2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:48

7 Wonders 17 Wonders Leaders. Une soirée traditionnelle de début de week-end avec une première partie jouée avec les enfants. Cette fois l'extension Leaders est incluse. C'est une partie qui a vu les deux enfants finir en tête. Élisa a plus de ressources, donc, plus d'argent et elle hérite de la première position grâce à cette toute petite différence.
Trop confiant dans mon leader Bilkis, je néglige un peu les ressources pour poser en premier deux cartes scientifiques. Mais par la suite, je n'ai plus les moyens de continuer à poser des cartes car je n'ai pas l'argent nécessaire pour acheter à mes voisins ce qu'il me manque. À part le chaînage et défausser pour trois pièces, il n'y a rien de bien intéressant de mon côté.
Fred fonce seul dans le scientifique grâce à toutes celles que je laisse passer, mais les développements diversifiés des enfants leurs donnent juste un tout petit point de victoire pour finir devant lui.

 

 

Élisa

Rome B

Nicolas

Bruxelles B

Frédéric

Alexandrie B

Mélanie

Éphèse B

Laurent

Rhodes B

Conflits 9
16
-6
-4
4
Trésor 6 4
3
5
5
Merveille 3
7
7
10
7
Civil

12

26
15
11
10
Commerce 6
0
0
4
0
Guildes 17
7
7
5
0
Sciences 1
0
38
10
18
Leaders 11
5
0
6
0
TOTAL 65
65
64
47
44
(Pièces) (20) (13)      

 

LondonLondon à quatre joueurs, c'est bien, mais c'est long. Attendre son tour est un peu ennuyant. Le Deck s'épuise plus vite, mais le temps d'attente est plus important donc la partie n'est pas plus courte. Que ce soit à deux, trois, ou quatre joueurs, il y a quand même une constante : c'est Fred qui gagne.
Il s'est lourdement endetté avec quatre emprunts qu'il a réussi à rembourser avec ses £60 tout juste à la fin de la partie. J'étais dans le même cas, mais je n'avais pour ma part que deux emprunts. J'ai laissé passer des cartes sur le plateau que Fred a pris et utilisé au mieux et il a fini la partie avec deux Omnibus pour gagner un montant scandaleux avec ses six quartiers.
La pauvreté à été bien gérée par tout le monde et n’a pas été un facteur déterminant pour les écarts de points, au contraire des emprunts non remboursés.

 

  Frédéric Laurent Mélanie Nicolas G

Arrondissements

27 13 17 16
Métro 4 2 6 8
Zone de construction 21 16 13 20
Points de Victoire 21 17 23 12

Emprunts

0 0 -14 -21
Pauvreté 0 -1 0 -1
TOTAL 73 47 45 34

 

Sankt PetersburgSankt Petersburg. La dernière fois, j'avais tenté une stratégie bâtiments contre deux stratégies nobles. Cela n'avait pas fonctionné car j'avais été trop strict dans le choix de mes cartes en refusant catégoriquement de prendre le moindre noble. J'ai été plus souple cette fois mais en concentrant mes efforts sur les bâtiments en priorité.
J'ai la chance de poser des bâtiments rentables dès les deux premiers tours tout en gardant des roubles pour acheter des artisans. À la différence des autres qui prennent beaucoup de nobles, je gagne mes points tout de suite et ma position sur la piste de score est loin devant les autres. Mélanie est la plus proche, mais ses bâtiments sont moins rentables que les miens et sa collection de nobles est trop faible pour l'empêcher de se faire doubler par les deux autres.
En prenant quelques nobles pour servir ma stratégie, je peux compter sur des rentrées d'argent à chaque phase. Je n'ai eu à regretter le fait de ne pouvoir me payer la carte désirée qu'à une seule reprise. 

 

  Laurent Nicolas G Frédéric Mélanie
Piste 77 50 29 57
Nobles 10 28 45 15
Roubles 1 2 1 2
Main 0 0 0 0
TOTAL 88 80 75 74

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...