/ / /

Banner---Coney-Island.jpg

obrMildiou

Coney Island était une île aux États-Unis dédiée aux loisirs. Le parc n'existe plus et l'endroit n'est même plus une île. Voici donc ce qui sert de thème à ce jeu : des forains et des attractions. L'habillage est coloré, légér et je dirais même sucré.

 

C'est un jeu de Michael Schacht. Très tactique assez léger mais qui est bien plus riche que son habillage pourrait le laisser croire. On doit équilibrer notre propre développement et freiner celui des adversaires au mieux en plaçant des artistes et ensuite des attractions sur les zones constructibles. Voici en quelques mots le concept.

 

CI-Game---Rolleman.jpg

 

Il y a trois actions principales et cinq actions mineures à jouer par tour au maximum. On peut choisir de jouer n'importe quelle action dans n'importe quel ordre mais la seule contrainte est qu'il est (normalement) interdit de jouer deux fois la même action au sein d'une même tour. Les actions mineures sont associées à des grandes tuiles personnage et leur acquisition se fait comme dans Rattus, mais en payant. Si personne d'autre ne vous prend un personnage, il reste devant vous et son action est disponible gratuitement.

 

Voici une courte description des trois actions majeures :

 

M1   Placer une tuile chantier :  Le joueur actif prend une tuile chantier du dessus de la pile et la retourne face visible. Il place alors la tuile sur un chantier vide du plateau de jeu adjacente à une autre tuile chantier déjà placée. Cela ouvre de nouvelles possibilités pour l'utilisation de l'action M2.
M2   Placer une tuile artiste : Le joueur actif prend une tuile artiste de son plateau individuel et la place sur une parcelle vide d'une tuile chantier du parc d'attraction. Chaque espace libéré sur une des trois roulottes donne un revenu au début de chaque tour.
M3   Placer une tuile grande attraction : Le joueur actif prend la tuile grande attraction du dessus d’une des quatre piles. Elle soit être placée sur une nombre précis d'emplacements occupés par des artistes dans le parc. Cela rapporte des PVs au constructeur, mais également aux propriétaires des artistes délogés.

 

Il y a donc deux actions véritablement essentielles autour desquelles s'articule le gains de Points de Représentation (Points de Victoire.) Ce sont les actions M2 et M3. La première permet de préparer la seconde et plusieurs joueurs peuvent être impliqués dans ce processus.

 

Pour compléter tout ça, il y a cinq actions mineures disponibles via des tuiles personnages :

CT---Rolleman.jpg

m4   Travailleur immigré : Piocher un cube de matériau de construction au hasard contre le payement d'une tuile argent.
m5   Officier de police : Piocher un cube de matériau de construction au hasard contre le payement d'un PV.
m6   Promoteur : Gagner deux PVs contre le payement d'une tuile argent.
m7   Journaliste : Prendre une tuile journal du dessus de la pile contre un cube de matériau de construction. Un journal peut rapporter de un à trois PVs à la fin de la partie ou bien permet, s'il est défaussé, de rejouer une action déjà faite le même tour.
m8   Patron : Échanger un cube de matériau de construction

 

Ces actions mineures permettent donc essentiellement de se fournir en ressources autrement qu'avec les revenus gagnés au début de chaque tour. Un seul est vraiment atypique, le journaliste qui est une source de points de victoire. Les journaux valent de un à trois points s'ils sont conservés jusqu'à la fin de la partie mais ils peuvent être défaussé en cours de jeu afin de bénéficier d'une exception à la règle ; ils permettent de rejouer une action déjà jouée lors d'un tour.

 

Même si le jeu est essentiellement tactique, il y a trois voies stratégiques liées aux trois familles d'artistes à votre couleur. Placer un artiste sur le parc libère un espace sur une roulotte et plus il y a d'espaces libres dans les roulottes, plus la phase de revenus est payante. On peut gagner de cette manière des points de victoire, de l'argent et des cubes de constructions.

 

Close-up---Rolleman.jpgL'argent sert à louer les services d'un personnage (les actions mineures) et à construire de nouvelles parcelles. Les cubes servent à placer de nouveaux artistes sur le parc et surtout à construire des grandes attractions. C'est ici qu'apparaît une des richesses tactique du jeu : une grande attraction doit être construite sur des emplacements occupés par des artistes. Des PVs sont attribués au constructeur mais également aux propriétaires des artistes délogés. Et pourquoi donc donner des PVs de la sorte à vos adversaires ? Pour limiter leurs revenus. En effet ces artistes retournent dans leurs roulottes respectives et réoccupent un espace qui générait auparavant un revenu en PV, en argent ou bien encore en cube de construction.

 

La partie s'arrête de quatre manières différentes :

• Un joueur atteint ou dépasse la case 60 de la piste de score.

• Il ne reste plus qu'une seule pile de grandes attractions.

• Tous les journaux ont été distribués.

• Toutes les tuiles chantier ont été posées dans le parc et il ne rest plus que 12/10/8 parcelles constructibles à 2/3/4 joueurs.

 

C'est une des subtilités de ce jeu : beaucoup d'artistes actifs génèrent beaucoup de revenus, mais attention à la fin de partie : ceux qui sont toujours en jeu font perdre des PVs ! Les différentes manières de clôturer demandent de l'attention pour ne pas terminer trop tôt et laisser gagner quelqu'un d'autre.

 

Comment on gagne ?

• On commence par prendre évidemment les PVs gagnés en cours de partie et qui sont marqués sur la piste de score.

• On ajoute ensuite les journaux non-utilisés qui donnent des PVs.

• Il faut finalement enlever deux PVs pour chacune des tuiles artiste restantes dans le parc d'attraction.

 

 

Johny

Walibi

Isabelle

Waerde

Bob

Plopper

Marine

Lavallée

Piste 51 37 32 30
Journaux 6 15 6 6
Artistes 0 -10 -2 0
TOTAL 57 42 36 36
(Argent et matériaux)     (2) (0)

 

Ci-dessus, un exemple de calcul de score. En cas d'égalité, le total des liasses de billets et des matériaux de construction restant servent à départager les joueurs. (Toute ressemblance avec des personnes, etc)

 

(*) Photos de Henk Rolleman sur BGG.

 

av.jpg Coney Island est disponible chez Argentum Verlag (en allemand et anglais) et chez White Goblin Games (en français et néerlandais). La version proposée chez White Goblin Games inclus le bonus offert à Essen 2011 : la grande roue. wgg.png
Argentum Verlag   White Goblin Games

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...