31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 19:00
31/03/15 - Manhattan Project

Au club "Esprits joueurs"…

Fraels, Hellrick, Lula, Mildiou, Talitati.

120 minutes de guerre froide, de menaces, et de coups foireux.

The Manhattan Project, un compte rendu explosif ? Ou pas… "Ca va péter !"… Cette célèbre phrase de Counter Strike pourrait très bien s’appliquer à ce jeu. En effet, le but du jeu est de fabriquer des bombes… et de les faire exploser. O_o

 

Pour ce faire, nous avons des techniciens de trois types : le "bête technicien", "l’ingénieur" et "le chercheur" qui vont nous permettre de planifier plusieurs actions. Et oui, c’est un jeu de pose d’ouvriers ! Le plateau est réparti entre plusieurs actions possible, un marché de centrales (tiens j’ai déjà vu ça quelque part), l’amélioration de notre force militaire, le recrutement,… Et tout au long, ce sera une succession de placements jusqu’à le déclenchement de fin de partie.

 

Nous avons fait une première partie à cinq joueurs. Était-ce conseillé, je ne sais pas, mais en tout cas on s’est éclaté. Il est permis d’attaquer les "bases" adverses afin de rendre temporairement indisponible les centrales des autres joueurs. Et là, ça a commencé à dégénérer ! Car évidemment, c’est une technique que Hellrick et Lula se sont dépêchés d’appliquer, grands amateurs de baston qu’ils sont ! Au détriment de Talitati et Mildiou. Me laissant tranquille et me permettant de faire mes actions "calmement".

 

J’ai beaucoup utilisé l’unique case "espionnage" du plateau, permettant d’exploiter une ou plusieurs centrales adverses. Cette action est certainement la meilleure du jeu. Je me suis focalisé sur la fabrication d’une grosse bombe au plutonium (améliorée par le sacrifice d’une petite) et ça a payé vu que ça m’a permis de gagner.

 

Ce jeu offre beaucoup de possibilité, et j’espère y jouer encore beaucoup. Très belle découverte.

31/03/15 - Manhattan Project

On est cinq à découvrir le jeu. Dans le but de construire des bombes, on prend tous nos marques afin de se constituer une petite collection de bâtiments sur lesquels placer nos techniciens. Et c'est assez rapidement qu'Hellrick décide de jouer avec ses bombardiers. Il vient m'endommager deux de mes bâtiments, dont une usine d'enrichissement d'uranium que j'allais utiliser juste après afin d'obtenir de quoi réaliser la première bombe de la partie. J'ai mis beaucoup de temps à m'en remettre.

 

Cette petite attaque l'ayant bien diverti, il récidive sur Talitati et il conseille même à Lula (qui a bien été amusé par ces deux frappes) d'en faire tout autant. Considérant qu'une alliance hostile venait d'être conclue, je propose aux deux autres joueurs d'en faire autant afin de les freiner. Mais à part des opérations d'espionnage réalisées par Fraels et moi même, il faut bien avouer que notre alliance défensive était bien lâche. C'est plutôt un climat de guerre froide, la simple construction de chasseurs et de bombardiers a suffit à appaiser le climat.

 

Pendant ce temps, discrètement, Talitati travaille à l'objectif principal du jeu : construire des bombes pour atteindre en premier les 45 points nécessaires pour remporter et terminer immédiatement la partie. Les deux agresseurs sont clairement en retard sur leur programme nucléaire, puisqu'ils ont mis plus d'énergie à se constituer une flotte aérienne destructrice et ensuite défensive, suite à une tendance paranoïaque à craindre des représailles de notre part.

 

C'est finalement, et en toute logique, les joueurs ayant agi en priorité sur leur développement qui terminent en haut du classement. Production de plutonium, enrichissement d'uranium, construction de bombes, chargement sur des bombardiers, essai de bombes au plutonium… c'est la seule voie pour générer des des points. Ma troisième place est vraiment à mettre au compte de l'attaque d'Hellrick qui est arrivée au plus mauvais moment. J'ai dû trouver de l'argent avant de pouvoir réparer mes bâtiments endommagés. Une perte de temps préjudiciable.

 

En résumé, je trouve que Manhattan Project un excellent jeu de pose d'ouvriers. L'ambiance de compétition, de disuasion et de menace est très prenante. Avec les cinq petits modules d'extensions à ajouter à l'avenir, les parties risquent d'être très agréables, et pour ma part, très attendues.

---  1 Fraels (François) 45
   2 Talitati (Vincent B) 30
   3 Mildiou (Laurent) 25
   4 Hellrick (Frédéric) 22
   5 Lula (Nicolas G) 15

Partager cet article

Repost 0
Published by Fraels, Mildiou. - dans Comptes-rendus Manhattan Project
commenter cet article

commentaires

Jean-Jacques 01/09/2016 13:28

J’adore Manhattan Project ! J’y joue régulièrement avec mon petit frère. Lui aussi aime beaucoup ce jeu. Ton article est très bien écrit et décrit comme il faut le déroulement. Continue comme ça !

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...