1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 13:04
01/12/15 - Carson City

Chez Talitati…

Fraels, Ginger, Mildiou, Talitati.

120 minutes de contructions et de duels.

Les personnages de cette partie :

Commerçante

Coolie Chinois

Colon

Capitaine

Prospecteur

Armurier

Je viens d'arriver dans cette ville prometteuse de Carson City, je suis plein d'espoir. Tout est à faire dans cet endroit, tout est possible. Un ranch, une mine, et pourquoi pas un petit hôtel ? Malheureusement, je n'arrive pas à obtenir un de ces bâtiments, il faut dire que les autres habitants de cette charmante bourgade ont les dents longues. Heureusement que je me suis rabattu sur le gain de dollars grâce à ma chance aux dés.

 

Deuxième année. Je garde l'espoir de participer aux constructions. Les autres habitants m'empêchent de réaliser mes projets à bien. La vie n'est pas si prometteuse que ça à Carson City. Je suis pauvre, sans bâtiments. Comment vais-je faire pour m'en sortir dans cette ville difficile ?

 

Troisième année. J'ai compris que pour réussir dans cette p#%§!! de m^*µ;~ de ville de Carson City, il faut parfois se montrer agressif. C'est par les armes que je commence à gagner des dollars et de la réputation. Ça ne me fait pas spécialement plaisir, mais je n'ai pas eu d'autres choix. J'ai eu une idée géniale, la prison m'appartient ! Je n'aurai aucun mal à en sortir si cela se gâte.

 

Quatrième année. J'ai une armée de mercenaires et le plus grand arsenal de cette ville que je vais mettre à genoux. Tous les bâtiments les plus rentables seront pillés. C'est moi qui amasse le plus d'argent maintenant. Le seul problème est que tout le monde me déteste, et il y a apparemment une justice en ces lieux car je ne suis pas le plus respecté et le plus riche des habitants.

Petit lexique :

Commerçante : Personnage 3. Limite 60$. Donne 8$ OU double les revenus d'un type de bâtiments.

Coolie chinois : Personnage 4. Limite 30$. Donne deux routes et permet de payer 50% du prix des bâtiments.

Colon : Personnage 5. Limite 30$. Donne un terrain au choix gratuitement.

Capitaine : Personnage 6. Limite 25$. Donne 1/2/3 cow-boys en payant 1/4/9 $.

Prospecteur : Personnage 9. Limite 20$. Donne une parcelle et une mine en payant 10$.

Armurier : Personnage 10. Limite 30$. Donne 2 PVs après un duel victorieux.

 

Hôtel : Bâtiment. 6$. Compte comme deux maison.

Mine : Bâtiment. 3$ par montagne adjacente.

Prison : Bâtiment. Ajoute 2 à la force des cow-boys.

Ranch : Bâtiment. 1$ par terrain libre adjacent. Compte comme une maison.

Gold & Guns Ginger Mildiou Talitati Fraels
  (Sophie) (Laurent) (Vincent B) (François)
Piste de score 17 36 20 16
Bâtiment / Maison / Montagne 16 6 14 18
Argent restant ($6=1PV) 10 0 5 5
Gare 0 0 0 0
TOTAL 43 42 39 39
(Ordre de passage)     (1) (4)

Partager cet article

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 08:35
27/10/15 - Steam

Chez Fraels…

Fraels, Ginger, Lula, Mildiou, LeChat, Talitati.

120 minutes de transport de kûbes.

Une fois encore, on place deux plateaux de Steam côte à côte pour y jouer à six. C'est une des options que propose le plateau Mid-Atlantic USA, pour rassembler au maximum sept joueurs lorsqu'on le met sous celui du jeu de base.

 

J'avais repéré un endroit très intéressant à la jonction des deux plateaux et, avec du recul, heureusement que je n'ai pu m'y placer tant la concurrence a été rude à cet endroit. Je suis tout au sud, à côté de Sophie qui s'occupe de développer son réseau sans parasiter le mien. Au nord, par contre, c'est la foire. Blocages et routes parallèles sont la norme.

 

Je n'avais jusqu'ici jamais vu autant de remplacement de tuiles dans une seule partie. François, Nicolas et Mélanie ne font presque que ça. Bon OK, j'éxagère un peu, parfois ils transportent des marchandises. ;-)

 

De mon côté, je fais une nouvelle fois l'erreur de placer des cubes trop près d'une ville de la même couleur. Je n'ai vu que la ville lointaine où je voulais les transporter. Raté. Sophie profite d'un long réseau sans rival et d'un niveau de locomotive élévé, ce qui lui permet de gagner 21 point lors des deux derniers tours.

Steam, où comment que j’ai perdu lamentablement à un de mes jeux préférés. Que s’est-il passé ? Blasé, manque de concentration, manque de motivation, distraction ? Vincent qui joue à pêcher Grisou (le chat, mais le vrai, pas Mélanie), Sophie qui se fait tellement discrète qu’elle remporte la partie, Laurent qui gaspille son whisky, Mélanie qui essaie de comprendre les règles et Nicolas qui sort doucement de sa sieste. Pour le savoir, revenons sur cette étrange soirée du 27 octobre 2015.

 

Soirée jeu tranquille. Nous sommes six, nous allons jouer à Steam. Nous jouons avec les règles de Base, parce que les règles Standard ne sont pas si basiques que ça… D’emblée, je remarque une position intéressante, tellement intéressante que je me la vois chiper par Vincent (quoi, il ne joue pas qu’avec le chat ? le vrai je vous dis ! Pas Mélanie, parce que Bouboune, pas présent, il ne serait pas content). Bon tant pis, plan B… Mais ??? Qu’est-ce qu’y fait Nico à me couper la route ? Ouep, on se retrouve à trois, Mélanie, Nico, moi, autour d’une même zone de transport de cucubes… On s’amuse à changer les routes, à changer les voies, à… Bref, je suis perdu, pas concentré, je joue mal et termine bon dernier.

 

Plan C ? Câlin à Grisou… ah bin non…  il se fait chouchouter par Vincent… chat ingrat… Et pendant ce temps-là, Sophie, tranquillement, accumule les points… Va falloir y rejouer…

27/10/15 - Steam

Carte

N-E États-Unis

+ Midatlantic

Ginger

Mildiou

Talitati

Lula

Le Chat

Fraels

Base (Sophie) (Laurent) (Vincent B) (Nicolas G) (Mélanie) (François)
Livraisons 22 19 19 20 18 9
Revenus 1 1 0 0 1 0
Liaisons 10 10 11 8 7 8
TOTAL 33 30 30 28 26 17
(Revenus)   (3) (1)      

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Steam
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 19:00
31/03/15 - Manhattan Project

Au club "Esprits joueurs"…

Fraels, Hellrick, Lula, Mildiou, Talitati.

120 minutes de guerre froide, de menaces, et de coups foireux.

The Manhattan Project, un compte rendu explosif ? Ou pas… "Ca va péter !"… Cette célèbre phrase de Counter Strike pourrait très bien s’appliquer à ce jeu. En effet, le but du jeu est de fabriquer des bombes… et de les faire exploser. O_o

 

Pour ce faire, nous avons des techniciens de trois types : le "bête technicien", "l’ingénieur" et "le chercheur" qui vont nous permettre de planifier plusieurs actions. Et oui, c’est un jeu de pose d’ouvriers ! Le plateau est réparti entre plusieurs actions possible, un marché de centrales (tiens j’ai déjà vu ça quelque part), l’amélioration de notre force militaire, le recrutement,… Et tout au long, ce sera une succession de placements jusqu’à le déclenchement de fin de partie.

 

Nous avons fait une première partie à cinq joueurs. Était-ce conseillé, je ne sais pas, mais en tout cas on s’est éclaté. Il est permis d’attaquer les "bases" adverses afin de rendre temporairement indisponible les centrales des autres joueurs. Et là, ça a commencé à dégénérer ! Car évidemment, c’est une technique que Hellrick et Lula se sont dépêchés d’appliquer, grands amateurs de baston qu’ils sont ! Au détriment de Talitati et Mildiou. Me laissant tranquille et me permettant de faire mes actions "calmement".

 

J’ai beaucoup utilisé l’unique case "espionnage" du plateau, permettant d’exploiter une ou plusieurs centrales adverses. Cette action est certainement la meilleure du jeu. Je me suis focalisé sur la fabrication d’une grosse bombe au plutonium (améliorée par le sacrifice d’une petite) et ça a payé vu que ça m’a permis de gagner.

 

Ce jeu offre beaucoup de possibilité, et j’espère y jouer encore beaucoup. Très belle découverte.

31/03/15 - Manhattan Project

On est cinq à découvrir le jeu. Dans le but de construire des bombes, on prend tous nos marques afin de se constituer une petite collection de bâtiments sur lesquels placer nos techniciens. Et c'est assez rapidement qu'Hellrick décide de jouer avec ses bombardiers. Il vient m'endommager deux de mes bâtiments, dont une usine d'enrichissement d'uranium que j'allais utiliser juste après afin d'obtenir de quoi réaliser la première bombe de la partie. J'ai mis beaucoup de temps à m'en remettre.

 

Cette petite attaque l'ayant bien diverti, il récidive sur Talitati et il conseille même à Lula (qui a bien été amusé par ces deux frappes) d'en faire tout autant. Considérant qu'une alliance hostile venait d'être conclue, je propose aux deux autres joueurs d'en faire autant afin de les freiner. Mais à part des opérations d'espionnage réalisées par Fraels et moi même, il faut bien avouer que notre alliance défensive était bien lâche. C'est plutôt un climat de guerre froide, la simple construction de chasseurs et de bombardiers a suffit à appaiser le climat.

 

Pendant ce temps, discrètement, Talitati travaille à l'objectif principal du jeu : construire des bombes pour atteindre en premier les 45 points nécessaires pour remporter et terminer immédiatement la partie. Les deux agresseurs sont clairement en retard sur leur programme nucléaire, puisqu'ils ont mis plus d'énergie à se constituer une flotte aérienne destructrice et ensuite défensive, suite à une tendance paranoïaque à craindre des représailles de notre part.

 

C'est finalement, et en toute logique, les joueurs ayant agi en priorité sur leur développement qui terminent en haut du classement. Production de plutonium, enrichissement d'uranium, construction de bombes, chargement sur des bombardiers, essai de bombes au plutonium… c'est la seule voie pour générer des des points. Ma troisième place est vraiment à mettre au compte de l'attaque d'Hellrick qui est arrivée au plus mauvais moment. J'ai dû trouver de l'argent avant de pouvoir réparer mes bâtiments endommagés. Une perte de temps préjudiciable.

 

En résumé, je trouve que Manhattan Project un excellent jeu de pose d'ouvriers. L'ambiance de compétition, de disuasion et de menace est très prenante. Avec les cinq petits modules d'extensions à ajouter à l'avenir, les parties risquent d'être très agréables, et pour ma part, très attendues.

---  1 Fraels (François) 45
   2 Talitati (Vincent B) 30
   3 Mildiou (Laurent) 25
   4 Hellrick (Frédéric) 22
   5 Lula (Nicolas G) 15

Partager cet article

Repost 0
Published by Fraels, Mildiou. - dans Comptes-rendus Manhattan Project
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 22:04
11/10/14 - The Spoils

Chez Monsieur l'Ambassadeur…

Fraels, Hellrick, Mildiou, Lula, Talitati.

JJDJS Shecond Draft #1 (Shade of the Devoured Emperor + Second Edition)

Tout premier événement autour de ce CCG, The Spoils. Les participants de ce petit tournoi privé ont tous un très lourd passif avec Magic: the Gathering. Une relation dévorante, chronophage, dispendieuse et parfois obsédante pour certains. La réticence d'essayer un nouveau jeu de cartes à collectionner fût un petit peu plus facile à gérer que j'aurai pu le penser. J'ai beaucoup communiqué, écrit un petit article, acheté quelques boosters et ils sont tous là. Il reste maintenant à voir si je vais constituer une petite base de joueurs pour le futur.

 

J'ai en effet deux objectifs aujourd'hui :

1. Faire apprécier le jeu.

2. Avoir des joueurs réguliers et impliqués.

 

11/10/14 - The Spoils11/10/14 - The Spoils
11/10/14 - The Spoils11/10/14 - The Spoils

Je suis parti dès le départ avec le trade Arcanist avec ma première carte choisie, Venomous Sacspider. Ensuite je collecte quelques characters avec la capacité Covert qui sont plus difficiles à bloquer. J'ai la chance d'accumuler deux Lugubrious Finger Trap et trois Mittens of Muffled Tought, de quoi neutraliser l'agressivité de mes adversaires. Monstrous Lassitude a bien servi également.

 

 

À côté de ça, j'adjoints quelques cartes Rogues et Warlords en jouant une de leur ressources pour commencer les parties. Ces deux trades m'apportent quelques removals supplémentaires et quelques characters : Impulsive Abductress, Banana Peel, Gassy Gastornis ou bien encore Drive By Boobing.

 

 

Des bons characters, solides ou presque imblocables. Beaucoup de removals, un deck assez efficace. Une victoire et un nul par manque de temps.

Carte

    Points T1 T2 T3

1

Hellrick (Frédéric)

7 44,44% 37,04% 9
2

Mildiou (Laurent)

7

33,33%

40,74% 9
3

Fraels (François)

4 44,44% 37,04% 13
4

Lula (Nicolas G)

4 33,33% 44,44% 10
5

Talitati (Vincent B)

3 33,33% 40,74% 5

Quel fût le sentiment des participants avec cette découverte de The Spoils ? Tout le monde est d'accord pour dire que le jeu est très bon, une fois le tournoi terminé, des nouvelles parties ont été demandées. C'est un signe qui ne trompe pas.

 

Néanmoins, en ce qui concerne le futur, je suis un peu moins enthousiaste. Voici pourquoi :

 

• Fraels — Il est très motivé par le jeu, il a déjà acheté la boîte de base. C'est le seul de mes invités qui a payé les cartes jouées aujourd'hui pour repartir avec et agrandir sa collection.

 

• Hellrick — Pas d'achat, ni maintenant, ni plus tard. Mes arguments qui prouvent que The Spoils n'est pas plus cher qu'un LCG n'ont eu aucun effet. Cela l'a même incité à investir dans Netrunner, allez donc comprendre.

 

• Lula — Il a plaisanté et feint de ne pas apprécier le jeu de peur de retomber dans un modèle similaire à Magic, mais le fait d'y jouer l'a intéressé et peut-être va-t-il investir dans le jeu.

 

• Talitati — Le jeu lui a plu, l'univers des cartes l'a beaucoup amusé. Malheureusement, il rechigne à remettre de l'énergie dans un jeu à collectionner et à passer du temps à faire du deckbuilding.

 

• Mildiou — Moi, je suis conquis pas ce jeu. Je poursuivrai et on verra bien.

 

Pour résumer, mes deux objectifs du jour :

 

1. Faire apprécier le jeu. Réussi avec succès.

2. Avoir des joueurs réguliers et impliqués. C'est moins sûr, je n'en ai qu'un seul pour l'instant.

Partager cet article

Repost 0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 10:52
09/09/14 - Steam

Au club "Esprits joueurs"…

Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

150 minutes de transport de kûbes avec un soupçon d'exploitation minière.

Un nouveau plateau qui propose, de trois et jusqu'à six joueurs, de jouer sur le sud du continent africain. Il y a beaucoup de changements par rapport aux deux plateaux de la boîte de base. En voici la liste :

 

• Peu de marchandises à la mise en place. Mais il y a des mines qui vont en faire apparaître de nouvelles en cour de parties. Chaque ville commence avec un cube à sa couleur plus de zéro à deux cubes aléatoirement choisis

 

• Pas de lots de cubes dans la réserve, mais seulement les tuiles des nouvelles villes avec un seul cube de la même couleur que la ville.

 

• Urbanisation : le village doit obligatoirement avoir une voie ferrée sur sa tuile pour qu'elle soit transformée en ville.

 

• Construction des voies : Un des actions de pose de tuile peut être substituée par une prospection sur une mine se situant sur une voie appartenant au joueur actif. Si le joueur préfère améliorer son niveau de locomotive, des frais doivent être payés, même dans les règles de "Base".

 

• Pas de croissance de cité ! En effet, les nouvelles marchandises ne viendront pas des villes mais des mines. Il y a une nouvelle tuile action : la prospection. Le joueur qui a choisi cette tuile peut sélectionner deux jetons "mines" (qui ont été posés aléatoirement en début de partie) et soit explorer, soit développer la dite mine.

09/09/14 - Steam09/09/14 - Steam

À gauche, la prospection. Il s'agit de placer sur la tuile deux marchandises correspondant aux couleurs représentées sur le jeton mine qu'il faut retourner après coup. À droite, le développement. Il s'agit de retirer le jeton du plateau et d'y placer une seule marchandise d'une des couleurs illustrées.

 

• Les contrats. Avant d'expliquer, je dois préciser un petit détail ; lorsqu'une marchandise est livrée, le joueur actif peut payer 1$ pour conserver le cube devant lui. Encore une petite chose ; il y a une pile de jeton "contrats" sur le plateau et au début de chaque tour l'un d'eux va se retrouver face visible.

09/09/14 - Steam

Maintenant, le cœur du problème. À la fin de chaque tour, après la dernière phase, les joueurs peuvent, dans l'ordre du tour, honorer un des contrats visibles. Il suffit de donner trois cubes de marchandises (ceux conservés devant soi) des mêmes couleurs que le jeton et cela fait gagner autant de points que le chiffre indiqué.

 

• Les tuiles actions sont numérotées de la manière suivante : 1-Premier joueur ; 2-Premier transport ; 3-Première construction ; 4-Prospecteur ; 5-Urbanisation ; 6-Ingénieur ; 7-Locomotive. C'est important ici, puisque nous jouons avec les règle de Base.

 

• Pour finir, des montagnes, beaucoup de montagnes. Préparez-vous à occuper les vallées en premier ou bien à payer plus cher la construction des voies.

 
  Situation au tour quatre. Les finances vont encore baisser…

Explication rapide, puisque nous connaissons tous le jeu, même si on n'a pas échappé à un petit "c'est compliqué, quand même." ;-) Ce qui fût compliqué, ce sont les frais occasionnés par le terrain, tout coûte cher avec ce relief et ces rivières, parfois les deux sur un même hexagone. Payer plus de 10$ par phase de construction de voies est la norme. Ajoutez la tentation de payer 1$ après une livraison pour conserver le cube, l'urbanisation qui demande obligatoirement une voie préalable, et qu'il faille payer pour augmenter le niveau de locomotive, les finances sont dans le négatif pour une grande durée du temps de jeu.

 

L'autre particularité marquante, ce sont les mines. Premièrement parce qu'il y a peu de cubes en début de parties, et les possibilités de transport sont rares. Deuxièmement, cela demande plus de planification pour faire apparaître les cubes et les transporter. C'est néanmoins une excellente alternative à l'action de croissance de cité qui est ici absente. Évidemment, la tuile n°4, la prospection, est très demandée. Ce qui nécessite ici (nous jouons avec les règle de Base) de la planification additionnelle lors de la sélection des tuiles. Cela aurait été peut-être plus aisé avec les règles Standard, puisqu'alors, il aurait suffi de miser plus de dollars pour l'obtenir. Mais cela aurait généré encore plus de dépenses…

Mise en place ; tour quatre ; et le septième et dernier tour.Mise en place ; tour quatre ; et le septième et dernier tour.Mise en place ; tour quatre ; et le septième et dernier tour.

Mise en place ; tour quatre ; et le septième et dernier tour.

Nous avons eu une fin de partie tendue, notamment pour l'obtention de la tuile de Prospection, et des transports très rentables ont été "volés". Talitati me prive d'un superbe cube jaune qui m'aurait donné cinq points. Et lors du dernier tour, je fais de même en gagnant trois points tout en distribuant deux autres points, mais j'empêche ces deux mêmes joueurs d'en avoir fait un bien meilleur usage.

 

Un plateau vraiment intéressant qui m'a plu, et quel superbe jeu…

Carte

Sud de l'Afrique

Mildiou

Hellrick

Fraels

Talitati

SuperChaton

Base (Laurent) (Frédéric) (François) (Vincent B) (Mélanie)
Livraisons 18 12 13 9 10
Revenus 0 0 0 -2 0
Liaisons 8 9 8 6 7
Contrats 2 3 3 6 0
TOTAL 28 24 24 19 17
(Revenus)   (1) (0)    

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Steam
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 19:35
29/08/14 - Poseidon 1800 B.C.

Chez Talitati…

Fraels, Mildiou, Talitati.

160 minutes de manipulation de marché et de gestion de réseau ferroviaire dans la Grèce antique, pour peu que les anciens Grecs connaissaient déjà ces deux choses. Donc on va plutôt parler de prestige, de richesse et d'exploration.

Enfin une partie de Poseidon à trois joueurs ! (Et enfin un nouvel article sur ce blog, par la même occasion). Je n'y ai joué qu'une seule fois à quatre joueurs et toutes les parties suivantes, six en tout, le furent à deux joueurs.

 

Un "petit" 18XX qui s'éloigne par de nombreux points des standards du genre mais qui reste malgré tout un représentant abordable de cette catégorie de jeux de trains qui me fascine (à défaut d'y jouer, par manque de titres et de volontaires). Un gros jeu économique dans lequel il faut investir, développer, revendre et prendre des parts dans les compagnies adverses.

 

Pour les curieux et tout ceux qui veulent quelques informations, je vous renvoie sur la page de BoardGameGeek dédiée à ce jeu.

 

Et c'est avec Athenai que je commence cette partie. Du côté des cartes pouvoirs (équivalents des compagnies privées dans les autres 18XX), j'ai acheté P5 Archon et P1 Troja. J'étais désigné premier joueur, et donc le dernier à choisir mes cartes. J'utiliserai P1 très tard dans la partie.

 

 

Dans ce jeu, ce n'est pas tant la position de nos comptoirs qui est importante, mais bien la gestion de nos actifs boursiers. Après avoir observé le potentiel de Sparta et la manière dont Fraels la gère, je décide d'investir autant que possible dans la perspective de juteux dividendes. Malheureusement, il n'y a pas assez de marchands disponibles dans la réserve et je ne pourrais en obtenir que deux.

 

En règle générale, j'ai tenté de reproduire une stratégie que j'ai utilisée avec succès lors de mes parties à deux joueurs. Lancer une première compagnie au prix le plus bas et développer son réseau commercial au maximum, et ensuite mettre en service une seconde compagnie avec une valeur plus élevée qui servira essentiellement à acheter des navires afin que la première puisse lui acheter à un prix dérisoire.

 

La plus grosse erreur commise lors de cette partie est que je me suis trop écarté de ma stratégie. Je n'ai plus jamais injecté de marchands rouges (Athenai) pour que les autres joueurs ne puissent pas s'en procurer. Seulement, moi non plus… Je suis resté à cinq et comme la valeur boursière est très faible, mais gains finaux le sont également.

 

Ma seconde compagnie, c'est Megalopolis et j'ai mal géré son développement à l'approche des trois derniers Exploration Round. J'ai acheté un navire de meilleure qualité trop tard en préférant payer des dividendes. Malheureusement, si je m'étais abstenu pour privilégier les dernières opportunités, mes gains auraient été bien supérieurs.

 

La question que je me pose maintenant est… vais-je finalement peut-être sortir mon 18AL ? Pas tout de suite je pense, on est encore loin de bien jouer. J'ai vraiment envie d'y rejouer en tout cas…

Petit lexique :

P1 Troja : Permet d'implanter un marqueur spécial sur l'emplacement P1 du plateau. Cela ne nécessite pas la présence du bateau de découverte. Revenus : 10-5-0-0.

P5 Archon : Permet d'acquérir un marchand disponible dans la réserve sans le payer. Revenus : 50-0-0-0.

29/08/14 - Poseidon 1800 B.C.29/08/14 - Poseidon 1800 B.C.

Nations - Valeurs

Talitati

(Vincent B)

Fraels

(François)

Mildiou

(Laurent)

— Athenai

120

0

0

(x5) 600

— Thessalonike 130

(x3) 390

(x2) 260

0

— Sparta 130

(x1) 130

(x7) 910

(x2) 260

— Thebai 230

(x9) 2.070

0

0

— Larissa 75

0

(x3) 225

0

— Korinthos

0

0

0

0

— Megalopolis

110

0

0

(x4) 440

— Ambrakia

110

0

(x3) 330

(x1) 110

Drachmes   1.247 2.071 1.727
TOTAL   3.837 3.796 3.137

Partager cet article

Repost 0
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 08:10
03/06/14 - Western Town

Au club Esprits joueurs…

Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

90 minutes de retournement de charpentiers sous le soleil de l'Ouest.

J'ai lu sur Tric Trac que certains joueurs se plaignaient du déséquilibre apparent des cartes Marshall distribuées en début de partie qui donnent des ressources différentes et un bâtiment supplémentaire pour entamer la partie. Mélanie reçoit celui qui est apparemment le plus faible : le Marshall Paughson. Pas d'habitant, un seul bois, et cinq ors. Ce qui oblige presque d'utiliser le Marshall au premier tour. Les voisins savent donc quoi exploiter (chez nous on dit "retourner".) Alors moi, pour la mettre à l'aise, je lui dis tout de suite : "Avec cette carte, tu ne peux pas gagner, prépare-toi à finir dernière !"

 

 

À cause de nos positions autour de la table, je ne pourrais jamais retourner (le Marshall de) Mélanie.

Je ne peux retourner que les bâtiments de Fred et François, mes voisins. Avec énormément de mauvaise foi, je pourrais expliquer de cette manière pourquoi c'est Mélanie qui remporte la partie, mais ce n'est pas mon genre. Non. Elle réalise quand même 38 points avec seulement cinq bâtiments.

 

Pour ma part, et pour expliquer ma défaite, je commence la partie en maximisant mes habitants et l'attrait, ce qui est une mauvaise intuition en regardant l'ensemble des cartes Lincoln de cette partie. En plus ma réserve de calumets va jusqu'à complètement disparaître sous l'effet des cartes Gunsmith jouées par François et Mélanie.

 

Je ne peux pas exporter de l'or puisque j'en utilise beaucoup trop pour construire presque l'entièreté des emplacements de ma ville. Encore une autre erreur d'appréciation car la plupart de mes bâtiments ne me rapportent aucun points alors que le moindre cube d'or exporté rapporte quatre PVs en fin de partie.

 

Mon seul coup d'éclat fut de déclencher une attaque d'indien chez François qui l'a vraiment pénalisée puisqu'il n'avait plus de cowboy à force de les pendre avec Gallows. L'idéal aurait été de freiner Mélanie, mais elle était blindée de cowboys.

 

Au final, une excellente partie, comme toujours avec ce jeu.

Petit lexique :

Gallows : Orange. Jouer : Défaussez un cowboy pour le pendre pour 6 PVs en fin de partie. Ensuite, défaussez un Or pour gagner un Attrait. Exploiter : Défaussez un Or pour gagner un AttraitGagnez un Or.

Gunsmith : Base. Jouer : Gagnez un cowboy. Puis, défaussez un habitant et un Or pour gagner un cowboy et voler un calumet. Exploiter : Volez un calumet.

Homestead : Cactus / Base. Jouer : Gagnez un habitant par foyer rose. Exploiter : Gagnez deux habitants si vous avez au moins trois foyers roses.

Marshal : Cactus. Jouer : Vous pouvez défausser deux Or pour exporter l’un d’entre eux. Ensuite, jouez de nouveau une carte violette ou marron visible posée sur votre table. Puis, lancez le dé indien. Exploiter : Défausser deux Or pour exporter l’un d’entre eux.

     

SuperChaton

(Mélanie)

Hellrick

(Frédéric)

Fraels

(François)

Mildiou

(Laurent)

Foyers   (9) 6 (6) 0 (7) 2 (6) 0
Ville   38 18 22 24
Or exporté x4 12 20 8 4
Attrait x2 18 8 10 8
Habitants x1 1 1 1 0
  TOTAL   75 47 43 36

Partager cet article

Repost 0
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 21:00
09/05/14 - Hansa Teutonica

Chez Mildiou…

Bouffy, Cliodna, Fraels, Mildiou.

90 minutes de "pousse ton cylindre que j'y mette mon cube."

Une nouvelle partie sur le plateau de base. Maintenant que les autres joueurs accumulent les parties, cela devient à chaque fois plus intéressant. Mes nombreuses parties jouées me donnant naturellement l'avantage sur mes adversaires, j'ai eu plus de difficultés que d'habitude pour tenir la première place.

 

Fraels mène le jeu. Il ramasse jeton sur jeton tout en œuvrant pour connecter Arnheim à Stendal, ce qui donne sept points au premier à l'accomplir. Je tente de le freiner au maximum en occupant les comptoirs nécessitant des commerçants (cubes) pour l'obliger à utiliser ses négociants (cylindres) là où cela est nécessaire, notamment à Arnheim et Münster.Il y arrive malgré tout mais l'essentiel a été fait, je l'ai freiné.

 

L'autre aspect déterminant de cette partie est le blocage systématique de Bouffy sur la route Gröningent-Emden, celle-là même qui permet de développer la compétence Liber Sophiæ relative au déplacement. Mais c'est surtout l'unique moyen d'obtenir un nouveau négociant. Pour y arriver je dois me rabattre sur l'autre moyen, le jeton bonus permettant de développer une compétence au choix.

 

Avec mes deux négociants, je travaille pour les installer dans la ville de Coellen et même si je ne peux les placer que sur les deux emplacements les plus faibles, à cause de mon Privilegium trop faible, je récolterais malgré tout quinze points de cette manière.

 

Fraels a accéléré la partie pour que je n'arrive pas à placer le second, mais j'ai eu le temps nécessaire. Je croyais malgré tout qu'il gagnerait vu le nombre de jetons et de comptoirs qu'il possédait mais il lui manquait un petit quelque chose, comme un niveau de plus à la compétence Clavis Urbis par exemple.

 

Mildiou

(Laurent)

Fraels

(François)

Bouffy

(Vincent D)

Cliodna

(Vanessa)

Prestige 18 14 11 6
Compétences 4 4 12 4

Jetons

6 15 0 3

Coellen

15

0 9 11
Villes 8 10 6 6
Carte objectif 1 1 0 2
Réseau 2 7 1 6
TOTAL 54 51 39 38

Partager cet article

Repost 0
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 19:00
09/05/14 - Yunnan

Chez Mildiou…

Bouffy, Cliodna, Fraels, Mildiou, Talitati.

110 minutes de transport de thé.

Je ne vais même pas vous présenter les mécanismes du jeu comme je le fais généralement lors du premier compte-rendu dédié à un jeu. Pour être rapide et efficace je vais vous envoyer sur l'article écrit par GeekLette : Yunnan : règles et avis. Nous sommes cinq et c'est la seconde partie pour tout le monde. J'avais beaucoup apprécié la première et je trouve, après celle-ci, que ce jeu est vraiment excellent.

 

Je joue avec peu de marchands, mais je compense ce manque en installant des comptoirs dans les deux provinces les plus proches de Pu'er. Ce qui me permet de coller au plus près de mon cheval pour maximiser mes revenus. Malheureusement, comme je fûs un temps celui qui possédait la plus grande influence, c'est sur mes marchands que l'inspecteur applique sa sanction lorsqu'il visite la province la plus lucrative. Malgré tout, il me reste bien souvent quelqu'un pour collecter un petit cadeau.

 

L'influence, c'est important dans ce jeu, Bouffy ne vous dira pas le contraire après ce qu'il a subi. Alors qu'il génère un revenu confortable, et qu'il est donc parmi les premiers à voyager, il se fait systématiquement rejeter un frontière plus bas à chaque fois que quelqu'un d'autre voyage. Tout cela parce qu'il est le seul à être resté à zéro influence. Cela lui aura été pénalisant, jusqu'au décompte final d'ailleurs.

 

C'est Talitati qui gère le mieux ses marchands et ses infrastructures, privant Fraels et moi-même de construire une maison de thé. En seulement deux tours de jeu il dépasse la case des 80 points qui est une condition du déclenchement de la fin de la partie.

 

Talitati

(Vincent B)

Informaticien

Mildiou

(Laurent)

 

Cliodna

(Vanessa)

 

Fraels

(François)

Logisticien

Bouffy

(Vincent D)

 

Piste de scores 99 69 47 64 31
Yuans (3:1) 0 1 3 3 7

Cadeaux

12 15 3 0 6

Frontières

4

0 16 1 1
Influence 1 1 9 1 0
Maisons de thé 24 0 0 0 24
TOTAL 140 86 78 69 69
(Influence)       (1) (0)

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Yunnan
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 09:48
24/01/14 - Wildcatters

Chez Mildiou…

Fraels, Lula, Mildiou.

120 minutes de flux financiers et pétroliers.

Une fois n'est pas coutume voici un compte-rendu un peu particulier, qui ressemble plus à un debriefing des règles. En effet, après une relecture des règles et un passage sur le forum de BGG, voici la liste de ce qui n'a pas été fait exactement de la bonne manière lors de notre première partie de Wildcatters :

• Le forage. Je fais ici mention de l'action permettant de transformer une foreuse en pompe pour 8$. Les adversaires présents dans la région peuvent ensuite également faire de même en payant 3A au joueur actif. Le forage peut avoir lieu une seule fois par région sur toute la durée de la partie.

 

• Le transport. Le joueur actif peut décider de transporter des barils vers des raffineries en payant 4$. Les autres joueurs présents dans la région peuvent également le faire après le joueur actif. Tous les joueurs désireux de transporter doivent payer 4$. Et non… nous avions bien fait. Seul le joueur actif paie 4$ pour laisser la possibilité à tous les joueurs de transporter un baril par site.

 

• Les jetons Wildcatter. Les enchères réalisées pour acquérir un de ces jetons doivent être honorées en payant des A et non des $. Ce qui est plus facile puisque la possibilité de faire un emprunt existe pour les A et non pour les $. De plus, les $ dépensés par erreur à cet effet nous ont privés de plusieurs transports.

 

Tout le reste a été fait correctement.

 

Pour être franc, lors des trois premiers tours, je ne savais pas très bien vers quoi j'allais. J'ai même construit une seconde raffinerie dès le deuxième tour, ce qui ressemble à 12 dollars gaspillés beaucoup trop tôt. En fait, il y a eu beaucoup d'argent gaspillé à cause de notre méconnaissance du jeu qui s'avère bien plus tactique et opportuniste que stratégique. Il y a également un autre aspect que nous avons mal évalué, c'est le côté collaboratif pour extraire un maximum de pétrole au sein d'une région de prospection.

 

Pour ma part, une grosse envie d'y rejouer, surtout à quatre joueurs pour profiter du nombre accru d'interractions potientielles.

Situation à la fin de la partie. À cause d'erreurs de règles, notamment avec les enchères pour les jetons Wildcatter, plus de barils auraient dû être transportés.

Situation à la fin de la partie. À cause d'erreurs de règles, notamment avec les enchères pour les jetons Wildcatter, plus de barils auraient dû être transportés.

 

Fraels

Mildiou

Lula

  (François) (Laurent) (Nicolas G)
Piste de score 21 31 22
Emprunts -1 -1 -1
Jetons Wildcatter 20 2 6
Royal Dutch Petroleum 4 0 8
Standard Oil 4 8 0
Anglo-Persian Oil 8 0 4
Pacific Coast Oil 0 8 4
Fortune en $ 8 0 4
Amérique Nord 7 0 7
Europe 0 10 5
Russie 0 5 10
Amérique Sud 10 5 0
Afrique 0 0 0
Asie 10 5 0
Australie 0 0 0
TOTAL 91 73 69

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...