30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 12:00

Mons-en-Barœul, Ludinord. Deuxième fois que je me rends à ce festival. L'organisation est absolument exemplaire. Infrastructures, animateurs, choix des jeux… Tout est parfait. J'y suis allé les deux jours et je vais faire un petit compte-rendu des jeux que j'ai essayés.

 

Taluva. Un classique que je n'avais jamais pratiqué. Les principaux arguments mis en avant lors de cette démonstration furent d'ordre esthétique. C'est vrai que c'est beau. Mais au delà de ça, les qualités intrinsèques du jeu sont évidentes. Clairement, on comprend aussi assez vite que Taluva gagne encore en qualité lorsque tous les joueurs ont un peu d'expérience. Malgré tout cela reste extrêmement simple à jouer si on choisit de le faire en dilettante.

Ludinord 2015

Dogs of War. Des belles figurines, des cartes, et un élégant matériel dans l'ensemble. Le tout édité par Edge. Typiquement le genre de jeu qui ne m'attire pas du tout. Mais on s'installe quand même et l'explication me fait changer d'avis immédiatement. Puis je remarque que l'auteur est Paolo Mori, le monsieur qui a fait Vasco da Gama, que j'adore. Cela m'apprendra à avoir des préjugés stupides uniquement sur base de l'apparence d'un jeu.

Ludinord 2015

Alien Frontiers Aurora. Un jeu du style pose d'ouvriers, style que j'apprécie tout particulièrement, mais que je n'avais jamais essayé. C'est Stéphane, qui avait participé au premier tournoi de The spoils que j'ai organisé qui se charge ici de l'explication. C'est effectivement du classique dans le genre. Agréable, mais je ne pense pas que je pourrais en faire plusieurs car je n'ai pas trouvé qu'il y avait énormément de voies stratégiques différentes. Cette dernière remarque est bien sûr à modérer puisque je n'ai fait que deux parties sur le week-end et que je peux me tromper.

Ludinord 2015

Art Collector (Prototype). Des cartes représentant des œuvres d'art sont étalées sur la table. Et celle-ci se libère au moment où l'on passe devant. L'auteur souriant nous invite à nous asseoir. Je le dis tout de suite, cela m'a fait immédiatement penser à Modern Art de Reiner Knizia. Ici, il y a des dés que l'on va lancer et garder cachés derrière notre paravent. C'est avec ces valeurs que l'on va participer aux enchères. Bien sûr, certaines demandent de faire la mise la plus basse. En ce qui concerne le décompte, chaque famille d'œuvres en a un qui lui est propre. Intéressant. L'auteur avait quelques rendez-vous avec des éditeurs, j'espère qu'il aura du succès.

Ludinord 2015

Cacao. Un jeu récent et familial de Filosofia qui s'explique en moins de cinq minutes et qui se joue très vite. C'est de la pose de tuiles avec un système de déclenchements de bonus. C'est sympa comme jeu introductif, le genre de boîte qui va se vendre à la pelle tellement c'est simple et efficace.

Ludinord 2015

L'auberge sanglante (Prototype). J'avais déjà fait une première partie lors de la précédente édition de Ludinord. Ici, les illustrations sont terminées et le style adopté donne une identité particulière au jeu et à son thème. Mécaniquement, et après un petit temps d'adaptation, c'est original. Il y a une courbe d'apprentissage évidente et c'est ce qu'on demande à un jeu. Il faut faire des choix entre qui recruter dans notre bande de malfrats, qui tuer dans l'auberge, quelles chambres laisser libres, être prudents avec les descentes de policiers. J'ai vraiment hâte d'en refaire une partie au calme pour en profiter pleinement.

Ludinord 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...