27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 22:56

Cap - Inca Empire

[ Description du jeu ]

 

Chez Mildiou

Bouffy, Cliodna, Fraels, Mildiou.

240 minutes de suyus, apus et Sapa Inca. 

obrMildiou

 

Soleil-Troube rural

Trouble rural

 

Soleil-Arpenteurs

Arpenteurs

expérimentés

 

Soleil-Épidémie

Épidémie

 

Soleil-Rénovation urbaine

Rénovation

urbaine

 

Soleil-Grand pèlerinage

Grand

pèlerinage

Soleil-Pèlerinage local

Pèlerinage

local 

  Inca Empire

Voici un beau jeu. Un plateau magnifique tout en longueur. On débute tous les quatre (c'est seulement ma deuxième partie) avec une explication des règles qui se passe bien sans susciter trop d'enthousiasme. Et c'est la même chose pour les premières phases de jeu, ils n'ont pas l'air emballé.

En avoir fait une seule partie me suffit pour savoir que tout va se mettre en route dès la première phase du soleil. C'est là que l'ordre du tour est réactualisé et c'est là que l'on va jouer une carte sur le petit plateau du soleil. Les cartes vont influencer deux joueurs jusqu'à la prochaine phase de Sapa Inca (décompte). Certaines sont bénéfiques, d'autres pas du tout et elles sont jouées faces cachées dans l'ordre du tour nouvellement défini. Elles sont ensuite révélées en même temps. Cette phase plaît beaucoup et l'intérêt pour le jeu est lancé.

Pendant que Bouffy et Fraels s'étendent au sud de Cuzco, je pars vers le nord. Mais je ne fait pas un très bon départ car je suis celui qui possède le plus de PVs en début de partie et je suis obligé de donner deux de mes ouvriers à Cliodna (dernière sur la piste des scores) lors des phases de l'Inca. J'ai donc toujours trop peu pour construire une cité ou une garnison, je me contente de conquérir des nouvelles provinces et d'y installer des terrasses.

Je n'avais pas présenté toutes les cartes pour ne pas alourdir l'explication des règles, mais j'ai quand même pris la peine d'insister sur l'importance de certaines d'entre-elles. Comme la Route sauvage (1) et le Trouble rural. (2) Cette dernière peut avoir un effet très pénalisant pour le joueur qui ne prend pas la peine de conquérir toutes les provinces qui sont empruntées par son réseau de routes.

La première à en souffrir a été Vanessa qui a perdu beaucoup de routes et a dû passer sont temps à tout reconnecter et conquérir sous peine de pas marquer les points pour ses cités et garnisons au nord de la coupure de ses routes. Cela m'a laissé l'opportunité d'enfin implanter des réalisations dans une zone proche sans qu'elle puisse le faire elle-même puisqu'elle était trop occupée.

C'est à mon tour plus tard de jouer une deuxième carte Trouble rural (2) sur Fraels et Bouffy. Mais c'est surtout le premier qui a été le plus embêté.

Un autre exemple de ce que l'on peut faire lors d'une phase de soleil : Je joue une Rénovation urbaine (3) et le même tour, on me joue une Épidémie. (4) Je comptais construire une cité à un endroit qui sera à ma portée au tour suivant, le temps de construire des routes. Il ne me reste plus que huit ouvriers pour le faire et je vais donc marquer des points si rien d'embêtant ne se passe. Et voilà que Vanessa me joue une seconde carte Épidémie, il me faut maintenant dix ouvriers, adieu ma cité. Je me contente alors de faire deux nouvelles terrasses puisqu'une carte Arpenteurs expérimentés (5) se trouve dan ma zone.

J'ai donné l'impression d'être celui qui avait le moins de chance de gagner. J'étais celui qui marquais le moins de PVs lors des phases de décomptes mais c'était sans comprendre tout de suite l'intérêt des terrasses. Je suis le seul qui en possède, et elles donnent un PV à chaque décompte. Mais contrairement aux autres réalisations sur le plateau, ce PV ne profite qu'à moi seul. Si je continue à me connecter aux réalisations adverses tout en continuant à gagner des points seuls avec mes terrasses, je vais remonter. Et je suis remonté. Impossible de rattraper Bouffy, mais j'ai dépassé les deux autre grâce à mes terrasses qui me donnent jusqu'à cinq PVs à chaque fois.

La partie a été assez longue (quatre heures quand même) pour voir quelques pèlerinages effectués par tout le monde sauf moi. Un Grand pèlerinage (6) pour François et un Pèlerinage local (7) pour Vanessa et Vincent qui est remonté vers le nord en fin de partie. Cette remontée vers le nord lui permet de connecter des nouveaux sites et donc de gagner des nouveaux points à chaque décompte.

J'avais décidé d'utiliser la variante qui se sert des jetons Pizarro pour déterminer la fin du jeu. Comme lors de ma première partie, et malgré la longueur de celle-ci, on est tous déçus que la fin arrive plus tôt tant il y avait encore des choses à faire. Quatre heures de jeu que l'on ne voit pas passer. Un jeu qui a plu, tant mieux car c'était déjà le cas pour moi.

 

20120727

L'Empire à la fin de la partie. Je me suis connecté à

 Pucara de Andagala mais le Grand pèlerinage ne

m'est pas accessible sur plateau du soleil.

Petit lexique :

(1) Route sauvage : L'une des routes que vous construisez lors de la phase du peuple peut être placée entre deux sites quels qu'ils soient.

(2) Trouble rural : À la fin de chaque phase du soleil, détruisez toutes les routes dont une partie au moins est construite dans une région non conquise.

(3) Rénovation urbaine : La construction d'une cité pendant la phase du peuple rapporte deux PVs additionnels.

(4) Épidémie : Construire une cité lors de la phase du peuple requiert deux jetons ouvrier supplémentaires.

(5) Arpenteurs expérimentés : Si vous construisez une terrasse pendant la phase du peuple, vous pouvez en construire une supplémentaire au prix normal de construction.

(6) Grand pèlerinage : Si votre réseau de routes conduit à un temple construit à Pucara de Andagala ou à Ranchillo, vous pouvez choisir de ne pas réaliser l'une de vos deux actions de la phase du peuple pour partir en pèlerinage. Vous marquez immédiatement sept PVs. Vous ne pouvez effectuer qu'un seul pèlerinage par phase du peuple.

(7) Pèlerinage local : Idem que (6), sauf que les cités de Machu Picchu ou à Huanuco Pampa sont concernées.

 

Bouffy (Vincent D)  Qollasuyu 140
Mildiou (Laurent)  Chinchasuyu 128
Cliodna (Vanessa)  Antisuyu 127
Fraels (François)  Kuntisuyu 123

 

Cap - Sobek

 

Chez Mildiou

Bouffy, Cliodna, Fraels, Mildiou.

60 minutes d'arrivages de felouques. 

obrMildiou

Après ça, on est encore motivé pour un petit jeu que seul Fraels ne connaît pas. J'ai un peu joué comme une quiche en favorisant la prise de cartes personnages à outrance et sans me soucier des cartes dans ma pile de corruption. Mais à quatre joueurs, les cartes partent tellement vite que je n'arrive pas à me constituer des lots intéressants (sauf lors de la seconde manche).

 

Fraels (François)  77
Bouffy (Vincent D)  66
Cliodna (Vanessa)  49
Mildiou (Laurent)  46

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bouffy 31/07/2012 12:40


Pas eu le temps de faire un compte rendu de notre partie de Inca Empire ... mais j'ai adoré ce jeu !!! (et je dis pas cela car j'ai gagné !!)


Quatre heures de jeu, mais pas un inconvénient .. on a tjrs à faire et il règne une certaine convivialité avec la gestion des cartes (A qui faire un coup vache, qui aider ... moi oui bien sur
mais jamais seul !!)


Bon ben même si on sait pas y jouer à 2, je pense qu'il va se retrouver sur ma liste "Essen 2012" moi !!! ;-)

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...