7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 09:44

Je commence avec une partie de Small World en attendant Meredith et Christian qui sont disponibles pour une après-midi de jeu avec mon père. Le choix du jeu est évident et fait l'unanimité avec ce groupe : c'est Norenberc. Ils sont même disponibles pour la soirée et comme mon père veut évidemment continuer à jouer, on poursuit avec Caylus. Le dernier jeu de la soirée a été Coney Island.

 

Small World 0•  Small World iPad. Si les cinq premiers tours se jouent au point près, un passage en déclin prématuré de la part mon père et surtout une entrée sur le plateau des ses Kobolds par le mauvais côté, ont commencé à créer l'écart. Mon peuple en déclin est encore très présent, et mes Mi-portions bloquent le passage. Avec une douzaine de points par tour, il est difficile pour lui de revenir.

 

1 Laurent 126
2 Fernand 90

 

NorenbercNorenberc. Ha, une partie de Norenberc à quatre ou cinq joueurs est toujours un événement pour moi, j'adore ce jeu dans ces configurations. Et aujourd'hui, nous avons Meredith à la table qui y joue très bien. Les scores les plus élevés, c'est elle qui les fait. Gagner les faveurs des quatre guildes dans une partie à trois joueurs, c'est elle qui fait ça. Alors, l'objectif ici est de faire au mieux pour être pas trop loin derrière elle.

Mais bon voilà, il y a des fois ou ça ne va pas pour elle… ou plutôt, il y a des jours où ça va mieux qu'à l'habitude pour moi. À deux ou trois joueurs, je me débrouille plutôt bien à Norenberc et c'est habituellement à quatre ou cinq joueurs que je patauge un peu.

Je me suis surtout concentré sur la guilde prestigieuse de chacune des quatre manches et je vais parvenir à mes fins à trois reprises. C'est donc avec mes vingt points pour ma collection finale de blasons que je fais le plus gros du travail.

Le Colporteur (1) va être utilisé deux fois (par Meredith, puis Christian) pour gagner un blason d'une guilde. J'ai usé du Voleur (2) pour subtiliser deux tissus à mon père et gagner les faveurs des tisserands, même si en ce faisant, je l'ai rendu plus riche que moi (avec l'assurance vol) pour laisser filer celles des brasseurs. Un Graveur (3) a rejoint les rangs de Fernand et j'ai accueilli un Apprenti (4) qui, au final, ne me rapportera qu'un seul point. J'ai aussi été aidé par mon Banquier (5) qui m'a permis de devenir encore plus riche avec deux thalers supplémentaires à la fin de la première manche et quatre à la fin de la troisième.

La bière valait deux thalers lors de la deuxième manche et six lors de la troisième. J'ai réussi à avoir la presque totalité de cette marchandise entre mes mains, et je vais être le seul à gagner beaucoup d'argent. Je vais en utiliser deux pour recruter chez les boulangers, et le tour suivant, vendre cinq bières chez les brasseurs pour trente thalers, et dans la foulée racheter les deux bières que j'ai placé chez les boulangers pour huit thalers. En faisant ça, je reste riche et je suis le majoritaire pour gagner les faveurs des brasseurs à la fin du tour car les brasseurs ont le blason de prestige.

Christian et Meredith se tirent dans les pattes, ce qui nous laisse, à mon mon père et à moi, le champ libre pour arriver à nos fins. C'est à l'issue d'une partie discrète que mon père va gagner les deux blasons qui lui manquaient et les artisans nécessaires pour avoir les cinq points qui récompensent la possession d'au moins un artisan de chaque guilde.

 

(1) Colporteur : Ajoute trois marchandises virtuelles.

(2) Voleur : Vole deux marchandises chez un autre joueur qui touche une compensation financière.

(3) Graveur : Compte comme un blason de prestige.

(4) Apprenti : Donne un PP supplémentaire en cas de 2ème ou 3ème place dans le calcul des majorités.

(5) Banquier : Ajoute deux thalers par tranche de dix possédés lors de la collecte des revenus.

 

  Laurent Fernand Christian Meredith
Bonus des citadins 0 0 0 0
Majorité des artisans        
—Brasseurs 4 5 0 1
—Boulangers 0 1 5 3
—Cordonniers 5 0 1 3
—Imprimeurs 5 3 0 1
—Tailleurs 5 3 0 0
Valeur des artisans de 30+ 0 0 0 0
Tous les types d'artisans 5 5 5 5
Joueur le plus riche 0 0 5 0
Collection de blasons 20 14 2 5
TOTAL 44 31 18 18
(Nombre d'artisans)     (9) (7)

 

CaylusCaylus. Je dois expliquer les règles à nouveau car Meredith et Christian n'y ont joué qu'une seule fois il y a plus d'un an. Dès le premier tour, je manipule le Prévôt pour empêcher tous les bâtiments de fonctionner. Après ça, je vais avoir les autres joueurs qui vont me choisir comme cible lorsqu'il est possible d'embêter quelqu'un sous prétexte que je suis le plus expérimenté à ce jeu. Ce qui est plutôt compréhensible, et ce qui m'a bien gêné. La chose la plus fréquente qu'ils ont faite, c'est de passer dès que j'étais juste financièrement et m'empêcher de rester premier joueur.

Ils construisent beaucoup de bâtiments en bois, et lorsque les premiers bâtiments en pierre arrivent sur la route, ils sont trop loin pour espérer être activés sans risque. Vu la profusion de bâtiments en bois, je m'adapte en allant au Château le plus souvent possible et compenser la perte de points que j'ai, puisque je n'ai construit qu'un seul de ces bâtiments pour ma part.

Christian commence à collecter très tôt des cubes d'or et ses Résidences sont en place, il ne fait aucun doute qu'il sera le premier à constuire un bâtiment de prestige. À cause de ma place dans l'ordre du tour, l'accès à l'or m'est difficile via les bâtiments et je vais progresser sur la piste des faveurs qui fournit des matériaux afin de m'en procurer par ce moyen.

La Bailli est presque au bout de son parcours et Christian construit la Cathédrale : 25 Points de Prestige juste avant la fin du tour et il a avancé le Prévôt pour que le Bailli accélère encore vers la fin de la partie, ce qui est une très bonne idée pour augmenter ses chances de finir à la première place. Ça va être tendu pour la fin.

Pour que j'aie une chance de le dépasser, je dois : construire le Monument (14 PP et 2 faveurs), construire un bâtiment en pierre pour 6 PP et construire le dernier bâtiment en bois qui donne 4 PP : le Marché. Évidemment, Meredith va m'empêcher de construire ce dernier, et après les couinements d'usage, je m'aperçois que la Banque (2 deniers —> 1 or / 5 deniers —> 2 ors) est disponible et qu'il me reste tout juste deux deniers. 3 PP au lieu des 4 escomptés, ça suffira.

Voici un jeu excellent auquel on ne joue vraiment pas assez. Mais dans quelques jours, il sera disponible sur iPad, de quoi remédier un peu à ça.

 

1 Laurent 78
2 Christian 75
3 Fernand 61
4 Meredith 50

 

Coney IslandConey Island. J'apprécie beaucoup ce petit jeu au matériel très sympa. Mon père et Meredith vont le découvrir et elle va ainsi voir quel est le jeu avec lequel son fils nous a battus mardi dernier. Pour une courte description, je vous renvoie donc à notre première partie.

C'est justement en suivant l'exemple de Tim que je vais privilégier la pose sur le parc de ma troisième famille d'artistes : celle qui donne des cubes de construction. Je vais avoir beaucoup de cubes et je peux donc à deux reprises placer des attractions, gagner des points, mais surtout remballer vers leurs roulottes les artistes de mes adversaires.

J'ai placé les miens sur des positions assez éloignées et je diminue les risques que l'on me fasse la même chose, mais comme ils vont se mettre à plusieurs pour le faire (et c'est normal), je vais me retrouver dans la même situation qu'au début de la partie : aucun artiste sur le parc et des revenus au plus bas.

Mais j'ai une grande avance en points et j'ai collecté quelques journaux. Le reste de la partie sera pour moi l'occasion de grappiller des points là où ils sont de manière moins spectaculaire qu'avec des attractions : un ou deux journaux de plus, en construisant des parcelles, ou bien encore avec le personnage du Promoteur (1 liasse —> 2 PV.) Évidemment pendant cette période maigre, les autres me rejoignent et me dépassent même sur la piste de score.

Toutes les parcelles sont sur le parc mais la partie va se terminer en plaçant une attraction, Meredith récupère ainsi ses artistes et n'aura pas de malus pour ceux encore présents dans le parc, contrairement à mon père qui lui, en laisse quatre.

 

  Laurent Meredith Christian Fernand
Piste 36 39 40 31
Journaux 12 5 2 8
Artistes -2 0 -2 -8
TOTAL 46 44 40 31

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...