18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 22:50

Cap - Age of Industry

Allemagne

 

Chez NessBouffy

Bouffy, Fraels, Mildiou, Talitati.

La révolution industrielle en 140 minutes. 

 

obrMildiou

Age of IndustryDeuxième partie de ce jeu. J'en avais apprécié la première même si je n'arrivais pas très bien à m'expliquer précisément pourquoi j'avais gagné avec quelques points d'avance. C'est un peu plus clair maintenant de savoir ce qu'il faut faire pour en gagner.

Dès le début, et c'est le cas pour tout le monde, je construis des charbonnages et des sidérurgies. Mais contrairement aux autres, je tarde à engranger des revenus. Ma première filature de coton ne trouve pas de client car je n'ai pas les cartes pour construire un port et les tuiles de marché ne sont pas exploitables à cause de leur nature ou de leur localisation. En attendant, je construis des voies ferrées pour les points donnés en fin de partie.

Comme mon début de partie est lent, je consacre quelques actions au développement en me disant que lorsque j'aurais l'opportunité de construire de nouveaux marqueurs d'industries, ceux-ci seront d'un niveau plus élevé que ceux de mes adversaires. Quitte à être lent, autant l'être sans dépenser trop d'argent qui ne m'appartient pas.

Je me refuse également à construire par dessus un de mes propres marqueurs pour qu'ils comptent tous au décompte final. Je préfère attendre que des nouvelles places me soient accessibles,… je pioche… je pioche. Fraels ne se préoccupe pas de ce détail et recouvre une grande partie de ses propres industries. Pendant ce temps, Talitati construit voies après voies en consommant mes cubes de charbon et de fer… les premiers revenus rentrent.

Après avoir implanté un port de niveau 1 et retourné ma première filature de coton, tout est prêt pour que je sois le premier à construire une usine de niveau 3 et un port de niveau 2. Et les rentrées d'argent en sont plus confortables (24$). Une fois que l'argent est abondant, tout est plus simple et il ne me reste plus qu'à récupérer quelques voies non construites et à placer quelques charbonnages et sidérurgies de manière opportuniste.

La pioche diminue et j'ai juste le temps de profiter d'une dernière grosse vente avec une usine de niveau 3 et un port de niveau 3 pour 27$. C'est finalement la meilleure qualité de mes industries qui, je pense, m'a permis de finir devant.

 

20120918.JPG

L'allemagne industrialisée en fin de partie.

 

Allemagne

Mildiou

Talitati

Fraels

Bouffy

  (Laurent) (Vincent B) (François) (Vincent D)
Argent 35$ 8$ 21$ 17$

Liaisons Chemin de fer (2$) + Industries (1$)

37$ 51$ 56$ 44$

Remboursement emprunts (-10$)

-0$ -0$ -0$ -0$
TOTAL Financier 72$ 59$ 77$ 61$

Points de Victoire (5$ = 1PV)

14 11 15 12

Marqueurs d'industries

17 17 11 12

Emprunts non remboursés (-5PVs)

-0 -0 -0 -0

TOTAL

31 28 26 24

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...