7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:08
07/11/13 - Bruxelles 1893

Chez Lula…

Fraels, Lula, Mildiou.

120 minutes de raffinement architectural et mécanique.

Bruxelles, ma belle, sont des mots qui vont très bien ensemble, très bien en… Quoi ?!? Comment ça, ce ne sont pas les bonnes paroles ? OK, de toute façon Bruxelles 1893 n’est pas un jeu de chanson mais un jeu qui nous emmène au temps de l’Art Nouveau, un époque typiquement belge. Bien qu’ici le thème ne soit à mes yeux qu’une excuse pour faire un jeu très beau graphiquement ! Que demander de plus à un jeu qu’un super graphisme et une mécanique de jeu très intelligente ?  

 

Voici l'explication d’une partie qui avait bien commencé et qui a failli très mal se terminer pour moi. Comme à chaque foi que l’on essaye un nouveau jeu, personne ne se bât pour être premier joueur, c’est naturellement que l’on refile la patate chaude à Mildiou. Pour ma part, je n’ai pas de ligne de conduite pour savoir comment je vais scorer et c’est légitime puisque c’est la première foi que je suis conforté à ce matériel.

 

Je commence donc à me disperser et à explorer toute les possibilités excepté le développement de ma maison, je m’octroie les services de deux personnages supplémentaires : le Prince Albert, pour monter ma réputation auprès du Palais Royal, celui-ci me permet d’engager plusieurs personnages avec l’action Hôtel de Ville. Maurice Maeterlink me donnera 5 PVs à chaque activation. Je vais exercer leurs influences pendant quatre tours. Pour le reste, j’avance sur la piste de score grâce à des prises de majorité sur le plateau Art Nouveau avec les blasons, prenant par ci par là des points, beaucoup trop dirons certain.

 

Dans le dernier tour, je me fais souffler la place à l’Hôtel de Ville ce qui aura comme effet de me priver d'une rentrée d’argent et par conséquence de ne pas pouvoir payer mes trois personnages, je sais donc qu'au décompte, je vais me voir retrancher de 15 points (cinq par personnage non payé). Donc, je score, je score, et je score pour éviter la casse, j’avance sur ma maison, je remonte mon influence à l’Hôtel de Ville…

 

Le décompte se fait et j’arrive à 71, beau score quand perd bêtement 15 points^^ Ce que je retiens de ce jeu, c’est que j’en veux encore et que c’est un super bon achat qui a une longue durée de vie.

Alors, moi, tout ce que je vais dire ici, c'est que lorsque j'ai expliqué le jeu, j'ai oublié un point de règle assez important. Les cases du plateau Bruxelles ont été jouées de manières exclusives, ce qui veut dire que les blocages monétaires ont été fréquents et que par conséquence, nos scores doivent, je pense, être un peu faibles. (Ceci dit, faites attention lorsque vous calculez vos scores, la piste s'arrête à 80 et non à 100.)

 

Fraels

Lula

Mildiou

  (François) (Nicolas G) (Laurent)
Piste de score 41 63 42
Notables non payés 0 -15 -5
Construction 24 15 24
Bonus : Francs belges 4 0 0
Bonus : Œuvres d'art 1 1 2
Bonus : Notables 1 0 0
Bonus : Assistants (3+) 0 2 2
Matériaux nobles 1 5 2
Manneken-Pis 5 0 0
TOTAL 77 71 67

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...