2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 23:00
 

Contrats

spéciaux

  I 7 PPs
  II 9 PPs
  III 13 PPs
  IV 15 PPs

FirenzeFirenze. Les contrats spéciaux tirés sont indiqués dans le tableau ci-contre à droite. J'étais en bonne voie de réaliser le premier mais je me suis fait doubler à cause des pouvoirs conjugués d'un Architecte (1) et d'un Maçon (2). La course pour le deuxième contrat spécial était perdue d'avance car je n'avais aucune brique mauve contrairement à mon père qui les économisait petit à petit.

J'ai donc rempli quelques petits contrats de faibles valeurs en attendant de pouvoir avoir le droit de m'attaquer au contrat spécial III sur la tour blanche que j'ai réussi à remporter. Ce qui m'a permis à peine de le rejoindre sur la piste de score.

J'ai tenté de le ralentir en posant un Campanile (3) mais cela n'a pas eu trop d'effet car il est venu se servir chez moi avec un Contrebandier (4) pour récupérer une brique blanche. Le contrat III est le seul accomplissement notable que j'ai réussi à faire. Personne ne s'est attaqué au dernier sur la tour bleue, moi parce que je n'en ai pas les moyens et lui parce qu'il a tout intérêt à ce que la partie ne dure pas.

Dans cette optique, mon père va accélérer la partie en accumulant des petits contrats de trois ou quatre étages que je j'ai pas déjà fait tout en récupérant une seconde carte Reconnaissance (5). Impossible pour moi de revenir après avoir accumulé les mauvais choix. Le bonus de cinq PPs pour avoir fini la partie est également pour lui.

Petit changement pour ce jeu : je mets maintenant le détail des points gagnés en fin de partie sur les majorités des tours et avec les cartes Festivités.

 

Petit lexique :

(1) Architecte : Personnage. Vous pouvez évaluer une de vos tours comme ayant soit un étage de moins ou de plus.

(2) Maçon : Personnage. Vos coûts de constructions sont minorés de trois pendant ce tour.

(3) Campanile : Église. Chaque joueur doit construire une tour de trois étages blanche avant de remplir des nouveaux contrats.

(4) Contrebandier : Personnage. Vous pouvez échanger une pierre de votre stock contre une autre choisie chez un adversaire.

(5) Reconnaissance : Festivité. Recevez un PP pour chaque contrat de trois ou quatre étages remplis.

 

  Fernand Laurent
Piste 45 41
Bonus de fin 5 0
Majorités 12 9
Festivités 11 6
TOTAL 73 56

 

PeloponnesPeloponnes. Mon père était impatient de rejouer à Peloponnes. On a enchaîné avec une partie et puis deux, et puis trois. C'est tellement rapide comme jeu que j'ai toujours envie de recommencer une partie pour y intégrer les leçons tirées des échecs précédents. L'avantage de pouvoir faire plusieurs parties a quand même pour inconvénient qu'il est difficile pour moi de tout me rappeler pour les comptes-rendus. Voici ce qu'il m'en reste…

Arkadia donne un habitant à chaque phase de revenus et c'est sympa quand même pour avoir des rentrées plus importantes en pièces. Même si on finit toujours par perdre une partie de cette population lors d'une phase de nourrissage ou à cause de la peste, cela aide quand même bien pour avoir les moyens financiers suffisant pour participer à chaque enchère et cela permet même de gagner des biens de luxe à partir d'un certain niveau.

Mais pour que cela marche, il faut quand même avoir un niveau de blé suffisant pour ne pas perdre trop de population : c'est mon "foirrage" de la première partie. Même si mes scores sont équilibrés, ils sont trop faibles par rapport à ceux de mon père (qui eux aussi, sont équilibrés.)

La deuxième partie a été trop juste en ressources de construction et je n'ai pas su garder mes bâtiments payés à crédit lorsque j'ai dû donner les ressources nécessaires à leurs constructions : "foirrage" de la deuxième partie. Il faut dire aussi que le déclin m'a fait perdre les biens de luxe avec lesquels je comptais payer tout ça.

Dernière partie avec beaucoup de bâtiments des deux côtés et peu de paysages. J'arrive à me protéger de la sécheresse et de la tempête, ce qui ne perturbe pas mes réserves de blés. Je peux nourrir sans perdre trop d'habitants. Contrairement à ce qui se passe en face, une véritable hécatombe.

J'aime beaucoup cette recherche permanente d'équilibre et le côté "collectionneur" de ressources. Et ne conserver que le score le plus faible pour gagner est une très bonne idée, même si jusqu'ici toutes les parties auxquelles j'ai joué auraient eues les même positions si on avait simplement additionné les deux scores. Tiens, je ferais bien une vraie partie (*) de Tigre et Euphrate, moi… (Christian, si tu me lis.)

(*) Une vraie partie, je veux dire pas sur iPad quoi…

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Patras 23 24 23
2 Laurent Arkadia 15 12 12

 

    Cité Prestige Population Score
1 Fernand Arkadia 17 30 17
2 Laurent Messene 15 21 15

 

    Cité Prestige Population Score
1 Laurent Pylos 30 21 21
2 Fernand   Patras  31 15 15

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...