1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 22:53

Cargo NoirCargo Noir. On commence une partie avec les premiers arrivés chez moi. C'est plutôt court comme jeu. Je fais un début de partie plutôt lent par rapport aux autres qui ont vite un Cargo supplémentaire ou un Entrepôt, je me fais éjecter des ports et ne gagne rien de spécial. Mes premiers achats tardifs seront un Cargo et un Syndicat et ce dernier ne me rapportera pas la moindre pièce de toute la partie.

Vers le quatrième tour François pose tous ses navires sur Macao et il se contente de la pioche au hasard ou bien de l'échange. Il pense ainsi éviter la concurrence et ne pas payer d'argent. Ça a l'air d'être satisfaisant comme formule et il va jouer ses cinq navires de cette manière jusqu'à la fin de la partie. Vanessa va faire de même et à chaque tour, on retrouve à Macao leurs dix bateaux.

La très bonne nouvelle, c'est que Vincent et moi on peut aller ou on veut sans trop se gêner. Voilà pourquoi mon Syndicat ne sert à rien, il n'y a personne ; ils sont tous à Macao. Même avec seulement quatre navires chacun, on va se gaver, pleins de marchandises pour pas cher et je vais vite rattraper mon retard. Tellement la concurrence est inexistante, Vincent arrivera à collecter cinq uraniums en même temps que j'en amasserais six.

 

1 Laurent 105
2 Vincent D 100
3 François 90
4 Vanessa 75

 

CycladesCyclades. C'est le grand retour de Nicolas G (pas mon fils, donc) après plusieurs mois. Comme ses préférences de jeu sont plutôt tournées vers l'améritrash que vers le kûbenboä, François et moi proposons Cyclades qui fait la passerelle entre les deux mondes.

D'ailleurs Nicolas montrera vite ses intentions et va attaquer souvent et au moins toujours se monter menaçant envers ses voisins. J'en ferais les frais le premier et je me retrouve avec une seule île et des revenus très faibles. Heureusement que mes deux prêtres me permettront quand même de ne pas abandonner à chaque fois sur les offrandes.

À chaque fois qu'il m'arrivera un coup dur, je ne peux m'en sortir qu'aux dépends de Vanessa, ce qui est assez gênant pour elle.

Après avoir échoué à la victoire en tentant de conquérir la métropole de François, Vincent va discrètement se lancer dans le recrutement de Philosophes. Et c'est de cette manière qu'il va gagner.

 

1 Vincent D
  François
  Laurent
  Nicolas G
  Vanessa

 

KorsarKorsar. Vanessa et moi étions bien partis pour jouer une partie de Norenberc, mais vu l'heure c'est plutôt un petit Korsar qui sera choisi.

Je ne vais jamais avoir en main une carte corsaire de valeur 4. Jamais, par contre des 1 ou des 2, ça oui. Je n'ai que ça ! En fait non, je n'ai pas que ça, j'ai aussi plein galions que je ne peux pas mettre en mer parce que je suis incapable de les défendre. Mais comme la fin de la partie approche, je n'ai pas intérêt à les garder en main alors je les voir se faire aborder et disparaître l'un après l'autre. Pas question de battre le record de Fred de -1, non mais ho, faut pas déconner quand même !

 

1 Vincent D 34
2 Vanessa 33
3 Nicolas G 25
4 Laurent 8

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...