20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:07

Cap - Puerto Rico

 

Chez NessBouffy

Bouffy, Cliodna, Mildiou, Talitati.

95 minutes de jeu. 

obrMildiou

Deuxième dans l'ordre du tour avec une plantation d'indigo. Bouffy, qui est à ma gauche, se satisfait déjà de recevoir une plantation de maïs. Je m'achète une grande teinturerie d'emblée et je suis le premier à produire de l'indigo pendant que Bouffy se charge du maïs. Vanessa amasse les tuiles plantations et les carrières grâce à son Hacienda (1), comme à son habitude. Talitati essaie simplement de son côté de se rappeler comment fonctionne ce jeu.

Face à la pénurie des carrières qui partent très vite, je m'oriente vers une stratégie commerciale avec, chronologiquement, la construction d'un Petit marché (2), d'un Comptoir (3) et d'un Grand marché (4). C'est à ce moment là que je me fais concurrencer par Talitati sur l'indigo et par Bouffy sur le café. Les phases du Capitaine sont rarement à mon complet avantage, surtout que je n'ai pas d'Entrepôt (5).

Je peine à accumuler les neuf ou dix doublons nécessaires pour contruire un grand bâtiment (parce que j'ai bêtement acheté un Quai (6) sans jamais l'utiliser). Tout le monde en a un et Talitati déclenche la fin de la partie avec une phase du Maire. Je n'ai plus qu'un seul rôle à choisir et je n'ai donc jamais eu mon grand bâtiment. Même si j'en avais eu un, j'étais trop faible pour terminer autrement qu'à la dernière place. Quatres joueurs producteurs et exportateurs dont trois qui le font mieux que moi.

 

Petit lexique :

(1) Hacienda : +1 plantation face cachée de la réserve (Paysan).

(2) Petit marché : +1 doublon par vente (Marchand).

(3) Comptoir : Vendez un même type de marchandise (Marchand).

(4) Grand marché : +2 doublons par vente (Marchand).

(5) Petit entrepôt : Entreposez une type de marchandise (Capitaine).

(6) Quai : Navire privé (Capitaine).

 

 

Bouffy

(Vincent D)

Talitati

(Vincent B)

Cliodna

(Vanessa)

Mildiou

(Laurent)

PVs  34 31 15 19
Bâtiments 15 14 17 14
Bonus 8 7 14 0
TOTAL 57 52 46 33

Partager cet article

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 22:37

Cap - Puerto Rico

 

Chez NessBouffy

Bouffy, Cliodna, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

120 minutes de jeu. 

obrMildiou

Démarrage plutôt moyen en ce qui me concerne. Il y a trop de plantations de café lorsque je démarre la partie avec le rôle du paysan. Je n'ai pas du tout envie d'être en concurrence pour charger les bateaux, alors je prends de l'indigo. De toute manière, je n'ai pas du tout axé ma stratégie sur la production et l'expédition de marchandises. D'autres vont le faire bien mieux que moi et tenter de les suivre n'aurait pas forcément fonctionné.

C'est après quelques tours que j'ai choisi ce que j'allais développer : la construction de bâtiments. Je tente de profiter de toutes les phases du bâtisseurs déclenchées. À chaque fois que je peux en profiter d'une, je marque des points et j'améliore ma condition. Il n'y en a qu'une où j'ai été obligé de rien construire.

Pour que cela fonctionne, j'ai besoin d'argent. Je commence avec un Petit marché (1), pluis un Grand marché (2) et pour conclure, un Comptoir (3). Avec tout ça, je peux vendre un simple tonneau de maïs pour trois ou quatre doublons. Avec la sélection du rôle du chercheur d'or dès qu'il est intéressant, je suis souvent assez fortuné pour m'acheter des bâtiments. Ce n'est même pas pour profiter de leurs pouvoirs, mais simplement pour leurs PVs.

Le but est de me procurer un, voire deux grands bâtiments. Et puisque les autres n'avaient pas les moyens de le faire quand je le pouvais, ça a fonctionné. Le premier choisi est évidemment l'Hôtel de ville (4) puisque je n'ai que des bâtiments mauves dans ma ville, excepté une simple plantation d'indigo. À la toute fin de partie, je peux me prendre la Forteresse (5) pour six PVs bonus supplémentaires.

Puisque j'ai entre-autres un Petit entrepôt (6), je peux stocker mes marchandises (seulement du maïs et de l'indigo) alors que s'annonce la fin de la partie. Juste avant que Vincent ne déclenche l'ultime rôle du Maire, je réalise une expédition de maïs qui me rapporte huit PVs, plus que tout ce que j'ai gagné de cette manière pendant l'entièreté de la partie. Ce seul chargement rentable pour moi et mes deux grands bâtiments me font passer devant Vanessa qui avait développé une bonne stratégie mixte.

 

Petit lexique :

(1) Petit marché : +1 doublon par vente (Marchand).

(2) Grand marché : +2 doublons par vente (Marchand).

(3) Comptoir : Vendez un même type de marchandise (Marchand).

(4) Hôtel de ville : 1 PV pour chaque bâtiment mauve (Bonus).

(5) Forteresse : 1 PV par multiple de trois colons (Bonus).

(6) Petit entrepôt : Entreposez une type de marchandise (Capitaine).

 

 

Mildiou

(Laurent)

Cliodna

(Vanessa)

Hellrick

(Frédéric)

Bouffy

(Vincent D)

SuperChaton

(Mélanie)

PVs  15 20 15 31 19
Bâtiments 18 18 21 4 14
Bonus 14 7 8 0 0
TOTAL 47 45 44 35 33

 

Cap - Cargo Noir

 

Chez NessBouffy

Bouffy, Cliodna, Hellrick, Mildiou, SuperChaton.

100 minutes de jeu. 

obrMildiou

Si j'ai pu ignorer presque complètement les bateaux lors du jeu précédent, ici, on a bien vu que je n'ai sais pas m'en servir correctement. Je remporte très peu de cargaisons alors que cela n'a pas l'air du tout difficile pour les autres. Je me dis que ça va finir par arriver et que je vais pouvoir me payer une grosse carte,… mais non.

Pendant que je vois les autres s'acheter des tripots, des paparazzis ou même des amis, je ne possède qu'un cargo supplémentaire et qu'un entrepôt. Et je ne peux acheter aucune carte de grose valeur lors de mes derniers tours.

Pour me rassurer, je dirais que l'on ne contrôle pas beaucoup de choses dans ce jeu, que les actions des autres joueurs ne sont qu'un générateur d'aléatoire, mais ça serait peut-être de la mauvaise foi.

 

Bouffy (Vincent D) 120
Hellrick (Frédéric) 100
SuperChaton (Mélanie) 90
Cliodna (Vanessa) 70
Mildiou (Laurent) 55

Partager cet article

Repost 0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 22:31

Cap - Puerto Rico

 

En la casa de Cliodna y Bouffy

Bouffy, Cliodna, Fraels, Lula, Mildiou.

240 minutes de jeu (et ouais, 240 !) 

obrFraels

Je commence avec du maïs et me retrouve vite sans doublons. Je vais donc faire quelques tours avec soit le Chercheur d'or soit des rôles non utilisé pour un peu me renflouer.
Je me lance également dans le café, vu que ça rapporte pas mal. J'essaye un peu d'aller charger mes cafés sur un des bateaux mais ceux-ci sont souvent occupés par Mildiou ou Bouffy.
Je vais donc opter pour une toute autre stratégie, qui sera payante. En effet, grâce au café qui me rapporte pas mal, je vais acheter beaucoup de bâtiments qui me permettront de terminer premier à la fin de la partie.

 

 

Fraels

(François)

Mildiou

(Laurent)

Cliodna

(Vanessa)

Bouffy

(Vincent D)

Lula

(Nicolas G)

PVs  8 22

10

25 20
Bâtiments 25 16 19 11 12
Bonus 15 5 9 0 0
TOTAL 48 43 38 36 32

Partager cet article

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 23:31

HamburgumHamburgum Londinium. J'utilise à nouveau la même stratégie que la dernière fois : peu de bâtiments (deux brasseries) et l'acquisition prioritaire de deux types de tuiles donations : d'une part les tuiles valorisant les navires à quai et d'autre part les tuiles valorisant le nombre de tuiles donations elles-mêmes.

À part la bière, je produis donc peu de marchandises mais je vais pouvoir m'enrichir quand même grâce à mes quatre navires dans le port. Une fois que ma situation favorable dans celui-ci sera établie, plus personne ne va y ajouter de nouveaux bateaux. Cela me laissera tout le temps nécessaire pour faire plusieurs donations et prendre trois tuiles navires.

Dans un second temps, vu que la partie avance bien, il ne me reste plus qu'à préparer un deuxième gros coup sur la case Église. Avec la possession d'une cloche, je vais faire quatre donations en une fois qui me permettront de gagner la dernière tuile navire restante et trois tuiles pour les donations elles-mêmes. Ce qui fait que j'ai gagné en tout 32 PPs grâce à mes navires et 32 PPs pour les donations dont 27 au dernier tour.

À partir du moment où personne ne chamboule les positions dans le port et que tout le monde délaisse les tuiles valorisant le nombre de donations faites, j'ai choisi la stratégie la plus facile. J'ai une fois encore ignoré les bâtiments en me contentant de peu, ce qui implique d'aller moins souvent sur Marché pour acheter/vendre et également d'être obligé de m'arrêter plus souvent sur les trois cases Tissu, Bière et Sucre. Mais ça a plutôt bien marché.

 

Erreur de règle : Quand un joueur se pose sur la case Église, il peut faire plusieurs donations, mais uniquement dans une seule église.

Erreur signalée par beri sur Tric Trac. Merci à lui.

 

Laurent 75
Frédéric 52
Vanessa 45
Vincent D 41
Mélanie 36

 

Puerto RicoPuerto Rico. Du café alors que j'aurais dû choisir du tabac. Pas de carrière. Pas de grand bâtiment. Début de partie très lent, le temps de me procurer ma Brûlerie de café.

Mais… malgré ça, dans le deuxième tiers de la partie, je peux vendre mon café pour m'acheter un Grand marché (Marchand : +2 pièces) et un comptoir (Marché : Vendre une marchandise déjà vendue.) Ce qui me donne les moyens de me procurer un Quai (Capitaine : Navire personnel) et un Port (Capitaine : +1PV par chargement) pour orienter ma stratégie sur l'expédition des marchandises (indigo, maïs et café) dans le dernier tiers de la partie.

Un tour de plus aurait été nécessaire pour que je puisse m'acheter un grand bâtiment mais tout le monde l'a compris et personne n'a intérêt à ce qu'il y en ait un, surtout Vincent qui finit avec le même score que moi mais avec plus de marchandises et doublons pour nous départager.

 

  Vincent D Laurent Vanessa Mélanie Frédéric
PVs  40 33 31 25 17
Bâtiments 11 18 11 13 15
Bonus 0 0 7 5 8
TOTAL 51 51 49 43 40
(*) (4) (2)      

(*) Marchandises et doublons restant.

Partager cet article

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 08:46

Deux parties ce soir avec deux jeux exceptionnels et deux nouveaux records personnels : je n'ai jamais fait aussi peu de points à Hansa Teutonica et je n'ai jamais fait autant de points à Puerto Rico.

 

Hansa TeutonicaHansa Teutonica Ost-Erweiterung. Sur cette carte, les négociants (cylindres) ont un peu plus d'importance que sur le plateau de base. Notamment à cause des routes maritimes qui ont des emplacements sur lesquels il est obligatoire de poser un négociant. Et si un joueur veut réaliser la connexion Est-Ouest qui va de Lübeck à Danzig, la ville de Malmö ne laisse qu'un espace pour un commerçant (cube), et en deuxième position.

La ville de Breslau est donc importante dans cette optique. Elle est au sud du plateau, mais Breslau est associée à la compétence Liber Sophiæ, le seul moyen d'obtenir de nouveaux négociants. Celui qui contrôle Breslau est assuré d'engranger quelques points lorsque les joueurs vont revendiquer une des deux routes y menant. La nature des comptoirs de Breslau est intéressante : le premier demande un marchand et un Privilegium blanc, le deuxième demande un négociant et un Privilegium orange, le dernier demande quand à lui un marchand et un Privilegium noir. Pas facile de reprendre la majorité.

Nicolas va exploiter cela à son compte. Le premier comptoir de Breslau reçoit un de ses marchands. Pour gagner des points comme lui, Frédéric va placer un de ses marchands à Frankfurt à l'extrémité d'une des deux routes. Nicolas pour verrouiller encore plus sa position dans la région, place un marchand à Krakau, à l'extrémité de la seconde route.

Celui qui tente de développer sa compétence Liber Sophiæ donne donc soit deux points à Nicolas, soit un point à Nicolas et Frédéric. On sait que la partie va être courte, avec des petits scores. Chacun tente de trouver une alternative pour gagner des points au plus vite.

Mélanie est celle qui avait le plus de chance de rattraper Nicolas. En effet, elle a choisit Clavis Urbis et un réseau de cinq villes reliés, mais la partie va trop vite et elle se clôture avant qu'elle ait eu l'opportunité d'en ajouter plus.

Je tente sans trop d'espoir de relier Lübeck à Danzig pour gagner 7 PP, mais c'est trop long et de toute manière insuffisant pour remonter. Je ne m'attendais pas à faire aussi peu de points.

Excellente partie.

 

  Nicolas G Mélanie Frédéric François Laurent
Prestige 20 5 15 6 2
Compétences 4 0 0 4 4
Jetons 1 1 0 1 3
Königsberg 0 0 0 0 0
Villes 6 12 6 6 6
Carte objectif - - - - -
Réseau 2 10 2 2 2
TOTAL 33 28 23 19 17

 

Puerto RicoPuerto Rico. Je commence par choisir une plantation de café et une Baraque de chantier (Paysan : carrière plutôt qu'une plantation.) Je table sur la production de café afin de gagner le maximum d'argent et me payer des bâtiments à prix réduit grâce à plusieurs carrières.

Les autres produisent et expédient déjà alors que je m'achète enfin ma Brûlerie de café. Mais j'ai à ce moment trois carrières qui sont occupées et qui vont réduire les coûts des autres bâtiments dont j'ai besoin.

En plus des deux champs de café, je possède également trois champs de maïs qui me permettront de commencer à gagner des PVs en participant aux expéditions. Mais avec quatre adversaires, les ressources sont nombreuses et je ne suis pas assuré de pouvoir expédier ni même vendre mon café puisque Mélanie en fait aussi.

Plutôt que de choisir un Entrepôt, je vais m'acheter un Comptoir (Marchand : Vendre un même type) pour être sûr de continuer à gagner beaucoup d'argent, et un Quai (Capitaine : Navire personnel) pour continuer à marquer des PVs en expédiant mon maïs. L'argent rentre régulièrement, les PVs également, et chaque phase de Bâtisseur est une occasion supplémentaire de gagner d'autres PVs.

Je vais optimiser mes gains grâce à un Port (Capitaine : +1PV par chargement) et surtout construire trois grands bâtiments. Le premier a été logiquement l'Hôtel de ville (1PV par bâtiment violet) puisque je n'ai quasiment que des bâtiments violets. Vu le nombre de PVs en jetons qui s'annonce prometteur, le deuxième a été la Douane (1PV par tranche de 4PV en jetons.) Le dernier est acheté en toute fin de partie et les trois joueurs à choisir un rôle après moi se sont bien gardés de déclencher une phase du Maire pour que je ne puisse pas l'occuper : C'est la Résidence (4/5/6/7PVs pour 9/10/11/12 cases îles occupées.)

Une stratégie qui a démarré plus tard par rapport aux autres, mais la combinaison du Comptoir, du Quai et du Port est très efficace. Je ne m'attendais pas à faire autant de points.

Excellente partie.

 

  Laurent Mélanie François Frédéric Nicolas G
PVs  36 27 31 22 26
Bâtiments 24 16 18 16 11
Bonus 16 8 0 5 0
TOTAL 76 51 49 43 37

 

Partager cet article

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:05

7 Wonders 07 Wonders. Pour une fois, je joue une carte militaire lors du dernier tour de l'âge I parce que je n'avais pas trop le choix. Cette carte me fera gagner contre mes deux voisins (dont ma fille Élisa). La même situation m'arrive à la fin de l'âge III avec en plus une Guilde des stratèges qui fait que, sans le vouloir, je vais gagner 26 points grâce aux armes.

François, qui contrairement à son habitude, tente de ne pas jouer agressivement à coup de cartes rouges, choisit le développement scientifique. Malheureusement pour lui, quelques cartes se "perdent" sous les merveilles et dans la défausse.

Pour le reste, tout est en dessous…

 

 

Laurent

Alexandrie B

Vincent D

Gizeh B

François

Babylone B

Vanessa

Halicarnasse A

Nicolas

Éphèse A

Élisa

Olympe B

Conflits 18 12 -3 -6 10 -3
Trésor 2 4 4 8 4 6
Merveille 7 20 3 3 10 5
Civil

11

12 12 26 19 6
Commerce 0 8 0 6 3 12
Guildes 23 0 6 0 0 9
Sciences 0 1 31 10 0 0
Leaders - - - - - -
TOTAL 61 57 53 47 46 35

 

Funkenschlag - DEFDie Ersten Funken. J'ai su me placer dans les zones de chasse sans jamais de difficulté et j'ai eu la possibilité de gagner de la nourriture assez facilement. Il y a eu a un moment beaucoup trop de monde qui allaient cueillir des baies, et j'ai laissé tomber malgré mes trois emplacements pour une autre ressource (je ne sais plus laquelle) dont j'étais sûr d'en avoir suffisamment pour mes besoins d'expansion.

Je suis resté premier joueur pendant presque la totalité de la partie, et lors du dernier tour avec les places qu'il me reste, j'ai juste les quinze nourritures nécessaires pour déposer mon quinzième membre de clan en jeu. Et parce qu'il n'est possible que d'en poser cinq en un seul tour, François ne sait pas me rejoindre.

 

    Taille du clan Nourriture
1 Laurent 15 0
2 François 14 12
3 Vanessa 14 10
4 Vincent D 10 2

 

AlhambraAlhambra. On a deux joueurs qui surveillent les majorités en place et tentent de gagner celles qui leurs manquent. Ces deux là sont premiers. J'avais la majorité dans les tuiles mauves, mais François va prendre ma place. Élisa fait mieux que moi alors qu'elle était dissipée et passait plus son temps à discuter avec Vanessa (tiens, y aurait-il un lien avec son score ?)

 

    1er décompte 2e décompte 3e décompte  
    Palais Murs Palais Murs Palais Murs TOTAL
1 François 1 5 19 11 53 6 104
2 Vincent D 3 3 25 5 44 9 89
3 Élisa 4 8 12 8 30 8 70
4 Laurent 6 3 17 5 33 15 65
5 Vanessa 2 2 9 4 30 4 47

 

Puerto RicoPuerto Rico. Le gros exportateur de maïs. Voilà ce que je voulais faire,… le monopole, des chargements massifs, pleins de Points de Victoire. Le monopole, je l'avais presque : cinq tuiles chez moi et trois ou quatre chez trois autres joueurs. Les chargements massifs, je n'ai eu la chance que d'en effectuer trois. À deux reprises, Vincent D sélectionne le rôle de Capitaine trop tôt pour moi et je suis obligé de balancer tout mes tonneaux à la flotte.

J'ai fait une grosse moitié de la partie sans argent. Toutes les phases de Bâtisseur me passent sous le nez et j'ai donc assez peu de bâtiments. Avec une reconversion tardive dans le café, j'arrive malgré tout en fin de partie à m'acheter quelques bâtiments mais j'ai parfois fait des choix peu judicieux.

L'idéal aurait été évidemment d'avoir un Quai, mais j'étais trop pauvre pour ça. J'en ai eu un, mais bien trop tard : deux tours avant la fin. Il va falloir que je m'entraîne sur mon iPad.

 

  Vincent D Vincent B Laurent François Vanessa
PVs  43 34 32 17 14
Bâtiments 13 12 12 16 15
Bonus 0 0 0 7 7
TOTAL 56 46 44 40 36

Partager cet article

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 07:50

Deux jeux cousins ce soir : le grand Puerto Rico et le jeu de carte inspiré de celui-ci qui aurait dû devenir San Juan, mais qui est devenu Race for the Galaxy et c'est mieux ainsi.

 

Puerto RicoPuerto Rico. J'ai essayé de miser sur la production de maïs, mais j'ai vite rencontré trop de concurrence, surtout de la part de Vanessa qui en produit autant que moi, mais avant moi (elle est assise à ma droite.) Ma deuxième ressource cultivée est l'indigo, mais là aussi trop de monde en font, j'aurais du choisir autre chose.

Je manque d'argent, et pour m'assurer des revenus et parce que mes ressources sont les plus communes, je dois construire un Comptoir et un Grand Marché mais cela me prend beaucoup de temps pour rassembler les sommes nécessaires. Une fois fait, je peux toujours vendre de l'indigo pour trois doublons si ma place dans l'ordre du tour est favorable.

Les doublons, ils sont chez Vincent et Mélanie. Lui grâce au Petit Marché et au Grand Marché qui lui permettent des revenus juteux avec la vente de café. Elle, grâce à la Manufacture qui lui donne des doublons selon le nombre de ressources différentes produites, et ça c'est de l'argent qui vient sans déclencher une phase particulière, un gain de temps appréciable.

Je fais quelques chargements massifs de maïs grâce à mon Quai, mais seulement si j'ai pu produire du maïs pas trop tard dans l'ordre du tour et qu'il en reste après que Vanessa se soit servie. C'est-à-dire : pas souvent.

Quand vient le moment d'acheter des grands bâtiments pour les autres, je suis trop court d'un doublon. Je ne saurais jamais en acheter un car la fin de partie arrivera trop vite à cause de Mélanie qui construit les derniers espaces disponibles dans sa ville.

Mais de toute façon, que la partie dure quelques tours de plus n'aurait rien changé du tout. Vincent est loin devant, il peut charger des marchandises ou acheter un bâtiment à chacune des phases associées. Ça faisait un petit temps que la victoire lui était assurée.

 

  Vincent D Mélanie Frédéric Laurent Vanessa
PVs  27 16 16 21 11
Bâtiments 24 24 16 13 14
Bonus 5 5 4 0 0
TOTAL 56 45 36 34 25

 

Race for the Galaxy 0Race for the Galaxy. Pour ne pas nous lancer dans une partie trop longue, on fait deux groupes avec trois joueurs pour La Havane et deux pour Race for the Galaxy. C'est la boîte de Fred avec les deux premières extensions, sans le Prestige donc (je préfère de loin avec le Prestige.) Mon monde de départ est la Cantina rebelle et l'Usine Alien endommagée en face.

Pour compenser le fait qu'il va piocher cinq cartes (et plus avec les bonus) à chaque phase de consommation grâce à la vente de sa ressource alien, je vais favoriser la pose de cartes qui me permettent de piocher lors de la phase de production. S'il veut piocher en phase IV il est obligé de déclencher une phase V, et c'est là que moi je pioche.

Heureusement pour moi, il peine à trouver des mondes qui ont un pouvoir de consommation intéressant et je peux essayer de le rattraper avant qu'il ne réussisse à en mettre en jeu. Je vais miser sur les développements à 6. Grâce à l'accumulation de réducteurs de coûts (Crédits à l'investissement, Fédération Galactique, Recherche Pan-Galactique), je vais en poser quatre mais ils ne vont pas m'apporter suffisamment de PV car le reste de mon tableau n'est pas assez diversifié.

En attendant qu'il choisisse de produire, le plus souvent je choisis d'explorer. Et avec tous ses bonus d'explorations, il est autant avantagé que moi. Mais si je veux trouver des développements à 6 ou des mondes avec beaucoup de PV, je suis bien obligé d'explorer.

Après l'avoir dépassé en nombre de PV dans le tableau vers le milieu de partie, il remonte grâce à ses pioches massives et à mes explorations. En fait, la différence se joue sur les objectifs : il en a trois et rien de mon côté.

 

  Frédéric Laurent
Jetons PV 8 2
Objectifs 11 0
Dev. 6 6 18
Prestige - -
Tableau 22 19
TOTAL 47 39

 

Partager cet article

Repost 0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 10:12

Destination les caraïbes ce soir avec deux îles : la Jamaïque et Porto Rico.

 

Banner - Jamaica

Jamaica. Les enfants aiment bien quand on a "des-invités-qui-viennent-jouer" car je leur laisse le choix du premier jeu de la soirée avant qu'ils nous quittent pour aller dormir. Nicolas est très content de pouvoir sortir sa boîte de Jamaica et d'installer le matériel. Comme on est sept, je vais les laisser jouer sans moi.

Élisa commence de manière agressive et efficace avec plusieurs combats tous victorieux et un petit trésor que personne n'arrivera à lui voler. Nicolas, lui, joue de manière dissipée et fait un peu n'importe quoi mais il s'amuse (c'est quand même ça le plus important.)

Il y a clairement Vincent B et Élisa qui sont au-dessus et les quatre autres navires sont loin derrière et ces derniers enchaînent les combats pour se refiler un trésor maudit -2 qui passe de mains en mains. Les deux cartes trésors d'Élisa +3 et +7 ne lui suffisent pas pour gagner.

 

  Vincent B   Élisa  Vincent D Nicolas G Vanessa Nicolas
Position 15 15 2 -5 -5 -5
Doublons 8 1 3 10 0 0
Trésors 5 10 0 0 7 -3
TOTAL 28 26 5 5 2 -8

 

Banner - Puerto RicoPuerto Rico.  Pour faire connaître un grand classique de l'école allemande à Nicolas G (amateur d'Améritrash), Puerto Rico est un bon candidat.

Vincent fait un départ intéressant et il sera le premier à produire seul et à envoyer des barils sur les navires pour des Points de Victoire. De mon côté, je tentais de me lancer dans la production de maïs mais c'est un peut malgré moi que je me retrouve avec des plantations d'indigo. Mais comme j'ai fait le choix d'acheter le Refuge comme premier bâtiment, mes plantations et carrières arrivent avec un colon et ça m'aide énormément.

Lors des phase du producteur et du marchand, je ne suis pas celui qui en profite le mieux, mais les bâtiments que je construits en parallèle vont m'assurer un nombre conséquent de PV.

En choisissant des rôles délaissés (avec des doublons dessus) et en vendant de l'indigo pour trois ou quatre doublons (j'ai un Grand marché), j'arrive à acheter un grand bâtiment grâce à mes trois carrières. Le premier est la Forteresse (1 PV / 3 colons) qui me donnera 7 PV grâce à tous mes colons que j'ai attirés avec mon Refuge. Le second est l'Hôtel de Ville (1PV / bâtiment violet) pour 9 PV à la fin de la partie.

C'est d'ailleurs moi qui vais décider de la fin de la partie en choisissant le bâtisseur pour mon dernier bâtiment violet. Parce que je pensais qu'ils avaient plus de PV cachés, j'ai préféré terminer au plus tôt car avec une autre phase du capitaine ou même du maire, je laissais la possibilité aux autres de réduire l'écart.

 

  Laurent Vanessa Vincent D Nicolas G
PVs  16 14 19 22
Bâtiments 23 21 22 10
Bonus 16 7 0 0
TOTAL 55 42 41 32

 

Partager cet article

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:02

Le gros morceau de la soirée est Imperial à trois joueurs. C'est ma deuxième partie après des années et beaucoup de choses ont changé depuis lors. Mais avant ça, et en attendant d'être trois on fait une partie de Puerto Rico HD sur iPad.

 

Puerto Rico HDPuerto Rico HD. Sur iPad, à deux joueurs. En fait on était trois car on a invité Maria à nous rejoindre. Maria est une des intelligences artificielles du jeu et elle est de niveau "moyen". Comme c'est la première partie de Christian à Puerto Rico, j'explique les règles rapidement et on se lance.

C'est beau, les petites animations sont plaisantes; les plantes qui poussent dans les champs, la fumée qui s'échappe des cheminées. Tout est visible sur l'écran, bien compacté. Quand je vois ce jeu et que je pense à Caylus qui va aussi arriver sur cette plateforme, ça donne vraiment envie de s'en procurer un.

J'ai un peu tâtonné avec l'interface et j'ai acheté un Dispensaire (+1 colon avec une nouvelle plantation) sans le vouloir, mais ça m'a bien été utile finalement. Je me spécialise dans l'indigo et le maïs et leur expédition sur les navires. Et pour être sûr de gagner des PV, je fais l'acquisition d'un Quai qui fait office de bateau privé. Je vais aussi produire un peu de café juste pour avoir des revenus plus important lors de la phase du Marchand.

La fin de la partie arrive trop vite pour moi car je n'ai pas pris le temps de construire un grand bâtiment. C'est la première fois depuis que je joue à ce jeu (cinq parties seulement) que je gagne autant de jetons de PV, dommage que le temps m'a manqué pour acheter la Douane (1 PV par tranche de 4 PV en jetons.)

 

  Maria (IA) Laurent Christian
PVs  31 34 24
Bâtiments 21 14 14
Bonus 4 0 4
TOTAL 56 48 42

 

ImperialImperial. À l'époque de ma préhistoire ludique, je jouais à Risk et ensuite Risk Édition Napoléon. Et de temps en temps, on se réunissait pour faire quelques parties de jeux comme Munchkin, Eollis et d'autre dont je ne me souviens même pas du nom parce que le but de la soirée c'était bien de rigoler et de boire des bières. Les règles étaient exposées de manière grossière et des ajustements en cours de partie étaient courants.

En ces temps d'obscurantisme donc, un jour, je vois ce jeu installé sur la table et je me dis : "ah ouais excellent, un Risk amélioré…" Il va sans dire que je n'ai absolument pas su jouer correctement à Imperial, ni même compris comment ça marchait avec cette approche.

Maintenant que je suis sorti de la préhistoire et que je comprends l'intérêt des "vrais" jeux, j'ai enfin l'opportunité de faire ma deuxième partie d'Imperial. J'ai eu l'occasion de jouer à d'autres titres de Mac Gerdts comme Navegador et Hamburgum qui reprennent le système de la roue (ou "rondelle"), et la progression sur cet outil m'est plus familière que lors de ma première partie d'Imperial ou ça m'ennuyait carrément.

Autant à Navegador, j'ai tout de suite compris à la lecture des règles comment devenir riche et le rester, autant à Imperial c'était mystérieux. Ça n'est devenu plus clair qu'une fois arrivé en milieu de partie. On a joué les premiers tours de jeu en réfléchissant collectivement à la pertinence des actions possibles et à comprendre comment s'organisent les flux financiers entre la banque, les nations et les joueurs.

Les pays de départ sont  :

Christian : Autriche-Hongrie et Royaume-Uni.

Laurent : Allemagne et France.

Vincent : Russie et Italie.

Comme tout le monde, je vais développer les usines et les armées des deux pays qui sont à ma charge et ensuite faire quelques conquêtes mais sans interférer entre grande puissances, c'est la cohabitation pacifique. Lors d'un passage sur la case Investor, la France va m'être prise par Vincent et je vais la récupérer dès que cela sera possible. Les caisses du pays sont pleines après ça. Christian et Vincent après quelques achats vont finir par s'échanger le contrôle du Royaume-Uni et de la Russie.

Le jeu démarre vraiment lorsque les arrêts sur la case Taxation deviennent intéressants. Je fais grimper la puissance de mes deux pays, et leurs obligations vont être achetées par mes adversaires car les PV en fin de partie risquent d'être importants. Je vais aussi acheter ce qu'il faut pour m'assurer de garder le contrôle de ces nations jusqu'à la fin. Comme tout le monde à des intérêts dans ces deux pays, je suis plutôt tranquille du côté militaire et je dois subir très peu de menaces. Même le front russe massivement armé sera vide après que Christian ait déplacé toutes ses forces vers le sud pour s'occuper de l'Italie.

C'est en jouant à Imperial que l'on comprend des phrases comme "cette guerre était inévitable". Je dois permettre à mes deux pays de s'étendre et le Royaume-Uni est une menace et c'est pourquoi les Britanniques sont mis à mal par la France et l'Allemagne avec une seule usine non occupée. Après quelques escarmouches entre Français et Allemands, les forces militaires disparaissent et la Taxation est plus efficace. "Une bonne petite guerre, c'est ça qu'il vous faut…"

J'aurais dû gagner. À un moment, mes deux pays sont les plus avancés sur l'échelle de puissance et si je taxais avec l'Allemagne, je gagnais. Mais j'ai été trop gourmand, je voulais investir une dernière fois pour acheter des obligations françaises ou russes. Et l'opportunité de finir la partie ne se présentera plus. Le réveil du Royaume-Uni fût brutal pour l'Allemagne qui est déjà attaquée sur le front est par les Russes. Impossible de taxer après ça, le pays est muselé. J'ai quand même la possibilité d'investir en Russie qui gagne spectaculairement en puissance à la fin de la partie et dépasse toutes les autres nations. L'imposante Russie taxe une dernière fois, gagne dix points de puissance et termine comme nation victorieuse.

La plupart des trésors nationaux sont complètement vides à la fin de la partie. Preuve que l'on était des administrateurs sans scrupules et l'enrichissement personnel est le véritable objectif du joueur. 

Les pays à la fin du jeu sont :

Christian : Autriche-Hongrie et Russie.

Laurent : Allemagne et France.

Vincent : Royaume-Uni et Italie.

Voilà, ce fût une belle partie même si j'imagine que l'on n'a pas dû très bien jouer. C'est un jeu vraiment unique dans la manière de rechercher les points de victoire. Il y a (je pense) deux aspects à vraiment bien assimiler :

- La manière dont fonctionnent les flux financiers avec pour but final l'enrichissement personnel.

- La gestion d'un pays qui peut être temporaire. Peut-être que s'accrocher à tout prix à un seul pays et s'adapter avec les autres est possible, mais je n'ai pas assez de parties pour en juger.

 

Nations - puissance/indice Christian Laurent Vincent B
— Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie 8/1

7

2 0
— ItalieItalie 11/2 0 6 26
— FranceFrance 17/3 33 36 27
— Royaume-UniRoyaume-Uni 12/2 8 0 10
— Allemagne Allemagne 23/4 40 76 24
— Russie Russie 25/5 80 40 55
Argent   44 45 32
TOTAL   212 205 142

Partager cet article

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 14:12

Glen MoreGlen More. Ça commence tranquillement en se partageant les tuiles de productions jaunes et vertes, et puis… plus rien. Le seul truc intéressant que je vais faire sera de prendre un Marché annuel. Il ne sera activé que trois fois pour cinq Points de Victoire. Puis je me contente de sélectionner et de poser, mais sans stratégie derrière et à part pour les lieux spéciaux dans les trois décomptes intermédiaires, je ne fais pas rentrer de PV. La pose chez moi de Duart Castle me fournira mes derniers PV (trois par Villages.)

Par contre chez Vincent, le domaine est cohérent et rentable, les PV rentrent de manières régulière avec en plus de la production de whisky. Et la fin de la partie sera comme une orgie de PV pour lui. Il ne reste plus qu'une tuile à révéler et il est le dernier dans la file, il peut donc jouer deux fois et ensuite la fin de la partie sera déclenchée. Il prend une Taverne à 4PV d'activation, et la dépose à côté de son gros Marché annuel et l'utilise à sa pleine capacité (12 PV.) Et lors du dernier tour, il sélectionne Loch Oich qui permet d'activer toutes les tuiles de son domaine : les ressources arrivent, les Tavernes se déclenchent, le Marché annuel redonne 12 PV, les chefs sont tous envoyés au Parlement et les ressources qui le peuvent son vendues. Voilà, c'est comme ça qu'il faut faire.

 

  Vincent D Laurent Vanessa
Points de victoire 45 15 14 
Whisky / Chefs / Lieux      
—Première manche 1/0/0 0/0/1 0/0/0
—Deuxième manche 2/0/1 0/0/3 1/0/0
—Troisième manche 2/3/2 0/0/4 1/0/0
Iona Abbey / Loch Morar / Duart Castle 6 12 0
Pièces 7 6 7
Nombre de tuiles -9 -3 0
TOTAL 60 38 23

 

Puerto RicoPuerto Rico. Je fais un départ plutôt bon en étant le premier à produire de l'Indigo. Et donc, le premier à pouvoir vendre, surtout que j'ai un Petit marché. Les tuiles Carrière sont monopolisées par Vanessa et François grâce à leurs Baraques de chantier. De mon côté, j'essaie de mettre en place un cycle de production et expédition, tout comme Fred.

Mais dès que Vincent nous rejoins dans cette stratégie, les problèmes commencent. La position autour de la table m'est défavorable quand on produit (les stocks sont vides) et quand on expédie (les bateaux sont pleins.) Je fais en plus du Petit marché, l'acquisition de d'un Grand marché et je vais souvent vendre le Café que je ne sais pas expédier pour 7 ou 8 doublons.

François, lui, se spécialise dans la construction de bâtiments avec l'aide des Chercheurs d'or qu'il est quasiment le seul à prendre et qui sont donc souvent chargés de doublons. On est donc trois à tout miser sur l'expédition, un sur les bâtiments et Vanessa fait un peu de tout. Et c'est elle qui l'emporte sans avoir suscité la crainte chez les autres, on ne l'a pas vu venir. Une bonne stratégie mixte avec des points partout contrairement aux spécialisés.

 

       PV   Bâtiments Grds Bâtim. Total (*)
1 Vanessa 28 20 7 55  
2 Vincent D 40 14 0 54 (7)
3 Frédéric 28 18 8 54 (3)
4 François 9 23 13 45  
5 Laurent 20 19 5 44  

(*) Marchandises et doublons restant.

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...