16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 22:11

Cap - Tinners Trail

[ Description du jeu ]

 

Chez Mildiou

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

120 minutes d'extractions et de pâtés en croûte. 

 

obrHellrick

Comme souvent, je vais décider de construire immédiatement un tunnel afin de renforcer ma première mine, prometteuse mais un peu faible. Malheureusement, ce faisant, je suis obligé de faire aboutir mon tunnel dans une mine voisine qui se trouve ainsi elle-aussi renforcée et devient très intéressante. Évidemment, j'ai pour projet de l'acquérir ultérieurement mais là c'est le drame…

Vincent la met tout de suite aux enchères. Mélanie va faire grimper les enchères et je me retrouve dans une position délicate : je peux acheter la mine mais cela m'obligerait à dépenser tout mon argent et donc à ne pas pouvoir extraire de minerais au premier tour, donc de commencer le deuxième tour sans argent. Je choisis de laisser Mélanie investir son argent dans cette mine et à la place d'extraire tout le minerai de ma mine.

Ce n'était peut-être pas la bonne solution, nous ne le saurons jamais… en tout cas Mélanie va largement profiter de cette mine enrichie et l'exploiter totalement, s'assurant un avantage que je ne pourrais jamais rattraper. Je finis donc deuxième.

 

obrSuperChaton

Tinners' TrailJ'ai certes profité du fait qu'Hellrick ait laissé cette mine, mais j'ai aussi très bien joué non ?… Non ???!!  J'ai aussi eu la chance que les dés ne soient pas en faveur des nouvelles mines prospectées. J'ai finalement vécu jusqu'au troisième tour surtout avec cette mine, et dû seulement racheter une mine au quatrième tour histoire de ne pas me faire rattraper sur la fin.

 

obrMildiou

Ce fût pour moi une partie trop prudente sur le premier tour, ce qui m'a valu un deuxième tour pénalisant avec aucun cube de minerai extrait. J'ai certainement laissé tomber les enchères pour les nouvelles mines trop tôt.

Avec des cours très élevés en début de partie et très bas pour les trois autres tours, je n'ai jamais trouvé la possibilité d'extraire beaucoup de minerai sans payer trop cher à cause de l'eau présente dans mes mines. J'ai pour une fois installé deux tunnels de drainage (c'est Hellrick habituellement qui s'en charge), mais sans en profiter totalement pour le second.

J'ai tablé sur une montée du cours de l'étain pour revenir en course, mais elle n'est pas arrivée et j'ai eu beaucoup de mal à équilibrer mes dépenses financières et mes dépenses temporelles.

 

 

SuperChaton

(Mélanie)

Hellrick

(Frédéric)

Talitati

(Vincent B)

Mildiou

(Laurent)

1er tour 18 24 12 24
2e tour 60 40 30 0
3e tour 16 0 8 16
4e tour 21 33 24 30
TOTAL 115 97 74 70

 

Cap - Dominion

 

Chez Mildiou…

Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

40 minutes de mélangeage de cartes. 

obrHellrick

Nous découvrons de nouvelles cartes et de nouvelles possibilités de comboter. Grâce à la carte Margrave je peux piocher beaucoup de cartes et effectuer deux achats, ce qui va me permettre d'acheter dans le même tour une Province et une Terre agricole tout en écartant une pièce d'or lorsque je reçois la Terre agricole afin d'obtenir une province supplémentaire. Ce sera mon plus beau coup de la partie. Sinon un peu déçu de la carte Développement qui me paraissait très intéressante et qui, au final, m'a fort peu servi.

 

obrMildiou

Le problème avec les nouvelles cartes, c'est que l'on a bien envie de tout essayer. Et je ne connais pas encore bien l'extension Arrière-pays. Au contraire des trois cartes de la boîte Intrigue qui sont bien connues et qui sont d'ailleurs achetées en priorité par SuperChaton qui se lance en terrain connu. Ce que j'aurais également dû faire.

Pour cet assortiment, j'ai surestimé le Touche-à-tout et sous-estimé le Mandarin que j'ai acheté bien trop tard. J'ai également acheté deux cartes Développement pensant y trouver un substitut de Chapelle, mais pas du tout.

Dominion, c'est comme beaucoup d'autre choses ; sans entraînements réguliers comme je le faisais avant, ça va beaucoup moins bien.

 

Intrigue Conspirateur, Duc, Taudis.
Arrière-Pays Ambassade, Argent noir, Développement, Mandarin, Margrave, Terre agricole, Touche-à-tout.
Colonies ? NON

 

1 Hellrick (Frédéric) 32
2 Talitati (Vincent B) 30
3 SuperChaton (Mélanie) 24
4 Mildiou (Laurent) 20

Partager cet article

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 22:43

Ce soir encore, les enfants ne souhaitent pas de nouveau jouer à 7 Wonders. Mais cette fois, c'est Nicolas qui veut jouer aux Aventuriers du rail et non Élisa qui demande pour sortir quelques boîtes de Dominion. S'en suivra une longue partie de Caylus à cinq joueurs.

 

Dominion 5 AbondanceDominion. Avec les boîtes d'Intrigue, RivagesAbondance. Élisa et François misent tout sur l'achat de deux Cartes au trésor avec un succès rapide tandis que je choisis plutôt d'investir massivement dans les Quais et les Nobles. C'est une association qui m'assure un flux constant de nombreuses cartes. L'autre carte qui a été prépondérante dans cette partie est le Tournoi. Il ne restera plus qu'une seule carte prix à la fin.

 

Intrigue Chambre des secrets, Bazar, Bourreau, Nobles, (Pion.)
Rivages Carte au trésor, Île, Quai.
Abondance Corne d'abondance, Jeune sorcière, Tournoi.
Colonies ? NON

 

Laurent 40
Élisa 33
François 32

 

Aventuriers du rail EuropeLes aventuriers du rail Europe. Sur l'autre table, où est assis mon fils Nicolas qui est survolté par le début des congés scolaires, c'est donc une nouvelle partie après celle de la dernière semaine.

Il y a eu des blocages à l'encontre de Nicolas (le petit) qui a su trouver son chemin grâce à quelques petits détours, mais pour Vincent c'est plus compliqué puisqu'il est obligé de renoncer à son gros objectif.

 

  Nicolas G Vanessa Nicolas Vincent D
Piste 61 47 45 47
Objectifs (+) 31 36 29 15
Objectifs (-) -7 -8 0 -29
Bonus 10 0 0 0
Gares 12 12 12 12
TOTAL 107 87 86 75

 

CaylusCaylus à cinq joueurs n'est pas un modèle de fluidité, surtout pour une première partie, ce qui est le cas de Nicolas G. J'apprécie beaucoup ce jeu mais je dois bien avouer que je préfère y jouer à moins, ne fût-ce qu'à quatre.

J'ai fait une utilisation agressive du Prévot lors du deuxième tour qui m'a valu la vindicte de Vanessa qui a mis ensuite toute son énergie à me freiner plutôt que de viser à son propre développement. Ce qui, sur le long terme, lui a été très pénalisant.

Il est difficile d'enchaîner les faveurs gagnées au château avec un tel nombre de joueurs, et les constructions sont un moyen de compenser. Il y en a eu beaucoup, toujours au moins un ou deux après la position du Bailli. Dans le dernier tiers de la partie, je mise tout sur le fait d'être le seul à posséder un bâtiment de prestige. J'ai juste le temps de collecter deux cubes d'or et surtout de construire l'Architecte que j'ai donc été le seul à utiliser. Avec quatorze points de prestige et deux faveurs gagnés en construisant le Monument, je prend une avance suffisante.

Si plusieurs joueurs s'étaient concertés pour m'empêcher de le faire, en remontant au delà de l'Église que j'ai également activée, et pas seulement en me bloquant l'accès à l'Architecte, la victoire aurait été pour François.

 

Laurent 70
François 57
Vincent D 54
Nicolas G 52
Vanessa 33

Partager cet article

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 23:25

Dominion 1 Intrigue

Intrigue

Dominion 5 Abondance

Abondance

Dominion… avec les boîtes d'Intrigue et Abondance. Ils sont intrigués par les effets du Chaudronnier et du Baron, deux cartes qui permettent d'intégrer dans le deck des cartes habituellement faibles comme les Cuivres et les Domaines. Nous achetons tous les trois des Maquignons qui boostent le pouvoir d'achat en contrepartie d'un léger handicap.

Quand je commence à utiliser des Larbins, Élisa veut aussi profiter de sa puissance et en achète trois ou quatre. Pendant ce temps là, Nicolas achète des Duchés et des Ducs, mais comme je lui fais remarquer, il a commencé à faire ça un peu tôt sans prendre la peine d'avoir amélioré la qualité de son trésor. Il doit donc faire avec de nombreux tours de jeu où il ne sait rien acheter faute de moyens.

Mes cartes Or et mes Larbins me permettent de rassembler la somme nécessaire pour acheter des Provinces assez souvent.

 

Intrigue Baron, Chaudronnier, Duc, Fonderie, Larbin, Saboteur, Taudis.
Abondance Corne d'abondance, Maquignons, Renouvellement.
Colonies ? NON

 

1 Laurent 52
2 Nicolas 36
3 Élisa 28

 

  Chevalerie Chevalier
  Bourgeoisie Marchand
  Noblesse Roi
  Magie Magicien
  Paysannerie Paysan
  Clergé Moine

Rattus 0Rattus. Comme la Sorcière, le personnage de la classe Magie du jeu de base, n'a pas beaucoup de succès, elle a été remplacée pour cette partie par le Magicien. Et il a été utilisé par les enfants, Nicolas a même eu à un moment tous ses cubes de populations équipés d'une potion de survie.

Ça va mettre un peu de temps, mais je vais finir par rassembler devant moi le Marchand, le Paysan et le Moine qui est une combinaison presque parfaite pour inonder le plateau de jeu avec mes cubes.

Mais le problème est que je deviens la cible privilégiée, notamment avec le Chevalier qui est contrôlé pendant presque toute la partie par Nicolas. L'épidémie finale va m'être très défavorable et je me retrouve dernier.

Vincent finit sans aucun personnage devant lui et il s'en sort avec plus de survivants qu'Élisa et moi qui en avions plus que lui avant la dernière épidémie.

 

1 Vincent B 11
2 Élisa 8
3 Laurent 5
3 Nicolas 5

 

Glen MoreGlen More. La lecture de mes nombreux comptes-rendus sur ce jeu a été la principale motivation de mes invités pour y jouer ce soir. Seul Vincent y avait joué une seule fois il y a quelques jours.

Je fais un développement varié avec quelques chefs, quelques lieux spéciaux mais pas de whisky (à part du Macallan Fine Oak 12 Years Old dans mon verre.) Meredith est au-dessus du lot, elle fait de tout comme moi, mais mieux. Elle est en supplément la plus grande productrice de whisky (mais la seule à ne pas en boire à table.)

Vincent, après un bon départ, commence à perdre le contrôle à partir du moment où il n'a plus d'argent et pas assez de chefs de clan dans son domaine. Nicolas active son Marché annuel régulièrement mais sans réussir toutefois à consommer toutes ses ressources.

La fin de la partie à suscité un sentiment de frustration chez Christian qui, je le cite, "commençait seulement à avoir une stratégie." Même si ce sentiment est quelque peu exagéré, je le comprends, moi qui après une trentaine de parties, ai parfois encore bien du mal à l'aborder de manière optimale.

 

  Meredith Laurent Nicolas G Vincent B Christian
Points de victoire 23 13 35 20 10
Whisky / Chefs / Lieux          
—Première manche 2/1/1 0/0/0 0/0/1 2/1/1 0/0/0
—Deuxième manche 3/2/1 0/2/3 0/0/0 0/2/2 1/1/1
—Troisième manche 5/1/1 0/8/2 2/0/0 0/8/3 2/2/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 4 10 0 0 12
Pièces 13 11 9 0 0
Nombre de tuiles -6 -6 -9 -3 0
TOTAL 51 43 38 36 29

Partager cet article

Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:22

Dominion 0

Base

Dominion 4 Prospérité

Prospérité

Dominion 5 Abondance

Abondance

Dominion en famille avec les boîtes de Base, Prospérité et Abondance. Tout le monde part sur les Bureaucrates au début pour améliorer la qualité du trésor et pour embêter les autres. Chacun va acquérir également deux cartes Tournoi car la perspective d'utiliser son pouvoir est très tentante. Elle permet de choisir une carte prix parmi cinq, et elles sont toutes uniques et ont toutes un effet très puissant.

Élisa achète, comme à son habitude, trois ou quatre Chambre du conseil car elle adore cette carte. Et ce quelle adore plus c'est de combiner cette carte avec une Cour du Roi qui permet de jouer une carte action trois fois : douze cartes piochée d'un coup, ça aide énormément pour faire ses achats !

Malgré le fait que je n'ai pas de Chambre du conseil dans mon deck, je profite malgré tout légèrement des leurs. J'ai quelques cartes Or, et la Corne d'abondance plus l'Entreprise risquée me permettent de faire ce qu'il faut pour continuer à améliorer mon trésor et le nombre de cartes Province en ma possession.

Même si les Colonies sont présentes, personne n'en a acheté lorsque l'occasion se présentait. Et cela à cause de la carte Tournoi qui demande exclusivement des Provinces pour faire son effet. Elle aura finalement eu peu d'impact direct sur la partie car seule Élisa va obtenir deux cartes prix par ce moyen et elle n'aura pas l'opportunité de les jouer car comme elle nous le fait remarquer : "Dommage qu'il n'y avait pas les jardins, parce que j'ai vraiment un gros deck."

 

Base Bureaucrate, Chambre du conseil, Village.
Prospérité Cour du Roi, Entreprise risquée, Fiers-à-bras, Mirador.
Abondance Corne d'abondance, Ménagerie, Tournoi.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 39
2 Élisa 31
3 Fernand 15

 

FincaFinca. Il faut collecter des tuiles Fruits en échangeant des fruits illustrés sur ces tuiles. Lorsqu'un domaine n'a plus de tuiles, une tuile Finca est attribuée au joueur possédant le plus d'illustrations du fruit représenté sur celle-ci. Chaque jeton d'action spéciale non utilisé vaut deux points à la fin de la partie. Et enfin, dès que quelqu'un a rassemblé des tuiles fruits avec des valeurs allant de 1 à 6, il gagne une tuile Bonus.

C'est sympa, c'est simple. Il faut juste être plus rapide que les autres. L'idéal est de ne pas favoriser un autre joueur en lui permettant de gagner une tuile Finca, ce qui n'est arrivé qu'une seule fois dans cette partie avec notamment deux tuiles éliminées pour cause d'égalité.

 

  Laurent Fernand Élisa
Fruits 41 37 37
Finca 5 10 0
Actions 8 6 4
Bonus 7 6 0
TOTAL 61 59 41

Partager cet article

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 19:16

GosuGosu. Après avoir fini ses devoirs, Nicolas me propose de rejouer à Gosu. À deux reprises, il va me détruire un gobelin de niveau 1 dans une nouvelle couleur et perdre une carte après en avoir défaussé deux,… c'est dur. La première Grande Bataille arrive très tôt car je suis obligé de passer.

Profitant des bonus du perdant, j'arrive à lui emprisoner deux cartes et à en piocher quelques unes. Mais il va vite recommencer à détruire des cartes libres chez moi avec des gobleins rouges et avec Tsrk. Je suis obligé d'abandonner à nouveau par manque de cartes.

La denière ronde, je pose une série de Méchagobelins (les bleus), mais lui de son côté en a encore plus que moi. Même après lui avoir emprisonné deux de ses cartes de niveau 1 pour stopper sa progression dans les niveaux supérieurs, il a juste ce qu'il faut avec 11 points et moi 10.

 

1 Nicolas 3
2 Laurent 0

 

Dominion 0Dominion. Évidemment, Élisa aussi veut jouer une partie avec papa. Elle choisit de prendre uniquement la boîte de base, et dans cette boîte, il y a une de ses cartes préférées qui est sélectionnée : la Chambre du conseil. Elle a vite compris que si on a plein de cartes en main, le pouvoir d'achat augmente, et piocher quatre cartes est assez puissant comme effet. C'est grâce à ça que, lorsque je vais acheter ma première Province, elle en avait déjà deux à ce moment.

J'ai de mon côté choisi d'investir dans des Mines, des Laboratoires et des Caves, ce qui, sur le long terme, est plus intéressant.

 

  Base   : Bûcheron — Chambre du conseil — Cave — Douves — Festival — Laboratoire — Marché — Milice — Mine — Village.

Colonies ? NON

 

1 Laurent 37
2 Élisa 27

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Gosu Dominion
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 07:44

Découverte de Dominion Abondance avec mon père cet après-midi, suivie d'une partie de Troyes. Le soir, Mélanie et Frédéric viennent à la maison pour faire notre première partie de La gloire de Rome. Le dernier jeu de la journée sera Hansa Teutonica.

 

Dominion-5-Abondance.jpg

Dominion. Les boîtes utilisées cette fois sont : Intrigue, Rivages, Prospérité et surtout Abondance dont c'est ma première utilisation. Les cartes de cette nouvelle extension favorisent l'emploi de plusieurs cartes en offrant des avantages selon le nombre de cartes uniques que l'on peut avoir en main ou en jeu. Et puis, il y a la carte Tournoi qui permet d'ajouter un nouveau type de carte : les Prix. Un Prix est une carte unique au pouvoir puissant. Le tirage sera forcé en faveur des cartes d'Abondance pour nous permettre d'en découvrir un maximum.

 

• On choisit la série de cartes "Petite victoire" proposée dans les règles. La carte Renouvellement permet par exemple de transformer deux Domaines en deux Argents, ce qui améliore le deck très rapidement quand cela arrive. Le Tournoi est vraiment, et c'est peut-être la seule, une carte qui crée un véritable déséquilibre. Elle m'a donné accès au Fidèle destrier qui est une carte présente en un seul exemplaire, j'ajouterai ensuite la carte Partisans qui est une attaque plutôt efficace. Mon père a choisi la Diseuse de bonne aventure et moi plutôt les Chasseurs.

 

Intrigue Conspirateur — Duc — Grand Hall — Harem — Pion.
Abondance Chasseurs — Diseuse de bonne aventure — Hameau — Renouvellement— Tournoi.
Colonies ? NON

 

1 Laurent 56
2 Fernand 30

 

 

 

 

• Pendant que je prends traditionnellement des Provinces et des Colonies, mon père lui, en plus des Provinces, achète dans cette partie des Duchés dès que c'est possible. Alors que je ne crois pas un instant qu'il pourrait gagner avec cette méthode, je suis bien obligé de reconnaître que ce n'était finalement pas une si mauvaise idée. C'est parce qu'il a aussi également acheté beaucoup de carte Île pour ne pas surcharger son deck avec tous ses Duchés.

 

Intrigue Cour — Escroc.
Rivages Île — Plongeur de perles.
Prospérité Forge — Prêt.
Abondance Bouffon — Maquignons — Ménagerie — Récolte.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 47
2 Fernand 46

 

 

 

 

Ménagerie est une carte vraiment intéressante qui peut faire piocher vraiment beaucoup si on a un deck bien diversifié. Mon petit point d'avance peut venir du fait que j'ai eu la possibilité de jouer une seule fois les Partisans qui lui ont donnés une Malédiction. Cette fois, mon père a pu profiter de l'énorme pouvoir du Tournoi en se procurant le Fidèle destrier et la Princesse.

 

Intrigue Escroc — Nobles.
Rivages Navigateur — Village indigêne.
Prospérité Agrandissement — Foule.
Abondance Champ de foire — Chasseurs — Ménagerie — Tournoi.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 50
2 Fernand 49

 

 

 

 

• Il commence par acheter des Diseuses de bonne aventure, qui est une attaque plutôt moyenne, mais qui offre 2 pour une valeur d'achat de 3.  Il va ensuite se procurer des cartes Coupeur de bourses et Foule. Je vais plutôt acheter plusieurs Taudis qui peuvent faire piocher beaucoup de cartes lorsqu'il est possible de les cumuler. Je vais prendre de l'avance grâce à la Corne d'abondance et à la Récolte qui donnent toutes les deux un coup d'accélérateur sur le pouvoir d'achat. Ajoutez à cela les Maquignons, et cela explique la différence de score.

 

Intrigue Intendant — Taudis.
Rivages Coupeur de bourses — Embargo.
Prospérité Foule — Sceau royal.
Abondance Corne d'abondance — Diseuse de bonne aventure — Maquignons — Récolte.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 50
2 Fernand 40

 

 

 

 

TroyesTroyes. J'ai Chrétien de Troyes et Hugues de Payns comme personnages et le placement initial dans les trois bâtiments nous donne à chacun deux dés dans chaque couleur.

Religieux : PrêtrePrieurProcession.

Militaire : ArcherPercepteurJoutes.

Civil : ArtisanForgeronOrfèvre.

J'ai toujours du mal à bonifier Hugues de Payns, car l'influence est une ressource essentielle et que j'aime bien utiliser mes ressources. C'est plus facile de mettre de l'argent de côté que de l'influence, surtout que parfois l'argent vient des adversaires quand ils achètent nos dés. Pour les Points d'Influence, on doit les gagner seul.

On va vite se placer tous les deux sur l'Artisan (1 PI —> 6 deniers) car trouver des deniers est tout simplement vital si on veut occuper plusieurs cartes activités, et dans le même esprit de m'enrichir je vais aussi placer trois cubes sur le Prêtre (+3 par dé jaune.) Je vais tenter de leurrer mon père en remportant des cartes événements, mais il ne sera pas dupe car Henry Ier est à son service ! Par contre son utilisation récurrente de dés blanc à la Cathédrale ne laisse aucun doute sur la présence d'Urbain IV dans cette partie.

Je vais participer également à la construction de la Cathédrale, notamment avec l'aide du Prieur (1D blanc —> 2D blancs) et utiliser les cubes placé sur le Prêtre pour utiliser au mieux l'Orfèvre (2 deniers + 1 PP.) Dans le domaine militaire, nous allons tous les deux utiliser l'Archer (1 cube sur un événement avec un lancer supérieur à 2) mais je vais avoir plus de succès et mon compte d'événements contrés sera supérieur au sien.

Comme prévu, Hugues de Payns ne sera pas rentabilisé par moi, mais par contre avec 20 PI, mon père marque les 6 PP. J'ai plutôt mis mon énergie à bonifier Chrétien de Troyes en l'éjectant des bâtiments lors du dernier tour pour un différentiel de 6 PP.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 25
16
Événements non contrés 1
1
Hommes de métier 12
7
Cathédrale 0
0
Chrétien de Troyes 6
0
Urbain IV 3
3
Hugues de Payns 1
6
Henry Ier 3
1
TOTAL 51
34

 

Gloire-de-Rome.jpgLa gloire de Rome. On commence tous les trois sans vraiment savoir ce qu'il faut faire. Qu'est-ce qui est bien pour commencer ? Quel est le meilleur personnage à mettre en clientèle ? Comment jouer au mieux le Légionnaire ? On n'en sait rien et on tâtonne.

Mais il y en a un qui va tâtonner jusqu'au bout : moi. Mélanie et Fred vont être plus à l'aise avec le côté "accumulation d'effets dégénérés." Ils vont multiplier les chantiers alors que je n'aurais que trois bâtiments terminées à la fin de la partie.

Les bâtiments de Mélanie lui donnent la supériorité avec l'Arc de triomphe (1), le Sénat (2) et surtout le Colisée (3) qu'elle utilisera deux fois en fin de partie.

Je mets fin à mes souffrances en mettant le dernier chantier urbain en jeu.

On remet le couvert dans deux jours. Je crois qu'il y a du boulot pour maîtriser la bête.

 

(1) Architecte : Prendre un matériau dans le lot commun.

(2) Prendre en main les Sénateurs joués par les adversaires.

(3) Légionnaire : Prendre un client aux adversaires et le placer en Chambre forte.

 

  Mélanie Frédéric Laurent
Influence 18 15 9
Chambre forte 24 12 17
Bonus marchand 3 6 0
Muraille 0 0 0
Statue 0 3 3
TOTAL 45 36 29

 

Hansa TeutonicaHansa Teutonica. Comment une agréable journée de jeu pourrait se terminer au mieux ? Quand ils choisissent Hansa Teutonica. C'est parfait. On décide de jouer sur le plateau de base.

Contrairement au jeu précédent, ici je suis en terrain connu. Je suis à l'aise dans ce jeu et je vais comprendre le sentiment que Mélanie avait en jouant à La gloire de Rome,… et c'est plutôt agréable.

Début de partie avec une lutte habituelle pour la compétence Actiones autour de Göttingen entre Mélanie et moi. Fred préfère développer Bursa dans son coin pour revenir à Göttingen quand ça sera un peu plus calme. J'ai profité de m'être fait éjecter sur la route de Halle pour développer ma compétence Clavis Urbis d'un seul niveau, ce qui me sera utile pour marquer des points avec mon réseau de comptoirs le plus étendu.

Ils seront très vite tous les deux avec cinq actions alors que je vais me contenter de quatre actions par tour. Quatre actions, ça suffit pour occuper une route de trois places, installer un comptoir et gagner un jeton bonus. Je vais en prendre plusieurs, et pour jouer de cette manière, pas besoin d'avoir des négociants (cylindre.) Le nombre de mes comptoirs grandit significativement et je vais bientôt gagner des points parce qu'ils revendiquent des routes commerciales où l'un de mes comptoirs se trouve déjà.

Avant que Mélanie n'aie la possibilité de le faire, je vais installer mon dernier comptoir à Brunswiek ce qui me permet par la même occasion de relier Arnheim à Stendal (liaison Est-Ouest) et marquer 7 PP en plus de récupérer mon huitième jeton bonus. Toutes mes villes sauf une sont au sein du même réseau.

 

  Laurent Mélanie Frédéric
Prestige 20
5
5
Compétences 4
4
8
Jetons 15
3
3
Coellen 0
0
0
Villes 20
8
8
Carte objectif 8
2
1
Réseau 20
18
3
TOTAL 87
40
28

Partager cet article

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 08:48
  Dominion 0   Dominion 1 Intrigue
  Dominion 2 Rivages Dominion 3 Alchimie Dominion 4 Prospérité

Dominion. On est chez moi, donc pas de problème pour jouer avec toutes les extensions possibles qui sont en ma possession. Malheureusement, je n'ai pas encore Abondance qui devrait arriver le week-end prochain. Comme d'habitude, on utilise ce site pour sélectionner nos cartes : Dominion — Générateur de deck.

Vincent n'y a plus joué depuis des semaines. J'en fais pour ma part environ un peu moins de dix parties par mois, soit "en vrai", sur BrettSpielWelt ou bien encore plus récemment sur Board Game Arena.

 

Première partie durant laquelle la carte Magot va déployer tout son talent. Dès que l'on joue cette carte, on n'hésite pas à acheter des Duchés et même parfois des Domaines, juste pour récupérer une carte Or.

On a eu tous les deux des Foules pour de la pioche et j'ai tenté de jouer Escroc mais son unique Chambre secrète l'a protégé trois fois sur quatre.

La différence finale est assez faible, surtout que je pensais avoir plus de Provinces que lui. Et oui, après toutes ces parties de Dominion que j'ai jouées, j'arrive encore parfois à me tromper sur cette question essentielle : "Combien de Provinces ai-je de plus que lui ?"

 

Base Voleur.
Intrigue Chambre secrète, Éclaireur, Escroc, Village minier.
Rivages Embargo, Trésorerie.
Alchimie Golem.
Prospérité Foule, Magot.
Colonies ? OUI

 

1 Laurent 53
2 Vincent B 49

 

Deuxième partie avec une présence forte de cartes provenant de l'extension Alchimie. Je vais vite acquérir deux Potions pour ensuite me procurer plusieurs Apothicaire, un Alchimiste et surtout une Possession. Vincent lui, utilise la carte Carrière pour réduire le coût des cartes actions de 2 pour acheter des Charlatans et il se lance aussi dans la Rénovation de son deck.

Son deck est vraiment pas mal, j'ai eu l'occasion de le vérifier quatre fois par moi-même grâce à Possession qui me permet de jouer un tour additionnel avec ses cartes. Mais pendant que je m'amuse avec mes Alchimistes, Apothicaires et autres Bazars, Vincent exploite efficacement la bonne vieille Rénovation et va droit au but.

 

Base Milice, Rénovation.
Intrigue Harem.
Rivages Bazar.
Alchimie Alchimiste, Apothicaire, Possession.
Prospérité Carrière, Charlatan.
Promo Cachette.
Colonies ? OUI

 

1 Vincent B 30
2 Laurent 25

 

 

 

 

MégawattsMégawatts Benelux. C'est notre première partie à deux joueurs et on a choisit la carte du Benelux pour une partie rapide. Les régions sélectionnées sont les trois les plus au sud avec la Wallonie/Luxembourg, la Flandre et le sud des Pays-Bas.

La fin de la partie a été très prenante. Je vais mettre aux enchères la centrale n°30 (3 déchets —> 6 villes) et comme je suis premier joueur, je n'ai pas la priorité sur l'achat des ressources. Lui, a déjà la centrale n° 24 (2 déchets —> 4 villes) et il va me laisser la remporter malgré le fait que je serais capable grâce à ça d'alimenter 21 villes. Seulement, il va acheter après moi la centrale n°38 (3 déchets —> 7 villes). Il va évidemment acheter toutes les poubelles disponibles, mais il ne sait alimenter que 19 villes et moi plus que 15 à cause de lui.

Mégawatts - BeneluxOn pourrait croire que c'est foutu ? Mais non, parce que l'argent dépensé pour me priver de déchets le prive de connecter ses quatre dernières villes : il a besoin de 78 elektros et apparemment, il n'en a pas assez. Moi, j'ai besoin de 95 elektros, et même si je les possède je ne vais pas le faire ce tour ci. En effet, comme il a la plus grosse centrale, je passe deuxième joueur pour la suite. Ce qui veut dire que les trois déchets qui vont apparaître sur le marché sont pour moi. Même s'il a encore de son côté des déchets pour alimenter ses deux centrales, il est obligé de s'en procurer une nouvelle et moi non. La différence est là.

Mégawatts à deux, c'est bon quand même !

 

    villes connectées villes alimentées
1 Laurent 21 21 122
2 Vincent B 21 21 58

Partager cet article

Repost 0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 07:36

Soirée chez Mélanie et Fred. On est nombreux et on va se diviser en deux tables : la première avec une partie de Mégawatts à quatre joueurs sur la carte de l'Allemagne, et la seconde à trois joueurs avec une partie de Norenberc. Je vais choisir la seconde, vu que Mélanie et Fred voulaient y rejouer et que j'adore ce jeu, le choix est vite fait.

Avant de commencer leur partie de Mégawatts, il y a Vincent B qui annonce clairement : "Bon, je vous préviens, je vais vous écraser !"

 

NorenbercNorenberc. Première manche avec la bière et les chaussures à 2 thalers. Il y a donc moyen de gagner beaucoup d'argent car les chaussures s'échangeront 6 thalers et les bières 5 thalers la manche suivante. Je vais m'imposer dans la guilde prestigieuse des imprimeurs grâce au recrutement d'un Colporteur et reprendre l'avantage sur Mélanie qui n'a plus assez de fonds pour acheter de nouvelles pages.

Un autre recrutement que j'ai fait en première manche va lui aussi bien m'aider : c'est un Banquier. Il m'assurera des revenus plus importants à la fin des deux premières manches avec respectivement 9 et 7 thalers.

Deuxième manche : je revends tout mon stock de bières pour acheter des chaussures et me garantir la majorité pour cette guilde. Les deux autres vont donc revendre les leurs car il est impossible de me dépasser, ce qui me permettra en dernière action de revendre toutes mes chaussures sauf une qui suffira à me faire désigner favori de la guilde des Cordonniers.

La troisième manche sera celle où je vais principalement recruter des artisans invités dans les étages des guildes. Des artisans de valeurs importantes pour une ou deux ressources et c'est ce qui me permettra d'être deuxième au décompte final chez les brasseurs et deuxième (à égalité) chez les cordonniers.

La dernière guilde de prestige est celle des imprimeurs et Mélanie est celle qui possède le plus de pages. Mais le Colporteur a fait son retour et je vais de nouveau le recruter avant les autres grâce à ma position dans l'ordre du tour. Vu le prix élevé des pages, l'achat d'une seule supplémentaire suffit pour que je sois favori de cette guilde. Pendant ce temps, Fred essaie de gagner des majorités dans deux des quatre guildes, mais il lui a été impossible sur toute la partie de remporter celle des imprimeurs et aucun de ceux-ci ne sont invités dans les chambres. Et ce manque lui fera perdre six PV et malgré le recrutement d'un Graveur, sa collection de blasons est trop faible.

Très bon, Norenberc. Très bon.

 

  Laurent Frédéric Mélanie
Bonus des citadins 0 0 0
Majorité des artisans      
—Brasseurs 3 5 1
—Boulangers 1 4 4
—Cordonniers 2 5 2
—Imprimeurs 6 0 3
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans 5 0 5
Joueur le plus riche 0 5 0
Collection de blasons 14 5 5
TOTAL 31 24 20

 

Dominion 1 Intrigue
Dominion 2 Rivages

Dominion. Pendant que les autres terminent leur partie de Mégawatts sous la domination insolente de Vincent B, on va jouer avec les boîtes Intrigue et Rivages.

— Première partie où les cartes les plus jouées seront : Baron, Havre et Taudis, et comme Fred commence à acheter deux Bourreaux, on est bien obligé de se défendre avec Masquarade. Je pars le plus vite avec beaucoup d'Or que je sais acheter avec mon Baron, mais mon deck s'essouffle en milieu de partie et Fred reprend l'avantage. Sentant la fin de partie proche, je commence à acheter des Duchés et même des Domaines, mais ça ne suffit pas, il a trop de Provinces. Mais ça suffira pour passer devant Mélanie avec juste un petit point.

— Deuxième partie à deux joueurs. On commence tous les deux de la même manière avec Brainstorm Cour, Frantic Search Entrepôt et Howling Mine Quai. De la pioche en adondance pour une bien belle partie de Magic Dominion. Les enchaînements de Fred sont plus rapides et plus efficaces lors de cette partie très courte.

 

1 Frédéric 39   1 Frédéric 40
2 Laurent 30   2 Laurent 31
3 Mélanie 29        

 

Alors que l'on termine, on entend Vincent B sur l'autre table déclarer : "Ha ha ha ! Je vous ai écrasés !"

Partager cet article

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 20:37

Comme de coutume, chaque dimanche, je passe la journée chez mes parents. Aujourd'hui, nous ne sommes que deux, mon père et moi, pour quelques parties. Kogge est une valeur sûre qui nous garanti un bon moment. Ensuite, quelques parties du jeu avec lequel tout a commencé pour moi : Dominion. On en joue trois avec toutes les boîtes, excepté celle de base.

Le soir, on est trois chez moi et je présente un de mes jeux préférés, du même auteur que Kogge joué plus tôt : Norenberc. Un jeu calculatoire d'Andreas Steding avec une marge d'erreur faible qui contraste avec un look tout en fraîcheur très sympathique. Très apprécié, une deuxième partie sera jouée dans la foulée. On terminera avec du beaucoup plus léger avec l'agréable Sobek.

 

KoggeKogge. C'est d'abord mon père qui construira en premier son deuxième comptoir et il aura en aura même trois lorsque j'établirai à mon tour mon deuxième. J'ai plutôt cherché à amasser des marqueurs de route de même valeur pour en échanger trois au Maître des Guildes contre mon second jeton Raid. Le premier raid que je vais faire me fournira des ressources en quantité relativement modeste mais de plusieurs types différents, ce qui me permettra d'implanter dans la foulée mon troisième comptoir et ensuite de commercer à nouveau avec le Maître des Guildes pour obtenir un jeton bonus (celui qui permet l'échange à 3 pour 1.)

Mon père ayant construit son quatrième comptoir, il est donc à 4 Points de Développement et il en faut 5 pour gagner. J'ai de mon côté trois comptoirs et un jeton Bonus, ce qui fait 4 PD également. Nous n'avons jamais été aussi proche d'une fin aux Points de Victoire car cela aurait pu être possible juste après le tour qui a mis effectivement fin à la partie. Mais de toute manière, il était en possession de plus de ressources que moi (dans sa réserve et dans ses comptoirs) et il aurait eu plus de PV que moi.

La partie se termine donc avant que le Maître des Guildes ne fasse son second tour complet du plateau car je vais commercer pour la troisième et dernière fois avec lui et lui échanger six ressources identiques (obtenues avec mon second raid) contre un nouveau jeton Bonus. Ce même tour, il aurait pu établir son cinquième comptoir mais comme j'ai joué avant lui, il n'a pas eu la possibilité de le faire. En effet, il est en pénurie de marqueurs de route et il n'a pas su faire une enchère lui assurant de jouer en premier.

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 3 4
Bonus 2 0
TOTAL 5 4

 

Dominion 1 Intrigue Dominion 2 Rivages
Dominion 3 Alchimie Dominion 4 Prospérité

Dominion. On utilise les boîtes Intrigue, Rivages, Alchimie et Prospérité. Pour info, on utilise un site pour sélectionner nos cartes : Dominion — Générateur de deck.

— La première partie se termine avec très peu de Points de Victoire car elle a été terminée à cause de trois piles de cartes vides : Malédiction, Contrebande et Caravane. La carte Charlatan a permis de distribuer les Malédictions et l'Ambassadeur m'a permis de m'en débarrasser. J'ai acheté énormément de Contrebande, car j'adore cette carte qui permet d'ajouter un peu de bluff lors de la phase d'achat. J'ai un deck épuré grâce à l'Ambassadeur et mon père en a un plus imposant, toujours grâce à la même carte.

— La deuxième partie se jouera au final avec beaucoup plus de PV. Je vais encore utiliser l'Ambassadeur qui est toujours disponible, ainsi que Contrebande. Mais en plus, ici la carte Monument va offrir des PV en jetons. Hôtel de la monnaie va me créer un deck bourré de cartes trésors (Or, Platine et Contrebande.) Aucune carte de cette partie ne permettait de jouer plusieurs actions, et dans ces conditions un bon deck trésor fait l'affaire.

— Avec la dernière partie, on a pu goûter aux joies et aux désagréments du Marché noir. Joie car c'est intéressant de pouvoir choisir entre trois cartes en ayant la certitude que l'on sera le seul à la jouer pour toute la partie, et désagrément parce que c'est un peu fastidieux de préparer le deck du marché noir et surtout de tout remettre dans les boîtes. Mais la carte qui a vraiment eu un effet notable sur la partie est le Village indigène qui permet d'accumuler des cartes hors du jeu et de les récupérer toutes plus tard.

 

1 Laurent 28   1 Laurent 102   1 Laurent 59
2 Fernand 16   2 Fernand 50   2 Fernand 53

 

NorenbercNorenberc. Un autre de mes coups de cœur. Un autre jeu d'Andreas Steding. L'explication des règles se passe sans soucis et après la présentation de quelques conseils la partie démarre. C'est difficile de faire un compte-rendu d'une partie de Norenberc, car il s'y passe beaucoup de choses et des décisions importantes doivent être prises à chaque tour.

La configuration de départ permet de s'enrichir très rapidement sur les deux premières manches grâce aux cours de la bière (6 —> 2) et des pâtisseries (6 —> 3.) Et c'est certainement ma première partie de Norenberc où j'ai été riche du début à la fin. Et quand on est riche, et bien, tout est beaucoup plus facile. De plus, je vais recruter lors de la deuxième manche un Banquier qui permet de toucher, pendant de la collecte des revenus à la fin d'une manche, deux thalers supplémentaires par tranche de dix possédés. L'argent appelle l'argent…

Je vais être le premier à augmenter le nombre d'agents à mon service pour pouvoir réaliser plus d'actions. Vincent me suivra dans cette voie et il ira jusqu'à posséder le maximum possibles de huit agents à la fin de la partie. Vanessa restera elle au nombre initial de quatre. C'est moins pénalisant de ne pas avoir plus d'actions qu'à Hansa Teutonica ou bien Agricola par exemple, mais cela nécessite de bien réfléchir quoi en faire et de les étaler sur plusieurs tours de jeu pour garder un certain contrôle.

Lors de la deuxième manche je vais souffler la majorité à Vanessa dans la guilde des imprimeurs (prestigieuse à ce moment) grâce au recrutement d'un Voleur (tout en faisant des économies, donc) et la course aux guildes prestigieuses sera à mon avantage avec deux blasons remportés et un pour chacun de mes adversaires. Cette avance, plus le statut de négociant le plus riche (5 PV) me garanti de finir devant sans être obligé de forcer sur le recrutement d'artisans et de citadins.

 

  Laurent Vincent D Vanessa
Bonus des citadins 0 3 1
Majorité des artisans      
—Brasseurs 3 6 0
—Boulangers 5 3 1
—Cordonniers 1 3 5
—Imprimeurs 3 1 5
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5 5 0
Joueur le plus riche 5 0 0
Collection de blasons 14 5 9
TOTAL 36 26 21

 

Norenberc - VPNorenberc. J'adore véritablement ce jeu, et ils ont bien apprécié. Alors, pourquoi ne pas en faire une seconde partie… surtout que le matériel est prêt, ce serait dommage de s'en priver.

On aura ici une partie où l'argent sera moins abondant vu les cours des marchandises et ça sera plus difficile de gagner des majorités dans les guildes. Et d'ailleurs, Vanessa ne remportera aucune guilde à la première manche, ce qui est plutôt pénalisant mais elle a réussi à combler ce retard lors des suivantes.

La guilde des cordonniers est très visitée sauf par moi et toutes les chaussures sont en circulation. Pour gagner un blason de cette guilde, je vais recruter un Historien et l'échanger avec un des imprimeurs que j'ai en double.

Norenberc - BlasonsJe n'ai eu que quatre agents durant toute la partie contre respectivement six et sept pour Vanessa et Vincent. La dernière manche sera plutôt courte pour moi car je vais juste m'assurer de rester majoritaire chez les imprimeurs (en vendant ma bière pour acheter des pages) afin de gagner les deux derniers artisans pour passer devant lors du décompte final. Je vais avec mes deux autres actions, recruter des invités pour renforcer mes majorités. Vincent va faire une exceptionnelle fin de dernière manche en étant désigné comme favori par trois guildes.

C'est ma quatorzième partie de Norenberc et c'est la première fois qu'un cas d'égalité se présente. On doit être départagé au nombre d'artisans et Vincent en a un de plus que moi. Il est à noter que Vanessa n'est pas très loin derrière avec seulement deux PV de différence.

 

  Vincent D Laurent Vanessa
Bonus des citadins 0 0 0
Majorité des artisans      
—Brasseurs 1
5 3
—Boulangers 2
2 5
—Cordonniers 3
1 5
—Imprimeurs 5
3 1
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5
5 5
Joueur le plus riche 5
0 0
Collection de blasons 9
14 9
TOTAL 30 30 28
(Nombre d'artisans) (9) (8)  

 

SobekSobek. Je vais finir la partie sans avoir été corrompu dans les trois manches. Comme j'ai toujours été en tête, j'ai été la cible des effets des personnages joués par mes deux rivaux, mais je leur ai bien rendu ! Les fins de manches sont bien tactiques afin d'éviter de prendre des cartes qu'on serait obligé d'ajouter sous notre plaquette de corruption. J'y joue le plus souvent avec mes enfants, mais c'est bien sympa aussi entre adultes.

 

1 Laurent 115
2 Vanessa 78
3 Vincent D 66

Partager cet article

Repost 0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 11:14

Dominion 4 ProspéritéDominion 1 IntrigueDominion 0Dominion. Avec les boîtes de Base, Intrigue et Prospérité. J'ai choisi de combiner Chapelle et Laboratoire qui est une stratégie éprouvée et d'autant plus puissante avec une carte comme Platine disponible. Un Fiers-à-bras vient en action finale et j'ai donc souvent l'occasion d'acheter une Colonie et un Platine en même temps. Élisa abuse également de Laboratoires et de Fiers-à-bras, mais sans l'épuration que Chapelle peut offrir, c'est moins performant. Elle est encore un peu jeune (6a ½) pour comprendre la notion d'épuration du deck. Pour Nicolas et Fernand, la stratégie est moins claire et de toute manière trop lente. Ils ont toujours tendance à acheter beaucoup de cartes différentes et l'extension Abondance devrait plus correspondre à leur style de jeu. Vivement que ça arrive chez nous.

 

1 Laurent  65 
2 Élisa 50
3 Fernand  31
4 Nicolas 28

 

CubaCuba. J'ai fait deux parties des Piliers de la terre et deux parties d'Un monde sans fin. Ce qui m'a déplu dans ces deux titres, c'est leur légéreté couplée avec un sentiment d'être conduit par le jeu. C'est trop scripté à mon goût. Pourquoi mentionner ces deux jeux ? Parce que Cuba est issu des mêmes auteurs que ceux-ci.

 

La liberté est ici beaucoup plus grande avec plusieurs manières de marquer des Points de Victoire et aussi grâce aux bâtiments que l'on peut construire sur nos domaines privés. Mais on a quand même cette impression d'être dans une course aux PV, ce qui ne me dérange pas vraiment en soi, mais à Cuba un retard de PV me semble difficile à combler.

 

J'avais des rêves de richesse et de rhum mais François, puis Vanessa ont pris possession des bâtiments que je convoitais et j'ai dû trouver au plus vite une reconversion pour ne pas me faire larguer au score. J'ai misé sur la production de pierre et sur leur conversion en PV avec un bâtiment dont le nom m'échappe. Cette reconversion m'assurait au moins cinq PV par tour, mais elle me condamnait à jouer de manière scriptée pendant les trois derniers tours :

— Production des ressources avec le Paysan : deux pierres, et un agrume.

— Obtention d'une troisième pierre avec l'action alternative de la Marchande.

— Soit le Maire pour envoyer mon agrume sur un bateau, soit l'Architecte pour l'action alternative donnant des PV.

— Activation des bâtiments avec le Contremaître : Entrepôt, celui qui donne 2PV et celui qui transforme mes pierres en 1 PV.

 

Et si je m'étais écarté de cette ligne de conduite, mon rendement en PV aurait été inférieur. Il me restait donc en dernière carte non jouée le Maire ou l'Architecte pour la promulgation des lois avec leur pouvoir électoral respectif de 5 et 3. Et j'ai pu en sélectionner quelques-unes intéressantes pour des PV additionnels.

 

La place de premier joueur a été monopolisée par Vanessa qui jouait le Maire en quatrième carte. Après un très bon départ, François d'essouffle avec sa stratégie de fabricant de cigares car je crois que ça lui revenait trop cher en pesos au final. Vincent lui, s'accapare la presque totalité des emplacements sur les bateaux grâce à ses nombreuses ressources car il abonde en eau après avoir construit le Barrage.

 

Au final, j'apprécie plus Cuba aux deux autres jeux cités au début. C'est plus ouvert, mais pas assez pour moi. Même s'ils sont plutôt différents dans leurs mécanismes et parce qu'on les compare souvent, si je dois jouer à un jeu avec des plantations et des bateaux, je préfère de loin jouer à Puerto Rico.

 

1 Vincent D 79
2 Laurent 76
3 Vanessa 71
4 François 64

 

MégawattsMégawatts. Pour la première fois, on a choisi de jouer sur la carte du Québec en écartant la région la plus à l'ouest et celle à l'est de couleur brune. Dès la première phase de construction, on a bien compris que la carte du Québec est bien plus méchante que celle de la France. Les possibilités d'enfermer quelqu'un dans un espace restreint sont bien plus grandes et c'est d'ailleurs avec un énorme soulagement qu'est acceullie l'étape 2 du jeu par François et moi-même.

 

Je me retrouve vers le milieu de la partie en surproduction avec des centrales puissantes que j'ai su récupérer à un prix plutôt bas et mes dernières centrales seront la 30 (3 déchets —> 6 villes), la 31 (3 charbons —> 6 villes) et la 46 (3 charbons et/ou pétroles —> 7 villes.) Cela me donne à tort le sentiment d'être confortablement installé pour la victoire car je n'ai plus qu'à me soucier des mes connexions sans avoir besoin d'enchérir pour de nouvelles centrales.

 

Car la fin de la partie a été exceptionnelle en surprises. Je suis dernier dans l'ordre du tour, Vincent peut théoriquement alimenter 18 villes et moi 19 mais je ne peux pas passer de 12 à 19 villes ce tour ci; je ne sais en faire que trois. Alors, pour m'assurer que Vincent ne clôture pas la partie maintenant (il devait avoir 14 villes), je vais acheter du charbon pour alimenter ma centrale hybride alors que le pétrole était moins cher juste pour créer une pénurie. Du coup sa capacité d'alimentation tombe à 12 villes, j'ai pensé que ça m'aurait donné le temps de gagner plus d'argent que lui et de finir devant lors du tour suivant en construisant mes quatre villes manquantes (avec 19 villes connectées et alimentées, j'étais sûr de gagner.)

 

Mais… ça ne s'est pas passé comme prévu. Oh non…pas du tout. Vanessa est la troisième à jouer lors de la phase de construction. Et à notre grande surprise elle construit quatre villes ! Ça n'a rien de surprenant en soi, d'accord, mais je pensais qu'elle n'avait pas les fonds nécessaires pour le faire. Alors que j'étais obnubilé par la capacité brute d'alimentation de Vincent, j'ai permis à quelqu'un d'autre de gagner.

 

Et en plus, j'aurais pu éviter cette fin là. En fait, après mon passage sur le marché des ressources, il ne restait que cinq unités de charbon (Vanessa en voulait deux, je pense), c'était insuffisant pour les besoins de Vincent, mais largement suffisant pour ceux de Vanessa. Et j'aurais pu toutes les acheter grâce à la capacité de stockage de mes centrales. Mais j'avais besoin de cet argent pour faire des nouvelles connexions et puis, j'étais loin de me douter qu'elle était capable de finir la partie comme elle l'a fait.

 

Vincent, dans un dernier baroud d'honneur, après avoir été privé de ressources par moi-même et surpris par la victoire de Vanessa, construit jusqu'à 19 villes prouvant par là qu'il était capable de faire bien plus.

 

Deuxième surprise lorsque l'on compte les elektros restant : François et moi sommes à égalité avec nos villes, je compte mes billets un à un, et c'est avec frustration qu'il m'entend compter jusqu'à 41. Mwouaah Ahh ahh [rire diabolique], un tout petit elektro qui fait la différence ! Lui aussi a été supris par Vanessa, car il aurait pu construire une 16ème ville pour s'assurer la deuxième place, mais il ne l'a pas fait pour rester bien placé dans l'ordre du tour.

 

Excellente partie avec une fin absolument innattendue (sauf pour Vanessa bien sûr.) Cette carte est très intéressante pour les capacités de blocage. Du tout bon !

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vanessa 17 17 8
2 Laurent 15 15 41
3 François 15 15 40
4 Vincent D 19 12 9

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...