18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 09:49
18/01/14 - Age of Industry

Chez Mildiou…

Bouffy, Cliodna, Fraels, Lula, Mildiou.

La révolution industrielle en 105 minutes.

Samedi soir, je décide d'aller faire une promenade le long des quais. Est-ce une bonne idée ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Il fait sombre, glacial, j'entends des bruits étranges au loin.


Je tente de me rapprocher, les bruits sont de plus en plus forts, je commence à flipper… et soudain… PAF un énorme bruit retenti, je flippe grave !


Un homme m'aperçoit et se rapproche doucement. Il tente de me calmer en me disant qu'il a juste lâché des caisses en déchargeant un bateau…


Il me trouve bien pâle, me renseigne un endroit près du port où je pourrais me nourrir afin de me recharger en fer et ainsi reprendre des couleurs.


En chemin, je rencontre des marchands de tissus, je croise des hommes couverts de suie de charbon. je flippe de moins en moins… même si un homme me propose "gentiment" des emprunts…

 

Mais je me dis que j'ai déjà bien marché, il est temps de rentrer. Je dois retrouver ma voie… Cette sortie fut bien instructive.

18/01/14 - Age of Industry

 

Nouvelle-Angleterre

Fraels

Cliodna

Lula

Mildiou

Bouffy

  (François) (Vanessa) (Nicolas G) (Laurent) (Vincent D)
Argent 9$ 5$ 6$ 6$ 1$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

33$ 25$ 21$ 32$ 23$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$ -10$ -10$
TOTAL Financier 42$ 30$ 27$ 28$ 14$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

8 6 5 5 2

Marqueurs d'industries

10 10 10 10 11

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0 -0 -0

TOTAL

18 16 15 15 13
(Ordre du tour)     (2) (4)  

Partager cet article

Repost 0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 17:29
12/08/13 - Age of Industry

Chez Mildiou…

Bouffy, Cliodna, Mildiou, Talitati.

La révolution industrielle en 120 minutes.

C'est ma sixième partie de ce jeu que j'apprécie beaucoup et la première sur la carte de la Nouvelle-Angleterre.

 

Par rapport à la carte de l'Allemagne, l'apparition du charbon est complètement différente. Il n'y a que deux charbonnages et le charbon arrive le plus souvent par la mer. Par conséquent, les navires ont l'air d'être très importants et les actions de création d'industrie ont été concentrées là-dessus.

 

Comme nous n'y jouons pas assez souvent, je me suis rendu compte que les autres joueurs n'avaient pas bien compris ou oublié certains points de règles, ce qui est dommage. (Ce n'est pourtant pas faute d'avoir insisté.) Il s'agissait des conditions de recouvrement des industries et que l'action de vente n'est pas limitée à une seule.

12/08/13 - Age of Industry

Je démarre la partie en piochant au premier tour et en construisant un navire (à côté du port de Cliodna à Boston) au deuxième tour en renonçant à mes deux actions (je n'avais pas de carte Navire, ni de couleur mauve). Je suis comme cela le premier fournisseur de charbon. De plus le marqueur de marché ne demande rien, ce qui veut dire que mon bateau sera vite retourné (et donc rentabilisé).


En fait je ne suis pas le premier producteur de charbon. Bouffy est implanté en Pennsylvanie et il construit à partir de là plusieurs voies ferrées. Mais comme les trois autre joueurs ne sont pas connectés à la Pennsylvanie, ils se servent en charbon sur mon navire.

Je développe aussi mes usines et mes ports pendant que je prends évidemment du retard sur la construction des voies ferrées. Bouffy est presque partout et il faut occuper l'espace au bon moment.

 

 

Le plateau se remplit vite, et je décide de construire des industries pas forcément très intéressantes (coton et sidérurgie) simplement pour avoir de l'espace dans le futur pour y placer des usines de plus haut niveau sans être obligé de répéter cela plusieurs fois sur le même emplacement. C'est ce que Cliodna a été obligé de faire à Plymouth et New Bedford, ce qui au final, lui a fait gaspiller des points de victoire.

12/08/13 - Age of Industry

Il est à noter que l'on a vu dans cette partie le recouvrement d'une industrie par un autre joueur que son propriétaire. C'est Talitati qui recouvre le charbonnage de Cliodna au moment opportun : tous les charbons vont au marché et le nouveau marqueur de charbonnage se retourne immédiatement. Cela reste un des meilleurs coups que l'on peut faire à Age of Industry ; gagner de l'argent rapidement tout en faisant perdre un point de victoire (voire plus) à quelqu'un d'autre.
 

Peu de coton donc, de la lutte pour les ports et les navires. Et des emprunts pour tout le monde jusqu'au dernier tour, remboursés juste à temps sauf pour Bouffy. Ses revenus générés par ses liaisons ferroviaires lui permettent d'épurer ses 20$ de dette lors du décompte final.


Bon voilà, moi j'ai adoré. De plus, cette partie fût plus rapide que les précédentes : seulement deux heures.

 Nouvelle-Angleterre

Mildiou

Talitati

Cliodna

Bouffy

  (Laurent) (Vincent B) (Vanessa) (Vincent D)
Argent 28$ 35$ 34$ 7$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

38$ 36$ 22$ 41$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$ -20$
TOTAL Financier 66$ 71$ 56$ 28$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

13 14 11 5

Marqueurs d'industries

19 17 16 16

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0 -0

TOTAL

32 31 27 21

Partager cet article

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 22:45

Cap - Age of Industry

Allemagne

 

Chez Mildiou

Bouffy, Cliodna, Fraels, Lula, Mildiou.

La révolution industrielle en 150 minutes. 

 

obrMildiou

Je suis en décalage avec mes intentions dans les premiers tours de jeu. J'aurais voulu installer un port au plus vite avec une filature de coton, mais les cartes que j'ai en main ne me permettent pas de le faire. Alors, je me suis établi comme un fournisseur de charbon dans un premier temps, et puis surtout comme le plus grand fournisseur de fer de toute la partie. Un repositionnement complétement opportuniste, mais qui va se révéler extrêmement rentable.

À au moins quatre reprises, j'ai l'occasion de construire une sidérurgie alors que la demande de fer est entamée, et cela me donne des gains immédiats et réguliers qui me permettent d'être le premier à être définitivement affranchi de mes emprunts. Les sidérurgies se succèdent, quelques rares charbonnages et filatures, aucune usine et seulement deux ports que je n'utilise pas tous moi-même.

Age of Industry Comme lors de la dernière partie, je ne recouvre jamais une de mes propres industries par une nouvelle de niveau supérieur. J'arrive toujours à trouver un endroit en construisant des voies ferrées ou même à deux reprises, de renoncer à mes deux actions pour en faire une seule, ce qui me permet de construire n'importe où sur le plateau. François n'a pas cette chance, et il doit recouvrir ses propres marqueurs d'industries pour pouvoir continuer d'être le seul fournisseur de charbon.

Trois joueurs nous ont laissés, François et moi, comme les distributeurs de charbon et de fer. Et ce privilège se remarque vite dans le tableau des scores ; nous sommes beaucoup plus riches qu'eux. Je pense que personne ne laissera ce genre de situation se reproduire à l'avenir.

 

20121005.jpgLa situation en fin de partie, avec le sud-est presque désert.

 

  Allemagne 

Mildiou

Fraels

Bouffy

Cliodna

Lula

  (Laurent) (François) (Vincent D) (Vanessa) (Nicolas G)
Argent 30$ 35$ 2$ 9$ 0$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

41$ 32$ 48$ 35$ 33$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -10$ -10$ -0$
TOTAL Financier 71$ 67$ 40$ 34$ 33$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

14 13 8 6 6

Marqueurs d'industries

17 11 15 12 10

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0 -0 -0

TOTAL

31 24 23 18 16

Partager cet article

Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 22:50

Cap - Age of Industry

Allemagne

 

Chez NessBouffy

Bouffy, Fraels, Mildiou, Talitati.

La révolution industrielle en 140 minutes. 

 

obrMildiou

Age of IndustryDeuxième partie de ce jeu. J'en avais apprécié la première même si je n'arrivais pas très bien à m'expliquer précisément pourquoi j'avais gagné avec quelques points d'avance. C'est un peu plus clair maintenant de savoir ce qu'il faut faire pour en gagner.

Dès le début, et c'est le cas pour tout le monde, je construis des charbonnages et des sidérurgies. Mais contrairement aux autres, je tarde à engranger des revenus. Ma première filature de coton ne trouve pas de client car je n'ai pas les cartes pour construire un port et les tuiles de marché ne sont pas exploitables à cause de leur nature ou de leur localisation. En attendant, je construis des voies ferrées pour les points donnés en fin de partie.

Comme mon début de partie est lent, je consacre quelques actions au développement en me disant que lorsque j'aurais l'opportunité de construire de nouveaux marqueurs d'industries, ceux-ci seront d'un niveau plus élevé que ceux de mes adversaires. Quitte à être lent, autant l'être sans dépenser trop d'argent qui ne m'appartient pas.

Je me refuse également à construire par dessus un de mes propres marqueurs pour qu'ils comptent tous au décompte final. Je préfère attendre que des nouvelles places me soient accessibles,… je pioche… je pioche. Fraels ne se préoccupe pas de ce détail et recouvre une grande partie de ses propres industries. Pendant ce temps, Talitati construit voies après voies en consommant mes cubes de charbon et de fer… les premiers revenus rentrent.

Après avoir implanté un port de niveau 1 et retourné ma première filature de coton, tout est prêt pour que je sois le premier à construire une usine de niveau 3 et un port de niveau 2. Et les rentrées d'argent en sont plus confortables (24$). Une fois que l'argent est abondant, tout est plus simple et il ne me reste plus qu'à récupérer quelques voies non construites et à placer quelques charbonnages et sidérurgies de manière opportuniste.

La pioche diminue et j'ai juste le temps de profiter d'une dernière grosse vente avec une usine de niveau 3 et un port de niveau 3 pour 27$. C'est finalement la meilleure qualité de mes industries qui, je pense, m'a permis de finir devant.

 

20120918.JPG

L'allemagne industrialisée en fin de partie.

 

Allemagne

Mildiou

Talitati

Fraels

Bouffy

  (Laurent) (Vincent B) (François) (Vincent D)
Argent 35$ 8$ 21$ 17$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

37$ 51$ 56$ 44$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$ -0$
TOTAL Financier 72$ 59$ 77$ 61$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

14 11 15 12

Marqueurs d'industries

17 17 11 12

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0 -0

TOTAL

31 28 26 24

Partager cet article

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 22:32

Cap - Peloponnes

 

Chez Talitati

Bouffy, Fraels, Hellrick, Mildiou, SuperChaton, Talitati.

60 λεπτά την ανάπτυξη και τις καταστροφές. 

obrMildiou

1.MesseneOn se prépare pour une partie de Peloponnes à cinq joueurs… Ha, un sixième joueur imprévu arrive… Pas de problème, grâce à la première extension on ajoute un plateau et quelques tuiles supplémentaires.

C'est la première fois que l'on y joue aussi nombreux et il n'y a donc pas de tuiles à conquérir par la force. Nul endroit où aller en étant sûr d'acquérir une tuile en la payant plus cher. C'est malgré tout intéressant car il faut prendre en compte que l'on va se faire déloger et personne ne paie le prix minimum. Par contre, tout l'intérêt d'être premier joueur a disparu (puisqu'il n'y a pas de conquêtes) et la place la plus confortable est celle de dernier joueur.

Lors de cette partie, les catastrophes se sont déclenchées très tard puisque deux jetons de chacune vont être révélés avant que les problèmes ne commencent. Les catastrophes en chaîne lorsque l'on doit nourrir sa population en même temps… il y a eu des morts et des couinements.

C'est vrai, il y a tout le monde qui râle : "c'est trop cher pour moi", "je ne peux me placer nulle part", "j'ai pas assez de bois", "il y a trop de gens qui meurent", "Fuck !", "non mais, tu vas me la laisser quand même cette tuile", "mes bâtiments se détruisent à cause du tremblement de terre", etc. Et on appelle ça un jeu… on doit être masos.

 

obrBouffy.jpg

3.Arkadia
 Market.jpg

19h30 : Ness a envie de continuer à lire son cadeau d’anniversaire… Moi, je me dis : "Tiens vais faire mon Vincent et me pointer à l’improviste à la soirée jeux chez Vincent !" ;-) 20h00 : J’arrive juste à temps pour débuter une partie avec les joyeux drilles !
Première partie pour moi à ce jeu, mais à part Laurent, il semble que les autres n’y ont pas beaucoup joué. Un premier constat s’impose… en dix secondes, le jeu est adapté à un joueur supplémentaire (moi en l’occurrence). Laurent explique les règles… comme d’hab, pas tout compris mais ça devrait aller !
J’investis en général dans les tuiles qui "donnent" des citoyens et dans une tuile "+½ lors des enchères". [Market]
Tout se passe bien jusqu’à la famine (ou la sécheresse je ne sais plus). Et là, ‘tite larme à l’œil (une chance que je sois un grand garçon !!), je perds six citoyens dévoués !! Deux ou trois tours pour remonter la pente, un achat de tuile protégeant de la dernière calamité et on y est, c’est le décompte final !
Quelques "couinements", et l’annonce est faite, je gagne !! Hein quoi ?! Je gagne ??? Ha bon !!! Tiens, j’aime bien Peloponnes !!!!

 

obrHellrick

4.Korinth.jpgUn jeu très plaisant à jouer mais frustrant lors du décompte final étant donné le système de double comptage où, entre le prestige et la population, seule la plus faible valeur compte.

Alors qu'on pense que je vais terminer premier ou deuxième et que je m'estime bien placé, je mise tout mon argent pour acheter avec certitude un bâtiment. Hélas je ne l'obtiens pas, je me replace sur un bâtiment adjacent et j'oublie qu'il me manquera une pièce pour payer mon crédit. Catastrophe !

Je subis les effets cumulés d'une tempête et d'une sécheresse au dernier tour, les deux catastrophes les plus problématiques pour moi et les seules contre lesquelles je n'étais pas préparé. Je vais perdre pratiquement tous mes habitants et malgré une très belle cité (si !), je dégringole complètement sur la piste de score et me retrouve avant-dernier. Fuck !

 

    Cité Prestige Population Score
1 Bouffy (Vincent D) Arkadia 27 30 27
2 Fraels (François) Patras 25 30 25
3 Mildiou (Laurent) Messene 23 27 23
4 Talitati (Vincent B) Pylos 23 21 21
5 Hellrick (Frédéric) Korinth 20 15 15
6 SuperChaton (Mélanie) Argos 16 15 15

 

Cap - Agricola

 

Chez Talitati

Hellrick, SuperChaton, Talitati.

120 minutes d'aménagement de ferme. 

obrTalitati2

On joue à trois, cool ça va aller vite. On prend le deck Interactif en mode draft. La draft se passe bien, ils me laissent les cartes liées aux champs.
Très vite, je joue les cartes suivantes : Garde champêtre (1) : Si je prends une céréale, je peux en plus labourer un champ. Bonimenteur (2) : Si je prends une céréale, je peux si je veux prendre en plus une céréale et un légume (mais mes adversaires on le droit de prendre une céréale). Charrue à double soc (3) : J'ai le droit de labourer deux champs au lieu d'un. Je ne me prive pas et me retrouve très vite avec six champs plantés. Première récolte : j'ai un peu de mal à nourrir, c'est tout juste.
Je m'offre un Fournil (4) et à chaque fois que j'ensemence un champ, je cuis un pain. (Super, cinq nourritures.) À partir de maintenant la nourriture ne sera plus un problème. Sur un ou deux coups opportunistes, je chope du roseau en quantité et un peu d'argile.
Bon, mon plateau est déjà bien rempli, la nourriture n'est plus un problème. C'est parti : upgrade the ma maison en argile, puis immédiatement un bébé pour la remplir. Ben oui, il faut de la main d'œuvre.
Je joue une petite carte sympa : la Grue en bois. (5) À chaque fois que je prends une pierre, je peux donner une nourriture et j'ai droit à prendre deux pierres de plus. Voilà qui aide. Ma maison est déjà en argile, j'ai le choix d'ajouter une pièce en argile (qui est rare dans cette partie) ou alors je la transforme en pierre puis je lui ajoute une pièce en pierre (facile, vu que j'avais une carte pour avoir plus de pierre.)
Un autre faut nourrir les gosses. Pfff hop à la récolte. J'ai le droit de transformer un légume en quatre nourritures. [Avec la Distillerie. (6)] Cool des légumes, j'en ai plein ! 
Zut, la fin de partie arrive. Bon alors, maximiser les points. Hop, un paquet de bois, personne n'en veux… C'est pour moi, des clôtures, quatre moutons d'un coup et des cochons. Un bébé sans pièce supplémentaire et une nouvelle pièce en pierre.
Je m'en sors super bien 46 points et seulement deux parcelles non occupées. Une maison en pierre de quatre pièces avec cinq fermiers. Un max de céréales et de légumes. Et plein de points en cartes spéciales. Mais je pouvais atteindre 48 voire 50 points. La Charrue à double soc (3) faisait double emploi. Grrrr.
J'adore ce jeu, on joue quand vous voulez !  

 

Petit lexique :

(1) Garde champêtre : Savoir-faire. À chaque fois que vous choisissez l'action "1 céréale", vous pouvez en plus labourer un champ (maximum).

(2) Bonimenteur : Savoir-faire. À chaque fois que vous utilisez la case d'action "1 céréale", vous pouvez prendre 1 céréale et 1 légume de plus. Si vous le faites, tous les autres joueurs prennent 1 céréale.

(3) Charrue à double soc : Aménagement mineur. Deux fois dans la partie, en utilisant la case d'action "Labourage", vous pouvez labourer deux champs au lieu d'un. Cette charrue ne peut pas être utilisée avec l'action "Labourage et/ou Semailles".

(4) Fournil : Aménagement mineur. À chaque fois que vous cuisez du pain, vous pouvez transformer jusqu'à 2 céréales en 5 PN chacune. Au moment où vous jouez cette carte, vous pouvez cuire du pain. 

(5) Grue en bois : Aménagement mineur. À chaque fois que vous utilisez l'une des case actions "1 pierre", prenez 1 pierre de plus, ou dépensez 1 PN pour prendre 2 pierres de plus. 

(6) Distillerie : Amménagement mineur. Lors de la phase d'alimentation, vous pouvez transformer 1 légume en 4 PN. À la fin de la partie, vous marquez 1 point si vous avez au moins 5 légumes, et 1 point de plus si vous avez au moins 6 légumes.

 

obrHellrick

AgricolaUne partie assez classique, j'essaie de développer rapidement une belle cabane en argile de quatre pièces qui me permettra d'avoir deux bébés en m'aidant du Plâtrier. (7) Je chipote un peu en misant aussi sur la carte Taverne (8) qui me semble très intéressante et qui, au final, ne me servira qu'à récolter 3 PNs, son effet "gain de points" étant inexploitable vu qu'il y a toujours mieux à faire.

Je termine avec une ferme potable comprenant trois champs de céréales, deux enclos peuplés de moutons et de sangliers, trois étables, un four bien rentable qui me donne accès à une nourriture en suffisance. Mais ça ne suffit pas à contrer Vincent qui grâce à une carte bien choisie est submergé sous les légumes et les céréales.

 

Petit lexique :

(7) Plâtrier : Savoir-faire. La rénovation en cabane en argile vous coûte seulement 1 argile et 1 roseau. Chaque pièce de cabane en argile vous coûte 3 argiles et 2 roseaux.

(8) Taverne : Aménagement mineur. La Taverne est une case d'action supplémentaire. Quand un autre joueur l'utilise, il prend 3 PN. Quand vous l'utilisez, vous prenez 3 PN ou marquez 2 points.

 

 

Talitati

(Vincent B)

Hellrick

(Frédéric)

SuperChaton

(Mélanie)

(Pas de détails.)      
TOTAL 44 36 32

 

Cap - Age of Industry

 

Chez Talitati

Bouffy, Fraels, Mildiou.

La révolution industrielle en 180 minutes. 

obrBouffy.jpg

Seconde partie de la soirée, encore un nouveau jeu pour moi… Ainsi que pour Fraels et Mildiou en fait ! Comme dirait une connaissance commune : "En voilà un jeu qui manque de folie !" Hé oui, là c’est pas le but… On va calculer, investir, emprunter, construire, emprunter, se développer, emprunter, vendre… J’ai dit emprunter ???
Comme personne ne sait ce qui est bien ou mal à ce jeu, on y va un peu tous à l’instinct !
Vers le milieu de partie, je me demande toujours comment gagner de l’argent… Les emprunts, ça va, je gère, j'en ai quatre. ;-)
La fin de partie approche et voilà que les revenus rentrent ! Ça fait du bien !! Les emprunts disparaissent, les derniers investissements se font et le jeu se termine.
Les décomptes sont un peu fastidieux, mais ça ne tue pas le jeu. Le verdict tombe : Mildiou gagne, je suis deuxième, Fraels troisième… Mais seulement quelques points nous séparent !!!
Pas mal comme jeu, mais pas à faire découvrir à des novices… Ils vont s’enfuir en courant. MDR.

 

obrMildiou

Toute première partie de ce jeu chez nous. Personne n'a même joué à Brass (l'ancêtre de Age of Industry), on est donc tous en terrain inconnu. Parce qu'il faut bien dire que même si les règles ne sont pas compliquées, il n'est pas du tout clair de savoir comment bien jouer.

Au début de la partie, qu'est-ce qu'il est préférable de faire ? Une filature de coton avec un port pour gagner de l'argent ? Des mines de charbons ou des sidérurgies pour avoir du charbon et du fer tout de suite ? Développer pour rendre possibles les industries d'un niveau plus élevé ? Alors là, on n'en sait rien. Age of Industry est le genre de jeu qui nécessite plusieurs parties pour en apprécier toutes les facettes.

Le seul aspect qui est évident est la manière dont les voies de chemin de fer vont rapporter de l'argent une fois le jeu terminé, et on en a donc construit beaucoup, surtout en fin de partie. Par contre, comment faire pour être vite dans une situation financière confortable, je ne sais pas. Il a fallu un bon bout de temps avant que tout le monde se soit débarrassé de ses emprunts. Mais c'est peut-être normal. Sauf pour Fraels qui était le principal fournisseur de charbon et de fer et qui était assez tôt libéré de toute dette. (Tiens, une piste ?)

Voilà, je ne sais pas précisément expliquer pourquoi j'ai gagné, surtout que les scores finaux sont très proches. Mais j'ai surtout envie de recommencer pour apprendre à maîtriser les mécanismes de ce jeu.

 

  Allemagne

Mildiou

(Laurent)

Bouffy

(Vincent D)

Fraels

(François)

Argent 27$ 18$ 15$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

62$ 53$ 42$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$
TOTAL Financier 89$ 71$ 57$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

17 14 11

Marqueurs d'industries

20 21 22

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0

TOTAL

37 35 33

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...