20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 12:48

TroyesTroyes. Si quelqu'un me demande de lui présenter et expliquer Troyes, je ne refuse pas. Et comme François me le demande, alors on va y jouer. Avec 46 parties de ce jeu à mon actif, c'est seulement ma deuxième partie à quatre joueurs. Et oui… c'est plutôt une bonne nouvelle, je vais découvrir encore des nouvelles choses dans cette configuration. Mélanie et Fred n'ont fait jusqu'ici qu'une ou deux parties.

Voici la liste des cartes qui vont se révéler sur les trois premiers tours et avec lesquelles on devra accomplir de grandes choses pour l'épanouissement de la ville de Troyes :

Religieux : MoineConfessionVerrier.

Militaire : ChevaleriePercepteurCapitaine.

Civil : ArtisanAubergisteCompagnon.

Troyes à quatre joueurs perd en stratégie et gagne en tactique. Il y a peu de chance que les dés que l'on aimerait utiliser pour le tour suivant soient encore disponibles. Ça se bouscule aussi plus souvent dans les trois bâtiments et on n'est pas toujours sûr de savoir combien de dés on va lancer le tour à venir. Il fait être opportuniste et ne pas hésiter à profiter d'une situation quand elle se présente.

Les trois cartes civiles offrent toutes une capacité de transformation qui se complètent bien entre elles. L'Artisan transforme 1 Point d'Influence en 6 deniers; l'Aubergiste transforme 1 denier en 1 PI; et le Compagnon transforme 2 deniers en 2 Points de Renommée. Il y aura beaucoup d'hommes de métier sur ces cartes : jusqu'à quatre sur l'Artisan et le Compagnon.

Le Moine a beaucoup été utilisé par François et Fred qui ont grâce à lui gagné beaucoup d'argent chez l'Artisan. Et du côté des cartes militaires, seul le Percepteur a été choisi par François.

Mélanie a vécu un troisième tour plutôt pénalisant avec seulement deux dés lancés. C'est parce qu'elle a été chassée à cause de nous et aussi à cause des évènements Conflit de succession et Voyageurs.

Mon personnage, Henri Ier, n'est pas facile à exploiter correctement face à trois joueurs qui ne connaissent pas le jeu. Face à la multitude de possibilités et de choses à faire, une solution évidente aux yeux d'un joueur débutant pour utiliser ses dés est de lutter contre les événements. Et je ne vais gagner en tout qu'une seule carte, ce qui n'est pas bon pour le décompte final. Je ne découvrirais les personnages de François et Fred que lors du dernier tour, trop tard pour essayer de marquer des PR.

Et je ratte de peu le décompte offert par Thibaut II, car François me prive de 2 deniers avec une activation du Percepteur. Et comme j'ai été gourmand et ait acheté un dernier dé (blanc pour la Cathédrale) au lieu de passer en me disant que j'allais récupérer ces deux deniers plus tard en passant, et bien je finis avec 17 deniers.

Victoire de François qui, bonne nouvelle pour moi (*), à apprécié le jeu et Fred ex-æquo. Et si je n'avais pas acheté ce dernier dé et passé tout de suite, j'aurais également terminé avec 37 PR (-1 PR avec le cube à la Cathédrale  + 3 PR avec Thibaut II.)

 

(*) Ça veut dire que je vais y jouer encore plus.

 

 

François

Frédéric

Laurent

Mélanie

Points de renommée 21
22
26
16
Événements non contrés 0
1
0

2

Hommes de métier 8
8
4
1
Cathédrale -2
-4
0
0
Thibaut II
6
1
3
6
Hugues de Payns
0
3
0
1
Le Florentin
3
3
1
0
Henri Ier
1
3
1
0
TOTAL 37
37
35
28

 

Tinners' TrailTinners' Trail. Ça commence tranquillement avec l'établissement de nos premières mines. Fred n'hésite pas à payer ce qu'il faut pour remporter les plus beaux sites.

À chaque fois que je propose une mine aux enchères, Mélanie me suit juste pour faire grimper le prix. Et je vais la piéger à deux reprises en laissant tomber : elle gagne peut-être de cette manière une nouvelle mine (alors qu'elle ne la désirait pas vraiment) mais surtout je lui fais perdre du temps qu'elle aurait pu mieux exploiter autrement

Fred est toujours aussi obnubilé par les Tunnels de drainage. Il améliore grâce à eux la qualité de ses mines mais encore une fois : installer un tunnel prend du temps, trois unités, c'est long.

François va installer une Locomotive dans une de ses région qui va lui être profitable également dans une autre. Mais autour de ce site, j'ai moi-même trois mines qui vont bénéficier de son développement, trois cubes d'eau en moins et du temps de gagné. Très intéressante situation qui scandalise gentiment Fred qui est trop loin pour en profiter.

Lors de cette partie, j'ai toujours été le dernier a passer, ce qui m'a obligé à bien réfléchir quand faire quoi mais cela m'a permis aussi de gagner une nouvelle mine au prix le plus bas (quand il me restait suffisamment de temps.)

Mon dernier tour sera de loin le moins efficace de tous, je vais extraire moins de minerai que les autres et souvent deux par deux car la capacité d'extraction de mes plus récentes mines n'a pas été améliorée, je vais dépenser toutes mes livres (£) pour extraire. Mais les investissements externes réalisés lors des trois premiers tours me donnent une avance suffisante pour finir devant Fred qui a encore une fois tout misé sur le dernier tour avec beaucoup de minerai récolté.

Je finis la partie avec six mines dans lesquelles il ne reste plus que de l'eau et toute la carte sauf une région est occupée.

 

  Laurent Frédéric François Mélanie
1er tour 36 24 42 18
2e tour 20 15 0 10
3e tour 40 36 16 24
4e tour 30 48 42 39
TOTAL 126
123
100
91

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fred 21/09/2011 11:55


C'est tout à fait scandaleux en effet, les tunnels et les tchou tchous sont à moi!!! na!!!!


Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...