8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 12:32

Ce dimanche, deux parties avec mon père dans l'après-midi et en soirée, trois autres parties chez Mélanie et Fred.

 

Banner - Glen MoreGlen More. Je vais mettre en place assez vite un moteur de PV avec un Boucher à moutons. Je vais compléter avec un Marché annuel pour encore quelques jetons de PV de plus. J'ai pris le premier Champ de blé afin que mon père ne commence pas sa production de whisky comme à son habitude et tout ça m'a l'air à ce moment plutôt bien parti.

Mais, je n'ai pas de bœuf et je ne sais pas en acheter car le marché est saturé. Mon père en a plein et évidemment il va se garder de les vendre pour que je reste en pénurie. Je vais donc rater quelques tuiles intéressantes à cause de ça et je vais être obligé d'avancer très loin lorsqu'une tuile Bœuf va apparaître enfin.

Et c'est à ce moment que la production de whisky en face va commencer. Pour compenser ça, je vais acquérir deux Tavernes, ce qui me fait perdre mon unique tonneau de whisky au final, mais qui m'a quand même donné 10 PV en tout.

Même si j'ai beaucoup de PV en jetons et qu'il n'en a pas un seul, sa production de whisky et surtout toutes les tuiles de lieux spéciaux qu'il a su s'acheter grâce à ses bœufs, lui laissent juste l'avance nécessaire pour encore gagner.

J'ai une fois de plus mal anticipé la fin de la partie et je reste avec quelques ressources inutiles et des chefs que je n'ai pas eus l'occasion d'envoyer au Parlement.

 

  Fernand Laurent
Points de victoire 0 27
Whisky / Chefs / Lieux
—Première manche 1/0/0 0/1/0
—Deuxième manche

2/2/3

0/0/0
—Troisième manche 8/2/5
0/0/0
Iona Abbey, Loch Morar, Duart Castle 16
9
Pièces 10
6
Nombre de tuiles 0
0
TOTAL 49
43

 

Magnum SalMagnum Sal. Malgré deux manches catastrophiques, mon père revient en force avec une troisième manche excellente. Il attend le bon moment pour pomper l'eau d'une galerie lorsque mes mineurs sont couchés et je ne peux pas donc venir lui "voler" les cubes de sels. Grâce à un outil Privilège royal, il place un de ses mineurs avant le mien et il va donc honorer deux commandes.

Je dois même arrêter d'extraire car je n'ai plus aucune chance de pouvoir honorer une commande et je n'ai plus qu'à vendre au Marché mes deux cubes restants. Mais avec tout ce qu'il a eu à faire lors de cette dernière manche, il ne sait plus acheter d'outils supplémentaires et je garde une avance suffisante dans ce domaine.

 

  Laurent Fernand
Grosz 94 83
Outils 20 10
Sels 0 3
TOTAL 114 96

 

Nightfall.jpgNightfall. Découverte de ce jeu de deckbuilding qui présente un mécanisme très intéressant : l'enchaînement. À chaque tour de jeu, il est possible d'initier une chaîne de cartes jouées les unes sur les autres en respectant un code de couleurs. Les cartes sont résolues dans le sens LIFO (Last In First Out) qui rappelle à Fred et à moi des souvenirs de la pile (stack) à Magic: The Gathering.

Un autre point commun avec Magic est le combat. Les créatures attaquent les joueurs et les joueurs attaqués peuvent se défendre avec leurs créatures en bloquant. Un petit détail perturbant quand même : toutes les créatures doivent attaquer et elles sont défaussées après une attaque. Comment je fais pour bloquer après alors ? Et c'est là que l'enchaînement prend toute son importance.

C'est autour de ce mécanisme que s'articule le jeu et il n'est pas évident de prime abord d'appréhender comment l'exploiter au mieux. La tentation est grande de suivre une chaîne ou d'en initier une alors qu'il serait parfois bon de s'abstenir. Initier un enchaînement peut avantager un adversaire plus qu'il ne le peut pour soi-même.

Le choix des cartes que l'on peut intégrer dans notre deck est également délicat car ce n'est qu'en observant les couleurs prises par les autres (surtout celui à droite) que l'on doit sélectionner celles que l'on ajoute à son propre deck pour ainsi pouvoir profiter de leurs enchaînements.

C'est en regard des deux paragraphes précédents que Nightfall peut laisser une impression de manque de contrôle, que l'on acquiert des cartes à l'aveuglette simplement parce qu'on peut le faire. Au début on fait n'importe quoi, mais après quelques parties, on comprend pourquoi on le fait et quand le faire. Je n'ai fait que deux parties, mais on réalise tout de suite qu'à Nightfall, l'expérience change beaucoup de choses.

Mélanie s'en sort plus que bien avec très peu de blessures sur le cumul des deux parties jouées. Elle était tellement hors de portée, que Fred et moi, ayant plus de blessures qu'elle, nous nous attaquions mutuellement pour essayer de finir deuxième. Et ça, je ne sais pas si c'est un défaut du jeu, une composante à prendre en compte, ou si c'est notre inexpérience qui laisse cette impression…

 

1 Mélanie 2   1 Mélanie 0
2 Laurent 12   2 Frédéric 11
3 Frédéric 16   3 Laurent 15

 

TournayTournay. Avec un Monastère (1) en première carte, je pensais faire comme la fois précédente et miser sur le recrutement et les bâtiments de prestige qui valorisent cette stratégie. Mais la pioche ne m'est pas favorable et un des bâtiments convoités file dans les mains de Fred. Je me suis retrouvé avec Saint-Brice (2) en main, et ça sera mon plan B. Poser deux séries de cartes de chacune des couleurs et surtout, poser le Beffroi pour avoir un double décompte.

Parallèlement à ça, je pose la Baliste (3) de niveau II et Mélanie celle de niveau I. Fred se dit qu'il va passer un sale moment, et de fait, il va passer un sale moment. Mélanie par contre va profiter de cette situation parce qu'il y a un événement positif qu'elle va exploiter à fond : c'est la Grande Ducasse qui lui fait gagner deux deniers parce qu'elle est majoritaire (cartes + habitants) dans le domaine civil.

Fred va finalement bien s'en sortir grâce à un Fort (4) qui va lui permettre de faire disparaître les événements qui le dérangent le plus et surtout d'amasser des Remparts en main et en jeu. Globalement, on l'a plus aidé que freiné.

Par contre moi, je stagne. J'ai des gros problèmes d'argent et je dois souvent choisir l'action Gagner des deniers en couchant mes habitants. C'est une perte de temps pendant que les deux autres continuent d'agrandir leurs quartiers.

La fin de la partie approche, et je ne peux plus perdre de temps. Je pose des cartes simplement parce qu'elles sont peu chères et qu'elles ont la couleur qu'il faut pour ma stratégie. J'ai réussi à avoir en main le Beffroi (5) et je fais une belle remontée qui va peut-être me faire gagner.

Mais,… Mélanie est très riche et elle cherche la Cathédrale (6) qu'elle va trouver à la seconde tentative. Fred pose Saint-Nicolas (7) que je ne vais pas exploiter au mieux car il me manque un habitant pour réaliser deux séries. Et surtout, il a encore gagné des Remparts.

 

Petit lexique :

(1) Monastère (I). Recruter un habitant pour 3 deniers.

(2Saint-Brice III. 4PPs/2PP par lot de cartes des trois couleurs.

(3) Baliste (I/II). Les autres joueurs subissent l'effet de 2/3 événements de votre choix. 

(4) Fort (II). Lutter contre un événement avec au moins une pièce et Gagner les pièces. 

(5) Beffroi (III). 4PPs/2PPs par lot de cartes des trois couleurs.

(6) Cathédrale (III). 8PPs/0PP.

(7) Saint-Nicolas (III). 3PPs/1PP par lot d'habitants des trois couleurs.

 

  Frédéric Laurent Mélanie
Quartier 5 5 6
Remparts 5 1 0
Beffroi 2 8 2
Halle aux Draps 8 2 1
Hôtel de Ville 6 3 6
Cathédrale 0 0 8
La Madeleine 3 3 8
Saint-Brice 2 8 2
Saint-Nicolas 6 2 2
Porte de la Vigne 2 2 4
Tour d'Arras 3 6 1
TOTAL 42 40 40

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mélanie 10/01/2012 12:27


Ce jeu aurait un problème tout ça parce que je gagne nettement toutes les parties??? Mouhahaha ;)

Mildiou 10/01/2012 13:35



Avoue que c'est troublant, quand même !



hellrick 10/01/2012 11:05


Le (petit) problème de Nightfall c'est qu'après avoir encaissé un certain nombre de blessures il est impossible de s'en sortir, il faudrait plus de cartes comme Genesis One (ou au moins des
cartes de ce type réutilisable) pour purger son deck de certaines blessures et relancer la partie.


Cependant, la première extension semble corriger ces erreurs: des créatures qui restent en jeu après avoir attaqué, des cartes qui permettent d'exiler des cartes de sa main, d'autres qui font
"brainstorm" pour controler la pioche, des créatures qui absorbent tous les dégats et suppriment le trample, etc.


Bref, ça s'annonce combottant

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...