2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 09:58

Mégawatts - Logo

On continue notre engouement pour Mégawatts avec une première Mégasoirée. On va enchaîner les parties jusqu'à ce qu'on en ait marre ou que les calculs soient trop difficiles à faire. Et on terminera notre troisième partie un peu avant 3h00 du matin. Ce soir, et pour la première fois, on joue sur les cartes de l'Europe centrale, de la Corée et de la Russie.

Petite parenthèse : on a testé une précédente partie avec quelques modifications de matériel. Premièrement, j'ai sorti les paravents de Cyclades pour cacher nos elektros. Et d'ailleurs, les elektros ont été remplacés par des jetons de poker. Si la manipulation est plus aisée, on s'éloigne du thème en perdant la monnaie et avec ces paysages grecs. Mais bon, chez les Kûbenboas le thème on s'en balance un peu, hein !

Trois parties de Mégawatts, ça fait beaucoup de choses à retenir et ces comptes-rendus seront moins détaillés qu'à mon habitude. Peut-être que je devrais prendre des photos en cours de jeu, à l'instar de deux autres blogs sur lesquels j'aime me perdre, à savoir Le blog perso de Ludo le gars et celui de Deepvelver le voyageur ludique.

 

Mégawatts - Europe centraleMégawatts Europe Centrale. Pas de modification dans le déroulement des phases de jeu, ni en ce qui concerne les trois étapes. Deux particularités cependant au niveau de la carte elle-même : on ne peut enchérir et posséder une centrale nucléaire que si on est présent dans d'autres zones que l'Autriche ou la Pologne, et deuxièmement, le propriétaire d'un réseau connecté à Vienne bénéficie d'une réduction de 1 elektros sur le prix des déchets ménagers.

Les zones éliminées sont l'est de la Pologne (rouge) et l'Autriche (jaune) ce qui nous privera d'éventuellement bénéficier de l'avantage que Vienne peut donner.

Je commence mon développement au sud de la Pologne (bleu) à la frontière slovaque alors que Vanessa s'adjuge la Tchéquie (turquoise) en monopole. Vincent s'installe en Slovaquie (brun) ainsi que François qui n'aura aucune peine à déborder en Hongrie (rose) tout en bloquant Vincent.

La fin de la partie sera un rush inattendu de la part de Vanessa, les 17 villes sont connectées et comme elle est la seule à être capable d'en alimenter 12, elle est devant tout le monde. Inattendu, comme en témoigne la grosse somme d'elektros que François et moi avions à ce moment en prévision de notre future expansion, expansion qui n'arrivera jamais.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vanessa 17 12 13
2 Vincent D 11 11 11
3 Laurent 9 9 199
4 François 9 9 193

 

Piou PiouPiou Piou. On va faire une petite pause avec ce petit jeu de cartes destiné à apprendre quelques notions de stratégie aux tout petits (à partir de 5 ans.) Quoi ? Ça veut dire qu'il y a des enfants qui ont joué à Mégawatts juste avant ?!? Non, ce sont plutôt des adultes qui jouent à Piou Piou. Ce n'est pas la première fois qu'ils insistent pour essayer alors voilà… Un coq et une poule qui font un œuf dans un nid, des poules qui transforment un œuf en poussin, un renard qui volent les œufs et des coqs qui font fuir un renard. Le premier à trois poussins a gagné. Kôt kôt kodeeeck !!! Tchip Tchip ! Cocoricooooo !!! Oups, pardon… je me laisse emporter là.

 

    poussins œufs
1 Vincent D 3 0
2 Laurent 2 3
3 Vanessa 2 1
4 François 1 3

 

Mégawatts - CoréeMégawatts Corée. La particularité de cette carte est le double marché des ressources nord et sud. On peut choisir à chaque phase 3 où l'on veut se fournir, mais on doit faire tous nos achats dans un seul et unique marché. L'uranium n'est disponible qu'en quantité limitée au sud. La disposition du charbon et du pétrole fait que les prix peuvent s'envoler très vite et l'achat des ressources est un casse-tête en soi, bien plus que sur les autres cartes jouées jusqu'ici.

Les zones éliminées sont les deux au nord (rose et rouge) et malgré l'élimination de la Corée du Nord pour cette partie, son marché des ressources est bel et bien disponible.

J'ai commencé de la pire manière qui soit. Je vais me laisser enfermer dans la région mauve et en sortir me coûtera une somme qui aurait mieux fait d'être investie autrement. François et Vincent essaient de s'accaparer les meilleurs endroits de la côte est et Vanessa sera à la rencontre des régions mauve brune et verte.

Je n'ai pas eu assez d'elektros pour acheter les centrales sont j'avais vraiment besoin et j'ai donc lâché très tôt les différentes enchères. Je vais quand même obtenir une centrale nucléaire alimentant quatre villes, mais cette décision me condamnera à me fournir exclusivement sur le marché sud où les prix du charbon et du pétrole sont très volatiles.

Comme je suis souvent en dernière position et que j'abandonne vite les enchères, j'espère toujours que la dernière centrale révélée sera une bonne affaire mais c'est à chaque fois une trop petite qui apparaît et qui empêche une centrale du marché futur de monter dans le marché actuel.

Je suis trop loin des connexions bons marchés qui profitent plutôt à François et Vincent, et suis donc en concurrence avec Vanessa qui finira avec seulement deux elektros de plus que moi. Mais deux elektros, à Mégawatts, ça peut être énorme.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Vincent D 17 17 21
2 François 17 17 0
3 Vanessa 15 15 66
4 Laurent 15 15 64

 

Mégawatts - RussieMégawatts Russie. Très belle carte qui apporte un changement de règle important en ce qui concerne le marché des centrales. Il n'y a que six centrales en tout et quand tout le monde passe son tour à la phase 2, la plus petite centrale n'est pas retirée comme dans la règle de base. Au lieu de ça, c'est lorsque qu'un joueur passe pour la première fois dans cette même phase alors que c'est à lui de proposer une centrale à la vente que la plus petite est retirée. De plus, on n'élimine pas une centrale du marché ayant la même valeur que le nombre de villes dans les réseaux des joueurs. Les centrales sont donc plus délicates à acquérir, tout le contraire que sur la carte du Benelux.

On écarte les zones rouge à l'est et la verte. Cela crée un long goulot d'étranglement et les blocages sont inévitables et délicats à négocier. Pire que le Québec, ça promet…

Le marché des ressources commence sans déchets ménagers et évidemment il y en a vite une, et ensuite deux dans le marché des centrales. Ce qui complique encore l'acquisition d'une bonne centrale.

Revenons-en aux blocages. Vincent commence par s'installer à l'est de la région mauve, François se place au sud de la région rose et Vanessa au centre de la région mauve dans laquelle Vincent se trouve déjà. Je vais me placer au nord-est de la région brune, ce qui peut paraître dangereux mais pas si je verrouille les villes clés avant François et Vanessa. Mais comme je leur ai dis, "Si je m'enferme, je vous enferme avec moi." C'est ce que je vais réussir à faire, mais je bénéficie de prix de connexions plutôt abordables dans ma région et je peux attendre sans peine l'étape 2 tout en faisant quelques économies en prévision de mon débarquement au nord, où je serais sans concurrence puisque Vanessa est bloquée trop loin.

La fin de la partie tarde à venir car l'argent manque et on y arrivera beaucoup plus lentement que lors de la partie sur la carte de l'Europe centrale. Vincent est condamné à terminer la partie sans pouvoir renouveler une centrale et François paie beaucoup pour alimenter ses trois centrales qui consomment des déchets. Les trois dernières connexions ne me coûteront que 88 (30+30+28), bien moins que les trois nécessaires à Vanessa.

 

    villes connectées villes alimentées
1 Laurent 18 18 44
2 Vanessa 18 18 23
3 François 17 17 39
4 Vincent D 16 16 24

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bouffy 04/09/2011 11:19


Whéééé Pio Piou mdrrrr

Mégawatts ... Un must quand même !!
Et les scores deviennent de plus en plus serrés .. A peine 2 villes d'écart en fin de partie !!

Sauf peut-être la partie sur l’Europe centrale mais qui fût assez différente des autres parties (rush sur le nombre de villes connectées et non sur l'alimentation en énergie !!)
Une autre tactique mais qui semble aussi porter ses fruits au final.


Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...