20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 20:13
20/08/13 - Friedrich

Chez Talitati…

Fraels, Mildiou, MTP, Talitati.

180 minutes dans la Guerre de Sept Ans.

Ce n'est pas vraiment le genre de jeu que je pratique habituellement, et après une seule partie, je dirais également que ce n'est pas le genre de jeu que j'apprécie le plus. Ça ressemble à un Wargame ? C'est un Wargame ? Je n'en sais rien, je ne pratique pas le Wargame, ou alors à mon insu…

 

Mais Friedrich est malgré tout un jeu qui m'attire grâce à son superbe plateau et surtout à son thème historique très poussé. L'histoire, j'adore ça, même si les autres me regardaient bizarrement parce que j'étais le seul autour de la table qui connaissait les événements et les protagonistes à incarner.

20/08/13 - Friedrich

En effet, quand on connaît la chronologie des événements dans la région à cette époque, il faut bien avouer que les mécanismes (très simples) du jeu immergent parfaitement les joueurs dans leurs rôles. Je jouais le rôle de Frédéric II en ayant le contrôle des armées prussiennes plus celles de l'allié hanovrien. Seul contre tous. Puissant au début, et s'affaiblissant plus le temps passait jusqu'à arriver à une situation désespérée.

Mildiou

(Laurent)

MTP

(Michaël)

Talitati

(Vincent B)

Fraels

(François)

Frédéric II

Élisabeth

Marie-Thérèse

Pompadour

Royaume de Prusse

Empire de Russie

Archiduché d'Autriche

Royaume de France

Électorat de Hanovre

Royaume de Suède

Saint Empire

 

On doit jouer six tours avant que les évènements historiques apparaissent via un deck de cartes. Je n'ai pas profité des circonstances bénéfiques qui ont réellement sauvé le Royaume de Prusse à l'issue du conflit historique de la Guerre de Sept ans. Pas de retrait de la France, pas de retrait de la Russie. Si Frédéric II à su en son temps éviter de justesse le désastre, j'y ai eu droit pour ma part. N'est pas stratège qui veut…

 

Après avoir repoussé les armées autrichiennes et impériales lors des six premiers tours, je subis une série de revers qui me font perdre un importante partie des villes objectifs que je suis sensé défendre en Silésie. J'ai malgré tout tenté un coup décisif en tentant de couper toutes les armées autrichiennes en bloquant leurs trains de ravitaillement. Mes cartes CT sont trop faibles pour profiter de l'erreur de Vincent et je dois effectuer une retraite tout en oubliant la perspective de me débarrasser des autrichiens en un seul coup.

Une armée autrichienne arrivera et me fera reculer.

Une armée autrichienne arrivera et me fera reculer.

La Russie et la Suède n'ont jamais été véritablement un problème, mais elles ont quand même été suffisamment efficaces pour m'obliger à monopoliser l'attention d'abord de trois, et ensuite de deux de mes généraux.

 

J'ai évité les armées françaises en fuyant les zones où les couleurs des cartes tactiques (CT) ne m'étaient pas favorables. Mais en ce faisant, la réserve de CT de François s'étoffe peu à peu et lui donne de l'assurance. Les armées du Hanovre sont pourchassées sur leurs terres et les renforts prussiens qui arrivent au huitième tour sont trop faibles et trop en retard.

 

Après cela, je perds tous mes combats et je termine avec seulement deux armées dont une invaincue de huit régiments en Prusse Orientale qui m’aurait été bien plus utile ailleurs. Mes CT ont presque toutes été jouées et je ne peux pas recruter de nouvelles armées avec celles qui me restent en main. C'est François qui occupe tous ses objectifs le premier et qui donne la victoire à la France après une loooongue partie de trois heures, surtout pour lui qui a dû attendre à chaque tour que toutes les autres nations jouent avec leurs nombreuses armées.

Les armées françaises occupent tous leurs objectifs.Les armées françaises occupent tous leurs objectifs.

Les armées françaises occupent tous leurs objectifs.

Je conclus en espérant rejouer la Prusse lors de ma prochaine partie, car je ne referais pas les mêmes erreurs. Que ce soit pour le déplacement de mes armées aussi bien que pour la gestion des cartes tactiques. Et davantage jouer la montre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Mildiou - dans Comptes-rendus Friedrich
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...