5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:14

Disque-Monde-Ankh-Morpork.jpgDisque-Monde Ankh-Morpork. On est deux, et on va découvrir ce jeu de Martin Wallace. Quand j'ai ouvert cette boîte et que j'ai vu le livret de règles, j'ai été un peu surpris de sa taille. Non, non, ce n'est pas ce que vous pensez… c'est très court. Après une première lecture, je me suis dit : "Quoi ? C'est tout ?" Il n'y a quasiment pas de règles, c'est ultra simple à expliquer et rapide à comprendre.

Tout le jeu vient s'articuler autour des cartes. On a une main de cinq cartes et à notre tour on en joue autant que l'on peut (normalement une.) Chaque carte comporte un ou plusieurs symboles (parfois aucun), et on résout ces symboles de la gauche vers la droite. Il est à noter que la résolution des actions liées à ces symboles est facultative, sauf pour les événements aléatoires. Ceux-ci sont déclenchés quand on joue un maje mage, parce qu'avec eux, on ne sait pas toujours ce qu'il peut arriver.

À la fin d'un tour de jeu, on pioche pour avoir de nouveau cinq cartes et si on en a plus, et bien c'est pas grave, on les garde. C'est tout ! Voilà la mécanique du jeu. Oui, c'est bien Wallace qu'il y a d'écrit sur la boîte.

Nous allons incarner un personnage secret et chacun d'eux à sa propre condition de victoire. On va placer des agents à notre solde, ériger des bâtiments qui donnent des bonus, assassiner en profitant du chaos dans un quartier, essayer de rétablir l'ordre,...  tout ce qui caractérise la vie troublée dans l'odorante cité d'Ankh-Morpork. S'il y a deux agents différents dans un quartier, cela génère du chaos. S'il y a du chaos dans un quartier, impossible de construire un bâtiment.

Ha, oui, et les illustrations sont superbes. Quand on connaît un tant soit peu l'univers de Terry Pratchett, on sourit bêtement en piochant une carte. Ça fait plaisir de voir la carte "Hello !" rejoindre notre main ou n'importe quel mage. Et Planteur JMTLG, le Capitaine Carotte… enfin voilà quoi, les fans du Disque-Monde vont se régaler.

 

• Première partie, je suis le Seigneur des Mots. Je gagne si, au début de mon tour, je contrôle sept quartiers de la ville. On contrôle un quartier en ayant la majorité relative avec nos agents et éventuellement un bâtiment.

Je vais très vite construire un bâtiment qui me donne 2 $ par tour. Et j'ai la chance d'avoir deux cartes me faisant piocher quatre cartes, je vais donc avoir un grand choix d'actions. Vu que Christian construit rapidement un bâtiment dans le quartier des Ombres, et qu'il fait de son mieux pour semer le chaos dans la ville, je le soupçonne d'être le Dragon Roi d'Armes qui gagne s'il y a huit jetons chaos sur le plateau au début de son tour.

Je vais jouer la carte Mme Cake qui, à deux joueurs est très puissante : elle permet de regarder toutes les cartes personnages non distribuées sauf une. Hé, Hé, le Dragon Roi d'Armes n'y est pas. Mais il y a encore une seule possibilité que ce ne soit pas lui. Se sentant découvert, il va changer sa manière de jouer et je vais me laisser piéger. Je vais finir par croire qu'il a le même objectif que moi : contrôler sept quartiers.

Je finis un tour de jeu avec sept quartiers sous ma coupe alors qu'il en a cinq, mais j'ai arrêté de surveiller les jetons chaos. Il y en a huit ! Et au début de son tour, il gagne.

 

1 Christian Dragon Roi d'Armes
2 Laurent Seigneur des Mots

 

• Deuxième partie, je suis le Seigneur Roi d'Armes. J'ai encore la chance de jouer Mme Cake très tôt dans la partie, je regarde les cartes et là, c'est très intéressant : Christian est soit le Seigneur Vétérini ou bien le Commissaire Divisionnaire Vimaire. Vétérini gagne s'il a des agents dans onze quartiers différents et Vimaire gagne si on épuise la pioche.

Il s'implante un peu partout sur la carte sans forcément chercher à contrôler les quartiers : c'est Vétérini !

Je vais donc placer des agents là où il se trouve et par la même occasion augmenter le nombre de jeton chaos sur le plateau, m'approchant de mon objectif de victoire.

Il va jouer une action qui lui permet de choisir deux cartes de ma main au hasard et d'en conserver une. Il me volera Gaspode qui permet d'annuler une action qui fait perdre un agent. Il approche des onze agents et je dois absolument piocher pour trouver des cartes ayant des symboles tête de mort. Quand il en a onze, si je ne lui en élimine pas un, il gagne au début de son tour. J'essaie d'éliminer un des ses agents, mais il a Gaspode. Raté !

 

1 Christian Seigneur Vétérini
2 Laurent Dragon Roi d'Armes

 

On a adoré ! Je m'attendais à un jeu extrêmement chaotique en adéquation avec le thème. Mais justement, c'est le thème qui est chaotique et pas la mécanique du jeu. On sait gérér ce chaos grâce aux cartes, il ne faut pas oublier que la résolution des différentes actions sur une carte est facultative.

C'est un jeu de cartes, il y a donc forcément du hasard mais on sait malgré tout diriger la partie dans notre but. À chaque fois que Christian a gagné, je pouvais revendiquer la victoire juste après, preuve que ce jeu au foutoir apparent est équilibré. Vivement une partie à trois ou à quatre.

Quand on voit mes préférences ludiques, il y avait une chance sur un million que j'aime ce jeu. Ça n'a pas râté.

 

Christian m'a donné ses impressions en commentaire, les voici ici en fin d'article pour plus de visibilité :

Petit topo sur Ankh-Morpork :
LOI D'ANKH-MORPORK. Il n'y en a pas... enfin... il y a bien la règle du Patricien. Le Seigneur Vétérini est intérieurement d'avis que la plupart des citoyens sont coupables de quelque chose, ou qu'ils souffrent d'une culpabilité latente. S'il y a délit, alors il doit y avoir punition ; si la punition touche le véritable coupable alors tant mieux, mais ce n'est pas essentiel. Tout ce qui menace la cité d'une façon ou d'une autre - que ce soit un homme, une philosophie ou un engin - est "illégal". Le seigneur Vétérini croit aussi dans une loi coutumière ou naturelle ; si un marchand arrive à vendre du pain en trichant sur le poids et à s'en tirer, alors il s'en tire et puis voilà. Mais si ses clients escroqués décident de le clouer à son plafond, c'est très bien aussi.
Ceci pour expliquer qu'il y a le chaos dans la cité mais un chaos contrôlé. Un peu comme mon bureau c'est le bordel mais j'y retrouve plus facilement mes affaires que s'il était bien rangé.
Et bien dans ce jeu c'est la même chose, ça part de partout mais ça arrive au même endroit (son objectif.)
Le bluff, la tromperie, le mensonge ne sont que des synonymes de stratégie. Un jeu a ne pas prendre au sérieux mais à jouer sérieusement.
Un long texte simplement pour dire que j'aime ce jeu.
Merci Wallace (tu vois quand tu veux.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian 07/10/2011 10:28


Petit topo sur Ankh-Morpork:
LOI D'ANKH-MORPORK. Il n'y en a pas... enfin... il y a bien la règle du Patricien. Le seigneur Vétérini est intérieurement d'avis que la plupart des citoyens sont coupables de quelque chose, ou
qu'ils souffrent d'une culpabilité latente. S'il y a délit, alors il doit y avoir punition ; si la punition touche le véritable coupable alors tant mieux, mais ce n'est pas essentiel. Tout ce qui
menace la cité d'une façon ou d'une autre - que ce soit un homme, une philosophie ou un engin - est "illégal". Le seigneur Vétérini croit aussi dans une loi coutumière ou naturelle ; si un marchand
arrive à vendre du pain en trichant sur le poids et à s'en tirer, alors il s'en tire et puis voilà. Mais si ses clients escroqués décident de le clouer à son plafond, c'est très bien aussi.
Ceci pour expliquer qu'il y a le chaos dans la cité mais un chaos contrôlé. Un peu comme mon bureau c'est le bordel mais j'y retrouve plus facilement mes affaires que s'il était bien rangé.
Et bien dans ce jeu c'est la même chose, ça part de partout mais ça arrive au même endroit (son objectif).
le bluff,la tromperie,le mensonge ne sont que des synonymes de stratégie. Un jeu a ne pas prendre au sérieux mais à jouer sérieusement.
Un long texte simplement pour dire que j'aime ce jeu.
Merci Wallace (tu vois quand tu veux).


Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...