5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 23:30

Quatre parties après-midi avec mon père avec Peloponnes et Troyes. Et en soirée, deux parties chez Mélanie et Fred : Hamburgum et London.

 

PeloponnesPeloponnes. Trois parties sinon rien. Ce jeu est addictif et mon père en est accro. Et encore, j'ai dû insister pour nous arrêter à trois parties afin de passer à autre chose.

J'ai rencontré plus de succès que lors de mes précédentes parties car j'ai fais attention à ce que je faisais. Comment ? Principalement en ne prenant une tuile bâtiment à crédit qu'en étant sûr que je puisse payer les ressources requises. En partant du principe que le nourrissage devrait hypothétiquement se faire le tour suivant. J'ai certainement raté des occasions de faire plus de points, mais au moins, je n'ai jamais été obligé de renoncer à un bâtiment sur l'ensemble des trois parties faites aujourd'hui.

Même chose pour les catastrophes : en jouant avec un approche pessimiste, le tremblement de terre et la tempête sont plus facilement gérables. Le plus difficile est de bien encaisser la peste ou la sécheresse, mais j'ai réussi l'exploit de ne perdre qu'un seul niveau de population lors de la dernière partie.

Pendant la deuxième partie, je suis resté quelques tours avec une population nulle suite à la prise d'un bâtiment, et les deux premiers nourrissages ont été évidemment très facile à passer avec mes deux ou trois céréales à fournir.

Avec l'accumulation des parties, le niveau de jeu se ressert et les parties sont plus tendues. Un cas d'égalité départagé sur le score le plus fort et un autre départagé sur la quantité des biens de luxe, ce qui a demandé un peu plus de calculs pour le choix de la tuile lors du denier tour.

 

    Cité Prestige Population Score
1 Laurent Pylos 27 21 21
2 Fernand Arkadia 27 12 12

 

    Cité Prestige Population Score
1 Laurent Patras 22 18 18
2 Fernand Korinth 19 18 18

 

    Cité Prestige Population Score (*)
1 Laurent Pylos 24 21 21 (10)
2 Fernand Patras 21 24 21 (2)

(*) Biens de luxe.

 

TroyesTroyes. Plus d'un mois sans une partie de Troyes, c'est ce qui arrive quand une ludothèque s'étoffe. Mais les classiques reviennent toujours.

Religieux : MoineApprentissageVerrier.

Militaire : ArcherChasseTroubadour.

Civil : MarchandAubergisteCompagnon.

C'est une partie pour laquelle j'ai principalement joué avec des dés blancs. Avec le Moine (1D blanc —> 3D jaunes) et Urbain IV (Cathédrale) comme personnage, l'abondance de dés blancs est très utile. L'argent n'a été un problème pour personne cette partie grâce justement au Moine et au Marchand (deux deniers) qui se combinnent idéalement pour amasser des grosses sommes d'argent.

Avec cet argent, j'ai principalement acheté des dés rouges car je n'en lance qu'un seul moi-même. Ces dés rouges ont été utilisés avec l'Archer (lancer un dé : placer un cube d'influence sur un événement avec un lancer supérieur à deux) pour récupérer quelques points d'influence et surtout quelques cartes événements car il ne fait vite aucun doute que mon père est au service d'Henry Ier (événements contrés.)

Comme le Verrier (deux PPs par paire de cubes à la Cathédrale) est en jeu, je pense faire beaucoup de points et lors du dernier tour je lance mes dés et mes quatre dés blancs font… un six chacun ! Je suis obligé de les utiliser tôt par crainte de me voir obligé de les vendre contre deux deniers. Je n'ai d'ailleurs eu l'occasion que d'en utiliser trois alors qu'il aurait pu m'en acheter plusieurs.

Mon père passe prématurément alors qu'il y avait moyen de placer un habitant sur l'Aubergiste pour gagner trois PPs, ce que je vais faire.

Les personnages ne sont pas exploités à leur maximum et assez étonnamment, je découvre qu'il jouait Thibault II (deniers) alors que je m'attendais à Hugues de Payns (influence.) On finit tout les deux bourrés d'influence mais avec les caisses de deniers plus bas que nécessaire.

 

  Laurent Fernand
Points de renommée 22 20
Événements non contrés 2 0
Hommes de métier 13 4
Cathédrale 0 0
Urbain IV 3 1
Thibaut II 1 3
Le Florentin 3 1
Henry Ier 1 3
TOTAL 45 32

 

HamburgumHamburgum. Ils commencent tous les deux de la même manière : vente d'une ressource pour ensuite faire une seule donation. Le but est de construire au plus vite un bâtiment. En effet, il est nécessaire de faire une donation avant de construire un bâtiment dans le voisinage de l'église. Ils choisissent un bâtiment de production pour avoir plus de ressources, mais cela baisse le prix de ces mêmes ressources.

De mon côté, je vais ouvrir d'une manière complètement différente : je vais récupérer deux nouvelles ressources (tissus et bière), construire un bateau et vendre quatre marchandises pour avoir les fonds nécessaires afin de me procurer des matériaux de construction. Tout ça pour aller finalement sur Église et faire plusieurs donations. C'est plus lent, mais plus efficace car je vais déjà mettre de côté une tuile donation valorisant les bateaux au port et une autre valorisant le nombre total de tuiles donations en ma possession. Cette dernière ne sert à rien dans l'immédiat mais, lorsque qu'elle sera scorée en fin de partie, assurera un excellent rendement.

Ils vont continuer à construire des bâtiments, moi non. Je préfère m'en passer pour effectuer plus facilement les ultimes donations des églises qui nécessitent £10 par bâtiment construit. En contrepartie, je produis moins de ressources quand je choisis de m'arrêter sur les cases Tissu, Bière ou Sucre. Je vais quand même faire des bâtiments, mais seulement trois au total : les Marchands. Ils offrent £100 lors de leur construction, ce qui compense mes plus faibles gains, mais surtout j'ai réussi à prendre la tuile donation qui donne cinq Points de Prestige par bâtiment de ce type.

Fred était bien implanté dans la paroisse rouge avec au moins cinq bâtiments et je vais compléter l'église de cette paroisse en faisant la dernière donation. Je ne vais rien gagner avec la tuile à proprement parler, mais je le prive de nombreux PPs et je marque les huit PPs pour la première église complètement construite. Le bonus est donné à celui qui fait la dernière donation et non à celui qui en a fait le plus. Ma motivation était surtout d'avoir le droit de construire un nouveau Marchand sans respecter la règle de continuité des bâtiments d'un joueur. Cela m'évite de construire des bâtiments dont je n'ai ni le besoin, ni l'envie de construire.

Avec un passage sur la case Église, je fais de nouveau quatre donations qui me donnent une nouvelle tuile valorisant les bateaux et surtout trois qui donnent un PP par tuile donation possédée. Avec un gain de 33 PPs grâce à ces trois là, plus 6 PPs pour les bateaux, je décolle sur la piste de score.

J'aurais encore à en marquer trois à la fin : donations pour 13 PPs, marchands pour 15 PPs et navires pour 6 PPs.

 

Erreur de règle : Quand un joueur se pose sur la case Église, il peut faire plusieurs donations, mais uniquement dans une seule église.

Erreur signalée par beri sur Tric Trac. Merci à lui.

 

1 Laurent 110
2 Mélanie 87
3 Frédéric 82

 

LondonLondon. Race for the Galaxy, Sankt-Petersburg, Disque-Monde Ankh-Morpork, A Few Acres of Snow, Tournay. Ce jeu m'a fait penser à un de ceux-ci à un moment ou un autre. London est très différent des jeux cités, mais il y a des éléments qui rappellent quelque chose déjà ressenti ailleurs.

Le cœur du jeu est d'être efficace dans la succession des deux actions Jouer des cartes et Restaurer la ville. C'est là que le plus gros se fait : gagner des livres (£), réduire la pauvreté, gagner des Points de Victoire immédiatement. Une chose à ne pas négliger est également de jouer des cartes qui donnent des PVs lors du décompte final, toutes les cartes n'en donnent pas et j'ai été absorbé par les effets immédiats et donc un peu oublié de jouer des cartes qui donnent des PVs mais qui ne font pas grand chose pendant le jeu.

Je me suis un peu trop inquiété pour la pauvreté. La plupart des cartes jouées avaient pour but de réduire ma pauvreté et même si j'ai effectivement été le moins pauvre en fin de partie, on ne peut pas dire que j'ai été efficace dans tous les autres domaines : ma zone de construction me rappporte trop peu de PVs et j'ai surtout quatre emprunts non remboursés.

Pendant ce temps, Fred donne l'impression de jongler perché sur un vélo roulant sur un fil. Il score à tous les niveaux, il rembourse la plupart de ses emprunts et il est simplement le plus affecté par la pauvreté. Tiens, tiens…

Très bonne première impression.

 

  Frédéric Mélanie Laurent

Arrondissements

31 19 26
Métro 8 8 8
Zone de construction 18 24 11
Points de Victoire 27 15 24

Emprunts

-7 -14 -28
Pauvreté -7 -1 0
TOTAL 70 51 41

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...