu que je trouve génial, c'est naturellement que je me retrouve être la cible de qui veut freiner quelqu'un. Il faut dire que je me mets aussi dans des situations délicates. Comme par exemple, planifier de transporter l'unique touriste du tour alors que j'ai choisi le Guide, faisant de moi une cible prioritaire puisque l'île visée comporte deux cabanes et trois dessins, ce qui me donne un tour où je suis obligé de construire une nouvelle cabane (plan B) alors que je comptais gagner deux vatus et six Points de Prospérité avant.

Comme Hellrick, je suis assez satisfait de finir à la troisième place alors que j'ai été attaqué en permanence, mais le principal problème est que je n'ai été premier joueur que pendant un seul tour. Autant je suis capable de m'accommoder de la place de dernier joueur aussi bien que de celle de premier joueur, j'ai beaucoup de mal à me débrouiller dans toutes les configurations intermédiaires.

 

20120610b

Situation finale avec toutes les pièces chamboulées, pour continuer

à me faire couiner même une fois la partie terminée.

 

 

Merytima

Hellrick

Mildiou

SuperChaton

Kirisuto

  (Meredith) (Frédéric) (Laurent) (Mélanie) (Christian)
Piste 44 29 11 20 1
Premier joueur 3 0 0 0 0
Vatus (3:1) 1 1 0 2 0
Trésors 6 2 8 6 12
Cabanes 8 18 20 6 10
TOTAL 62 50 39 34 23

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Vanuatu
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 22:20

Cap - VanuatuComme je l'ai fait précédemment pour Hansa Teutonica et A Few Acres of Snow, j'ai écrit un article sur un jeu que j'aime de plus en plus : Vanuatu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans News Vanuatu
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 22:39

Deux parties le matin avec les enfants qui réclament des petits jeux rapides et drôles. Et le soir, au club, c'est pour mon plus grand plaisir (et moins celui de Vincent) que Vanuatu se retrouve sur la table. On finira avec une nouvelle partie de London où Fred retrouve sa forme pour ce qui constitue ma plus mauvaise performance jusqu'ici.

 

Tango de TarentuleLe tango de Tarentule. Dans ce jeu, il y a des cartes perroquets. Elles ne fonctionnent pas tout à fait comme les autres ; il faut dire "Coco !" si une tarentule est illustrée et, contrairement aux autres animaux, s'il n'y a pas d'araignée il faut imiter le cri de l'animal précédent. Et bien, je n'y arrive pas. La faiblesse de Nicolas est qu'il se trompe à chaque fois qu'il y a une carte avec deux animaux. Il oublie systématiquement de poser la nouvelle carte deux places plus loin. C'est pourquoi Élisa gagne la première.

Pour la seconde partie, avec force de concentration, je réussi la pose de quelques perroquets sous les applaudissements sarcastiques des petits monstres enfants. Nicolas n'avait plus qu'une seule carte à poser pour gagner, mais comme c'était une carte double, il s'est trompé. Ce qui lui vaut de ramasser un fort beau paquet de cartes.

 

1 Élisa   1 Laurent
  Laurent     Élisa
  Nicolas     Nicolas

 

Fast FoodFast Food est un clone / dérivé / copie (appelez-ça comme vous le voulez) de Jungle Speed. On pose des cartes et on doit taper sur l'hamburger en plastique pour gagner des cartes. Pour gagner, il faut être rapide, et le plus rapide chez nous, c'est Nicolas. Il a dominé les deux manches que l'on a décidé de faire.

Sa spécialité est de venir se poser sur l'hamburger dans le plus grand calme mais il sait être très rapide quand il le faut. Quand je pense l'avoir été, il y a souvent une plus petite main sous la mienne.

 

  Nicolas Laurent  Élisa
Bonus 1 14 2 4
Malus 1 -6 -2 -2
Bonus 2 19 8 4
Malus 2 0 0 -2
TOTAL 27 8 4

 

VanuatuVanuatu. [ Description du jeu ] "Beeuuh, non,… je n'aime pas ce jeu !" Ça, c'est ce que Vincent m'a dit en sortant d'une des tables de Krok Nik Douil à Essen. Mais moi, il m'avait plu, beaucoup même. Alors, je me suis dit qu'un jour je referais une partie complète avec lui parce que cette fois-là, nous n'avions fait que cinq tours sur les huit normalement à jouer. C'est donc ce soir que je peux y jouer avec lui, aidé par Mélanie et Fred qui eux apprécient le jeu.

L'ordre autour de la table est Mélanie, Fred, moi et Vincent. C'est une position dans l'ordre du tour que je n'aime pas, je préfère autant être premier ou dernier pour bénéficier des avantages de ces positions. Je vais attendre le troisième tour pour passer premier joueur, ce qui me permettra de placer les deux nouvelles tuiles paysages alors que je suis seul dans mon coin, ce qui constitue un bel argument pour passer premier joueur.

C'est à ce moment que j'ai pêché la seule fois pour vendre mon poisson le tour suivant. Pour le reste de la partie, je me suis procuré mes vatus soit avec le transport de touristes soit avec des moyens alternatifs comme l'aide de personnages tel le Navigateur (qui permet de naviguer sans payer, ce qui équivaut plus ou moins à gagner de l'argent dans un jeu où celui-ci est rare) ou le Plongeur (fait gagner une pièce par trésor récupéré) que j'ai eu le loisir d'utiliser tous les deux à deux reprises.

Un autre personnage que j'ai utilisé deux fois est l'Acheteur. Il permet d'acheter deux cubes de marchandises pour le prix d'un seul. Ce qui est très utile pour compléter des chargements de navires et ainsi gagner les deux PPs de bonus. Même sans l'aide de l'Acheteur, j'ai souvent acheté pour continuer à progresser sur la piste de score et rattraper les dessinateurs qui en gagnaient beaucoup.

Au septième tour, Vincent passe premier joueur et je suis donc dernier. C'est une place qui permet de planifier ses actions avec moins de risque puisque je place mon dernier jeton d'action en dernier. Avec un tour où je peux faire quatre actions sur les cinq que j'avais programmées, je m'en sors très bien.

Vraiment très bon, ce jeu…

 

  Laurent Mélanie Frédéric Vincent B
Piste 30 22 22 29
Premier joueur 0 0 3 0
Vatus (3:1) 0 2 1 0
Trésors 12 12 4 4
Cabanes 18 16 16 10
TOTAL 60 52 46 43

 

LondonLondon. Très vite, je fais une erreur. Je prends possession deux tours de suite de deux quartiers alors que je n'ai pas activé les cartes que j'ai posées. Soit j'active et je prends plein de pauvres à cause de mes cartes en main, soit je continue de poser des cartes et je prendrais plus de pauvres lors de l'activation à cause du nombre élevé de piles. C'est la deuxième que je choisis, la moins pire à mon sens.

Cette erreur est accompagnée d'un endettement précoce et lourd. Je vais avoir jusqu'à cinq emprunts alors que Fred n'a a que deux et Mélanie un seul. (Elle l'a encore une fois contracté très tard par rapport à nous.) À cause de la Fire Brigade (1) que Mélanie joue, je suis même obligé d'emprunter parce que je n'ai pas assez de pièces à ce moment. Quand cette carte est jouée au moment opportun, elle peut être très méchante.

Les cartes de ma zone de contruction sont nombreuses à ne pas être obligées de se retourner, comme Streets Lights (2) et encore une autre qui permet de défausser un cube de pauvreté mais dont le nom m'échappe. Je vais avoir plus tard une carte Shops (3) et deux Omnibus (4) avec lesquelles je pense rembourser mes nombreux emprunts, mais l'activation de Streets Lights que je continue de faire à chaque fois pour réduire ma pauvreté entame une grosse partie de l'argent collecté.

C'est justement la pauvreté qui me permettra d'établir un record. Alors que je maintiens son niveau assez bas pendant la majorité de la partie, la fin va s'avérer catastrophique. Fred diminue son niveau rapidement et Mélanie aussi, seul le mien ne baisse pas. Il augmente légèrement, mais par rapport aux autres, c'est énorme. Je termine avec 15 cubes à comptabiliser. -30 PVs dans les dents, paf ! Avec mes -21 PVs pour les emprunts, je pense qu'il est difficile de faire pire.

Fred retrouve sa grandeur (effacée une seule fois lors de notre dernière partie) avec un excellent score.

 

Petit lexique :

(1) Fire Brigade : Quand vous activez cette carte, tous les autres joueurs doivent payer 1£ à la banque pour chaque arrondissement qu’ils occupent.

(2) Streets Lights : Quand vous activez cette carte, payez 4£ pour gagner 1 PV et défausser deux cubes de pauvreté.

(3) Shops : À chaque fois que vous rajoutez une carte dans votre zone de construction, vous placez 1£ depuis la banque sur cette carte. Vous collectez cet argent quand vous activez la carte.

(4) Omnibus : Quand vous restaurez la ville, vous prenez 1£ pour chaque arrondissement où vous avez un marqueur de bâtiment.

 

  Frédéric Mélanie Laurent

Arrondissements

31 27 15
Métro 4 8 4
Zone de construction 32 13 31
Points de Victoire 23 25 33

Emprunts

-7 -7 -21
Pauvreté 0 -1 -30
TOTAL 83 65 32

Partager cet article

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 22:07

Arrivée au club avec pleins de bons jeux dans mon sac : Coney Island, Firenze, Hansa Teutonica, Steam et Vanuatu (j'étais plutôt motivé !) Mais Mélanie et Fred aussi sont venus avec du bon : London, Sankt Petersburg et Tournay. On va piocher un jeu dans chacun des sacs en commençant par…

 

LondonLondon. La dernière fois, j'avais conclu mon compte-rendu par cette petite phrase : "La prochaine sera la bonne… " En effet Fred, reste invaincu dans ce jeu et ce n'est pas encore cette fois que quelqu'un va le remplacer à la première place. Mais c'est de plus en plus tendu : il me manquait un tout petit point.

Bon, il faut quand même dire que Fred s'est lâché comme un fou avec les emprunts ; il en prend un par tour au début de la partie jusqu'à en avoir six. Ce qui fait une somme énorme à rembourser et surtout la perspective qu'il écope de nombreux points négatifs, et ça, ça nous fait sourire. S'il emprunte autant, c'est parce qu'il pose beaucoup de cartes à PVs même si finalement ses points seront tous annulés par son malus pour ses quatre emprunts non remboursés.

Il va gagner énormément d'argent pour rembourser tout ça, notamment avec trois cartes Shops (1) qui sont couvertes de pièces car il ne les a activées que lors du dernier tour.

Mélanie aura presque fait toute une partie sans emprunt et encore, ce n'était pas vraiment nécessaire. Elle en a contracté un pour pouvoir jouer une carte Underground (2). Ce qui prouve qu'il est possible de jouer à London sans emprunt tout en faisant un score correct.

Trois emprunts de mon côté avec des gros gains grâce à deux Omnibus (3) et jusqu'à sept quartiers sous mon influence au total. C'est ma zone de construction qui est trop faible en PVs, et d'ailleurs les grosses cartes que je défausse sont immédiatement prises par Fred qui joue après moi. Ma pauvreté et très basse par rapport aux deux autres et je pensais faire la différence là-dessus mais il vont bien rétablir leur situation à la toute fin de la partie.

 

Petit lexique :

(1) Shops : À chaque fois que vous rajoutez une carte dans votre zone de construction, vous placez 1£ depuis la banque sur cette carte. Vous collectez cet argent quand vous activez la carte.

(2) Underground : Quand vous activez cette carte, vous devez placer deux marqueurs de métro sur le plateau.

(3) Omnibus : Quand vous restaurez la ville, vous prenez 1£ pour chaque arrondissement où vous avez un marqueur de bâtiment.

 

  Frédéric Laurent Mélanie

Arrondissements

28 23 22
Métro 2 6 4
Zone de construction 32 19 24
Points de Victoire 35 28 19

Emprunts

-28 -7 -7
Pauvreté 0 -1 -1
TOTAL 69 68 61

 

VanuatuVanuatu. [ Description du jeu ] Aaah, enfin… une partie de Vanuatu. Mes trois premières parties se sont déroulées à quatre ou cinq joueurs. Ici, la durée totale de jeu est plus courte mais surtout les blocages dans les actions sont plus rares, mais quand on a trois actions bloquées en un seul tour, ça fait couiner (hein Fred ?)

Ce jeu est vraiment unique avec sa programmation ouverte en plaçant cinq jetons à tour de rôle (2+2+1.) Même à trois joueurs la manière de jouer est différente selon l'ordre dans le tour de jeu. La première place apporte un confort dans la priorité d'exécution des actions majoritaires et la dernière place offre de la souplesse dans les choix puisque l'on place nos jetons en dernier. Les deux places sont intéressantes mais doivent se jouer différemment en observant la situation des adversaires et en devinant leurs buts.

La position intermédiaire est plus délicate je trouve, mais je ne me suis pas retrouvé dans le cas cette partie. C'est Fred qui ouvre en tant que premier joueur autour de la table, suivi de Mélanie à sa gauche et enfin moi.

C'est une partie où j'ai peu navigué : seulement trois fois. Mais à chaque fois j'ai bien écumé de leurs trésors les tuiles sur lesquelles je me pose, et j'ai pu aussi pêcher trois fois pour remplir mes caisses.

Si j'ai pu naviguer aussi peu c'est parce que je suis passé premier joueur au quatrième tour pour poser des tuiles intéressantes à côté de moi. De cette manière, mes cabanes sont construites sans que j'ai le besoin de me déplacer, les touristes sont amenés sur la première île où j'ai deux cabanes.

Je repasse dernier joueur pour le dernier tour à cause de Fred, ce qui fût une erreur de sa part car cela me laisse la possibilité d'étaler mes actions en d'en faire plusieurs même si certaines ne sont plus possibles (dessins et cabanes.) Il a en plus été obligé de renoncer à une des siennes.

En fait, j'ai fait un peu de tout dans la partie, des dessins, du commerce. Fred est resté longtemps loin devant sur la piste de score privilégiant les actions à rendement immédiat comme le commerce et le dessin, mais grâce à toutes mes réalisations, je le rattrape. Les nombreux trésors et mes cabanes bondées de touristes font la différence.

Ce jeu est vraiment énorme ! J'adore.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Piste 36 41 28
Premier joueur 0 0 3
Vatus (3:1) 1 2 0
Trésors 22 6 6
Cabanes 22 14 16
TOTAL 81 63 53

Partager cet article

Repost 0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 16:24

Banner - Vanuatu

Vanuatu. Deuxième partie pour les participants de ce soir, sauf pour moi qui en ai une de plus au compteur. J'ai écrit un plus long article lors de la découverte qui décrit le jeu et tout le bien que j'en pense.

 

Je commence en tant que premier joueur et je ne le resterais que trois tours, Vincent prenant la relève. Je vais m'accommoder de ma position dans l'ordre du tour qui n'est pas la plus confortable, mais j'arrive dans l'ensemble à faire ce que j'avais prévu malgré quelques inévitables blocages.

C'est surtout le commerce qui va occuper mes actions dans cette partie avec quatre chargements. Le dessin sur le sable m'a aussi fait gagner à trois reprises des Points de Prospérité, dont deux fois avec l'aide du Dessinateur (5PP au lieu de 3.) Un peu de pêche a été nécessaire également et j'ai vendu mes poissons pour un gain de trois vatus et plus tard de neuf vatus. Ce qui couvrira la presque intégralité de mes dépenses jusqu'à la fin de la partie. Le reste a été financé grâce à la revente de trois des mes six trésors, j'ai également transporté des touristes à deux reprises et le Guide a été utile pour gagner deux PP pendant un de ces transports.

Mélanie a beaucoup de cabanes et elles ont été très visitées : seize PP pour une île et deux autres à huit PP. Je n'ai qu'une seule cabane sur la première île qui me rapporte dix PP. Elle a beaucoup de points et risque donc de terminer à la première place. On est plusieurs à prétendre à la victoire et j'ai une possibilité pour gagner plus de points que les autres lors du prochain et dernier tour.

Pour le huitième tour donc, je dois absolument choisir l'Acheteur (+1 cube identique gratuit) comme personnage et il n'est pas distribué actuellement. Je dois donc passer premier joueur pour être sûr de le prendre avant les autres. Il me permettra d'acheter deux cubes de Coprah (orange) pour le prix d'un et de gagner huit PP puisque je remplis un navire par la même occasion. Même si j'ai dû défausser un trésor de valeur 2 pour financer cet achat, l'opération est rentable.

Il y a beaucoup de monde sur la case repos pour le dernier tour, puisque trois PP sont en jeu. Je n'y vais pas, car les autres y sont déjà massivement et j'ai besoin de placer mes jetons d'actions pour mon achat (et une navigation au préalable.) Pour grappiller un PP, je pensais pêcher et vendre dans la foulée pour trois vatus, mais je me suis fais bloquer par Vanessa.

 

Avec cette partie, on a perdu deux joueurs qui ne veulent plus y revenir dans le futur. Dommage pour ce jeu qui est, avec Steam, une de mes deux plus belles découvertes de cette fin d'année. Ils trouvent ce jeu trop imprévisible et trop hasardeux alors que je pense tout le contraire. Un jeu exigeant, méchant et frustrant, mais ce sont pour moi trois qualités. En tentant de lire les intentions des autres, on peut poser plus ou moins de jetons d'action sur les cases convoitées. Bien sûr, on n'est pas à l'abri d'un blocage gratuit mais cela fait partie du charme du jeu.

Quand on compare les scores de la précédente partie avec les mêmes joueurs, on peut remarquer que celle de ce soir était plus tendue. 42 points entre le premier et le dernier la première fois contre seulement 10 points d'écart ici.

 

  Laurent Mélanie Frédéric Vanessa Vincent D
Piste 41 21 39 10 28
Premier joueur 0 0 0 3 0
Vatus (3:1) 0 2 1 3 1
Trésors (x2) 6 0 4 8 10
Cabanes 10 32 10 26 8
TOTAL 57 55 54 50 47

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Vanuatu
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:39

VanuatuVanuatu. Ah, voici ma deuxième partie de ce jeu qui m'a fait forte impression lors de la première. Pour les autres joueurs, c'est leur première, sauf pour Christian qui avait participé à une demi-partie à Essen.

Le tirage au sort l'a désigné premier joueur et voici, en sens horaire, la disposition des joueurs : Christian —> Fernand —> Moi —> Meredith. Je vais pouvoir expérimenter le fait que je ne sois pas le premier joueur. En effet, je l'étais resté pendant l'entièreté de la partie précédente.

Mon premier tour m'a appris que ma place n'était pas plus facile que celle de premier joueur, j'ai programmé trois actions et je n'ai eu le droit que d'en faire une. Une seule. Meredith m'a bloqué pour les deux autres. En tout cas, tout le monde est parti sur un enchaînement d'actions et il n'y a pas eu de moment d'hésitation du genre : "Bé non, je ne sais pas quoi faire, moi…"

J'ai eu à négocier à deux reprises (puisque c'est autorisé) avec Meredith pour que je puisse faire une de mes actions en lui laissant la priorité sur une autre. En voyant les deux bâtisseurs (Christian et Fernand), il y a fort à faire pour gagner des Points de Prospérité. La principale voie que j'ai choisie est la recherche de trésors. Pour le reste, j'ai fait un peu de tout sans autre spécialisation.

Lors du cinquième tour, je décide de devenir le premier joueur. Christian et Meredith sont à l'extrême sud-est (pour pêcher) et mon père au nord-est (pour construire) et je me situe au centre du plateau. En passant premier joueur, je vais placer la dernière tuile île (il n'y en n'aura plus après) tout à côté de moi sans craindre la moindre concurrence. Je vais pouvoir tranquillement y pêcher, explorer et construire.

Comme je suis seul à l'ouest de la carte, je vais pouvoir programmer plusieurs actions lors des deux derniers tours et je vais toutes les résoudre. Ils se battent entre eux pour des raisons de priorités : il n'y plus assez de poissons, et pas assez de touristes pour les ambitions de tout le monde. Pendant le dernier tour, je vais notamment vendre cinq poissons pour gagner 15 vatus et par conséquent gagner 10 PP.

Un des aspects de cette partie est que le commerce extérieur n'a pas été souvent utilisé. Le premier navire est le Nouméa qui demande trois cubes blancs. C'est vrai qu'il est pas très attirant et une fois que les cubes des autres couleurs aient été chargés sous les navires en dessous de lui, il n'y a plus eu de grande activité sauf lors des deux derniers tours. Les deux seuls navires à être complètement chargés l'ont été lors du huitième tour avec un bonus de 2 PP pour moi et un autre pour Fernand. Cela démontre que les parties de Vanuatu peuvent être différentes selon la disposition de ces navires, ce qui est une bonne chose pour la rejouabilité.

Surprise lors du décompte avec des scores très proches pour les trois premiers joueurs alors que je pensais terminer devant. Christian remporte la première place grâce à ses trois cabanes construites contre deux pour moi.

Bon, je confirme : ce jeu est génial.

 

  Christian Laurent Fernand Meredith
Piste 16 25 24 18
Premier joueur 3 0 0 0
Vatus (3:1) 2 0 2 0
Trésors 8 18 4 0
Cabanes 18 4 16 8
TOTAL 47 47 46 26
(Cabanes) (3) (2)    

 

Disque-Monde Ankh-MorporkDisque-Monde Ankh-Morpork. La partie la plus courte qu'il m'ait été donné de jouer jusqu'ici : 15 minutes ! On laisse la victoire au Dragon Roi d'Armes (mon père) assez facilement avec les jetons chaos disséminés sur la ville. Il faut dire que même s'il a choisit de construire un bâtiment dans Les Ombres, ce qui est idéal pour le Dragon Roi d'Armes, il a ensuite retiré un jeton chaos dans un quartier, ce qui a éliminé nos soupçons, un peu vite il est vrai. Rien d'autre à dire, car aucun joueur n'a vraiment eu le temps de faire des choses notables. Trop rapide.

 

1 Fernand Dragon Roi d'Armes
  Christian Seigneur Vétérini
  Laurent Chrisoprase
  Meredith Seigneur Rouille

 

• Vu l'extrême rapidité de la partie, on en commence évidemment une seconde. Celle-ci a eu une durée normale, avec son lot de suspicions et son défilé habituel de coups bas et de catastrophes. Il était plus ou moins admissible que nous aurions pu tous être un des personnages nécessitant quatre quartiers contrôlés pour gagner. Mais il n'y en a que trois et nous sommes quatre. Mis à part mon père, qui s'est trahi en croyant qu'il avait le contrôle d'un quartier par erreur, un des trois autres ment.

J'ai essayé de gagner le plus de dollars possible pour me faire passer pour Chrisoprase, mais j'ai par la suite joué un peu trop de cartes mages pour que cela soit crédible. Car les mages engendrent souvent des catastrophes qui risquent de s'attaquer aux bâtiments. Ce qui a amené Christian à croire que je suis Vimaire, sauf que Vimaire, c'est Meredith. Elle qui tentait de masquer un sourire incontrôlable lorsque nous nous trompions sur son compte. Elle qui, avec une délectable satisfaction, pioche les quatre dernières cartes de la pioche. Elle qui, aussi vrai que 1x3=3, gagne cette partie. Elle,… le Commissaire Divisionnaire Vimaire.

 

1 Meredith C. D. Vimaire
  Christian Seigneur Selachii
  Fernand Seigneur des Mots
  Laurent Seigneur Rouille

Partager cet article

Repost 0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 11:09

Banner---Vanuatu.jpg

Vanuatu. Parfois quand j'ai un nouveau jeu, la première partie est très attendue de ma part, et c'est le cas avec celui-ci. Seulement voilà, j'ai de plus en plus de jeu dans ma ludothèque (je ne vais pas m'en plaindre) et comme j'aime aussi multiplier les parties avec mes autres jeux, je n'ai pas eu l'occasion de jouer à Vanuatu dès notre retour d'Essen.

Lorsque l'annonce de la venue de ce jeu à été faite par Krok Nik Douil, je n'ai pas été du tout attiré à cause du thème. Et oui, même un amateur de kûbenböas peut-être sensible au thème et les îles paradisiaques ne m'emballent pas plus que ça, préférant la renaissance, le moyen-âge, la révolution industrielle ou les luttes commerciales.

Parce que j'aime ça, j'ai lu les règles et mon intérêt a été titillé. Le mécanisme de programmation des actions par majorité me plaît beaucoup, cela requiert de la planification, de la déduction des besoins adverses et permet des petits coups de pourris. Et puis sont venues les deux Tric Trac TV qui ont fini de me convaincre : Vanuatu est un jeu pour moi. Le voilà inscrit sur ma liste pour Essen.

Là-bas, j'ai eu la possibilité d'être acceuilli par l'équipe KND sur leur stand afin d'y jouer quelques tours de jeu. Même si deux de mes amis n'ont pas vraiment accrochés, je l'ai acheté avec la ferme intention de les convaincre.

 

Voilà enfin Vanuatu sur une table pour ma première partie. Je suis premier joueur après tirage au sort, je prends donc bien la peine de présenter les avantages et inconvénients de cette position.

Avantages :

— Le premier joueur remporte toujours une égalité sur une majorité pour le choix d'une action.

— Il place les deux nouvelles tuiles au début du tour.

— Il choisit en premier un nouveau personnage disponible (avec les règles de bases.)

— Il gagne trois Points de Prospérité à la fin du jeu.

Inconvénient :

— Il est le premier à déposer ses jetons sur les cases actions, ce qui rend plus difficile la prise de majorité.

 

VanuatuMalgré les avantages plus nombreux que l'inconvénient, personne n'a pris ma place (sauf Vincent le dernier tour pour les trois PP.) Et c'est vrai que j'ai été pénalisé assez souvent tellement il était facile de me bloquer, j'ai même subi un tour sans avoir l'occasion de jouer une seule action. Je compense donc en plaçant les tuiles sans trop avantager les autres. Avec du recul, j'ai aussi bénéficié de ma position lors des nombreuses égalités, ce qui ne fait pas automatiquement de la place du premier joueur une place maudite, elle simplement plus délicate à jouer.

J'imagine que cela doit être différent avec un nombre moindre de joueurs, mais la concurrence est rude. Chaque pose de jeton d'action doit être réfléchie et les dilemmes sont permanents. Si on s'éparpille sur plusieurs actions, il y a un risque de ne pas pouvoir en jouer certaines et si on concentre nos jetons sur une seule action, et bien… on n'en fait qu'une ! Et encore, ce n'est pas garanti.

Le timing est important. Par exemple, il est intéressant de laisser construire quelqu'un d'autre pour que mon action de transport de touriste soit plus intéressante. Acheter des marchandises après un autre joueur me permettra peut-être de remplir un navire et de gagner les 2 PP de bonus. À contrario, les places pour dessiner sont rares, les poissons ne se renouvellent pas et les trésors en nombre limité peuvent s'avérer très rentables. Et là, il vaut mieux passer avant les autres.

L'argent est rare lui aussi, ce qui empêche de répéter l'action d'achat des marchandises génératrice de PP. Les moyens de gagner des vatus (la monnaie) doivent être joués périodiquement car sans argent, on ne navigue pas et sans navigation, la plupart actions ne sont pas possibles. Notre unique bateau doit en effet être à proximité d'une île qui, grâce à ce qui s'y trouve, permet la réalisation de l'action choisie. Se déplacer au bon moment est crucial, et évidemment se déplacer coûte de l'argent.

Les voies stratégiques multiples sont possibles avec par exemple Vincent qui est largué sur la piste de score mais qui va gagner beaucoup plus de PP que les autres avec les cabanes. Il est possible de favoriser l'achat de marchandises, ou bien la recherche de trésors, ce qui a été fait par Fred. La vente de poissons, si l'on est patient, peut rapporter gros en PP et en vatus comme l'ont fait Mélanie et Vanessa. Un jeu ouvert et tendu, donc.

Ha oui,… et tant que vous y êtes, évitez de faire des erreurs aussi. Avant de dessiner, regardez s'il reste un emplacement et avant de transporter des touristes, prenez la peine de vérifier si l'île peut encore en accueillir. Deux erreurs que j'ai faites et deux précieuses actions gaspillées.

Franchement, je me suis pris deux claques. La première par le jeu qui m'a vraiment impressionné par sa dimension calculatoire, certes limitée, mais permanente et par la tension qu'apporte la nécessité de devoir jouer une action précise à un moment précis. La deuxième, c'est par Fred qui va gagner avec presque le double de PP par rapport aux autres. C'est peut-être lui qui a souffert le moins de blocages et il a su jouer les bonnes actions au bon moment. Un autre aspect de son insolente domination est quelque chose que je retrouve dans mon jeu favori : Hansa Teutonica. C'est qu'il ne faut pas laisser une stratégie profiter seule à un joueur, et dans le cas présent, ce furent les trésors : il en a eu cinq. Et ça aurait pu être pire (ou mieux pour lui, c'est selon) s'il avait eu la chance de trouver toutes les tuiles de valeur 3. Dans le même esprit, Vincent a dominé la construction des cabanes et il a retiré le bénéfice final des touristes que nous avons transportés pour gagner des vatus.

Contrairement à mon habitude, ce n'est pas vraiment un compte-rendu que je fais ici (et puis c'est déjà assez long comme ça) mais ce qui a été intéressant dans notre première partie, c'est le jeu lui-même moins que ce que l'on a fait (sans vouloir minimiser la victoire incontestable de Fred, bien sûr.) Deux heures et demie de jeu et on s'est bien marrés. Les jeux "méchants" fonctionnent bien chez nous et ici, on a été gâtés. Un très bon moment de jeu avec quatre joueurs enchantés sur cinq.

 

  Frédéric Vincent D Laurent Mélanie Vanessa
Piste 42 10 28 32 19
Premier joueur 0 3 0 0 0
Vatus (3:1) 1 2 0 1 0
Trésors (x2) 18 4 0 0 12
Cabanes 18 34 20 8 6
TOTAL 79 53 48 41 37

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Vanuatu
commenter cet article

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...