13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 23:34

Soirée chez Séverine et Vincent B avec sept joueurs. Pendant que nous jouons à London, les quatre autres enfilent une série de petits jeux : Jagdfieber, Pingouins et Der Elefant im Porzellanladen.

Une fois fait, on change les places et les jeux. Pendant que se joue à côté de nous une partie de Descendance, nous faisons une partie de Vasco da Gama que nous finirons en même temps à une heure du matin.

 

LondonLondon. Cette fois, la victoire de Fred ne s'est pas faite avec vingt-cinq points d'avance. Il a encore gagné, mais la différence était plutôt mince puisque réduite à un seul critère : la pauvreté. En tentant de privilégier la qualité des cartes posées, j'ai négligé la pauvreté parce que le niveau était équilibré entre les trois joueurs. Ce n'est qu'à la fin que la différence s'est créée.

À part ça, le reste s'est bien passé. Mes cartes posées accumulent les PVs et j'ai six quartiers sous mon contrôle, dont deux au nord de la Tamise. Cette situation m'a permis de gagner beaucoup d'argent grâce à la carte Train Station (si je me souviens bien du nom) que j'ai eu l'occasion de poser deux fois et d'activer à trois reprises. Cet argent a permis de rembourser deux de mes emprunts. Mails il me manquait malgré tout £2 pour rembourser le dernier.

La prochaine sera la bonne…

 

  Frédéric Laurent Vincent D

Arrondissements

25 22 20
Métro 4 4 4
Zone de construction 22 30 18
Points de Victoire 22 17 12

Emprunts

-7 -7 0
Pauvreté 0 -15 -5
TOTAL 66 51 49

 

Vasco da Gama

Vasco da Gama. Voici un jeu que je ne possède pas et qui a tout pour me plaire. Et pourtant, je me suis complètement planté dans cette partie. J'ai fait deux bons premiers tours avec les premiers navires envoyés, quelques projets et marins récupérés gratuitement, j'étais devant sur la piste de score…

Mais les trois derniers tours furent catastrophiques. Déjà, j'oublie que je peux envoyer en mer deux navires avec un seul jeton d'action ; ça fait une action gaspillée. Ensuite, j'oublie de recruter un nombre suffisant de capitaines pour mes ambitions. Et finalement, mes finances sont plus faibles que celles des autres et je ne peux pas risquer la prise de jetons numerotés trop faibles au risque de ne pas pouvoir les résoudre.

C'est ce qui permet à Vincent de se placer souvent dans les lignes que je convoitais. Il bloque mes projets et mes bateaux disparaissent trop tôt. Il possède la grande majorité des bateaux en mer, et les autres sont des navires marchands qu'il a presque tous placés.

Plus le temps passe, plus il s'éloigne de Vanessa et de moi. Ils vont gagner beaucoup de points lors du cinquième tour pour me laisser seul, loin derrière. (*)

 

Vincent B 116
Vanessa 83
Laurent 58

 

(*) Après la partie, Vincent D qui observait le score final, faisait remarquer qu'il était sûr que les règles étaient mal appliquées pour certaines choses. Comme il a dit aussi qu'il n'appréciait pas le jeu à cause de ça notamment, ça m'a donné envie de lire les règles de mon côté. Et effectivement, j'ai repéré une série d'erreurs qui, même si elles n'enlèvent rien à la victoire de Vincent B, expliquent les scores qui sont anormalement élevés. Vincent B a souvent envoyé des navires marchands et nous avons compté des PVs alors que seul le bonus de l'escale doit être attribué. C'est la plus grosse erreur faite ce soir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...