13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 13:54

Cap - Mégawatts

Tour du monde Mégawatts

Étape 2/13 : Espagne et Portugal

 

À la centrale Fraels…

Bouffy, Cliodna, Fraels, Mildiou, Lula, Talitati.

160 minutes de tension et de connexions. 

 

 

obrMildiou.jpg

Deuxième partie de notre tour du monde Mégawatts. Cette carte comporte une région sans nucléaire, le Portugal. Une particularité dans le cours de la partie est l'arrivée sur le deck des centrales de trois écologiques (les 18, 22 et 27) lors du passage vers l'étape 2. À partir de cette même étape, l'uranium arrive massivement en passant à cinq, pour ensuite retomber à deux par tour. Lors de la première étape, il n'y a pas de renouvellement d'uranium dans le marché des ressources. Le charbon se fera plus rare en étape 3 (6/8/4) alors que le pétrole sera de plus en plus abondant (5/7/9).

08
 20
 30
 39

J'ai fait un début de partie absolument catastrophique en tout point sauf en ce qui concerne le placement de mes premières connexions. J'achète sans réfléchir la centrale n°8 tout en étant deuxième dans l'ordre du tour et avec deux joueurs qui vont acheter du charbon avant moi. Plutôt que de dépenser trop pour me procurer ce charbon, je fais le choix de ne rien acheter et de renoncer à alimenter ma ville.

Deuxième achat de centrale et deuxième erreur : j'achète la centrale n°20. Beaucoup trop chère pour ce qu'elle vaut dans notre configuration, car je suis cette fois encore mal placé pour acheter du charbon avant les autres. Je dois attendre plusieurs tours avant de trouver un rythme rentable de jeu. La consolation de posséder cette centrale est qu'elle alimente cinq villes et que je peux donc potentiellement la conserver jusqu'à la fin de la partie.

Après tous ces événements, je ne suis plus du tout pris au sérieux pour remporter la partie. Personne ne croit en mon retour, même pas moi. Mais, même si je gagne beaucoup moins d'elektros que les autres, je suis presque tout le temps dernier dans l'ordre du tour et l'achat de mon charbon est plus facile, même s'il reste plus cher que les autres combustibles. Les déchets et l'uranium sont les ressources les plus économiques.

Le passage à l'étape 2 à été fatal à Bouffy. Il survient au moment pour lui où il doit acheter une centrale pour augmenter sa capacité d'alimentation. Mais c'est à ce moment que les trois centrales écologiques (18, 22 et 27) sont placées au-dessus du deck. Elles sont trop faibles pour lui et elles retardent l'apparition de celles qu'il attend. Les cinq autres joueurs peuvent se contenter la situation.

C'est quelques tours plus tard que va se présenter la première opportunité pour me relever. La centrale n°30 arrive lorsque c'est à mon tour de proposer une enchère et un joueur (peut-être deux) peu(ven)t relancer. Mais personne ne le fait puisqu'ils sont tous en ce moment possesseurs de centrales qui les satisfont pleinement. C'est une excellente affaire qui va me donner l'idée de me procurer six charbons en plus de mes trois déchets. Même si c'est cher, je rends l'achat de charbon pour les autres plus difficile, alors que je n'aurais qu'à me contenter d'acheter trois déchets pour alimenter jusqu'à onze villes avec mon couple de centrales n°20 et n°30.

Pendant tout ce temps, Lula reste le candidat le plus sérieux à la victoire. On pense tous qu'il peut clôturer la partie juste après notre entrée en étape 3. J'ai donc acheté à nouveau du charbon ce tour là pour faire fonctionner ma plus petite centrale (la n°8) afin de pouvoir alimenter treize villes au total et espérer finir à la deuxième ou troisième place. Je peux le faire, même si je suis resté discret dans ma façon de jouer et que personne ne m'en croit capable. Cela n'a finalement pas été nécessaire.

Car en effet, la partie ne se termine pas. La richesse de Lula a été surestimée et on a droit à un dernier tour. Je suis bien placé pour l'occasion en étant quatrième. Et c'est là que va se présenter la seconde opportunité qui va me faire gagner. Tout le monde fait des enchères de centrales pour atteindre quatorze ou treize villes alimentables au mieux. Et quand vient le tour de Fraels, il propose la centrale n°39 à la vente alors qu'il y avait plus abordable, il pensait que j'allais laisser tomber mais je le suis et c'est lui qui me la laisse pour 40 elektros. Excellent ! Je n'ai plus qu'à acheter un seul uranium (son prix est très bas) et trois déchets pour alimenter jusqu'à théoriquement dix-sept villes.

Quand vient mon tour de construire, je ne peux en faire que quatre nouvelles même si je bénéficie d'emplacements intéressants au centre de la carte. Mais personne ne peut alimenter quinze villes ; je gagne alors que personne n'y croyait. Un début très difficile mais avec seulement quatre centrales achetées pour toute la partie, une grande prudence dans la réalisation de nouvelles connexions et dans l'achat des ressources.

 

obrFraels

Tel Rocky se préparant à un combat, je m'imprègne de la musique de Game of Thrones afin d'être à fond dans le jeu au soir. Les invités commencent à arriver et oh surprise, un sixième lascar se joint à nous. O_o
—"Mais… on n'était pas cinq sur Doodle ?"
—"Bah si mais Talitati il répond jamais à Doodle !" (Ça va se savoir.)
—"Ah ah bon bin pas grave, nous allons pouvoir continuer notre championnat du monde à Funkenschlag :-)"
Et donc nous partons pour la carte de l'Espagne/Portugal. J'essaye comme à chaque début de partie d'avoir la centrale la plus chère, histoire de construire en dernier (tactique pour ne pas se faire enfermer par de vilains garnements). J'ai vite deux belles centrales qui me permettent d'alimenter huit puis dix villes mais je serais bloqué à treize vers la fin. Ma principale erreur est d'avoir laisser filer la centrale n°30 (la "fameuse" n°30). Au final, je sais alimenter jusqu'à quinze villes mais je n'ai plus assez d'elektros.
Je termine en bon dernier et j'ai intérêt à faire quelque chose lors de la prochaine étape pour remonter au classement !
—"C'est quoi la prochaine carte ?"
—"Celle de l'Italie…"

 

20120713.jpgSituation en fin de partie.

 

      villes connectées villes alimentées  
   1   Mildiou (Laurent) 15 15 4 +5
  2   Lula (Nicolas G) 14 14 38 +3
  3   Cliodna (Vanessa) 14 14 27 +2
  4   Talitati (Vincent B) 14 14 2 +1
  5   Bouffy (Vincent D) 13 13 101 +0
  6   Fraels (François) 12 12 27 +0

 

m-tdm Tour du monde Mégawatts : France — Espagne et Portugal — Italie — Allemagne — Europe Centrale — Russie — Chine — Corée — Japon — États-Unis — Québec — Brésil — Benelux.

 

  Classement du tour du monde
  Étapes —>

01

FR

02

EP

03

IT

04

AL

05

EC

06

RU

07

CH

08

CO

09

JA

10

ÉU

11

QU

12

BR

13

BE

 
1 Mildiou 2 5 - - - - - - - - - - - 7
2 Bouffy 5 0 - - - - - - - - - - - 5
3 Talitati 3 1 - - - - - - - - - - - 4
4 Lula 0 3 - - - - - - - - - - - 3
5 Cliodna 0 2 - - - - - - - - - - - 2
6 Fraels 1 0 - - - - - - - - - - - 1

 

Prochaine étape : l'Italie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...