11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:57

Un bon dimanche comme avant avec mon ex-beau frère qui est de passage chez mes parents. Je vais évidemment sortir trois des ses jeux préférés : Endeavor, Hansa Teutonica et Korsar.

 

Banner - Endeavor

Endeavor. Ça démarre fort en Europe où les positions se choisissent pour bloquer la prise du jeton entre deux villes. Il y a un jeton bleu d'action de guerre sur une de celles-ci que je vais prendre pour attaquer Cédric dès le deuxième tour. Je peine à m'en sortir dans les cinq premiers tours : pas assez de culture, pas assez de finances.

Mon père a besoin de certains jetons présents sur les pistes de fret que Cédric alimente, et ces prises vont l'aider à devenir gouverneur à deux occasions.

Je passe mon temps à affréter la piste de l'Inde en solitaire, et je réussis à devenir le gouverneur de la région. Après ça, je peux coloniser les villes et récupérer les jetons intéressants qui s'y trouvent. Deux d'entre eux me permettront de piocher, et avec l'aide d'un de mes bâtiments, je vais en piocher trois dans le paquet de l'Inde. Même si je suis obligé d'en défausser deux à la fin de la partie, les cartes me permettent de garder un niveau plus que satisfaisant dans les quatre piste de développement.

Satisfaisant, mais pas assez pour rattraper Cédric qui est mieux développé. J'ai quand même rattrapé mon retard lors des deux derniers tours. Et il manque malheureusement à mon père quelques points pour atteindre le palier de 10 points sur trois des pistes.

 

  Cédric Laurent Fernand
Industrie 12
4
10
Culture 11
10
7
Finances 10
10
7
Politique 11
10
7
Bâtiments et cartes 5
10
4
Villes et routes 11
12
13
Population 0
0
0
Esclavage 0
0
0
TOTAL 60
56
48

 

Hansa Teutonica

Actiones + Bursa

Warren et ses deux compétences

Dresden

Pas de comptoir à Dresden

Stralsund - Malmö

Une route maritime

Hansa Teutonica Ost-Erweiterung. Mes dernières parties ont été des présentations à des personnes qui ne connaissaient pas encore ce jeu et ont toutes été jouées sur le plateau de base. La dernière fois que j'ai joué sur le plateau de l'extension remonte au mois de mai 2011.

La grosse différence est la présence de routes commerciales maritimes qui nécessitent l'emploi obligatoire d'un ou deux négociants (cylindres) et qui ont un jeton bonus permanent qui doit être utilisé à chaque fois que la route est revendiquée. À cela s'ajoutent des villes sans comptoirs commerciaux, des routes en cul-de-sac, et trois routes menant à la ville de Waren qui est associée à deux compétences (Actiones et Bursa.) Sur cette carte, la ville de Königsberg a la même fonction que Coellen dans le jeu de base : on peut y placer nos négociants pour gagner des Points de Prestige.

Dès le début, trois stratégies différentes se mettent en place. Fernand concentre son activité autour de la ville de Warren et développe les compétences Bursa et Actiones, ce qui lui donne un énorme avantage lorsqu'elles sont toutes les deux à leur maximum.

Cédric revendique les routes commerciales maritimes et tente manifestement de réaliser la liaison est-ouest des deux villes rouges : Lübeck et Danzig. Malheureusement pour lui, il est resté à trois actions à jouer par tour contre cinq pour mon père et quatre pour moi. Même s'il arrive à concrétiser la liaison et empocher les sept Points de Prestige, la fin de partie est plus difficile pour lui à cause du nombre moindre d'actions. Et étrangement, il ne va pas tenter d'en gagner plus.

Dans un premier temps, j'essaie de faire un peu de tout : un comptoir à Warren, deux jetons, je récupère de nouveaux négociants en développant Liber Sophiæ autour de Breslau. Lorsque mon père devient trop puissant, j'essaie de m'interposer à Königsberg pour l'empêcher de prendre les quatre emplacements, et nous finirons sur un partage avec deux négociants installés.

Il va tenter par la suite d'essaimer des comptoirs l'un à côté de l'autre et développer Clavis Urbis pour marquer un maximum de PP. Il est temps d'accélérer la partie. Je choisis de prendre le plus de jetons bonus possible en replaçant à chaque fois le nouveau entre Tangermünde et Brandenbourg, une petite route de deux espaces dont je contrôle les deux villes. À chaque tour, c'est un jeton et deux PP et si quelqu'un veut le jeton, je gagnerais quand même deux PP. Mais personne ne viendra et je vais récupérer jusqu'à huit jetons au total.

Cédric va gagner son vingtième point en même temps qu'il me fait gagner le mien. La partie n'a pas duré assez longtemps pour que Fernand développe Clavis Urbis au-delà de la deuxième clé. Les jetons bonus m'ont donné l'avantage.

 

  Laurent Fernand Cédric
Prestige 20
10
20
Compétences 16
16
8
Jetons 15
1
3
Königsberg 19
16
0
Villes 14
14
14
Carte objectif -
-
-
Réseau 2
20
20
TOTAL 86
77
65

 

KorsarKorsar. Cédric s'en sort mieux, tous les gros galions qu'il pose sont récupérés et il gagne la plupart de ceux posés par les autres, mon père se chargeant de gagner ceux qu'il reste. Tout ce que j'arrive à prendre, ce sont de plus modestes galions et le seul capitaine que j'ai eu entre les mains est le rouge alors que je n'ai presque pas eu de pirates rouges en main.

 

1 Cédric 44
2 Fernand 34
3 Laurent 22

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jeu joue donc jeu suis
  • Jeu joue donc jeu suis
  • : JJDJS : comptes-rendus de parties et avis. Les découvertes ludiques d'un petit groupe de joueurs de Mons, en Belgique.
  • Contact

Présentations de jeux et avis

 

 

Recherche

Bilans et courtes descriptions

Tags

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...