19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 22:04

Cap - Kogge

 

Chez Fernand

Fernand, Kirisuto, Mildiou.

80 minutes de commerce en mer agitée. 

obrMildiou

Qu'est-ce que c'est Kogge ? Un jeu fait à la main, difficile à trouver, au matériel de qualité inférieure et à l'esthétique sobre. Whaoou, super ! Ça fait envie. Mais Kogge, c'est aussi : de la planification sur plusieurs tours, des enchères, l'importance de l'ordre du tour, des ressources à échanger et accumuler, des interactions fortes, deux scénarios de fin de partie. C'est surtout un jeu qui ne ressemble à aucun autre, à ma connaissance.

J'ai essayé de me concentrer sur le trajet possible que je peux emprunter sur plusieurs tours tout en amassant des cubes de ressources et établir des comptoirs. Je fais ça sans me soucier de ce que font les autres. J'ai misé des marqueurs de routes n°4 plusieurs fois afin de gonfler les réserves de la ville de Riga. Comme le fait remarquer mon père : "Ça sent le raid !" Une fois le raid effectué, j'ai de quoi implanter des comptoirs facilement car cette ville a été visitée par mes adversaires et possède des ressources de tous les types.

Mais en me concentrant uniquement sur mon jeu, je n'ai pas vu Kirisuto arriver dans la même ville que moi pour me dépouiller en lançant un raid à son tour, mais contre mon bateau. Pour éviter cela, j'aurais dû m'intéresser de plus près à ses trajectoires possibles et miser bas au début du tour pour jouer dernier. (Si je joue dernier, personne ne peut m'attaquer.) Je connais le jeu pourtant, je sais qu'il faut surveiller les autres mais planifier mes voyages me prenait toute mon attention.

Après cela, ça a été un peu plus dur évidemment. J'ai pu quand même établir un nouveau comptoir, mais j'ai dû repartir faire du commerce pour continuer. C'était le seul moyen pour moi de marquer des Points de Développements car je n'ai que rarement eu l'occasion de me retrouver dans la même ville que le Maître des Guildes (MdG). Quand, c'était le cas, je n'avais rien à lui proposer pour gagner des marqueurs bonus ou éventuellement un marqueur de raid.

Le MdG termine d'achever son second tour du plateau, mais il apparaît que deux joueurs peuvent gagner avant que cela n'arrive. Pour ma part, je peux enfin me retrouver face au MdG et lui échanger six cubes identiques pour gagner un marqueur bonus et par la même occasion, mon cinquième Point de Développement. Mon père doit lui simplement établir un cinquième comptoir et il a tout ce qu'il faut pour le faire.

C'est à celui qui fait la meilleure enchère pour l'ordre du tour que reviendra la victoire. La meilleure mise que je puisse faire est 4+4+7, mais c'est à lui de miser en premier et il met un terme à mes chances en misant 5+5+5 (il lui restait de plus un 7+7 qu'il pouvait poser). Je ne peux pas faire mieux, il joue donc en premier, établit son cinquième comptoir et la partie se termine immédiatement.

(Merci aux quinze personnes qui connaissent le jeu de m'avoir lu.)

 

 

Fernand

Mildiou

(Laurent)

Kirisuto

(Christian)

Comptoirs 5 4 2
Bonus 0 0 1
TOTAL 5 4 3

 

Cap - Endeavor

 

Chez Fernand

Fernand, Kirisuto, Mildiou.

90 minutes de commerce et expansion au 18ème siècle. 

obrMildiou

Endeavor à trois joueurs est plus stratégique et c'est la configuration dans laquelle j'y ai le plus joué. C'est surtout dans l'occupation des pistes de fret que cet aspect est le plus développé. Avec aussi peu de joueurs, toutes les régions ne seront pas ouvertes (même avec la variante Ystari.) Quand un joueur se lance dans l'affrètement d'une piste, que faire ? Le laisser seul, pour que cela lui prenne plus de temps et toutes ses actions de fret ? Où bien y participer dans le but de gagner la carte gouverneur ?

Pour ma part, j'ai décidé de laisser Kirisuto seul en Asie pendant que je me lance à la conquête de l'Amérique du Sud. C'est mon père qui va venir s'intercaler dans les deux pistes et nous faire respectivement gouverneurs de ces deux régions.

Porté par un niveau culturel élevé et donc un importante population, je me développe assez bien et je complète mes positions par la pioche de cartes qui comblent mes retards dans les trois autres domaines. Je suis étonnamment le seul à posséder des cartes pendant un long moment.

J'ai tellement de jetons de population que je me force un peu pour faire la guerre et couper ainsi une longue route que mon père possédait en Europe pour lui faire perdre trois points. L'action juste avant celle de mon attaque, il avait décidé d'attaquer Kirisuto alors que je faisais une cible plus judicieuse, à cause de mon avance sur les pistes de développement et des indices évidents que j'allais attaquer.

Je profite d'une fin de partie idéale avec le gain d'une deuxième carte de gouverneur en Afrique et je récupère quelques jetons d'industrie (mon domaine le plus bas) en faisant plusieurs actions de fret un peu partout grâce à un jeton bonus de paiement. (Trois affrètements au dernier tour.)

 

 

Mildiou

(Laurent)

Fernand

Kirisuto

(Christian)

Industrie 7 4 10
Culture 13 10 10
Finances 10 7 10
Politique 14 12 7
Bâtiments et cartes 2 11 2
Villes et routes 14 11 8
Population 0 0 0
Esclavage 0 0 0
TOTAL 60 55 47

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...