12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 10:29

Les deux jeux de cette soirée sont les deux extrêmes de l'explication des règles : Disque-Monde Ankh-Morpork se présente en trois minutes et les règles sont d'une simplicité étonnante. Kogge est beaucoup plus difficile à expliquer, les points de règles sont nombreux et certains s'oublient facilement. Une fois les règles comprises, il faut ensuite comprendre comment faire pour bien jouer, c'est coriace mais l'effort en vaut largement la peine tant le jeu est bon. Cela faisait longtemps que l'on avait envie de jouer à Kogge à plus de deux joueurs.

 

KoggeKogge. Je fais de Åbo (2) ma ville de départ et mes deux adversaires choisissent tous les deux Stralsund (6.) Le premier raid effectué est celui sur la ville de Danzig (5) et j'en suis le responsable; il y avait huit cubes d'ambre et j'ai dû miser des jetons de routes de forte valeur pour effectuer le raid avant mon père qui avait eu la même idée que moi.

Dès le tour suivant, je vais retrouver le Maître des Guildes à Lübeck (7) afin de lui échanger six de mes ressources contre le jeton bonus permettant de faire des échanges avec un ratio de 3:1 au lieu de 2:1. Je peux juste après prendre possession de 6 cubes de sel contre deux autres de moindre valeur.

Je vais enchaîner les échanges commerciaux et me retrouver avec un belle cargaison, mais cette cargaison attise les convoitise et je vais me faire attaquer alors que je suis à Riga (4) par mon père. La surprise est désagréable car elle me prive de la stratégie que j'avais planifiée (construire deux comptoirs en deux tours.) Je vais séparer mes ressources en deux tas et garder le nécessaire pour établir mon deuxième comptoir, mais la prise est intéressante pour mon père : cinq ressources de quatre types différents.

Après ce coup dur, je vais me retrouver dans une situation où moi seul ne peut plus me procurer des cubes d'ambre. Je ne peux plus me rendre à Danzig (5) depuis mon raid et la ville de Stralsund (6) ne propose pas de cube, puisque c'est leurs comptoirs qui les reçoivent. Pour compliquer la situation, Christian prive le plateau du jeton n°6 en faisant un échange. Pour construire des comptoirs, j'ai besoin de cubes d'ambre et dans les villes produisant de l'ambre, je ne peux pas établir de comptoir (à cause de mon raid et par manque de place disponible.)

Kogge - MapComme le seul moyen d'en récupérer est de faire un raid sur un de mes adversaires, je vais donc contacter le Maître des Guildes et lui échanger trois jetons de route identiques pour gagner mon second jeton raid. Malheureusement pour moi, ils ne posséderont jamais des quantités intéressantes pour justifier de faire un raid, et je vais plutôt choisir d'attaquer la ville de Stockholm (1) et prendre une dizaine de cubes de minerai.

Christian a accumulé les ressources et les jetons nécessaires pour s'établir à Lübeck (7) et il va faire deux comptoirs en même temps en donnant les six ressources requises et trois jetons de route de la valeur correspondante. (*)

Si je ne peux plus établir des comptoirs, je vais essayer alors de gagner des jetons bonus, qui eux aussi, donnent 1 Point de Développement. Et le deuxième que je vais choisir est celui qui m'offre, où que je sois, la possibilité de rejoindre le Maître des Guildes où qu'il soit.

On approche du dernier tour. Christian gagne s'il établit son cinquième comptoir et il a ce qu'il faut en plus d'être bien placé géographiquement, mais je peux gagner également en me procurant mon troisième jeton bonus. Voici la situation : le Maître des Guildes est à Kopenhagen (8), s'il se rend à Stockholm (1) je ne pourrais pas effectuer l'échange puisque je suis persona non grata depuis mon raid. Il doit obligatoirement pour moi aller à Tönsberg (0) et de toute manière je dois être le premier joueur pour gagner avant Christian.

Ma mise pour l'ordre du tour doit être la meilleure et je vais proposer 3+3+3+2+2+7, ce qui est assez énorme et difficile à surpasser,… mais mon père va miser 3+3+3+2+2+2 !!! Évidemment, il va arrêter le Maître des Guildes à Stockholm (1) et rendre ma victoire impossible. Il va ensuite établir son quatrième comptoir et s'assurer la deuxième place ex-æquo avec moi. S'il me laissait passer premier joueur, l'ordre aurait été différent avec moi en tête, ensuite Christian et enfin lui-même. C'est donc justifié et la deuxième fois lors de cette partie qu'il brise mes rêves (oui, oui, carrément ! Mes rêves.)

Kogge à trois joueurs apporte des sensations nouvelles pour moi qui n'y avait jusqu'ici joué qu'avec mon père. Les pénuries de ressources sont possibles, les risques de raid forcément plus nombreux, et l'ordre du tour peut-être parfois vital. Mais Kogge à trois joueurs est bon, vraiment bon. Un peu plus long, mais ça en vaux la peine, oh oui…

 

(*) Oulalah ! Erreur de règles : Si l'on peut exécuter n'importe laquelle des six actions possibles dans l'ordre de notre choix, il est cependant interdit de faire deux fois la même action. Donc, construire deux comptoirs le même tour n'est pas autorisé. Je le savais, mais sur le moment j'ai laissé passer l'erreur par distraction. Christian ne le savait pas, puisque c'était sa première partie.

 

    Comptoirs Bonus TOTAL
1 Christian 5 0 5
2 Fernand 4 0 4
2 Laurent 2 2 4

 

Disque-Monde Ankh-MorporkDisque-Monde Ankh-Morpork. Après avoir expliqué à Christian un jeu aussi complexe que le précédent, je dois expliquer un jeu autrement plus simple à mon père.

Je suis Chrisoprase et je gagne si, au début de mon tour, je possède au moins 50 $. Il va donc falloir m'enrichir sans éveiller l'attention,… 50 $… ça paraît pas facile…

Je vais favoriser les investissements immobiliers, c'est comme de l'argent sauf que c'est moins voyant qu'un gros tas de pièces clinquantes et brillantes (même si ce sont des pièces en cartons, on fait un petit effort là.) Le problème avec les bâtiments, ce sont les mages qui déclenchent des évènements. Mais j'ai plutôt eu de la chance de ce côté en échappant à l'incendie. Les mages, moi, je ne les joue pas ou les défausse par peur de voir mes bâtiments (et donc, mon argent) disparaître.

Apparemment, j'ai affaire à des joueurs qui doivent contrôler cinq quartiers pour gagner, je vais donc leur faire croire que je pourrais être l'un de ceux-là également. Sauf, que par chance, il s'avère que mon père est aussi très riche avec une fortune fluctuant autour des 40 $ et je vais réussir à persuader Christian que mon père est Chrisoprase.

Ma fortune foncière s'élève à 40 $ et je n'ai plus qu'a récolter les quelques pièces manquantes grâce aux pouvoirs de mes bâtiments et je gagne au début de mon tour avec 52 $.

 

1 Laurent Chrisoprase
  Christian Seigneur des Mots
  Fernand Seigneur Rouille

 

• Allez, hop ! Encore une partie… Je suis le Seigneur Rouille et je gagne si, au début de mon tour, je contrôle cinq quartiers de la ville. Et j'étais plutôt à l'aise grâce à mon bâtiment dans le quartier des Sœurs Étienne : je pouvais payer 3 $ par tour pour placer un de mes agents là ou dans le voisinage. Avec ce pouvoir plus mes cartes, Je pose deux nouveaux agents par tour, et une victoire rapide paraît possible. Mais il arriva quelque chose…

Un mage ouvrit une faille vers les Dimensions de la Basse Fosse et deux démons vinrent se placer aux Sœurs Étienne et au Terrain Forcier là où mes agents étaient nombreux. Mais surtout, je perds l'usage de mon bâtiment. Ha, j'vous jure, ces mages !! Je ne m'en relèverais pas, mes cartes ne sont pas terribles pour mes nouveaux besoins et je n'ai pas la possibilité de les renouveler rapidement.

Je suis persuadé que Christian est le Dragon Roi d'Armes qui a besoin de huit jetons chaos pour gagner, et tout ce que je peux faire, c'est retirer du chaos grâce à mes cartes ou bien poser un agent pour annuler une majorité que mon père possède.

Mais plus le temps passe, plus je me dis que Christian serait peut-être bien finalement le Commissaire Divisionnaire Vimaire et il reste normalement encore un tour de table à faire alors que c'est à mon père de jouer. Il va enchaîner cinq cartes dont au moins trois mages si je me souviens bien, et il va finir par piocher la dernière carte.

Mais Christian n'est pas Vimaire. En fait, personne n'est Vimaire. Christian pouvait prétendre à la victoire si le tour de jeu lui était revenu. On va donc finir la partie en comptant les Points de Victoire, et les bâtiments de mon père creusent l'écart alors que je ne peux même pas comptabiliser mes agents ni mon immeuble dans les quartiers où rôdent des démons.

 

  Fernand Christian Laurent
Personnage

Seigneur

Selachii

Seigneur

Vétérini

Seigneur

Rouille

Agents 50 45 40
Bâtiments 42 6 0
Dollars 6 8 1
Prêts 0 0 0
TOTAL 98 59 41

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian 13/10/2011 20:37


Super soirée!!! Désolé pour le coup litigieux. Il n'était pourtant pas facile a jouer. Je le sais pour la prochaine fois. Une partie quand même très tendue. Pour Ankh Morpork Rien à redire 2 très
bons adversaires, et des dès qui n'étaient pas avec moi cette fois, (Dragon sur mon seul bâtiment, un de mes agents dans 3 des 4 quartiers envahi par les démons...). Mais Bien joué Laurent sur la
première partie (bon menteur)


Mildiou 14/10/2011 08:08



Kogge : Content que le jeu t'ait plu, un jeu de cette qualité (je ne parle pas du matériel) ne peut pas rester aussi peu connu. C'est vrai que c'est tendu du string léopard, il
faut penser à beaucoup de choses.


Ankh-Morpork : J'aime effectivement beaucoup manipuler les gens en les faisant passer pour ce qu'il ne sont pas et semer le doute sur ma vraie nature. Et ne retirez pas cette
phrase du contexte, hein !! Je parle bien de la survie à Ankh-Morpork.



Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...