3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 08:26

TournayTournay. Alors que de par le monde, les joueurs frustrés attendent leur exemplaire de ce jeu, et bien nous… on y joue. Hé oui, je sais, je suis un monstre. Et encore, vu que vous n'y avez pas encore joué, vous ne pouvez pas vous rendre compte de ce que vous ratez. J'aimerais pas être à votre place, tiens.

Voilà, maintenant que tout le monde me déteste, je vais expliquer ce qui s'est passé lors de ma huitième partie de Tournay. Hé oui déjà la huitième partie, vu que le jeu est très bon, j'y joue dès que je peux… bon ok, j'arrête.

C'est une partie tranquille pour ce qui est des événements. On a eu droit aux trois positifs qui donnent deux deniers pour le joueur majoritaire dans un des trois domaines. Avec la Visite du Roi (militaire) et la Procession (religieux) dès le départ. La Grande Ducasse (civil) viendra plus tard. Vu le climat positif de ce côté, je ne vais pas du tout m'occuper des événements de la partie. Le seul qui a posé quelques problèmes est l'Attaque des Normands qui impose de mettre des jetons de dommages sur une carte quelque soit sa couleur. Mais comme mon père était tout autant embêté par ça, il s'en est occupé.

Avec un Évêque (Relever les habitants couchés près de la place lorsque j'active un bâtiment blanc) que je vais placer en position centrale, je vais favoriser la pioche dans les cartes blanches et après avoir pioché la carte Saint-Jacques (2PP/1PP par bâtiment ou personnage blanc), je vais renforcer encore ce déséquilibre des blancs. Mais je vais perdre du temps en "jouant" avec l'Évêque qui est plus difficile à utiliser de manière efficiente à cause de mon déséquilibre.

Après avoir pioché un recruteur militaire, la Porte de la Vigne (2PP/1PP par habitant rouge) est visible sur la pioche rouge de niveau III. Je vais la prendre en main et ce seront les trois seules cartes non-blanches que je poserais avec la Tour d'Arras (2PP/1PP par bâtiment blanc ou jaune) qui s'intègre parfaitement dans ma stratégie.

J'aurais normalement pu terminer la partie plus tôt, mais j'avais pour cela besoin d'utiliser à plusieurs reprises un habitant religieux de mon père, mais il l'a rendu indisponible et j'ai été obligé de rassembler mes habitants. C'est d'ailleurs une action que j'ai dû faire souvent car mes habitants jaunes ne me servaient à rien. La spécialisation dans une couleur peut rapporter beaucoup de PP avec les bâtiments de prestige appropriés, mais le rythme du jeu est plus lent parce qu'il faut rassembler plus souvent. 

Ce jeu est merveilleux. Mais qu'est-ce que vous attendez pour l'acheter ? Ha oui, c'est vrai…

 

  Laurent Fernand
Quartier 5 6
Remparts 0 4
Beffroi 0 4
Tour des Six 1 4
Saint-Quentin 1 6
Saint-Jacques 12 2
Porte de la Vigne 8 2
Tour d'Arras 10 3
TOTAL 37 31

 

Magnum SalMagnum Sal. Après LE jeu d'Essen 2011, on revient vers Magnum Sal, un jeu d'Essen 2010 qui n'a pas fait énormément parler de lui, et pourtant il faut bien admettre qu'il est agréable à jouer. En tout cas, il a été apprécié par chaque personne à qui je l'ai présenté. Mon père fait partie de celles-ci, et refaire une partie de ce jeu polonais de temps en temps est une bonne chose.

La première manche est plutôt équilibrée avec des extractions de sels plus ou moins équivalentes et deux commandes royales honorées de part et d'autre. On prépare surtout la suite de la partie avec des recrutements de nouveaux mineurs et l'achat d'outils qui ont été tous distribués.

La deuxième manche a été catastrophique pour mon père, il a ses mineurs bloqués dans une chaîne et il va extraire trois cubes de sel en six tours. Je ne m'attendais qu'a remplir deux commandes mais vu son retard, je renvoie quelques mineurs au fond pour quelques cubes supplémentaires et une dernière commande.

Je vais complètement dominer la troisième manche avec deux extractions massives grâce à mes neufs outils. J'extrais beaucoup et je ne paie rien. Et grâce à l'outil qui permet de se placer en fin de file au château, je vais honorer la quatrième commande avant mon père. Trois commandes sur quatre, avec l'impossibilité pour lui de rattraper son retard explique la différence dans le score final.

Je me suis obligé à faire quelque chose que je ne fais jamais : poser un assistant dans un bâtiment, ce qui m'a rapporté trois pièces. C'est une option qui me laisse perplexe dans ce jeu. OK, ça rapporte 1 grosz à chaque fois qu'un joueur passe par là, mais j'ai quand même l'impression qu'un mineur est toujours plus utile dans la mine ou dans la file d'attente du château… Pourtant j'y ai joué dans toutes les configurations possibles de deux à quatre joueurs, mais ça me paraît faible comme intérêt.

 

  Laurent Fernand
Grosz 82 10
Outils 20 14
Sels 12 12
TOTAL 114 36

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fred 04/11/2011 12:06



j'attends d'y avoir joué pour l'acheter éventuellement mais il me tente bien à priori ;-)



Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...