4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 20:37

Comme de coutume, chaque dimanche, je passe la journée chez mes parents. Aujourd'hui, nous ne sommes que deux, mon père et moi, pour quelques parties. Kogge est une valeur sûre qui nous garanti un bon moment. Ensuite, quelques parties du jeu avec lequel tout a commencé pour moi : Dominion. On en joue trois avec toutes les boîtes, excepté celle de base.

Le soir, on est trois chez moi et je présente un de mes jeux préférés, du même auteur que Kogge joué plus tôt : Norenberc. Un jeu calculatoire d'Andreas Steding avec une marge d'erreur faible qui contraste avec un look tout en fraîcheur très sympathique. Très apprécié, une deuxième partie sera jouée dans la foulée. On terminera avec du beaucoup plus léger avec l'agréable Sobek.

 

KoggeKogge. C'est d'abord mon père qui construira en premier son deuxième comptoir et il aura en aura même trois lorsque j'établirai à mon tour mon deuxième. J'ai plutôt cherché à amasser des marqueurs de route de même valeur pour en échanger trois au Maître des Guildes contre mon second jeton Raid. Le premier raid que je vais faire me fournira des ressources en quantité relativement modeste mais de plusieurs types différents, ce qui me permettra d'implanter dans la foulée mon troisième comptoir et ensuite de commercer à nouveau avec le Maître des Guildes pour obtenir un jeton bonus (celui qui permet l'échange à 3 pour 1.)

Mon père ayant construit son quatrième comptoir, il est donc à 4 Points de Développement et il en faut 5 pour gagner. J'ai de mon côté trois comptoirs et un jeton Bonus, ce qui fait 4 PD également. Nous n'avons jamais été aussi proche d'une fin aux Points de Victoire car cela aurait pu être possible juste après le tour qui a mis effectivement fin à la partie. Mais de toute manière, il était en possession de plus de ressources que moi (dans sa réserve et dans ses comptoirs) et il aurait eu plus de PV que moi.

La partie se termine donc avant que le Maître des Guildes ne fasse son second tour complet du plateau car je vais commercer pour la troisième et dernière fois avec lui et lui échanger six ressources identiques (obtenues avec mon second raid) contre un nouveau jeton Bonus. Ce même tour, il aurait pu établir son cinquième comptoir mais comme j'ai joué avant lui, il n'a pas eu la possibilité de le faire. En effet, il est en pénurie de marqueurs de route et il n'a pas su faire une enchère lui assurant de jouer en premier.

 

  Laurent Fernand
Comptoirs 3 4
Bonus 2 0
TOTAL 5 4

 

Dominion 1 Intrigue Dominion 2 Rivages
Dominion 3 Alchimie Dominion 4 Prospérité

Dominion. On utilise les boîtes Intrigue, Rivages, Alchimie et Prospérité. Pour info, on utilise un site pour sélectionner nos cartes : Dominion — Générateur de deck.

— La première partie se termine avec très peu de Points de Victoire car elle a été terminée à cause de trois piles de cartes vides : Malédiction, Contrebande et Caravane. La carte Charlatan a permis de distribuer les Malédictions et l'Ambassadeur m'a permis de m'en débarrasser. J'ai acheté énormément de Contrebande, car j'adore cette carte qui permet d'ajouter un peu de bluff lors de la phase d'achat. J'ai un deck épuré grâce à l'Ambassadeur et mon père en a un plus imposant, toujours grâce à la même carte.

— La deuxième partie se jouera au final avec beaucoup plus de PV. Je vais encore utiliser l'Ambassadeur qui est toujours disponible, ainsi que Contrebande. Mais en plus, ici la carte Monument va offrir des PV en jetons. Hôtel de la monnaie va me créer un deck bourré de cartes trésors (Or, Platine et Contrebande.) Aucune carte de cette partie ne permettait de jouer plusieurs actions, et dans ces conditions un bon deck trésor fait l'affaire.

— Avec la dernière partie, on a pu goûter aux joies et aux désagréments du Marché noir. Joie car c'est intéressant de pouvoir choisir entre trois cartes en ayant la certitude que l'on sera le seul à la jouer pour toute la partie, et désagrément parce que c'est un peu fastidieux de préparer le deck du marché noir et surtout de tout remettre dans les boîtes. Mais la carte qui a vraiment eu un effet notable sur la partie est le Village indigène qui permet d'accumuler des cartes hors du jeu et de les récupérer toutes plus tard.

 

1 Laurent 28   1 Laurent 102   1 Laurent 59
2 Fernand 16   2 Fernand 50   2 Fernand 53

 

NorenbercNorenberc. Un autre de mes coups de cœur. Un autre jeu d'Andreas Steding. L'explication des règles se passe sans soucis et après la présentation de quelques conseils la partie démarre. C'est difficile de faire un compte-rendu d'une partie de Norenberc, car il s'y passe beaucoup de choses et des décisions importantes doivent être prises à chaque tour.

La configuration de départ permet de s'enrichir très rapidement sur les deux premières manches grâce aux cours de la bière (6 —> 2) et des pâtisseries (6 —> 3.) Et c'est certainement ma première partie de Norenberc où j'ai été riche du début à la fin. Et quand on est riche, et bien, tout est beaucoup plus facile. De plus, je vais recruter lors de la deuxième manche un Banquier qui permet de toucher, pendant de la collecte des revenus à la fin d'une manche, deux thalers supplémentaires par tranche de dix possédés. L'argent appelle l'argent…

Je vais être le premier à augmenter le nombre d'agents à mon service pour pouvoir réaliser plus d'actions. Vincent me suivra dans cette voie et il ira jusqu'à posséder le maximum possibles de huit agents à la fin de la partie. Vanessa restera elle au nombre initial de quatre. C'est moins pénalisant de ne pas avoir plus d'actions qu'à Hansa Teutonica ou bien Agricola par exemple, mais cela nécessite de bien réfléchir quoi en faire et de les étaler sur plusieurs tours de jeu pour garder un certain contrôle.

Lors de la deuxième manche je vais souffler la majorité à Vanessa dans la guilde des imprimeurs (prestigieuse à ce moment) grâce au recrutement d'un Voleur (tout en faisant des économies, donc) et la course aux guildes prestigieuses sera à mon avantage avec deux blasons remportés et un pour chacun de mes adversaires. Cette avance, plus le statut de négociant le plus riche (5 PV) me garanti de finir devant sans être obligé de forcer sur le recrutement d'artisans et de citadins.

 

  Laurent Vincent D Vanessa
Bonus des citadins 0 3 1
Majorité des artisans      
—Brasseurs 3 6 0
—Boulangers 5 3 1
—Cordonniers 1 3 5
—Imprimeurs 3 1 5
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5 5 0
Joueur le plus riche 5 0 0
Collection de blasons 14 5 9
TOTAL 36 26 21

 

Norenberc - VPNorenberc. J'adore véritablement ce jeu, et ils ont bien apprécié. Alors, pourquoi ne pas en faire une seconde partie… surtout que le matériel est prêt, ce serait dommage de s'en priver.

On aura ici une partie où l'argent sera moins abondant vu les cours des marchandises et ça sera plus difficile de gagner des majorités dans les guildes. Et d'ailleurs, Vanessa ne remportera aucune guilde à la première manche, ce qui est plutôt pénalisant mais elle a réussi à combler ce retard lors des suivantes.

La guilde des cordonniers est très visitée sauf par moi et toutes les chaussures sont en circulation. Pour gagner un blason de cette guilde, je vais recruter un Historien et l'échanger avec un des imprimeurs que j'ai en double.

Norenberc - BlasonsJe n'ai eu que quatre agents durant toute la partie contre respectivement six et sept pour Vanessa et Vincent. La dernière manche sera plutôt courte pour moi car je vais juste m'assurer de rester majoritaire chez les imprimeurs (en vendant ma bière pour acheter des pages) afin de gagner les deux derniers artisans pour passer devant lors du décompte final. Je vais avec mes deux autres actions, recruter des invités pour renforcer mes majorités. Vincent va faire une exceptionnelle fin de dernière manche en étant désigné comme favori par trois guildes.

C'est ma quatorzième partie de Norenberc et c'est la première fois qu'un cas d'égalité se présente. On doit être départagé au nombre d'artisans et Vincent en a un de plus que moi. Il est à noter que Vanessa n'est pas très loin derrière avec seulement deux PV de différence.

 

  Vincent D Laurent Vanessa
Bonus des citadins 0 0 0
Majorité des artisans      
—Brasseurs 1
5 3
—Boulangers 2
2 5
—Cordonniers 3
1 5
—Imprimeurs 5
3 1
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0
Tous les types d'artisans
5
5 5
Joueur le plus riche 5
0 0
Collection de blasons 9
14 9
TOTAL 30 30 28
(Nombre d'artisans) (9) (8)  

 

SobekSobek. Je vais finir la partie sans avoir été corrompu dans les trois manches. Comme j'ai toujours été en tête, j'ai été la cible des effets des personnages joués par mes deux rivaux, mais je leur ai bien rendu ! Les fins de manches sont bien tactiques afin d'éviter de prendre des cartes qu'on serait obligé d'ajouter sous notre plaquette de corruption. J'y joue le plus souvent avec mes enfants, mais c'est bien sympa aussi entre adultes.

 

1 Laurent 115
2 Vanessa 78
3 Vincent D 66

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...